Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2014, par gchevalier

L'auteur : gchevalier

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 6/4/2014

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 367 vues

Distance : 22.45km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mon labeur dans cette épreuve

Me voilà parti pour courrir ce fameux semi marathon avec une inscription de dernière minute. Ma dernière épreuve sur Semi m'avait laissé un gout d'inachévé, car je pense à postériori que j'aurais pu terminer sous la barre fatidique des 2 heures...

Bon alors Sergio me lance le défit et me propose de m'accompagner sur le parcourt pour me pousser un peu...

Nous voilà fraichement débarqué à Grenoble vers 7h45, on trouve une place pas trop loin du départ et nous allons récupérer nos dossards.

Evidemmant Sergio à oublié de s'inscrire à la navette retour et ce n'est plus possible de le faire sur place... bon on verra bien "tu rentra en courant sergio!"

petit café dans la pizzeria juste en face du retrait des dossards, ouverte pour l'oaccasion. On papotte avec d'autres concurents et puis on se décide à partir pour l'échauffement. Ca commence mal, j'ai mal au ventre et je cours directement à mon café/pizzeria pour utilisé les toilettes.

Je retrouve Serge à 5 min du départ, et nous voilà callé à coté d'un type déguisé  en ours!

PAN c'est le départ et on dicute un peu avec les personnes autour de nous, on à une bonne allure et nous avançons aux allentours de 5min40 au km, ce qui me cale bien pour finir en 2h. Seulement voilà on discute et surtout on apprend que la profil n'est pas plas du tout! Aie moi qui n'aime pas les cotes ca tombe mal... mais pour le moment rien à l'horizon, un peu de faux plat mais rien de bien méchant. le public est présent et nombreux et on passe rapidement au ravitaillement des 5km en prenant un verre d'eau et des fruits secs. A partir de là, ce que je vois ne me plais pas du tout : une belle cote dont je ne voit pas la fin.... grrrr Serge ma motive : "aller Guillaume c'est rien ca, ne regarde pas devant on réduit un peu l'allure on avance et on ne s'arrête pas" 

le premier km de cote se passe plutôt pas mal l'allure à ralenti mais ca passe quand même,par contre je commence déjà à être dans le dur et on est dans le 1er tiers de la course aie aie aie.

ouf enfin un répis, la cote se transforme en faux plas, des maisons apparaissent, des gens au bord de la route nous encouragent, je suis claqué et dans ma tête j'ai déjà fait une croix sur le 2heures. Ce faux plas me fait du bien, je reprend un allure un peu plus convenable je me dis ca  y est le plus dur est fait maintenant on se concentre sur la foulée. Mais c'est sas compter sur le 2ème effet kiss cool! 2ème partie de la montée, et celle ci me parrait beaucoup plus raide et plus dur, pas de virage pour couper la vue.... aie ca pique les cuisses. Serge est toujours là, il m'encourage. Je suis toujours vivant, je cours toujours à petit trop mais je ne m'arrête pas. je ma fait doubler mais je double quand même ceux qui marchent... aller on monte on monte.... et nous voilà au sommet, enfin, cette fois je crois que c'est la bonne, on arrive au passage de relais pour ceux qui font la course en duo. Ils reste des personnes qui attendent leur binome, ce veut dire que je ne suis pas le dernier!

500 mètres plus loin c'est le ravitaillement, et je cours depuis 1h03 ... bon c'est mort pour faire moins de 2 heures de toute façon je suis cramé, et je n'ai fait que 10km.... 

Je prend 30 secande de pause, je bois 2 verres d'eau je prend des fruits secs et c'est repartis. Qui dit monté, dit descente, me voilà avec une belle allure, je cale ma foulée sur celle de Serge et nous avançont bien , on double pas mal de monde je déroule et je suis surrpis d'être aussi bien dans la descente. (faudra que je fasse une course de descente un jour ... ;-) 

Sans même m'en rendre compte nous arrivons au ravitallement du 15ème km. A parti de là, ca deveint dur, le terrain est plas, mes jambes sont dures, très dures, je n'arrive plus à suivre Serge qui à bien compris et baisse l'allure. J'ai envie de m'arrêter 100 fois dans cette ligne droite dont on ne voit plus le bout. J'en ai marre j'ai mal j'ai plus de jus, mais je continue quand même, je ne m'arrête pas je trotine tranquilement en footing. Enfin le panneau Vizile. Mon calvaire va se terminer j'aperçois le chateau, ca y es on arrive..... MAis non, on entre dans le parc du chateau et à ma grande surprise, moi qui croyais voir l'arche d'arrivée .... et bien non on continue dans le parc mais je n'arrive pas à profiter de ce maudit jardin, je veux arriver.... je vois au loin des personnes qui sourent ce qui signifie que l'arrivée n'est pas encore là.... 

demi tour dans la parc, les spectatuer sont sympa, ils encouragent "vas y ca y es c'est fini" 500 mètres lache pas....

j'apercois la grille du parc, petit virage on sort je vois l'arche rouge à 100 mètre j'accèlère pour doubler 4 ou 5 concurents devant moi :MERDEEEE c'est pas l'arche d'arrivée c'est une pub, y'a encore 250 mètre... j'en peu plus je serre les poings et je termine avec Serge qui ma tape dans le dos!

Résultat : 2h15 ... pufff encore moins bien qu'a la grande motte il y a 1 mois. Je suis déçu car j'ai quand même l'impression d'avoir plus donné, d'avoir tout donné.

Mais finalement je regarde runtastique : distance 22km 450 .... j'ai donc courru presque 1.5km de plus, avec une grosse difficulté dans cette cote pour moi, Je pense don que ma perf est un peu mailleur que pour le semi de la Grande Motte qui faisait 21 km et qui était tout plas! je n'ai mis que 5 min de plus....

Merci à Sergio qui m'a bien encourager et qui est resté avec moi alors qu'il pouvait faire bien mieux!

Merci aux organisateurs de cette belle course et aux bénévoles

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran