Récit de la course : La Corrid'Art de la Figue 2013, par gunger30

L'auteur : gunger30

La course : La Corrid'Art de la Figue

Date : 21/12/2013

Lieu : Vezenobres (Gard)

Affichage : 482 vues

Distance : 7km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sport, Fête et Corrida au sec !

Le titre de ce récit résume tout : la course proprement dite, l'ambiance festive qui règne autour, et pour finir toujours le temps qui, finalement, aura été clément avec les coureurs ! 

Tous les ingrédients pour passer un bon moment de course à pied...Rendez-vous donc était pris pour Vézénobres en ce samedi après midi pour la traditionnelle course pédestre de fin d'année, la Corrida de la Figue Givrée, 8eme édition et dont la participation ne cesse de croître au fil des ans (plus de 540 participants!), ce qui en fait l'une des courses les plus appréciés du département, et l'une des premières en terme de participation... C'est la raison pour laquelle je m'étais pré-inscrit au préalable



Pourtant, les conditions n'étaient pas idéales en ce samedi après midi : ciel bâché et brumeux, des pluies faibles à modérées par intermittence, bref un temps pas très motivant mais tout de même je me rends dans la cité médiévale vers 16 heures, alors que les pluies sont les plus fortes... dans ma tête je me disais qu'on allait se tremper "comme des soupes" et que l'on allait pas  vraiment se régaler mais bon, une accalmie temporaire est possible alors, allons y, autant ne pas avoir de regrets...

Récupération du dossard une bonne heure avant le départ de la course, il y a beaucoup de monde, cela va donner le ton, le niveau va être festif et relevé... C'est aussi l'occasion de retrouver comme très souvent mes camarades de course à pied, à savoir Benjamin ou Julien, prêts à en découdre sur ce parcours de 7 km seulement mais exigeant et très pentu (180 mètres de dénivelé), assez peu de plat, c'est un succession de montées et descentes dans et autour de la cité médiévale, un bon échauffement est donc nécessaire pour faire un bon départ...


L'heure du départ approche et il y a tellement de participants que le lieu de départ en devient presque trop petit pour accueillir cette masse de plus de 500 coureurs, les organisateurs ont d'ailleurs du mal à gérer tout ce monde, le recul des participants au niveau de la ligne de départ est laborieux, pour ma part je suis plutôt bien placé. Malgré ce, le départ est lancé, quelques bousculades et ça part très vite...

D'entrée de jeu, le ton est donné, c'est effectivement parti à fond de cale, pour ma part je pars vite mais je "temporise" si l'on peut dire car je sais que même si la distance est courte, le parcours est exigeant, en effet on attaque une première montée sévère avant de tourner au chemin de Camprieu puis montée à nouveau dans le village médiéval...

La foule est présente dans le centre de Vézénobres, ainsi que la musique d'ambiance distillée par l'orchestre de rock installé aux abords du parcours; la suite du parcours permet un peu de "respirer" avec un passage de plat (tiens!) ainsi que la descente vers le centre des finances publiques, mais il n'est pas question de temporiser dans cett partie du parcours, je fais la descente à fond,  et après être passés aux Aires, on reprend la même montée qu'au début du parcours ainsi que le même passage dans le centre médiéval... Je reviens sur Frédéric qui semble avoir du mal dans cette montée, on s'encourage mutuellement...

Montées sévères et la foule toujours présente qui nous encourage, puis les marches d'escalier avant d'arriver en haut du village, cette montée fait mal il faut reprendre son souffle dans la partie de replat qui nous permet de passer juste en dessous du point de vue de Vézénobres et ses tables d'orientation; Fortes descentes qui s'en suivent avant de retrouver le centre médiéval et ses rues pavées, je fais relativement attention dans ces descentes aux rues pavées car très glissantes du fait de la pluie et de l'humidité...

On retrouve alors la rue de l'Horloge et sa longue montée, j'ai du mal mais j'essaie de garder un rythme élevé malgré tout, cette montée difficile s'enchaine avec des marches d'escalier qui sont tout autant compliqués à franchir, le souffle est court mais une fois passé, on amorce la descente vers le point bas de la course, c'est aussi l'occasion de descendre avec les participants qui en sont eux à leur 2 eme tour, normal car on repasse par le même endroit sur cette dernière boucle! 

J'en profite pour me rapprocher doucement du coureur qui me précède du SCAC, ce sera fin dans la dernière ligne droite, après la dernière montée du parcours, en piquant au passage un sprint à plus de 20km/h ! ce qui me permets de reprendre aussi 2 coureurs juste avant la ligne ! J'en finis la course exténué mais je récupère rapidement mes esprits, un résultat honorable avec 28'48", c'est tout de même mieux que l'an dernier (16 secondes de mieux), j'espérais plus me rapprocher des 28'-28'30" mais ce parcours est difficile, satisfait malgré tout de ce résultat et content d'être venu alors que les conditions n'étaient pas idéales avant d'arriver vers 16 heures...



Pascal a également participé à la course, en chevalier de l'armée romaine ^_^


Voila, direction le buffet pour se remettre de ses émotions, et de voir aussi les concurrents costumés arriver, il y en a vraiment pour tout les goûts, de l'armée romaine aux bécassines, en passant par le canoë kayak porté par ces participants courageux, ainsi que les schtroumfs... A présent direction la salle des fêtes de Vézénobres pour assister à le remise des prix, ainsi que de voir les résultats de la course...

 

Remise des prix salle Charles Pagès, avec entre autres les récompenses pour les meilleurs costumes

Résultats définitifs de la course

 


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran