Récit de la course : 10 km de Montauban 2014, par r7no

L'auteur : r7no

La course : 10 km de Montauban

Date : 6/4/2014

Lieu : Montauban (Tarn-et-Garonne)

Affichage : 395 vues

Distance : 10km

Objectif : Objectif majeur

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 km de Montauban - Ma première course

Je me lance dans le récit de cette course, première expérience pour moi, que j'ai réalisée sur la plus petite des distance proposée, à savoir le 10 km.

J'ai repris le sport et la course à pied en particulier en Juillet 2013 et c'est tout naturellement que l'envie de courir cette course dans ma nouvelle ville d'accueil est apparue.

Cette 7e édition du Marathon de Montauban propose 4 épreuves :

  • Le marathon
  • Le semi-marathon
  • Le 10 km
  • Le marathon relais (7.5 / 13.5 / 12 / 9.5)

N'ayant aucune expérience et peu d'endurance, le 10 km s'est imposé comme une évidence même si le semi me faisait de l'oeil.

Déjà pour une première, pas de soucis d'organisation avec déplacement / logement. J'habite à 3 km du départ de la course.

Je passe la veille sur l'esplanade des fontaines où l'organisation remet les dossards aux pré-inscrits.

Mon fils de 7 ans en profite pour s'inscrire au "T'es pas cap tour", une course pour enfant d'environ 700m. Au passage belle organisation en 3 vagues pour cette course enfant, ou tout se passe sans accros.

J'ai mal partout, je doute de mes capacités à même finir cette course, et je ne parle même pas du maigre objectif kilométrique que je me suis fixé.

L'ambiance festive et le soleil me redonne un peu le moral. La nuit est longue et agitée. J'ai du mal à dormir. Le reveil sonne à 7h30 (départ dans 2h) Ce n'est pas beaucoup, mais pas le courage de me lever plus tôt un dimanche. J'ai lu qu'il fallait bien petit déjeuner mais je n'ai rien avalé le matin depuis plus de 20 ans, j'ai peur qu'un petit déjeuné conséquent m'apporte plus de soucis qu'autre chose. 2 cafés, 2 jus d'orange, un tartine de pain complet. J'enfile ma tenue, j'accroche mon dossard et me voilà parti vers le point de départ. Il est 8h20.

Je profite du trajet pour m'échauffer un peu. A 2 km l'ambiance commence a se faire ressentir. On croise les premiers coureurs, les premières rues barrées, les premiers bénévoles qui nous souhaitent bon courage.

Il fait 12°, le ciel est un peu couvert mais pas menacant. Un temps parfait pour courir. J'arrive au point de départ ! Il y a du monde. Le speaker annonce un record de participation. Presque 4000, avec les accompagnateurs, l'organisation et les passants cela fait une belle petite foule. Des groupes de musique, de percussion et de danse mettent un peu d'ambiance. J'avale quelques carrées de chocolats et je bois ma bouteille d'eau.

Il reste 30 minutes avant le départ, je décide d'aller d'échauffer encore un peu dans une rue adjacente. Là il faut avoir le moral, les gens me dépassent comme si j'étais arrêté sur le bord de la route. Ce n'est pas grave, je continue à mon rythme, je ne vais pas me crever à quelques minutes du départ.

Le speaker appelle les concurrents sur la ligne de départ. Il reste 10 minutes. Je me place dans le pelloton à la place qui semble être la mienne, juste devant les meneurs d'allure 4:30 du 10km, en ayant en ligne de mire les meneurs 4h et leur drapeau vert.

Le départ est donné avec 2 petites minutes d'avance. Nous on n'avance pas, puis on marche, on trottine, on passe l'arche de départ. Je déclenche mon chrono. On commence à courir, mais c'est vraiment lent. 

Certains se décalent sur le côté, slaloment, mais je n'ai pas vu la moindre bousculade. Ca commence à courir un peu. Je passe le premier km en 6'05" soit en retard sur mon objectif. Ce n'est pas très grave, la route commence à être un peu plus fluide.

Les kilomètres me paraissent plus court qu'a l'entrainement. On passe devant la nouvelle piscine Ingreo; déjà le 2e km et 11'55" au chrono. J'ai rattrapé mon retard mais je fais attention de ne pas m'emballer. Je veux terminer, c'est mon premier objectif. Le chrono on verra plus tard. On passe devant la médiathéque, on revient au niveau du stade Pompidou, on repasse devant la piscine et on est déjà à 5km. 29'06" ! Mince j'ai déjà battu mon record du 5km de plus de 40 secondes sans avoir l'impression de forcer. Le premier ravitaillement est là.

2 petites tables avec des rondelles d'orange et des verres d'eau en carton. J'essaye d'attraper un verre d'eau mais je me renverse quasiment tout sur le visage. une bouteille aurait été plus pratique mais bon, je ne fais que 10 km et il ne fait pas si chaud. 

On arrive au rond point et à l'aller-retour avec 2 beaux faux plat que l'on m'a tant fait redouter. Je me cale dans la foulée d'un groupe qui coure à ma vitesse. On fait coucou au photographe de runningmag.fr au 6e, on le recroise dans l'autre sens au 7e. Ca fait du bien au moral de voir qu'il y a encore pleins de gens derrière soit.

Pour l'instant je n'ai encore vu personne s'arreter ou abandonner. Je ne serais pas le premier. Le 8e km arrive et j'ai dépassé le groupe qui ne trainait depuis 2 km et je tente d'accrocher la foulée d'une jeune femme courant un peu plus vite que moi. On passe devant l'hopital, c'est bientôt la fin. On arrive au passage où le 10 km se sépare des autres courses. On longe le Tarn. L'avantage de connaitre la ville c'est que l'on sait quelles prochaines étapes se fixer. Panneau K9. Aller j'accélère un peu. La jeune femme que j'essayais de suivre m'a déjà mis une mine depuis plusieurs minutes. 

Le dernier km monte à travers la ville. Pas énormément, mais en fin de course ca fait mal. Heureusement, il y a plus de monde pour nous encourager, de la musique ca y est je vois l'arche d'arrivée ... fausse joie, c'est bien une arche mais c'est juste de la pub, il reste en quelques centaines de mètres. Je suis à fond, je n'ai plus de souffle.

Là je vois réellement l'arrivée. Je jette un coup d'oeil au chrono officiel. 58'17", j'arrete mon chrono perso : 56'02"

Je voulais finir et si possible en moins d'une heure. J'ai réussi mes 2 objectifs mais assez bizarrement je suis frustré. J'ai fais mon 2e 5km en moins de 27' soit presque 3 minutes de moins que mon record avant cette course. Je ne suis pas si loin que ça de mon objectif de 55' que je me suis fixé pour la fin de l'année.

Là je pense qu'il y a le plus gros soucis de l'organisation. Rien ne nous attends à l'arrivée. Pas d'eau, le soleil est apparu, il fait 20° à l'ombre et ca tape dur. On arrive finalement au bout de quelques minutes aux ravitaillements. Les gens se précipitent sur les bouteilles d'eau. (présente en grand nombre, mais qu'en sera-t-il pour les derniers du marathon ?) On discute entre inconnus, on se raconte les aléas de la course, de notre préparation. Un moins de 35' me félicite pour mon chrono. Lui est décu ... c'est le monde à l'envers.

Aller, il est temps de sortir pour retourner au village Marathon récupérer la cagette cadeau avec le 'beau' maillot commémoratif. Je l'enfile de suite, pas pour faire de la pub mais au moins il est sec. Je n'ai pas prévu de serviette. Erreur que je ne referais pas la prochaine fois. Je rencontre encore des gens, la discussion est facile et agréable. Il fait beau, tout le monde est content, l'ambiance est bonne. Petit moment de bonheur rare.

Aller, on s'est privé quelques semaines. La course est terminée alors petites récompense : Une petite bière en terrasse. Je ne suis pas le seul à me faire ce petite plaisir. Ma femme et mes enfants m'ont rejoint. On regarde les participant au marathon passer pour la deuxième boucle de l'autre côté du tarn. Il reste environ 2h de course à ces coureurs. 

Allez, il est tant de rentré. Je suis venu à pieds, il va falloir les refaire ces 3 km dans l'autre sens maintenant. Il ne faut pas que je m'arrêté, je ne suis pas sur que je pourrais repartir.

Au final un beau moment, une course réussie pour mon petit niveau de débutant, une bonne ambiance, une météo parfaite. Ca donne envie de recommencer. Maintenant j'ai une référence, ca me mettra un peu plus la pression.

1 commentaire

Commentaire de Berty09 posté le 08-04-2014 à 21:38:51

Bravo pour ta course. Tu as bien tenu la distance. Bonne suite.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran