Récit de la course : Les Foulées de la Frat 2014, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Les Foulées de la Frat

Date : 9/3/2014

Lieu : Bourgoin Jallieu (Isère)

Affichage : 759 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les Foulées de la Frat' 2014 - Une leçon de saucisson


Les Foulées de la Frat' 2014


Précision (utile) de l’auteur : récit débile d’un auteur débile, à prendre au 6ème voire 7ème degré (comme d’habitude, hein).


 



 

Depuis mercredi, enfin, le Printemps semble arriver. Même si j’y avais déjà goûté mi-février à Barcelone (gnak gnak), ça fait du bien. Et j’ai besoin d’un week-end sportif. Le programme est donc le suivant :

- Vendredi soir : ultra-trail de Chamoux en version nocturne pour la reprise de la Chenille (pas de bol, sa frontale est à l’envers et elle n’a pas le droit de l’allumer et il y a 2 chiens méchants avec yeux réfléchissants sur le parcours). Une chenille courageuse

- Samedi après-midi : une fois n’est pas coutume, place à une sortie « courte » avec Corne de Chamois sur le parcours de la seconde moitié du Run N’Trail Chambéry. Agréable de revivre le combat sanglant de 2013 d’avec le Faizan un an après

- Dimanche matin : ce sera les Foulées de la Frat’ à Bourgoin-Jallieu

 



 

INSTANT NOSTALGIE... puisque le Bouk a passé plusieurs étés lorsqu’il était petit Bouk à la Fraternelle. D'ailleurs je reconnais même pas, ça a dû être tout refait. Fin de la minute pop-nostalgie.

 

 

Et je me retrouve bien seul. Le Dude, après m’avoir fait espérer sa présence, me lâche pour une course plus virile. Ah le Dude, ses hormones le travaillent, il m’inquiète (comme le Goéland d’ailleurs). Je me doute que l’ignoble doit cuver son samedi. Le Faizan n’a plus le droit de prendre de dossard en 2014. Le Chenillon est encore trop petit. Bob est occupé. Le Manak a quitté la région, Nala on l'a perdue, l’ASPA Meylan (avec les Marie) je n’ose même pas l’évoquer…

 

 

Heureusement le Bouk sait se faire des amis, et son t-shirt UBAYE lui attire la sympathie du futur maire de Bourgoin-Jallieu, qui ne résiste pas à l’envie d’immortaliser cette rencontre. Espérons que les électeurs lui pardonneront cette erreur de communication !  

 


107 coureurs l’an passé, nous sommes 111 cette année (soit +3.74%). Une inscription à 5 €uros auprès d'Odette, de Mauricette et de Françoise, un café proposé avant la course et rdv sur la ligne de départ, où nous apprenons, lors du briefing, que le parcours est rallongé d’un kilomètre, un des chemins de descente est devenu une rivière !

 

 

Et BIM le départ !

 

Et là, chers amis lecteurs, nous allons entamer la description d'un cas pratique d’une pure leçon de saucisson, label kéké 3ème année voire 4ème année. Le Faizan et Campingou, vous pouvez écrire votre nom en haut de la copie.

 

 

Dans les 200 premiers mètres, ça sprinte, ça part fort, ce sont les cadors, la cassure est directe. DIRECTE. Une vingtaine de coureurs devant moi, et déjà, donc la CASSURE !

 

 

Nous traversons Bourgoin pour ce premier kilomètre avant de rejoindre les rives de la Bourbre. Et là, votre Bouk est bien embêté : devant ça file, la cassure n’en finit pas de se faire. Je suis tiraillé entre être le dernier du groupe de 20, ou mener le (gros) peloton de chasse. La prudence l’emporte, la course fait 11 kms, je laisse donc partir les coureurs élite.

 


Seulement… Seulement, j’en ai quand même sous le pied ! Et il n’est PAS QUESTION d’en faire profiter mes acolytes, l’objectif du jour n’étant pas le chrono mais le classement. La « Plaie » l’an passé a terminé 24ème, je dois pouvoir faire à peu près la même performance.

 

 

Je ralentis donc, histoire de temporiser et surtout histoire qu’on vienne me prendre un relais. TU PARLES ! Les coureurs s’alignent sur mon allure, et ralentissent aussi. VDM de CAP !!!

 

 

KM2 : cette situation ne me convient pas. Je mets alors mes espoirs sur un « retour de l’arrière » que j'accrocherai le cas échéant, car devant c'est MORT. D’ailleurs, je remarque une tête connue, un coureur du CMI est positionné 6-7 places derrière, et je le reconnais, je me souviens qu’il m’a largement fumé au légendaire Cross de Voiron 2013. Il va donc certainement me remonter…

 

 

Mais dans l’immédiat, un coureur en kalenji noir et jaune passe, et enfin me décharge de ma responsabilité ! Je le laisse prendre 5 mètres, avant de le reprendre et filer avec lui, que nenni !! A peine revenu qu’il marque le pas, et que les autres m’ont suivi ! Grrr… Au moins le chemin du retour est repéré !

 

 

KM3 : On attaque le faux-plat pour passer sur le pont de l’autoroute. Erreur débile du Bouk, je veux rester sur le bas-côté pour éviter le bitume, mais pas de passage de barrière de sécurité possible, aaaaaaah, je perds 2 position rien que le temps de la chevaucher, positions reprises direct après au moyen d’un mini-sprint.

 

 

Et on rentre dans Rosière !! Une montée que je connais par cœur… Mais que je n’ai pas dû prendre depuis une dizaine d’année !!! Le premier instant de vérité, avec cette montée façon Trail de la Pierre Sanglante. Mon Kalenji mène le train, avec un coureur bleu, puis en P3 on a le coureur CMI, je traîne la patte avec un coureur en noir, nous sommes donc 5. Petit coup d’œil derrière pour faire le point, ça a EXPLOSE !!! Incroyable ! Typique du saucisson ! Il n’y a donc pas à tergiverser, il FAUT rester au contact de ce groupe, c'est là que la course va se faire !

 


Enfin le sommet de cette côte, s’ensuit quelques petites bosses, j’ai le double effet kiss-cool et essaie de reprendre les choses en main, et me colle juste derrière le coureur bleu ! Une pensée me vient à l’esprit en l'observant, il a l’air d’avoir des runnings vraiment légères, ça va être compliqué pour lui si la descente est grasse ! (EDIT : en discutant avec lui à l'arrivée -hyper sympa au passage-, il m'a montré les stygmates de sa belle chûte)

 

 

Et finalement, je reprends la tête, la descente (MA DESCENTE) s’annonce, GOOOOOOOOOOO ! Et… C’est effectivement plutôt gras ! Bon, moins que la semaine dernière au Suzon, sauf que là j’ai pas les mêmes baskets, je suis en runnings ! Je tente d’éviter tant bien que mal le ruisseau, et finalement BANZAÏ je mets les pieds au milieu, c’est maintenant que je peux glâner les quelques secondes qui feront du bien sur la fin.

 

 

Donc une bien belle descente, à la fin je regarde l’étendue des dégâts de cette attaque façon « el pirato Pantani », surprise surprenante, c’est un coureur blanc qui est à mes basques ! Pourtant il n’était même pas dans le groupe des 5 de l'entame ! Et il ne lui faut pas beaucoup de temps pour faire la jonction avec moi dans ce faux-plat, et d’ailleurs il ne s’encombre pas du Bouk et file tout de go. Dur !

 

 

A noter deux champions en vert qui nous balaient, tiens, soit ils se sont plantés de parcours (mais le balisage est vraiment perfect), soit ils en ont terminé avec la seconde boucle.

 

 

Et voici qu’on attaque une montée bien bitumée et bien pentue, direction les hauteurs de Montbernier. Put*** que c’est dur, j’ai déjà bien laissé des forces sur la première partie de course. Heureusement derrière je ne vois que mon Kalenji mais il n’est pas proche.

 


Le blanc file, de toute façon ça sent le costaud, et hop voilà un coureur bleu en plein décrochage, à la déroute. On est dans le mode saucisson le plus PUR, puisque je suis à la limite d’exploser littéralement, mais mentalement je veux le passer et en profiter pour le distancer. Cool, le mode Bouk 2014 prévaut, c’est la seconde solution qui est mise en place ! Enfin le sommet, elle a fait mal celle-là, vraiment

 

 

REDISTRIBUTION DES CARTES SAUCISSON LEVEL 6


V’la-t-y pas que le coureur bleu revient tout de suite dans cette relance ! Mais il était à l’agonie ?! Il connait le docteur Butnik lui ? Ou alors il bluffe, mais on est quand même à 5 kms de l’arrivée. Tant pis, moi je combats, au pire, c’est toujours ça de pris sur Kalenji.

 

 

Et je laisse pas passer, mais il lâche rien, un COQ ! Après 3-4 oppositions, finalement je dois me rendre à l’évidence, c’est pas Martoni, il bluffe pas ce coureur ! Et la descente qui suit façon chemin tracteur ne me permet pas de le recoller. Il fait finalement la jonction avec le coureur blanc, duquel je me suis rapproché. Bien poutré le Bouk

 

 

POINT COURSE : Il reste 4 kms, profil faux-plat descendant (donc bon pour moi), mais j’ai quand même laissé des forces depuis le début de course…

 

 

On repasse sur le mini-tronçon de tout à l’heure, on court avec d’autres coureurs qui ont la boucle de retard, ouf, ça galvanise, puis on court le long de l’étang de Rosières où moults pêcheurs sont affairés. Demi-tour en bas du restaurant, contrôle par Mr Kuhn (histoire, histoire, mon prof de sport en classe primaire), et on rejoint le chemin en single le long de la colline de Rosières, cool, on va au plus court.

 

 

Et je ne peux être que le spectateur lointain et passif du combat entre le bleu et le blanc. Fais ch**, eux ils peuvent s’épauler, moi je suis seul à galérer et à essayer de tenir le train, le kalenji aux fesses.

 

 

Repassage sur le pont de l’autoroute, il reste 2.5 kms de plat, il va falloir serrer les dents. Que c'est long... Mais pas grand-chose à décrire, à part que je n’ose pas me retourner, je file mais j’ai en tête d’en garder sous le pied éventuellement, au cas où il s’épuise dans sa poursuite. Mais le classement est fait…

 

 

Et ça passera, j’en termine sous ce beau soleil dominical en 49’25 pour ce (a priori) 10.9 kms vallonné, à une belle 20ème place sur 111 ! 18.02%, bravo le bouk !

 

 



Une belle course, des beaux combats, en terrain mixte bitume/chemin, des bénévoles courageux (le balisage d’hier ayant été enlevé ils ont dû le refaire ce matin), des échanges sympas d'après-course, merci la Fraternelle !

 

 

 

 

19 commentaires

Commentaire de __icecool__ posté le 09-03-2014 à 13:31:08

Je suis sûr que tu as un dictaphone dans ron short pour prendre des notes ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 13:37:39

Toi tu parles de ce qu'il y a dans mon short j'en déduis que tu es sous mon charme et je te dis que tu as bon goût !!!

Commentaire de __icecool__ posté le 09-03-2014 à 16:14:21

Beuarg il faut que je chasse cette image de mon esprit.

Commentaire de lalan posté le 09-03-2014 à 14:54:48

C'est en voyant ce qu'il y a sous le short que les autres préfèrent rester derrière !
Super récit , ca sent bon la "baston" . Good run le Bouk ! 2014 va rester dans l'histoire de la CAP.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 18:21:30

Merci lalan ! Mais le sport est fait de cycles, pourvu que celui-ci tienne jusqu'au semi Grenoble-Vizille !

Commentaire de the dude posté le 09-03-2014 à 16:55:42

Une bonne baston rythmée façon saucisson et un Bouk qui n'en finit pas de monter en régime en ce début 2014, j'ai bien fait de lui poser un lapin et d'aller me faire latter à Ozon!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 18:22:14

Euh, j'ai vu ta trace, et soit tu fait preuve d'une humilité débordante, soit tu fais preuve d'une humilité débordante !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 09-03-2014 à 19:35:06

Le Bouk de nouveau en confiance. Ca augure d'un Grenoble Vizille de haute volée.
Belle perf' en tout cas bravo !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 21:19:31

Ah ben quand même, un peu de reconnaissance !
La Corne avait le même entrain que toi en me disant un pathétique "pas mal". On verra le classement final avec le palmarès des coureurs présents.
Mais bordel, fallait l'accrocher cette place !

Commentaire de DROP posté le 09-03-2014 à 20:56:49

Un top 20. BRAVO le bouk.

Bon sinon, on apprend dans ce récit que le bouk a été à l'ecole (au moins jusqu'en primaire...), c'était pas forcément évident;-). It's a joke !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 21:20:15

Merci Vercors-Drop ;-)
Enfin j'étais en primaire, mais j'ai pas dit que j'étais allé au bout (déjà que le CE2 c'était hard...)

Commentaire de Corne de chamois posté le 09-03-2014 à 23:03:35

1 ou 2 km de plus je m'endormais tellement que ce récit débordait d'ennui. On croirait lire le récit de Jean-Pierre Raffarin au concours de belote du Versoud. Ennuyeux le bous comme toujours !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-03-2014 à 23:18:19

Merci pour ton commentaire

Commentaire de boblastar posté le 09-03-2014 à 23:42:56

A noter la statistique vraiment nécessaire sur la progression des inscrits.
Je "plussune" (comme disent les djeun's) la corne, ce CR est aussi chiant qu'une présentation de loi de finances rectificative par Michel Conifère (chercher le jeu de mot qui s'est inséré dans ce texte).
Enfin un top 20 c'est pas mal, si évidemment on occulte que les 91 suivants étaient soit des V33 (ici s'est inséré un rappel de mon jeu de mot précédent) soit des benjamines.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2014 à 08:53:24

Je ne retiendrai que la phrase "un top 20 c'est pas si mal" !

Commentaire de kiki38 posté le 10-03-2014 à 18:02:32

Pour ètre au courant de ce qu'il se passe en CAP, vous pouvez lire jogging ou autres revue spécialisée; au niveau local vous retrouverez les(excellents)commentaires de Marie sur le Dauphiné Libéré......mais moi, ceux que je préfère c'est tout de mème les récits de notre Bouk !...il n'a pas son pareil pour nous faire vivre la course de l'intérieur...et avec quel humour ! ça me fait bien rire..et par les temps qui courent, ça n'a pas de prix ! non, non ce n'est pas du fayotage!!!!!
Info, surtout pour le Kéké, le trail du facteur à Crolles est annulé (pas pour faute de neige cette année !).
Autre info, plus personnelle : je retrottinne, après 2 ans d'arrét suite à blessure.J'ai prévu de reprendre sur une course cher à ton coeur le Bouk : l'ASPARUN à Meylan. Toi qui est bénévole sur cette course tu peux prévoir de faire la fermeture....comme ça nous pourrons courir ensemble !
A bientôt....et continue à nous faire marrer JUJU.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2014 à 18:19:46

Un message pareil de notre Christian face à cet océan de méchanceté et de sarcasmes, ça fait du bien !!!
Rdv très vite alors, avec les Marie on te recevra comme il se doit !!!

Commentaire de Calaferte posté le 11-03-2014 à 06:36:33

Bonsoir.

Avez vous fait exprès d'écrire un long récit pour nous faire oublier la photo?

Cordialement

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 11-03-2014 à 10:21:55

Bonjour Julien,
Votre remarque est pertinente, et a mobilisé toute mon attention.
Il est effectivement inutile d'effrayer les coureurs de notre noble sport.
Partant de ce principe, la photo a fait l'objet d'une auto-censure !
Bien cordialement

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran