Récit de la course : Saintélyon 2013, par TwoTiVal

L'auteur : TwoTiVal

La course : Saintélyon

Date : 8/12/2013

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1140 vues

Distance : 76km

Objectif : Terminer

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Merci Franck !


Ma Saintelyon 2013 a commencé il y a 1 an. A la suite de la Saintexpress , ou plus précisement 5 jours après :
"Sachez qu'aujourd'hui, je suis prêt à recourir (je n'ai mal nul part), et à envisager une STL pour 2013 ! Mais là, faudra trouver du temps pour s'entrainer un peu mieux !"

Alors voilà, dès Janvier, je reprends la course à pied de façon régulière malgré mes contraintes pro et familiales (1 ou 2 fois par semaine).

Mais ce n'est pas parce que je voudrais la faire cette course que j'y arriverai. Alors j'hésite ...
Puis en Juillet, je participe au magnifique Trail des Passerrelles du Monteynard. Magnique, mais je me prends une belle claque en parcourant les 30 km en à peu près 6h30 ! J'en ai bavé, et je ne vous racontre pas comment j'ai gambergé au sujet de la participation à la STL !

De retour de vacances fin Aout, j'ai 2 choix : soit abandonner l'idée de la faire, soit y mettre le paquet en terme de créneaux horaires à dégager pour s'entrainer.
J'echange au sujet de mes doutes avec Arclusaz et Franck de Brignais. Et là, tout bascule !
Arclusaz, enfin Laurent (désolé, mais appeler un ami par son pseudo, ca fait bizarre !) me rassure, et Franck se propose de faire route commune avec moi ! Ce qu'il avait prévu, c'était de faire la 180, mais inscrit trop tardivement, le bougre a décidé de partir de chez lui (si vous avez bien suivi, il habite Brignais), pour rejoindre le parcours et le remonter jusqu'à Sainté, soit 50km de bonus avant la course proprement dite !

Lui avec sa fatigue, moi avec mon petit niveau, est-ce que ça sera la formule idéale ? Dans tous les cas, l'inscription est faite et le plan ORSEC (pour ne pas prendre le bouillon le jour J) est mis en place :
- Inscription à la section Trail de la MJC de mon quartier pour être sur de courir tous les Mardis
- Reprise du Basket pour me dépenser tous les Vendredis

Avec les CO de programmées à l'automne et les OFF de Lyon pour les sorties longues, j'espère que ça sera suffisant ...

Original comme plan d'entrainement, non ? Rigolant



Le jour J approche, et un autre tournant me fait espérer une belle nuit ! C'est la reco Saint Christo - Soucieu. 34km, je suis fatigué, mais pas plus que ça et surtout, j'apprends que malgré cette fatigue, je peux courir encore et encore. Et on me dit, que c'est normal. Moi qui croyais que j'étais le seul à avoir les jambes lourdes après 2 heures de course.
Maintenant je sais que si je pars doucement, je durerai. Reste à savoir combien de temps ? 6h30 sûr, c'est mon temps de l'année dernière sur la Saintexpress. Mais je sais que je peux mieux faire, car mieux préparé. Est-ce que ce sera 8h ? 10h ? 15H ? Ce n'est pas le plus important, dans ma tête,

je finirais, car je sais que j'arriverai à Sainte Catherine et qu'après au pire du pire, en marchant ça le fera ...

Dernière semaine : sushi le midi, et surtout, je ne me couche pas tard. Je ferais des nuits de 7h à 7h30, impecable ! Le Vendredi midi, je récupère le dossard, et retrouve Laurent, Polosh38, Tidgi, etc ... Ca y est, la course est lancée ! Pas une minute je n'y penserais pas !
Le Samedi matin est consacré à la préparation du sac, je suis pret, une petite sieste en début d'après-midi et en route pour Sainté en passant par Brignais pour co-voiturer avec Franck qui, malade en début de semaine, a renoncé à son périple solitaire de 50km pré-STL (quelle sagesse !).

Objectif annoncé : Finir !
Malgré tout, pour ma famille, j'élabore des temps de passage pour des arrivées entre 12h et 14h. Je m'en prends une version pour moi, que je n'utiliserais même pas.


Franck est aux petits oignons pour moi ! La soirée au flore en sa compagnie me rassure. Je le vois calme, zen, et du coup, je le suis aussi. Alors que je vois Polosh38, juliomix et Bruno230 (autres néo-STL) quelque peu inquiets, moi je suis bien. Dans ma tête, "les dés sont jettés, yapluka" comme on dit.
Je reste tout le temps près de Franck, je lui fais confiance et je m'inspire de ses gestes calmes et assurés.

23h30, on y va, on pose les sacs aux consignes, on passe au palais des sports pour rester encore un peu au chaud (mais quel monde et quel bruit !) et on se dirige sur la ligne de départ.
Nous sommes 8 a attendre le départ : Laurent, Fabien, Christelle, Polosh, Juliomix, Bruno, Franck et moi.

Top départ, c'est parti ! Je reste toujours prêt de Franck, je ne veux pas le perdre dès le début. On avait parlé stratégie : On commence tranquillement et on marche en montée.
Et c'est ce qu'on fait. On court à 9-9.5 km/h jusqu'à Sorbier. Je trouve qu'on avance bien ensemble, même lorsque la neige et le verglas seront là. On est prudent, mais on avance bien.

Je ne vous raconte même pas dans quel état de suis. Je me laisse emmener par Franck qui me conseille ("après le virage, ça va monter, on marchera", "regarde derrière le serpentin de frontales", "tranquille, on est là pour finir", etc ...). Je profite au maximum de la course, je ne m'embarasse pas du temps, de la vitesse, etc ... Le métronome Franck est en action, et il me guide. Je profite égoïstement ... Il me semble même à un moment que je lui dit que je plane Cool
Bref, le débat chaussure de route/trail, chaine/pas chaine, etc d'avant course n'a plus aucun intéret a cet instant, je suis en route, j'ai des semelles avec picot dans le sac, mais peu importe, je ne les sortirai pas, on avance, je suis bien, pourquoi changer ?

Porté par Franck (au sens figuré quand même !), nous arrivons à St Christo où comme prévu, on zappe le ravito. Il dit en passant devant "Regarde dedans, tu vois ce qu'on évite ?" Effectivement, on voit une tente pleine à craquer ! Juste pour la traverser, on doit mettre 5 minutes, alors si en plus il faut aller chercher un truc à manger et à boire ....

Il me dit qu'on est passé au ravito en 2h08 ! Je n'y crois pas, car je sais qu'on est sur les bases de mes prévisions sur 12h à peu près, alors qu'on est vraiment bien et pas à fond. C'est pas grave, on s'en fout, on est bien, on enchaine au même rythme jusqu'à Ste Catherine. Toujours ensemble, toujours avec son soutien précieux.

Sainte Catherine arrive : après 30km, dont un vingtaine sur de la neige/glace, la fatigue commence à arriver, c'est normal, ça fait plus de 4h qu'on crapahute. Il reste 45km, vais-je tenir ? Oui, je le sais. Je connais le parcours, Franck est toujours là avec ses conseils rassurants, je sais que j'arriverais au bout (sauf accident bien évidemment). Je suis vraiment content d'être là, presque euforique.
On quitte Sainte Catherine à 4h35, toujours sur les temps de 12h ! Incroyable !

Je ne vois pas le temps et les kilomètres passer. Neanmoins, je dis à Franck que je vais rester prudent dans les montées qui arrivent et que je connais. Je ne veux pas me griller et je veux finir en courant. On enchaine Arfeuille, St genoux, les bois de la dame et de la gorge. On ralenti par rapport au tableau de marche des 12h, mais je ne m'écroule pas, j'assure, je ne veux pas, comme aux passerelles en Juillet, flancher. Si j'ai un souvenir de cette partie Sainte Catherine-Soucieux, c'est le lever de soleil avec le mont-blanc à l'horizon. Juste pour ça, il fallait venir à 7h du matin dans les monts du lyonnais ! (bon, on aurait pu éviter de partir à pied de Saint-Etienne pour ça, je suis d'accord avec vous !)

Je me répète sans cesse ce que j'ai appris de notre Coach Marat : "Que tu marches ou que tu cours, tu as mal, alors cours, ça durera moins longtemps !".
Comme le dit Jano, "la course commence a la sortie du Bois Bouchat" ! A cet instant, je suis finisher dans ma tête. Je connais le reste du parcours il n'y a plus de grosses difficultés, il n'y a qu'a dérouler. Je ne vous cache pas que j'ai bien mal aux jambes, j'ai l'impression d'avoir des chevilles et des genoux gros comme des ballons de foot, mais j'avance toujours (on court à 8 km/h) grâce à Franck. A chaque fois qu'il me parle, ça me booste, et mentalement, je veux continuer encore plus ! Il me rassure sur le chrono, me montre qu'on double quand même pas mal de coureurs, etc ... Toujours positif !

Je ne regarde pas ma montre, j'ai envie de finir, je suis bien (fatigué encore et toujours, mais bien).
On rattrape Nini et Mu. C'est la première fois depuis le départ qu'on rencontre quelqu'un qu'on connait ! Ca fait du bien au moral ! (non pas de doubler Nini, bande de mauvaises langues ! mais de croiser quelqu'un de connu, ça brise la monotonie de la course). On s'encourage.

C'est comme ça qu'on arrive à Soucieux et qu'on en repart assez rapidement. On continue, on court un bon moment, on marche quelques instants, on re-court, etc ... Pour moi, les descentes sont de plus en plus dures, mais Franck toujours calme et serein, me dit qu'on est dans les temps, que je dois prendre le temps de récupérer un peu pour repartir tranquillement, etc ...

Passé le Garon, Chaponost et son détour avant l'entrée du Parc, puis Beaunant ! La famille de Franck est là, avec Pti Denis son pote avec qui j'ai fait l'UBS en relais. Ca fait de nouveau plaisir de voir du monde connu, même si je ne les connais pas trop. En tout cas, ça a du rebooster Franck, car au pied de la côte des Aqueducs, il me dit qu'il va la monter en courant et m'attend en haut ! Ce qu'il fait ! (qui l'a courue cette montée ?)

On a plus qu'a dérouler jusqu'a l'arrivée, mais je recois un SMS d'un copain, Regis, qui me demande où je suis, car il remonte la course depuis Gerland ! Encore une bonne nouvelle qui fait du bien au moral. Nous le retrouverons dans le parc d'Oullins à côté de la piscine. Je descendrais les 180 marches du final au petit trot, mais Franck commence à sentir une petite douleur au molet et ne se sent pas de courir. Il me propose d'y aller et de se retrouver après l'arrivée. Et puis quoi encore ! On a quasiment tout fait ensemble, je suis dans le final grâce à toi, tu m'as fait gagné ma Saintelyon, il ne manquerait plus que je parte comme un voleur devant ! On arrivera ensemble Franck !

Et qui revoilà ? Nini et Mu, en mode warriors finisheuses ! Elles foncent vers la ligne d'arrivée ! Elles font plaisir à voir.

Donc, on arrive tranquillement dans le parc de Gerland. La famille de Franck est là, je le laisse prendre quelques longueurs d'avance pour qu'il en profite avec sa femme et ses enfants. Je retrouve de mon coté un peu plus loin ma femme, mon fils et ma fille de 4 ans qui cours vers moi. Elle me saute dans les bras, nous finissons tous les deux en courant, mais elle cale sous l'arche à l'entrée du palais des sports, je la porte sur mes épaules et on fini tous les deux comme ça !
Des flashs crépitent, c'est bizarre, je ne pensais pas être si connu dans le monde de la course à pied (à moins que ce soit l'effet de ma fille sur mes épaules ...)
Biscotte est là aussi pour acceuillir ses potes de la 180 ! A l'interieur les braves absents qui ont passés des heures à nous attendre. Bravo à vous !




Le rêve est devenu réalité !



Grâce à Laurent notamment pendant le trail des passerrelles, mais vraiment depuis qu'on se connait où ta passion pour la course à pied m'a été transmise
Tous les offeurs Lyonnais pour ces moments magiques (la soupe potiron-miel, le faisan, le champagne, le pommard, le far breton et j'en passe ... toutes ces anecdotes cette année, je ne parle même pas de celles des années précédentes !)
Régis qui m'a fait la surprise de me retrouver sur le final (pour les offeurs lyonnais, Regis est mon pote avec qui j'ai fait mon premier off à lyon et je pense que l'année prochaine, il est parti pour une nuit blanche début décembre !)
Bien évidemment ma femme qui a tout fait pour que cette nuit se passe bien depuis des mois

 


Et surtout ..

surtout ...

Franck mon ami.
Sans toi, je ne me serais même pas inscrit. Et si je m'étais inscrit, je ne l'aurais pas terminée cette course, c'est sur ! Je t'ai déjà remercié plusieurs fois, mais tu le mérites encore au moins une fois,

 

 

MERCI FRANCK !

 



15 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 11-12-2013 à 17:59:09

c'est beau !

tu peux pas savoir comme je suis content pour toi.
Ton calme, ta détermination, ta volonté m'ont toujours impressionné.
J'ai fini comme dans un rêve ma première STL grâce à toi.
Je t'ai vu te dépouiller aux Passerelles (un jour sans, qui t'a fait du bien puisqu'il t'a confirmé qu'il te manquait un peu de foncier).
Et puis, t'as fait le métier, tu as mis toutes les chances de ton côté.

Là où il y a la volonté, il y a un chemin.
J'espère que tu voudras encore en parcourir plein avec moi.

c'est beau, c'est bon !

Commentaire de Cocorosinette posté le 11-12-2013 à 18:03:52

Beau, chapeau, quelle belle histoire d'amitié et de volonté.
C'est amusant en fait de lire les récits des autres car ça fait resurgir des choses vécues durant ces 75 km et complétement occultées.

Commentaire de franck de Brignais posté le 11-12-2013 à 19:28:25

Je ne mérite pas tous ces remerciements Valery : c'est toi qui t'es inscrit, toi qui t'es entraîné, toi qui a avancé, pas après pas jusqu'à Gerland !! Bravo pour ça !! Tu es très fort, tu as une capacité d'endurance que cette course t'a permis de découvrir. Tu sais juste maintenant que tu es capable... ce genre d'aventures ça se fini avec la tête... et là aussi, tu es très fort !! J'espère avoir l'occasion de partager un de tes prochains défi !

Commentaire de marKeau posté le 11-12-2013 à 19:56:29

Belle course, assurance et sérénité, ça fait envie. Bravo.

Commentaire de Nini posté le 11-12-2013 à 21:29:43

Bravo à toi !
Contente que ta 1ère soit une réussite ! Être 2, ça aide, mais tes jambes ont quand mme fait du bon boulot !!!

Commentaire de snail69 posté le 11-12-2013 à 21:48:36

Bravo Valéry: you did it ! Tu as eu un sacré soutien en la personne de Franck, dont le CV de traileur fait pâlir, mais ce sont bien tes jambes et ton mental qui t'ont porté au bout. Je veux bien croire que la compagnie de Nini et de Mu soient plus agréables mais on s'est vu peu après St Christo ;-). A bientôt au clube.

Commentaire de tidgi posté le 11-12-2013 à 22:51:39

Il est beau ce récit, toute en amitié.
Bravo néo-finisher. Tu l'as fait.
Toutes mes félicitations :)

Commentaire de polosh posté le 12-12-2013 à 08:25:34

Bravo Valéry!! J'ai adoré lire ton CR! C'est vraiment très beau la course à deux! Tu as tout donné,et effectivement ton calme au Flore ne laissait présager qu'une fin heureuse à cette nuit là!! Une volonté immense! Merci d'avoir parlé du départ aussi, j'ai complètement occulté ce passage qui pourtant était plein d'émotions...

Commentaire de ogo posté le 12-12-2013 à 09:33:10

Cette course est pour certains un défi solitaire, mais pour beaucoup c'est avant tout une histoire d'amitié avant, pendant, après. Tu le décris avec les mots justes dans ton CR. Bravo Valéry et merci pour ce récit très touchant. (Un grand coup de chapeau à Super Franck qui avec Benoît Cori doit être l'un des seuls à avoir grimpé la côte de Beaunant en courant ;)

Commentaire de bruno230 posté le 12-12-2013 à 14:13:04

Encore une fois un bel exemple de ce qui fait de ce sport le plus collectif des sports individuels.
Bravo à toi et à Franck pour ce beau récit plein d amitié.

Commentaire de totoro posté le 12-12-2013 à 16:41:04

Tu peux évidemment remercier Franck, ta famille, tes camarades mais pas un mot pour tes pieds ou tes jambes ! J'espère que tu les as bichonnées en arrivant à la maison ;-)

Bravo à toi Valéry : you did it ! et merci pour ce beau récit emprunt d'amitié

Commentaire de Sabzaina posté le 14-12-2013 à 07:53:35

Un grand bravo pour ta course et ce CR empli de complicités

Commentaire de lalan posté le 14-12-2013 à 18:16:36

Elle était belle arrivée............. de l'émotions dans les tripes. Tu m'as bluffé !!! C'était une belle aventure. Ca valait le coup de vous voir.Bravo l'ami.

Commentaire de Byzance posté le 14-12-2013 à 21:01:48

On sent bien que votre amitié s'est beaucoup renforcée pendant cette STL. Super CR.

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-12-2013 à 13:47:35

C'est super beau ce que tu as écrit et on y lit bien toute la confiance que tu as accordé à Franck. Confiance amplement méritée !!! Vous avez assuré comme des chefs et ta victoire fait vraiment plaisir car tu étais vraiment inquiet auparavant. Avant tu voulais mais ne savais pas. Maintenant tu sais que tu peux ! plus qu'à recommencer ! Bonnes fêtes Valery

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran