Récit de la course : Belledonne Gelon - Trail des Huiles 2014, par nico2938

L'auteur : nico2938

La course : Belledonne Gelon - Trail des Huiles

Date : 16/2/2014

Lieu : Bourget En Huile (Savoie)

Affichage : 732 vues

Distance : 27.6km

Objectif : Se défoncer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Huiles 2014

Trail des Huiles

 

En ce dimanche 16 février 2014, le ciel n’est guère clément. Après un samedi à la douceur remarquable, la neige refait son apparition. Les organisateurs ont donc dû repasser pour damer la trace et offrir un parcours très plaisant.

Au programme de ma seconde sortie de l’année, 26,5 kilomètres et 1100 m de D+.  Il  y a quelques coureurs de qualité au départ avec Ludovic Pommeret, Benoit Thiery ou encore Alexandre Daum. Pour ma part, c’est en pleine préparation du trail du Ventoux que je viens dans cette charmante vallée des Huiles.

9h00, les fauves sont lâchés et j’imprime un bon tempo d’entrée de jeu. 500 m de route environ et on attaque direct par une jolie côte qui résume à elle seule le parcours. Aujourd’hui, ça glisse !! On parle souvent des pneumatiques pour les sports automobiles mais en trail, c’est un facteur qui peut avoir son importance. Malheureusement, je ne suis pas le mieux équipé. Il faut dire que mes adizero XT commencent à avoir quelques bornes au compteur !!

Je décide tout de même de garder un bon rythme dès qu’on retrouve des appuis plus nets. Malgré ce tempo soutenu, un trio me suit comme mon ombre. Ludo, Benoit et Alex seront donc mes compagnons de jeu du jour. Première partie descente et Ludo joue les funambules. On a bien pris 50 m de retard et je dois combler ce premier petit retard. Je commence à comprendre pourquoi Ludo a remporté les 2 premiers trails de sa saison. 4 kilomètres à profil descendant avalés à plus de 15 km/h de moyenne, comme dirait Vincent Jay, on n’est pas là pour « faire rire les patates à la cave » ! Place à la première véritable ascension, j’imprime une bonne allure mais le quatuor reste groupé. Je me dis que la victoire ne va pas être facile à cueillir. Après une première partie sur un chemin, la montée se poursuit à travers champ et autant dire que c’est rentable. On rentre sur un petit sentier boueux à souhait et je peine à grimper avec mes piètres appuis. C’est frustrant car les jambes sont bonnes mais impossible de courir. Benoit mène le rythme pour attaquer le passage des cordes. Des cordes bien utiles pour se hisser au sommet du pic de l’Huile. On débouche au sommet  avec une unité en moins. Benoit relance et je m’efforce de suivre avec Ludo. Les kilomètres défilent pour nous conduire au premier ravito (km 10). Pas d’arrêt, le rythme ne faiblit pas et je perds quelques longueurs le temps d’avaler un gel. Ce passage bien gras en montée est de nouveau un vrai calvaire. Je lutte surtout contre les éléments pour l’instant et je dois fournir un bel effort pour retrouver mes compagnons de jeu. On croise un adepte du canicross qui part à notre poursuite. Il nous dépasse et je me dis « Tiens, je vais tenter de le suivre !» Gros changement de rythme et la situation reste inchangée. Là, j’avoue qu’à ce moment là, je me dis « Merde, ils mangent quoi dans les 2 savoies qu’ils sont si coriaces » ! Ne cherchez plus le produit miracle, j’ai trouvé et il s’appelle cela le ski alpinisme.  A tel point que mon train de sénateur dans les parties ascendantes pousse Benoit  à reprendre la tête. No stress, Nico, tu passes en mode « survie » ! Je vous explique, c’est très simple « Zéro calcul, tu suis jusqu’à explosion !» Toutefois, à la faveur d’un léger ralentissement, je mène de nouveau sauf que Ludo semble suivre avec aisance. Second ravito, un petit bout de route et c’est parti pour une  bonne montée dans la neige damée. Je reste en tête pendant quelques minutes de façon tactique pour ne pas trop subir car il est compliqué de dépasser. A la faveur d’une partie plus large, Ludo me double et là, fini la rigolade !! Ca booste sévère dans la bosse ! « No pain, no gain » comme disent les Kenyans. Je ne sais pas si je vais gagner mais clairement, je me fais violence pour suivre. La relative bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes plus que deux car Benoit a jugé le rythme trop rapide. On atteint le sommet, j’en profite pour boire mais je galère pour remettre mon bidon. Ludo commence à prendre un peu d’avance dans cette partie où les appuis ne me conviennent pas. Je donne le max pour revenir à l’amorce de la descente. Donner le max en descente, ce n’est pas une question de niveau. Il faut juste poser son cerveau au bord du sentier et descendre à bloc. Je dépasse les concurrents du petit parcours et ils doivent se dire « Lui, il a des problèmes psychologiques » ! Assurément, ca va vite et c’est limite dangereux. Je rattrape Ludo et je lui propose qu’on calme le jeu pour éviter de se faire mal. On s’est battu sans cadeau pendant  1h45 sans réussir à se départager. Km 21, dernier ravito et place à une longue traversée ! La neige est humide et ce coup ci, je galère vraiment ! Impossible de suivre Ludo, je tombe 3 fois et je maudis mes chaussures. Bon, la victoire s’envole car Ludo ne va pas s’arrêter au bord du sentier. Malgré tout, je décide d’accélérer lorsqu’on trouve un terrain moins glissant. Au prix d’un bel effort, je retouve mon compagnon d’échappé qui a tout de même dû lever un peu le pied pour faciliter mon retour. Ultime montée, on papote un peu et on garde un bon rythme. Dernier passage dans la neige, je subis de nouveau ! Il est temps que ça se termine car ça commence à m’énerver cette histoire.

500 m de route et on franchit la ligne ensemble pour une belle victoire en duo. Benoit complète le podium à 3 minutes.

Une belle bataille en Belledonne avec un parcours au top ! Bien damé, bien balisé et très joueur ! Bravo à l’organisation !!

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 18-02-2014 à 17:28:20

Put*** mais quelle bataille !!!
Donc un Ludo Pommeret en grande forme équivaut à un Nico Martin en reprise !
Merci pour ce récit palpitant et bravo pour votre victoire !

Commentaire de nico2938 posté le 18-02-2014 à 17:37:08

Non, je ne suis pas en reprise et je pense être dans une forme très correcte pour la saison! Ludo est diablement solide en ce moment, le ski alpinisme, ça donne la caisse!! Ce fût une bien belle bataille!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 18-02-2014 à 17:48:08

Je dois t'avouer que j'avais été (très agréablement) surpris de sa victoire à Serre-Chevalier, désormais je comprends mieux !

Commentaire de Corne de chamois posté le 18-02-2014 à 23:00:37

C'est bon un récit vu de l'avant...
Bravo à vous

Commentaire de samontetro posté le 07-03-2014 à 19:42:25

Le Duo qui a enflammé le relais sur l'UTV 2013 se retrouve pour en découdre! Quelle course! Bravo à vous deux, bravo Nicolas pour cette bagarre aux avant postes dans le plus pur respect des valeurs sportives! Quand les kilomètres de bagarre ne parviennent pas à faire la différence entre deux grands athlètes, le partage de la victoire est superbe!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran