Récit de la course : Trail du Ventoux - 48 km 2014, par Caro74

L'auteur : Caro74

La course : Trail du Ventoux - 48 km

Date : 16/3/2014

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 848 vues

Distance : 48km

Matos : Porte-bidons (une première!), Hoka stinson ego, X-bionic, X-socks

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La forme revient!

Après un hiver très difficile, ponctué par un mal de dos suivi de 6 semaines de bronchite aiguë, puis mon échec à la Transgrancanaria, je commençais à manquer sérieusement de confiance en moi. Aussi, suis-je arrivée au Ventoux avec un petit moral, et peu d'optimisme sur mes chances de faire un résultat satisfaisant.

Le matin, après un échauffement qui ne ressemble pas à grand-chose, je prends un départ rapide, malgré les bousculades des premières centaines de mètres. Enfin, rapide pour moi, car au moins 6 ou 7 filles sont devant ! Bien décidée à ne pas me laisser distancer, j'attaque les premières côtes avec un peu trop d'allant, et me sens rapidement asphyxiée. Je ralentis un peu et me sens tout de suite beaucoup mieux. Bientôt, je double Laureline, puis Maud et vais faire un bon bout de chemin avec Sandrine Motto-Ros. Elle m'épate ! Tandis que je souffle comme un boeuf, elle papote, toute pimpante ! Elle me fait quelques compliments sur mes progrès, ce qui me fait plaisir ! Elle est top, cette Sandrine !

Côté chemins, c'est sympa, on reste longtemps sur une arête ensoleillée, avant de basculer face nord, où le vent commence à souffler. Au bout d'un moment, on arrive sur une piste enneigée, plate, puis montante vers le sommet. Ce n'est quand même pas mon fort, les plats montants, mais j'essaie de suivre Sandrine. Sous le sommet, le vent devient infernal, on se fait pousser parfois de plusieurs mètres, on se prend du grésil en pleine figure. Je lutte comme une damnée pour ne pas reculer et cela me donne une sorte de nausée.

A l'attaque de la descente, j'ai un point de côté et mal au ventre, mais j'essaie d'en faire fi et d'envoyer tout ce que je peux. C'est là que je distance Sandrine. On m'annonce alors que la 2e n'est pas loin, mais je vais encore mettre presque 7 km avant de la rattraper ! Très vite, il fait chaud, dans cette face sud, et je commence à avoir soif et faim. Je n'ai pris que 2 gels et c'est un peu juste. Je rejoins Anne-Lise vers le ravitaillement, mais vais encore la suivre longtemps avant de la doubler.

C'est que la descente est en fait entrecoupée de toute une série de montées de 50-100 mètres. A chaque fois, je vois Anne-Lise courir et je dois me faire violence pour lui emboîter le pas. Au bout d'un moment, je passe devant, mais Anne-Lise reste juste derrière, ce qui me force à ne pas me laisser aller. Et puis, enfin, cette infernale succession de montées-descentes laisse la place à une longue descente roulante, d'au moins 4-5 km. Je donne vraiment tout ce que j'ai, pensant que cela va dérouler jusqu'à l'arrivée. Mais non, on doit encore passer plusieurs petites montées, dans lesquelles je me force à courir, mais cela devient dur ! J'ai horriblement soif. Enfin, l'arrivée est en vue, je vois mon mari qui m'encourage, une dernière mini côte, et je peux me reposer, enfin ! Je suis heureuse de voir que la première n'est qu'à 3 mn, et que c'est Juliette Bénédicto, une championne chaleureuse et joviale. Bravo à elle !

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce trail, remarquablement organisé ! Tout était parfait : accueil, balisage, parcours, remise des prix, lots... et il fallait y croire pour faire passer les coureurs au sommet !

Enfin, merci à ceux qui me soutiennent, mon club, le CABB, Hoka, X-Bionic, Overstims, et Compex !

4 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 17-03-2014 à 14:11:48

Bravo caro ! Très beau retour à la compétition et avec un super résultat ! Continue bien ça va payer rapidement.

Commentaire de bubulle posté le 17-03-2014 à 17:51:44

Enfin un résultat positif, ça doit faire du bien avec cet hiver difficile, Caro! Pas de problèmes, ce terrain est bien plus le tien, il te faut vraiment longues montées et longues descentes. Ce retour dans le vert laisse préjuger de belles nouvelles réussites, je n'en doute pas!

Commentaire de Arclusaz posté le 17-03-2014 à 19:40:26

bravo !!!!!
et en plus on découvre que toutes ces grandes championnes sont sympa (Caro on le savait !.

Commentaire de loiseau posté le 17-03-2014 à 19:48:55

Je t'avais vu mal en point à St Pierre de Chartreuse, content de voir que tu vas mieux. La saison peut enfin commencer. Bravo Caro !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran