Récit de la course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km 2014, par __icecool__

L'auteur : __icecool__

La course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km

Date : 20/4/2014

Lieu : Barby (Savoie)

Affichage : 779 vues

Distance : 25km

Objectif : Se défoncer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le trail en Moonwalk

La dernière course datait du 2 mars, il était temps de se remettre dans le bain.

Rdv 8h à Barby, récupération du dossard, RAS. Le temps est finalement beau, on devrait échapper aux averses. On retrouve albacor, son frère, un voisin du frère, ... bref on fait connaissance avec les joyeux membres de la tribu des collants et maillots colorés.

A 9h00, le départ est donné un peu à l'improviste : même pas de compte-à-rebours pour se préparer mentalement. Ca bouscule un peu dans les rues de Barby, pour atteindre la première montée au km1. Ca frotte un peu mais le peloton s'étire petit à petit. Je pars sur un rythme soutenu mais sans plus, et je me fais donc doubler régulièrement. En suivant le chemin, et ses quelques bosses, on atteint le km7 et la redoutable - et redoutée - montée vers la chappelle : 500-600m de D+ en 3km. Et là, vision d'horreur : un serpentin de coureurs qui montent droit dans la pente. J'ai mal aux yeux avant même d'avoir mal aux pattes (ça viendra).

Pas question de courir, je tente de trouver un rythme, mais je galère grave. C'est mon problème : dès que je marche ej cale. Je me fais doubler par la 3e féminine (la 2e m'a déjà dépassé 15' avant). Le souffle est là (pour ce que ça sert) mais les jambes sont parties dans une autre dimension. J'ai l'air de faire des pas en avant, mais je me tellement fais doubler à droite et à gauche que je dois surement reculer Surpris

Un seule explication rationnelle : je fais du moonwalk sans le savoir ! Un gel pour me donner une contenance mais rien n'y fait. "Billie Jeeeeeean is not my loooover" pendant 20-30 minutes. Une fois en haut, un petit tour de la chappelle, surement pour nous faire admirer le paysage à 360°. C'est vrai que c'est beau.

Et en avant la descente ! Cette fois les jambes tournent, Alberto Tomba est en moi, je reprends plusieurs coureurs, yesss ! Ca tape dans les cuissots mais ça dépote. On embraye avec une nouvelle bosse (une de plus), un peu de chemin, un peu de bitume. Merci les bénévoles qui bloquent les carrefours.

On arrive déjà au ravito. Déjà ? Ah oui mais en fait il a été avancé. On n'est donc qu'à la moitié. Quels farceurs ces organisateurs Rigolant
Si j'ai bien retenu le tracé, la 2e moitié du trail devait (devrait ? aurait du ?) être plutôt roulante, un peu valonnée. En fait, c'est le trail des 1001 bosses ! C'est hyper beau, mais qu'est-ce que je rame. A chaque montée c'est le retour du roi de la pop ! "this is thriiiilleeeeeer, thriller night !" Je recule pas mal dans les montées, je rattrape un peu dans les descentes. La 4e féminine finit par s'envoler, ainsi que le géant vert que j'avais rattrapé pendant sa pause pipi, le bleu au TShirt EASGY, le rouge avec qui j'ai plaisanté en marche arrière, etc.

Je reprends un peu de jus en longeant la Leysse. Le parcours devient bien technique, limite "j'ai oublié mon baudrier". Après la traversée humide de la rivière (et qui déclenchera de belles crampes à mon beau-frère), on enchaine sur un single bien sinueux. J'entends derrièree moi "j'ai le mal de mer". Je tiens bon, mais je moonwalke encore sur les dernières bosses.

Enfin, retour du bitume, je gratte honteusement 2 coureurs "You know I'm bad I'm bad You know it". A l'arrivée Bouk en folie pour encourager, et j'en termine en 2h51'07", 80e sur 189 Embarrassé mais au moins je bats le beau-frère Cool.

Dernière épreuve, juste après avoir passé la ligne : choisir entre la bouteille de jus de pomme et celle de vin blanc. A cet instant, la seule idée du blanc me rend to "black or white", je prends la pomme. Bonne stratégie des organisateurs pour garder le vin Rigolant
Merci pour le parcours, très beau, mais vraiment il faut changer le DJ.



7 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 20-04-2014 à 18:34:28

Bravo pour ta course icecool.
Tu fais un temps très honorable et dans les objectifs (<3h).
Emeraldas alias Mme Albacor m'a dit : "icecool a l'arrivée il était impressionnant on aurait dit qu'il volait" : Tu peux donc compléter ta playlist avec un "I believe I can Fly... I believe I can touch the sk...aaaïeeee".
C'était quand même super dur. A des années lumières de la Pierre Sanglante.

Commentaire de __icecool__ posté le 20-04-2014 à 18:57:04

Hé c'est pas si mal "impressionnant" (un peu d'autosatisfaction pour la route).
Je vais me spécialiser dans le Kilomètre Vertical Descentionnel.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-04-2014 à 23:02:21

Bien joué pour le chrono !
Et le scratch, oublie, il n'y a que des avions de chasse sur cette course, catégorie danseurs tu devais être premier !

Commentaire de mazbert posté le 21-04-2014 à 17:08:28

Un bien beau texte en chanson. Et pour y être aller c'était pas une valse cette course mais un bon rock !!! Faudra qu'on prenne une chtite bière ensemble la prochaine fois, c'est la meilleure boisson pour la récup !!!

Commentaire de __icecool__ posté le 21-04-2014 à 18:56:59

Merci mazbert pour le commentaire.
Tu es 5 places derrière moi, on s'est croisé en cours de route ? Normalement non, puisque tout le monde me doublait ;-)
sauf les 2-3 personnes que j'ai gratté à la fin, tu es dans le lot ?

Commentaire de mazbert posté le 22-04-2014 à 21:37:58

Non je pense que tu m'as doublé dans la descente vers la passerelle, les descentes je les ai faites en MoonWalk avec ma cheville de papier !!! Je dois avoir une ou deux photos où on te voit si tu es preneur !!!

Commentaire de __icecool__ posté le 22-04-2014 à 21:40:19

Oui je suis preneur. Sur la photo aérienne ca manque un peu de légèreté et de relâchement

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran