Récit de la course : Les Foulées de Villeurbanne - 10 km 2014, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Les Foulées de Villeurbanne - 10 km

Date : 16/3/2014

Lieu : Villeurbanne (Rhône)

Affichage : 789 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sagement

Sagement


Après les  kilomètres de Bourg en Bresse avec son parcours pas si facile que ça, me voilà, une semaine après, aux dix kil de Villeurbanne.

Beaucoup plus performant que ceux cités précédemment car il n'y a aucun dénivelé sur les deux tours de cinq kilos que comportent cette épreuve.

 

J'avais déjà fait cette course il y a quelques temps et je l'avais trouvé rapide en étant toutefois en forme.

 

C'est la 23° édition et cela est bien rodé.

Dans le quartier de gratte ciel je me gare tant bien que mal dans une ruelle.

Les cinq kilomètres partent une heure avant nous et déjà pas mal de monde est là.

 

Il y a la queue dans le gymnase pour récupérer notre précieux dossard.

Valait mieux s'inscrire sur place car il n'y personne à ce guichet là.

 

Je suis avec un gars de Balan. Cela fait passer l'attente un peu longue à mon gout.

On nous remet une paire de gants mais c'est du 2 ou du 6 je ne sais plus, mais je n'arrive pas à les mettre, aarrrhhh. Ah si j'ai essayé mais il n'y a que les doigts qui rentrent.

 

Anne Sophie et Lucas sont là. Ce dernier avec son stand de sports Run Alp. Manu est là aussi mais il ne courra pas.

 

Je retourne à ma caisse et fait connaissance d'un jurassien garé pas loin.

Je me chauffe vite fait et reviens vers la ligne de départ car vu le monde il vaut se pointer avant.

Les gars de Bourg sont là, Flo, Bernard et d'autres avec qui nous refaisons nos dernières courses.

Nous sommes près de 900 et le peloton va s'élancer à côté du supermarché sur un parcours formant en gros un grand carré.

 

Ca y est, c'est parti. Au bout de 200 il faut partir un peu sur la droite pour tourner sèchement sur la gauche. Pas top, car il faut ralentir.


 


Olivier est avec Bernard juste un peu devant mais devant quand même.

Je ne fais pas l'effort de les rejoindre de peur de partir 15 fois trop vite comme à Bourg.

 

Je passe le 1° kilo en 4'10.

Pas mal vu la tronche du départ.

Ensuite je m'accroche et passe le suivant en 3'59.

Je sais que cela ne va pas durer mais je m'accroche à mon rythme et à celui des gars autour de moi.

Sagement j'enquille les rues de Villeurbanne en 4'06 puis 4'05 et franchis la moitié en 20'34.

 

Nous sommes maintenant un petit peloton et cela me rappelle mes belles heures quand je faisais des semi.

J'te prends un relai, tu prends un relai, il prend un relais.

Belles conjugaisons de talents et tous ensemble, tous ensemble, tous, nous rattrapons les "partis trop vite", les "j'en peux plus" et les "qu'est ce que je fous là".

Nous recollons aussi à un groupe de fille qui bagarrent pour les belles places par catégories.

 





Le rythme s'estompe un peu, normal après la 1° boucle et nous sommes sur du 14 à l'heure en franchissant les bornes en 4'11, 4'14 et deux fois en 4'17.

 






Nous allons donc rentrer dans les cinq dernières minutes de cette énigme qu'est le 10 kil.

Quel va être donc le coupable de la dernière accélération.

Notre groupe a fondu comme neige au soleil et je me surprends d'en être encore.

Plus que 4, plus que 3, puis plus que deux.

Le gars en maillot bleu est bien aussi; en forme comme moi.

 

Nous lançons les débats.

 

Mais oui mais c'est bien sûr.

J'accélère un coup mais en zyeutant mon compagnon bleu de fortune, bleu car c'est aussi son 1° dix km.

Il me suit tant mieux, c'est ça que je veux : pas le semer mais l'inciter à changer de braquet.

Ensemble nous doublons les "c'est encore loin" et les "han, ha, ouf, rah".

 

Nous tournons à gauche pour la dernière ligne droite.

On tire sur les bras. 41'33. Le dernier kilo à plus de 15/heure.

Cool.

Mon compagnon bleu est ravi car il fait un beau chrono.

Je suis content de l'avoir aidé mais lui aussi m'a permis de faire ce temps.

 



Photos ASVEL

Manu m'attend au stand avec une binoche. Les gars de Bourg sont déçus de leurs chronos mais il faisait un peu chaud je trouve.

 

Bon je pense qu'avec deux kgs en moins j'aurais pu atteindre les 40'.

Pour passer les 40, un peu plus d'entrainement et surtout du fractionné auraient été les bienvenus.

3 commentaires

Commentaire de dajosport posté le 12-04-2014 à 23:53:14

merci pour ce CR !
cette course semble pas mal pour tenter un bon chrono (si on a la caisse). Mieux que Bourg en tous cas.
Par rapport à Annecy ou Aix-les-Bains, t'en dis quoi ?

Commentaire de Gibus posté le 13-04-2014 à 15:13:58

Je pense que Villeurbanne, c'est du pareil qu'Annecy. Pire que Bourg faut le faire expret. Aix, je ne connais pas. Le mieux, pour moi, c'est Vénissieu. Bourgoin-Jallieu n'est pas mal non plus, Chassieu bien aussi.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 14-04-2014 à 15:45:09

Aaaaaah des photos de V1-V2 et des photos de féminines, je prends !!!
Pas loin de la barre des 40', c'est déjà ça !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran