Récit de la course : Bures 28 2014, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : Bures 28

Date : 19/1/2014

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 923 vues

Distance : 35km

Objectif : Se défoncer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Bures 28 - le retour du KGB

Le CR de l'épreuve

Bures 28, 2014...
Ou le retour en force du KGB...
...Ou les aventures de "Bip Bip", de "Speedy Gonzales" et de "Et Paf le Chien"


L'avant course...

Depuis l'édition 2001 je n'ai pas raté beaucoup de participations au Raid 28. En fait je n'ai été absent de la course qu'en 2004, sachant qu'en 2009, j'étais côté organisation pour tracer les spéciales de CO avec Odile. Cette année, même si j'ai décidé de lever franchement le pied en ce qui concerne les courses d'ultra, il me semblait difficile d'être totalement absent. Dès notre arrivée l'an dernier, après une édition rendue fantastique en raison de la neige, j'avais annoncé à mes équipiers mon intention de ne pas revenir sur le Raid 28 en 2014. Le Raid, avec ses 90km et ses 19 heures de course est trop exigeant au vu de mon état de forme actuel. Pas question non plus d'aller sur l'Ultra Raid et ses 120km, qui à mon sens n'apporte pas grand chose de plus (sauf 30km) par rapport à l'épreuve d'origine. Je laisse même de côté le Semi Raid et ses 56km.

Du coup, la seule chose que je puisse viser ce sera le Bures 28, une épreuve qui a vu le jour en 2013 et qui reprend les bases du Raid 28, mais sur une distance réduite à 28km (en théorie) avec une quarantaine de balises à trouver.

Tout a commencé en juillet dernier, lors d'un repas d'après course... Quelques bières, un peu de soleil, une pizza et voilà que certaines répliques prennent la forme d'un "Même pas cap", ou bien "Allez! On se le fait tous les deux". Bref c'est comme ça qu'avec Say, on décide de s'inscrire au Bures 28.

Bon, on pensait que la course se faisait en équipe de deux, mais à la lecture du règlement voilà qu'il faut être 3. On se décide donc à contacter quelques copains pour voir qui serait intéressé pour venir chasser les balises avec nous en plein hivers, et c'est Benoît (alias Benos) qui va s'y coller.

Il faut savoir que par tradition, monter une équipe pour le Raid28 n'est pas une chose facile... Il faut faire avec l'état de forme des un et des autres, les indispos de dernière minute, bref tout ce qui fait qu'on part rarement avec l'équipe initialement prévue. Et bien sur le Bures28, ça va être exactement pareil. Le premier à lâcher prise sera Say, qui voit apparaitre une contrainte familiale incompatible avec la course... Zut, et dire que tout était parti de lui... Je me mets donc à la recherche d'un remplaçant, et c'est Matthieu qui se propose. Oui mais là, on change de registre... Matthieu est, comment dire, une sorte de fusée par rapport à moi, le genre à aller chasser les podiums et les places d'honneurs... Bon vous me direz que ce n'est pas la première fois que cela m'arrive sur le raid. Brigitte, Bruno, Christian, et plus récemment Sonia ou Alexandra m'ont fait le plaisir de m'accompagner sur cette épreuve ce qui a toujours eu tendance à me tirer vers le haut (9ème avec Christian, 6ème avec Sonia... 8ème avec Alex)... Bref, on lui fera pointer les balises.

Ce qui n'était pas prévu non plus c'est le forfait de Benos... Et là c'est un second équipier qu'il faut trouver pratiquement dans la foulée. La recherche ne sera pas longue, car il est vrai que j'ai reçu plusieurs sollicitations, sans compter les propositions pour rejoindre d'autres équipes... Pour ce second remplacement c'est sur Sylvain, alias le GGO que le choix va se porter. On a déjà eu l'occasion de faire équipe ensemble, que ce soit à la Noctorientation ou même sur le Raid 28, et c'est également un orienteur. Mais, car il y a toujours un "mais", c'est une sorte de Matthieu bis... Et du coup, il ne va pas falloir que je compte sur lui pour m'aider à faire le boulet de service.

Donc, nous voilà mi décembre à poster notre inscription avec une équipe qui a juste rien à voir avec celle initialement prévue. Ah si, on a conservé une chose, le nom de l'équipe. J'avais prévu à l'origine de faire renaitre le KGB, comprenez par là les Kikoureurs de la Gourdasse Bleue, équipe à laquelle avait déjà participé Benos il y a quelques années sur l'UTMB. Et bien là, le KGB reprend du service sur le Bures 28, preuve en est les superbes cartes de membres fournies à celles et ceux qui en font partie

Côté préparation, ce n'est pas fantastique. En dehors de ma surcharge pondérale, alors que je commence à enchainer les séances pour au moins être à niveau physiquement parlant, voilà que pendant les fêtes je me re-bloque une nouvelle fois le dos. Je me retrouve à devoir compenser avec principalement de l'elliptique, alors que j'ai envie d'aller courir. J'arrive à caler quelques sorties, y compris en CO mais loin de ce que je comptais faire. Il va donc falloir gérer l'épreuve en puisant dans les ressources internes.

Mais tout ça c'était "avant"...

Samedi soir, direction Montfort l'Amaury, lieu de départ du Raid 28. Rendez vous au Resto à 19h avec l'équipe du Zoo composée de la Souris (virginie), de Ouster (Andrew), de la Tortue (Damien), de la Libellule (Yohan) et du célèbre Papy (Philippe) avec qui j'ai couru mon premier Raid 28 en 2001.


La Tortue, la Souris, la Libellule, Ouster, l'Papy et le P'titmichel

Puis direction le gymnase de départ pour retrouver tout un tas de connaissances, coureurs, organisateurs ou accompagnateurs.


Photo de groupe Kikourou

On reste au gymnase jusqu'au départ de la dernière équipe, qui se trouve être l'équipe avec laquelle j'ai eu le plaisir de courir le Raid28 ces 3 dernières années, puis une fois qu'ils sont tous sur les chemins boueux, direction la maison pour une bonne nuit complète. Ca fait tout drôle de rentrer se coucher alors que les autres sont dehors !


L'équipe du Zoo en plein report de balises

Dimanche matin, 7h00. Le réveil sonne. Petit dej tranquille puis direction Bures/Yvettes. J'arrive sur place vers 8h30 et je retrouve Matthieu et Sylvain. On passe les formalités administratives, et on se pose pour avoir le temps de finir de se préparer. On en profite pour faire monter un peu la pression auprès des équipes présentes, dont celles de Soul de Jay mais surtout les Knockando de Jean Philippe, à qui je montre la forme de mes crampons pour qu'il puisse suivre notre trace ...


Thèrèse, Jean-Philippe et Soul

Bref ça grenouille sec. Pendant ce temps là, la météo qui était franchement à l'humidité pendant la nuit semble vouloir se dégager. Les nuages se dispersent et on devrait courir sans risque de pluie. Du coup j'allège l'équipement, décidant de ne partir qu'avec 2 maillotd fin manches longues (un Kraft + un Nike), et de conserver le coupe vent accroché au sac, en version minimaliste puisque je n'ai que le matériel obligatoire (voir la fiche équipement).

Nos objectifs sont clairs :
- Prendre toutes les balises, ce qui va grandement simplifier ma vision de la stratégie de course, puisque je ne me pose pas de questions sur les impasses à faire.
- Finir dans les temps, même si on sait que l'an dernier seules 4 équipes on pu tout ramasser dans les délais
- mettre une fessée aux Knockando de Jean Philippe... Je crois que ça vient d'un petit défi de Jean Philippe vis à vis de Matthieu.
- Rentrer entier, vu la grande homogénéité de niveau de course entre mes équipiers et moi...


Sylvain "Speedy Gonzales", Matthieu "Bip Bip" et le P'titmichel "Et paf le chien"

9h45, rapide briefing de Papy Turoom, principalement destiné à celles et ceux qui découvrent ce raid, puis à quelques minutes du départ, Matthieu va se placer sur la ligne de remise des road book pendant qu'avec Sylvain on s'installe sur une table pour préparer le report des balises. On a décidé de tout reporter ici afin de ne plus se poser de questions pendant la course, sachant qu'on a qu'une quarantaine de balises (45 en fait), ce qui devrait aller vite. Côté organisation, je vais reporter les balises "normales" avec Matthieu, pendant que Sylvain étudiera les spéciales au cas où il y aurait des choses spéciales à tracer (on connait la fourberie de Papy Turoom sur le sujet).


Le road book du Bures28

Le report des postes sera assez rapide, puisque sur les 45 balises, une vingtaine sont déjà reportées sur la carte (mais qu'on prend le temps de controler quand même). Après quelques minutes de report, on range le matos et hop, direction la course.

La course...


Le première carte

PP301 : Au sud du bois de la Guyonnerie, croisement de chemins au C de C. Equestre

On sort du gymnase, on remonte la route au nord et on arrive au niveau du premier bâtiment. Là, juste pour faire bonne figure, je décide de confondre le premier bâtiment avec le centre équestre. Du coup on monte un peu trop haut et dès que je m'en rends compte, on redescend sur le bon chemin et on arrive sur la balise. Pas vraiment de conséquences, mais il va falloir que je me concentre un peu plus sur ma carte.

PP302 : Bois de la Guyonnerie, jonction chemin et sentier au nord de "la"

On sort du centre équestre par le nord, et là on s'attaque à une sorte de mur (qu'on connait bien) pour aller chercher la balise située à la limite du plateau. Dès cette première montée le compteur va commencer à aller flirter avec le rouge... J'arrive en haut un peu explosé d'entrée de jeu et il faut que je calme un poil mes équipiers qui eux se sont à peine échauffé là dedans.

PP303 : Bois de la Guyonnerie, le bas Moulon. Jonction chemin et sentier de randonnée la plus à l'ouest

Heureusement qu'après les montées il y a des descentes. On part vers l'ouest en suivant le sentier de randonnée qui est en légère descente tout du long.

PP304 : Gif sur Yvette, Ruine au V de Yvette

Sortie de la 303 par une courte montée droit dans la pente pour contourner une propriété, puis on redescend un peu avant d'attaquer un bout de chemin à flanc. Mal calé dans ma carte je calcule la distance au 1/15000 au lieu du 1/25000. Dire qu'on a failli chercher la ruine au mauvais endroit. Finalement on la trouve au bout du chemin, comme prévu.

PCB1 : Traversée de la D 306

Obligé de contourner la zone interdite en remontant sur le plateau. Encore une jolie montée avec des escaliers en bois glissants à souhaits. Ce n'est pas comme ça que la pression va redescendre, et j'oscille tranquillement entre le rouge vif et l'orange cramoisi... Et visiblement ce n'est pas près de revenir au vert. Une fois en haut on longe le flanc du plateau, cadré entre deux clôtures jusqu'au PC.

PP305 : Au nord ouest du PC. Petite mare proche de la côte 159

On trouve facilement le chemin qui serpente dans le bois et qui nous rapproche de la mare. On progresse à proximité de l'équipe de Soul et un peu derrière celle de Jean Philippe qui a pris un départ plutôt rapide. Mais on se demande s'ils ont reporté tous les postes ou bien juste une partie.

PP306 : Le fond Fanet. Dans la clairière au nord de Fanet, bosquet isolé

Après la mare on croise un large chemin et on attrape le sentier qui part presque en face. Il va nous amener à la limite de la clairière où Sylvain file poinçonner la balise.

PP307 : Le Mesnil Blondel. Jonction de chemins au sud du cimetière à l'ouest du "O" de rigole

La première partie jusqu'au point côté 155 se passe bien puis je décide d'attaquer la balise par le bas en longeant le sud du centre équestre. On va suivre le plateau puis on commence la descente. Là, j'ai tellement de mal à me concentrer sur ma carte que je rappelle Matthieu et Sylvain car je suis persuadé de m'être trompé de chemin et d'avoir pris celui qui descend un peu plus au sud en plein milieu du vallon. Sauf que... Non. J'ai bien pris le bon chemin et on trouve l'embranchement qui permet de remonter sur la balise. 7 balises et déjà complètement cuit. Ca ne va pas être facile tout ça, moi je vous le dis, je vais en baver.

PP308 : Le Canal. Source

Une balise bleue placée pile sur l'axe de la route ! Ca sent mauvais. On termine de remonter le chemin depuis PP307 puis on prend la route sur notre gauche avec une descente qui me fait du bien. En arrivant à la hauteur de la source, Sylvain va pointer pendant que je m'avance un peu sur la route, mais il prend un peu de temps pour revenir. Visiblement elle n'était pas aussi facile que ça.

PP309 : Balise placée sur la carte. Forêt Dept. de la tête ronde. Parcelle 5 Jonction de chemins

Pas très compliquée à localiser, mais encore une fois, ça va monter sec... on rejoint la route qu'on remonte sur quelques dizaines de mètres avant de trouver le sentier qui va nous faire rejoindre le haut du plateau. C'est raide, j'en bave et on retrouve même à l'occasion l'équipe de Jean Philippe. Une fois en haut la balise est juste pile poil au croisement comme prévu.

PP310 : Forêt Dept. de la tête ronde. Intersection des parcelles 4, 10 et 12

Depuis PP309 on part au sud et rapidement on trouve (un peu attirés par Jean Philippe, c'est vrai) le chemin en limite de parcelles. En fait j'ai vu le numéro de parcelle mais pas le chemin dont l'amorce est un peu masquée. A partir de là on a juste à suivre la trace jusqu'à l'intersection.

PP311 : Forêt Dept. de la tête ronde. Au X de Les Vassaux, arbre numéroté 18

Depuis PP310 on part plein sud jusqu'au décrochement. Là on attaque la descente droit dans la pente. J'ai pris soin de prévenir Matthieu que la balise était à mi-pente... On descend, on descend quand je passe devant la balise. je suis également rappelé par Soul qui m'a vu passer devant. Oui mais c'est Matthieu qui a le carton de pointage et lui, il est déjà en bas ! Pas grave. Quand on n'a pas de tête il faut avoir des jambes et lui, des jambes il en a ;-) Il est bon pour remonter une partie de la pente et aller chercher le poste.

PP312 : A l'est de la Petite Batterie. Extrémité Est de la Passerelle

Depuis le bas de la pente on a juste à suivre un chemin pour arriver pratiquement droit sur la passerelle.

PP313 : La fontaine Billehou. Sous le pont au h de Billehou

Depuis la passerelle on décide de faire demi-tour pour passer par la route, plus praticable, puis on va chercher un chemin qui sera mal cartographié (mauvais côté du ruisseau), mais ça avec les cartes IGN on a l'habitude des écarts de ce genre. Arrivés au bout du chemin, on tombe sur la balise.

PCB2 : Traversée de la D 95

Un chemin plein champs vers l'ouest, on voit le PC au loin avec les voitures.

A partir de là, on bascule sur la carte de CO


La carte de la spéciale de CO

Pour cette spéciale, Sylvain a eu l'excellente idée lors du report au gymnase, de relier les postes dans l'ordre de leurs numéros... L'idée est sympathique, mais pas franchement optimale. Aussi je propose d'enchainer les postes plutôt dans l'ordre suivant : 37, 35, 32, 34, 33, 36, 42, PP325 (à ne pas oublier), 38, 40, 41, 39 et pour finir PP326 en sortie de carte avant de revenir sur la carte IGN.

Au delà des infos précisées dans le road book concernant PP325 et 326, de toutes façons j'ai l'habitude de systématiquement caler les cartes des spéciales sur la carte IGN pour faire de bonne liaisons, suite à des expériences difficiles par le passé. Pour cette spéciale, je confie la carte et l'orientation à Sylvain.

Balise 37 : Petite falaise la plus au nord

On sort de PC2 et on se fait une nouvelle montée raide. On grimpe comme ça jusque sur le plateau, puis sur le chemin, lorsqu'on trouve un sentier qui arrive sur notre gauche, on envoie Matthieu poinçonner dans le fond.

A partir de là je décroche et il va y avoir de gros blancs.

Balise 35 : Petite ruine

Sylvain nous fait couper par plusieurs sentiers (il faudra que je vérifie la trace par rapport au fichier GPS de Matthieu). On contourne un relief que je reconnais car j'ai deja fait pas mal de CO par ici, mais ça s'arrête là.

Balises 32, 34, 33 et 36

Sur celles là, je laisse Bip Bip et Speedy Gonzales chasser. il y a un mic-mac style 32-36 34-33. En fait Sylvain avait oublié 34-33 et il a fallu revenir en arrière pour les reprendre d'où une grosse perte de temps, mais bon, si on ne se trompait jamais, on ne pourrait plus progresser. C'est à ce moment là que jJay à du croiser le fameux énergumène qui appelait "Miiiicheeelllllll" dans les bois !

Balise 42 : Extrémité de la levée de terre

Sylvain me propose de reprendre la carte. Je commence l'interpostes, mais comme j'ai décroché j'ai du mal à rentrer dans l'échelle. Il est préférable que ce soit lui qui continue d'orienter sur la spéciale. Je ne suis pas certain du tracé mais ça doit ressembler à ça. Je me souviens juste de l'attaque du poste directement en plein bois.

PP325 : Sur le chemin cap 170 partant de la cote 150. Croisement de chemins à l'est de "aéromodélisme".

Celle là il ne fallait pas l'oublier car c'est une verte qui est sur la carte IGN mais pas sur la carte de CO. Le road book le précisait mais si on ne lit pas attentivement les instructions ou si on ne fait pas la jonction entre ses deux cartes, il est vite fait de l'oublier.
On sort en sud-est pour aller chercher le chemin et ensuite, on part plein est jusqu'à la jonction.

Balise 38 : Jonction de fossés

Sortie de la PP325 plein sud jusqu'au grand chemin qu'on emprunte en sud-est puis on remonte en nord-est jusqu'à ce qu'on croise le fossé.

Balises 40, 41 et 39

Même punition que tout à l'heure. Je décroche jusqu'à la sortie de la 39 qui correspond au moment où je dois me reconcentrer pour reprendre l'orientation sur la carte IGN.

Retour sur la carte IGN N°1

PP326 : Balise placée sur la carte. Coude de chemin en lisière sud du bois.

Encore une balise à ne pas louper (mais celle-ci était sur le chemin de sortie de la carte de CO). On quitte la balise 39 par le chemin qui longe le plateau, puis on attaque la descente vers PP326 qu'on récupère au passage.

Traversée de la D306 par un passage protégé indiqué sur la carte

PP327 : Balise placée sur la carte. A l'ouest du bois de Graville, bas de l'escalier.

Celle là je sais où elle est, on y est déjà passé dans des éditions précédentes, mais surtout, je sais que ça va encore grimper. Après avoir traversé la D306, on trouve la rue qui part au sud et qui nous fait passer sous la ligne SNCF. Tout de suite derrière, et malgré des travaux qui changent un peu les lieux, on trouve rapidement la sente qui traverse Damiette puis qui va se transformer en chemin en entrant dans le bois. A la première intersection, on continue de monter plein est jusqu'à l'escalier. Là, pas de balise, mais en contrebas je vois un gros bloc en béton et je dis à Matthieu de descendre voir derrière. Bingo, elle est bien cachée là.

PP328 : Forêt de Gif sur Yvette. Point de vue à l'extrémité nord-ouest de la forêt

On monte l'escalier puis on rentre dans les rues ce qui va faciliter la progression. On enfile la traversée et au bout après avoir hésité un peu on décide d'aller chercher le point de vue en contournant un peu vers le sud histoire de ne pas descendre pour remonter. On arrive au bout de la forêt et un panneau indique le point de vue.

A partir de là on bascule sur la seconde carte de spéciale. Sylvain reprend la main comme pour la spéciale de CO, mais je commence à explorer la seconde carte IGN sur laquelle j'ai reporté les contours de la carte spéciale.


La carte de la spéciale "parcelles"

Il s'agit d'une carte partielle mais entre celle-ci et la carte IGN on arrive à avoir une vision assez précise de la topographie des lieux.

PP329 : Angle nord-ouest de la parcelle 73

On sort de PP328 et là, on attaque le chemin qui part vers l'est jusqu'à ce qu'on arrive à la balise PP331 ! Heu les enfants, il n'y a rien qui vous choque là ? J'ai comme l'impression qu'on a complètement oublié la PP329 Schcrongneugneu... Même pas mal. C'est une l'avantage d'avoir des coureurs dans l'équipe. C'est parti pour un aller retour pour rattraper l'oubli, sachant qu'on était juste à côté tout à l'heure. D'ailleurs à ce moment là je retrouve Jay qui a fait la même erreur que nous et qui envoie ses sbires chasser la PP329.

PP330 : Jonction de chemins sur limite des parcelles 63 et 113

Sur leur lancée, Matthieu et Sylvain en profite pour rapporter au passage la 330 tout en bas, ce qui me donne l'occasion pour la première fois de voir Matthieu arriver en haut de la côte en tirant la langue... C'est assez rare pour que je le note !

PP331 : Pin Laricio Debonnaire

Bon et bien, ça tombe bien parce qu'on y est déjà à la balise PP331...

PP332 : Angle nord-est de la parcelle 89

Je pense qu'avant le départ, et même avant le report des balises j'ai fait une petite erreur. Je n'aurais pas du laisser Sylvain gouter la gourdasse bleue. Parce que là ça aurait pu nous couter un jardinage étant donné qu'il a placé la balise à l'angle sud-est de la parcelle au lieu de nord est. Bon on va bien s'en sortir parce que notre route nous fait passer devant la balise, mais franchement, on a eu chaud aux fesses sur ce coup là.

PP333 : Extrémité sud des parcelles 106 et 107

Sur cette balise là c'est toujours Sylvain qui oriente. J'ai juste suivi mais je me demande si ce n'est pas là qu'il nous a fait faire une coupe dans le bois au lieu de rester sur les chemins... Sur la fin de l'interposte, je laisse Sylvain et Matthieu aller chercher la balise.

A partir de là, on bascule sur la carte IGN n°2


La seconde carte IGN

PP334 : Les Neuveries, coude du sentier de randonnée à la cote 165

Dès la sortie du bois on prend un faux plat montant dans un champ jusqu'à la traversée d'une piste cyclable. On va désormais attaquer plusieurs longs interpostes ce qui va m'obliger à me concentrer sur mon allure de progression rendant difficile ma concentration sur l'orientation. Sylvain qui s'en rend compte me propose de reprendre la carte.
On passe la piste cyclable, et on fait une seconde traversée de champ jusqu'à l'intersection où est la balise.

PP335 : Gometz la ville. Terrain de sport au sud de l'église. Extrémité de la ligne médiane

Encore une traversée de champs jusqu'à l'entrée de Gometz La Ville, puis dans la première résidence, alors qu'on chambre une équipe qui revient sur ses pas, voilà qu'on rentre à notre tour dans une impasse... Pas longtemps, c'est vrai, mais bon, hop, demi-tour. On se dirige vers le centre ville, on trouve l'église et là on demande gentiment à des "locaux " si on peut contourner l'église par la droite pour aller au terrain de sport... Banco, ça passe. Il reste juste à Matthieu à aller chercher la balise.

PCB3 : Traversée à l'est de l'école

Une simple traversée de route sécurisée directement accessible depuis PP335

PP336 : Angle nord-ouest du bois de la brosse. Portail à l'extrémité de la route madame.

Un tout droit sur un chemin gadouilleux dans un champ. Je repasse en mode diesel, laissant Sylvain et Matthieu avancer à leur allure... mais sans les laisser partir trop loin non plus...

PP337 : Pièce de Villemoissy. Cote 164 sur le GR de Pays de Hurepoix.

Le plus long interposte de la course. Je l'avais repéré lors du report (plus de 2km), mais de toute façon il faut passer par là. Une première moitié de la distance est faite jusqu'à une intersection, puis on bascule en vue de la limite de bois où est la balise. On progresse de la même façon que sur les balises précédentes, Matthieu et Sylvain 50m devant en trottinant et moi qui essaye de suivre. En fait j'apprendrai après la course qu'à un moment Sylvain a proposé de marcher un peu pour m'attendre et que Matthieu lui a répondu "non pas question, tant qu'on coure il coure aussi, alors on ne s'arrête pas"... Et le pire c'est qu'il avait raison !
Quand j'arrive à l'angle du bois, ils ont déjà récupéré la balise et repartent aussitôt. Je suis obligé de leur dire de lever le pied 2mn... Laissez moi souffler...

PP104 : Les Ulis, C. Commercial, colonne Les Ulis 2.

A partir de là on récupère le tracé du Raid 28, d'où le fait que les numéros de balises changent.
On continue le GR puis on remonte au nord vers le CC. La traversée de la D35 se fait par un passage souterrain déjà emprunté il y a quelques années, puis on arrive sur la parking. La colonne est visible de loin.

PP105 : A l'ouest de les Ulis, Clôture est du jardin de Papy Turoom.

La sortie du parking est laborieuse, et Sylvain décide de nous faire visiter l'angle nord du parking. Même à moitié dans le coma, j'arrive à le renvoyer sur le rond point et on reprend notre route. Comme si j'avais besoin de faire des kilomètres en plus. On rentre dans la résidence et on débouche presque en face de la balise, mais on ne la voit pas. On fait 2 passages puis en regardant la carte avec précision je confirme à Sylvain qu'on est au bon endroit. Finalement on trouve la balise cachée dans les arbustes, et en plus c'est une petite balise de CO, pas une balise Raid 28 (la première a en fait disparue). On poinçonne et... On la remet à sa place dans l'arbuste... Non mais !

PP106 : Sous le viaduc des fauvettes au passage du ruisseau d'Angoulême.
PP107 : Bois de la garenne, bord sud de la mare.

On termine la traversée de la résidence Turoom, puis à l'entrée du bois j'envoie chasser mes équipiers... Rien que la définition "sous le viaduc" fait que je me doute du relief pour avoir déjà été chercher quelques balises dans le secteur.

PP108 : Chateau de Montjay. Au dessus de la sortie nord du tunnel coté ouest

Encore un lieu connu, entre l'année où partant de Bures, on avait traversé ce tunnel éclairé par des torches ou même celle où on avait du faire le report à l'abri dedans. Trouver le tunnel n'est pas compliqué, la balise étant visible dans la pente sur le côté.

PP109 : Le fond Garant, jonction de chemin, arbre portant le n°1.

Pendant que Matthieu pointe la balise j'essaye de boire et ... plus d'eau, ma poche est vide. Tant pis ça devrait aller jusqu'à l'arrivée, sauf que des les premières foulées j'ai les premières crampes qui commencent à monter. J'essaye de détendre la foulée mais au moindre appui de travers je sens que ça tire. Pour corser le tout on se lance dans une descente un peu raide juste avant d'arriver sur la PP109.

PC14 : Traversée de la D988

On continue le chemin dans la forêt jusqu'à la zone de traversée. Là on est pointés dans les 10 mais en même temps que 3 autres équipes. Ils ne sont pas beaucoup plus vivaces que nous et là je commence à regretter mes montées de crampes sinon on avait de quoi les laisser sur place. Je pique un peu d'eau à Matthieu, et de la sporténine à Sylvain, mais les effets se feront attendre...

PP110 : Bures sur Yvette, Parc de la grande maison, lavoir.


PP110 dans le lavoir

A partir de là je connais la zone par coeur. On rentre dans le parc et Sylvain repère la pièce d'eau avec le lavoir.

PP111 : Passerelle

On sort du parc à la hauteur du Gymnase qui servait de départ au raid dans les années 2001-2004, puis on va chercher la route par laquelle nous sommes arrivés le matin en voiture. La passerelle est juste sur le bord.

Arrivée

Juste un tout droit, mais avec mes jambes, pas moyen d'avancer assez pour reprendre les équipes justes quelques mètres devant nous... On se regroupe tous les 3 et on passe sous l'arche ensembles après 4h41 de course.

Je suis explosé... Je savais que ça allait être difficile avec mon état de forme, mais franchement j'ai été dans le rouge pendant toute la course. Heureusement que Sylvain a pris le relais de l'orientation au bon moment, parce que c'est vraiment un truc à se planter.

On rentre dans le gymnase pour se poser et se changer, et surprise, il y a du chauffage cette année ! Je suis surpris de voir aussi peu de monde. En fait seule une grosse dizaine d'équipes du Bures sont rentrées, et une ou deux du semi raid seulement, donc c'est bien vide de chez bien vide.

On se pose, on mange un morceau et c'est petit à petit la tournée des copains qui rentrent. Je retrouve Sonia et Thierry Pierre qui ont stoppé sur le Raid 28 sur blessure alors que Cathy, Pierre et Luc continuent à 3, mais à part eux, j'aurais le plaisir de voir arriver pratiquement toutes les autres équipes, que ce soit le zoo, l'équipe des Neo Raideurs, Cap Bollène avec Françoise et Xavier ou celle de Paulo sur le Raid 28, celles de Jay et de Jean philippe sur le Bures 28 (Soul est arrivé 3mn avant nous), mais aussi les Boudugou avec Tony et Bottle sur l'ultra raid (qui termineront 2èmes) et bien sur tous les autres... difficile de citer tout le monde.

Je ne vais récupérer les résultats que le mardi. Le couperet tombe... 8ème sur 50, sachant que cette année 13 équipes rapportent toutes les balises (mais seulement 5 devant nous).

La petite déception vient de ma fin de course, car avec les 7èmes à juste 1mn devant nous et les 6èmes à 7mn, on pouvait gagner 2 places facilement... Mais si on va par là, les 9èmes sont à 2mn derrière et les 10èmes à 5mn... Donc c'était quand même serré.

Ca reste donc une performance, aux vues des conditions, tout a fait satisfaisante et de bon ton pour commencer 2014. Mais elle n'a été possible que grâce aux deux loustics à grandes jambes qui m'ont littéralement trainé pendant presque 5 heures. Finalement, ton idée de l'elastique aurait probablement été bonne cette année Matthieu !

Un grand merci aussi à l'équipe d'orgnisation qui nous prépare ces moments de plais... heu ! je voulais dire de souffrance... Ah les pervers !

Allez un peu de repos (mais pas trop) et retour à la remise en forme car dans 2 semaines je reprends les courses d'orientation nocturnes... Direction la nuit du Castor, mais promis je resterai sage cette fois-ci.

Michel

Merci à Domi, Taz, l'équipe turoom, l'bagnard, et les autres pour les photos de ce récit

6 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 22-01-2014 à 20:28:16

Comme toujours tu es impressionnant de précisions !!!
Ca m'a fait très plaisir de te voir au départ de Montfort l'Amaury.
Encore merci pour la séance d'initiation du samedi 4 !!! Ca a été loin d'être inutile !!!
Et bravo pour votre résultat d'équipe !!!
Caro

Commentaire de Françoise 84 posté le 22-01-2014 à 21:13:50

Quelle précision dans le récit!! Tu n'étais pas si à l'ouest que ça, finalement! J'ai été bien contente de te croiser un peu, bises!!

Commentaire de UfoLau posté le 22-01-2014 à 23:16:03

Super récit, on s'y croit, ça devait bien donner avec "Bip Bip" et "Speedy Gonzales" ;-)
Merci aussi pour l'initiation du 4 janvier, j'espère bien la mettre à profit une autre fois.
Lau

Commentaire de Tonton Traileur posté le 24-01-2014 à 10:43:49

Tes récits me donnent vraiment envie de m'y mettre ... un jour ...
Heureux de t'avoir croisé à Monfort, et bravo pour ce beau cru Bures28 !

Commentaire de philcrux posté le 24-01-2014 à 23:19:31

Bravo pour ton CR super précis et ta course avec tes 2 compères. C'est vrai que le plus difficile en équipe de CO c'est l'homogénéité? Suite à la défection de tes 2 partenaires d'origine, 2 fusées étaient avec toi mais vous réussissez un super parcours et une très belle place au général.
Merci pour ton initiation à la CO du côté de Meudon/Chaville, cela a été très bénéfique. La preuve, j'arrive avec mes 2 co équipiers 12ème au classement même avec le soucis de carte dans la spéciale.
Honneur à notre équipe de novices car nous sommes dans les 13 équipes à avoir pointés la totalité des balises et surtout nous coupons la ligne pile à l'heure. Pour une première, c'est royal et merci madame la méteo si clémente pour un mois de Janvier.
Un super bravo à l'Organisateur, le RAID28, c'est vraiment le TOP de la 3ème dimension en course à pied.
Vivement la prochaine ;-)

Commentaire de La Tortue posté le 25-01-2014 à 20:05:08

bravo, content de vous avoir revu tous les 2 au départ ! merci d'être venu et à l'année prochaine...sur le raid28 bien sur !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran