Récit de la course : Saintélyon 2013, par thierry13

L'auteur : thierry13

La course : Saintélyon

Date : 8/12/2013

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 974 vues

Distance : 76km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

SaintéLyon- 60ème édition

Après un entrainement « révolutionnaire » au dire de certain, basé sur quelques trails et deux courses de 10 km sur route les weekends précédents, direction La Talaudière, chez les parents de Fabienne pour le départ de cette 60ème édition de la SaintéLyon.

 

Le samedi matin, récupération des dossards et du cadeau au palais des sports de Gerland. Le cadeau est un ouvrage retraçant les 60 ans d’histoire de cette course. La 1ere édition eut lieu en 1952, et jusqu’en 1976, il était interdit de …courir. Cette course se faisait en marchant, et les premiers avaient tout de même une moyenne de 8km/h !!! Une année, une femme a pris le départ en robe et…talons aiguilles.

Ce n’est qu’en 1977, (en 1976, il y eut une polémique, des coureurs avaient été accusés de courir sur certaines portionsJ), que les participants étaient libres de courir ou non.

 

Arrivée à 11h30 à Sainté au parc des expositions, il y a déjà énormément de monde, avec Fabienne on essaye de grappiller quelques places, histoire d’être mieux placés, mais on est à une centaine de mètres de la ligne de départ, ces  100 mètres auront une grande importance sur la suite de la course…

 

 

Etape 1 : Saint Etienne – St Christo en Jarez         17 km /  D+ 400m

 

Le départ est donné, mais on n’avance pas !!!, on mettra 3 minutes pour franchir la ligne de départ, y’a du monde, c’est vraiment impressionnant. Le parcours commence par 7-8 km de route et déjà un petit souci, j’ai l’impression d’avoir  quelque chose sous les orteils qui me gène et me provoque une douleur sous le pied. Au bout de 7 km, je m’arrête pour vérifier, mais rien de spécial…juste les orteils gelés qui me donnent cette sensation désagréable. A la sortie de Sorbiers, on quitte la route pour un chemin de terre…avec de la neige et des portions gelées, la progression se complique, bien qu’ayant chaussé les Yaktrac ( merci à un Kikourou qui préconisait de les prendre), impossible de courir, y’a des bouchons incroyables !!!  On avance en accordéon, très difficile de doubler. Arrivé au pied du col de la Gachet, le spectacle est magnifique, les premiers ont déjà franchi le col !!! Les douleurs sous le pied ont disparu et tout va bien.

 

Et déjà le ravito de Saint Christo : temps 1h48  / position 1926

 

 

Etape 2 : St Christo en Jarez   - Ste Catherine      14.1 km /  D+ 444m

 

Au ravito, il ya énormément de monde, je ne m’y attarde pas, je repars immédiatement. Ensuite c’est une succession de montées - descentes toujours avec des portions gelées et malheureusement toujours ces embouteillages, putain, c’est rageant de ne pas pouvoir avancer. Passage dans des sentiers pleins de boue, je sens que j’ai les pieds trempés. On traverse le « Bois des feuilles » et c’est l’arrivée vers le ravito.

 

Ravito de Sainte Catherine : temps  3h28  / position 1296

 

Etape 3 :Ste Catherine  - St Genoux   12.1 km /  D+ 381m

 

Au Ravito de Sainte Catherine, c’est pire qu’un jour de soldes, un monde impressionnant, je profite pour changer ma paire de chaussettes, et c’est vraiment agréable d’avoir les pieds au sec. Je ne m’attarde pas, et repars tout de suite. Et 500 mètres plus loin on monte un petit sentier, que de la boue, et forcément on met les pieds dans les flaques L. Je ne me rappelle plus trop du parcours, mais à partir de Sainte Catherine, plus guère d’embouteillages, et pour le moment tout va bien mais il reste encore près de 35 km.

 

Ravito de Saint Genoux Temps 5h 04m  / position 1075

 

 

Etape 4 :   St Genoux – Soucieu en jarrest  12.2 km /  D+ 261m

 

Je viens de passer la barre des 50km de course (la 1er fois pour moi), rien de particulier  si ce n’est la portion de route avant le ravito où j’ai l’impression de courir à 14km, je double énormément de monde (mais en réalité je ne suis qu’à 11,5 km/h)

 

Ravito de Soucieux en Jarrest  temps 6h46 / position 1034

 

 

Etape 5 :   Soucieu en jarrest – Beaunant  14.1 km /  D+ 132m

 

Je dormais à moitié, juste l’impression d’avoir fait beaucoup de route, j’ai les cuisses qui commencent à chauffer de plus en plus et le jour commence à se lever.

 

Ravito de Beaunant   temps 8h26 / position 867

 

 

Etape 6 :   Beaunant -  Lyon Gerland  7.6km /  D+ 100m

 

Après le ravito de Beaunant, s’ensuit une montée terrible à 18% sur une partie, les 6 derniers kilomètres sont plats mais j’ai vraiment du mal à courir, heureusement il y a du monde, et dès qu’un coureur me double, j’essaye de le suivre mais c’est dur, On traverse le pont de la Mulatière, et je regarde souvent la montre pour savoir la distance jusqu'à l’arrivée…et enfin Gerland, la délivrance…

 

Temps final 9h22 mn et 893ème au classement

 

En conclusion, belle course, une bonne organisation, des encouragements tout au long du parcours mais trop de monde, beaucoup trop de monde sur les 30 premiers kilomètres.  Aucun pépin physique, aucune ampoule en ayant « couru » 75 km les pieds trempés. Un temps moyen mais plus de 1000 places gagnées tout au long du parcours.

 

J’attends l’ouverture des inscriptions pour la 61ème édition…et un vrai programme d’entraînement  J

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran