Récit de la course : Saintexpress 2013, par lapuce92

L'auteur : lapuce92

La course : Saintexpress

Date : 8/12/2013

Lieu : Ste Catherine (Rhône)

Affichage : 1088 vues

Distance : 44km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma promenade au clair de lune

Voilà un petit CR de ma Saintexpress, avec quelques photos : lapuce801.over-blog.com/article-saintexpress-46kms-950d-1500d-121510086.html

 

Cette course me faisait rêver quasiment depuis mes débuts en course en pied. J'ai commencé à courir sérieusement et découvrir "courir au féminin" en novembre 2009, du coup les premiers CR que j'ai lus sont quasiment ceux de la Saintelyon/Saintexpress. Le compte rendu de Panda (ce garçon a une très mauvaise influence sur moi) sur l'édition 2012 avait achevé de me convaincre. Je DEVAIS faire cette course.

La prépa se passe bien. Juste une petite douleur au pied qui m'oblige à annuler ma participation au semi de Vincennes. Je ne voulais pas prendre de risques inutiles (et vu le temps ce jour là de toutes façons, aucuns regrets). Un passage par la case ostéo me soulagera et je pourrai terminer cette prépa sans soucis. Evidemment la douleur reviendra dans la dernière semaine, mais je ne me laisse pas impressionner : mon pied qui croit me faire le coup du syndrome pré course! Je rêve!! Ces 46 bornes on va les courir, et puis c'est tout, je ne te laisse pas le choix mon grand! Cette Saintexpress sera l'occasion de beaucoup de premières pour moi : première fois que j'irai au delà du marathon, première fois que je courrai aussi longtemps (Eric m'avait donné une fourchette entre 6 et 7 heures) et première fois que je courrai de nuit. A cela il faut ajouter les conditions météo plutôt hivernales : la neige est bien tombée sur les monts du lyonnais. La météo n'annonce pas de précipitations (c'est déjà ça) mais frileuse comme je suis je ne sais pas du tout comment mon corps va réagir au froid pendant aussi longtemps.

Autant je suis fébrile le mercredi/jeudi avant le jour J, autant le vendredi, au moment de préparer les affaires, je me sens calme et sereine. J'attends juste le départ avec impatience.

Départ de Paris samedi après midi. J'en profite pour dormir un peu dans le TGV et me reposer au calme avec mon bouquin. A lyon, entre la Sainté et la fête des lumières c'est la panique pour accéder au métro. Mais je suis dans ma bulle, toujours aussi zen. Je prends les choses comme elles viennent. J'arrive à Gerland en même temps que Carole (Karo74) et les trail ladies.Le retrait des dossards est fait rapidement, un petit tour sur le village expo où on joue pour gagner un dossard pour le trail des passerelles et d'où on repart avec un magnifique bob (spéciale dédicace Nath!!). On se dirige vers le restau de pâtes repéré avec Carole. On est "un peu" déchainées, et ce n'est que le début! (ce cochon sur le bord de la route, quel moment d'anthologie!!). Les pâtes ne sont pas terribles (trop cuites, et vive les oignons pour la digestion...) mais ça réchauffe et ça cale. Retour au Palais des sports de Gerland pour préparer les affaires. Le stress monte d'un cran, la fébrilité revient. Quelques photos et on se dirige vers les bus qui vont nous amener au départ à Sainte Catherine. Et là c'est le délire total! On se met au fond du bus, et on va (enfin quand je dis on...Carole va) assurer l'animation. Enorme!! Cette fille est totalement folle! Il faut dire qu'elle a pas mal d'entrainement avec le marathon du Beaujolais qu'elle a couru il y a 15 jours. Et quand Bruno, alias Nono, lui téléphone, ca vire carrément au délire! C'est dans cette ambiance survoltée que nous arrivons à Sainte Catherine. Le temps de finir les préparatifs, déposer les sacs aux consignes et faire un dernier passage aux toilettes, plus le temps ni le moment d'avoir peur, faut y aller.

Le départ est donné. Le peloton a du mal à s'étirer, ça bouchonne, mais je ne m'affole pas, je suis là pour terminer seulement, et la route est encore longue. Au bout d'1kms par contre on est carrément à l'arrêt pendant plusieurs minutes, le temps que tout le monde passe une grosse plaque de boue. J'en profite pour papoter et plaisanter avec mes voisins. Par la suite je n'ai plus du tout été gênée par ces bouchons, j'ai trouvé que ça s'étirait bien et que je pouvais courir à mon rythme sans problèmes. Les sensations sont excellentes, les jambes répondent bien, mon pied se tait (c'est qui le patron, hein!), et je me régale. Contrairement à ce que je craignais je n'ai absolument pas froid sur ce début de course. Je trouve ça féerique d'être là, sous les étoiles (on a droit à un ciel bien dégagé), à courir, petite luciole parmi cette longue file de lucioles. Je fais attention aux plaques de verglas et à la boue qui subsistent quand même pas mal au début du parcours. Ca n'empêchera pas 2 beaux vols planés, heureusement sans conséquences autres qu'un genou écorché (pensées pour Stéphane qui s'est cassé le poignet sur le 75kms). Je passe le ravito de Saint genou sans m'arrêter : j'ai tout ce qu'il faut sur moi, boisson, gels, barres. Je profite à fond de cette belle balade au clair de lune pendant les 4 premières heures de course environ (ravito de Soucieu en Jarrest). Mon estomac commence à refuser tout apport solide. Plus rien ne passe, hormis ma boisson. Je ne sais pas si c'est les pâtes que j'ai eu du mal à digérer, ou le froid, mais en tous cas cette sensation perdurera jusqu'à l'arrivée. Je commence à rentrer un peu dans le dur. Pas de douleurs musculaires, mais la fatigue (de la course et de la nuit) est là. Sur certains passages je sens que je commence à bien me refroidir. Malgré tout j'ai l'impression que le temps passe différemment la nuit : les heures et les kilomètres défilent très très vite, je ne vois pas le temps passer. On est bientôt rattrapés par les premiers des relais, puis du 75kms. C'est juste hallucinant de les voir passer comme des fusées. On les encourage, certains nous encouragent aussi. Super sympa! Le troisième ravito (Beaunant) arrive. Là encore je ne m'arrête pas. J'ai trop peur de me refroidir, j'ai encore suffisamment à boire pour aller jusqu'au bout, donc je file. Une bonne montée sur la route, et je sais que le plus dur est fait. L'arrivée et le final sur Lyon me paraissent un peu longuets. Une petite descente d'escaliers en mode cow boy mais qui passe bien, et on se retrouve dans la ville proprement dite avec des moments très moches (passages au bord de la route, ou dans des zones de travaux sur les quais) ou plus jolis (j'ai bien aimé la traversée du petit parc final). Les panneaux sur le bord du chemin nous annoncent la délivrance : 200m, puis 100, 75m. Je rentre dans le palais des sports de Gerland, heureuse et fière d'en avoir terminé, les larmes aux yeux. Il est 6h30, j'ai couru 7h30. NAthalie Mauclair, récente vainqueur du grand raid de la Réunion, toute fluette et minuscule, se fait interviewer au moment où j'arrive. Dans la foule je vois Franca, rencontrée sur le marathon d'Annecy en 2011. Elle s'est levée à 5h du matin et voyant que je n'allais pas tarder à arriver s'est dépêchée de venir m'accueillir!! Je pleure un peu dans ses bras. Je ne m'attendais absolument pas à la voir. Merci, merci, pour ce beau moment d'émotion..et le petit déj ensuite! C'était génial de partager ça avec toi. Par contre impossible de retrouver les trail ladies avec tout ce monde...dommage les filles, on se rattrapera à la maxi race!

Au final cette course me laissera un magnifique souvenir, et a été largement à la hauteur de ce que j'attendais. Certes il y beaucoup (trop?) de monde, ca bouchonne sur les 2 premiers kilomètres, mais j'ai trouvé l'organisation globablement au top (retrait des dossards, des sacs très rapide, toilettes en nombre, bénévoles attentionnés...). Je ne suis pas prête non plus d'oublier ces personnes croisées dans la nuit, dans les villages, qui étaient là à nous encourager : hallucinant!! (mention spéciale au jeune homme qui fait quelques centaines de mètres avec moi en mode "hola"). Une belle rencontre aussi avec Karo et les trail ladies que je voyais "en vrai" pour la première fois, et un superbe moment vécu avec Franca.Donc une course que j'ai dans l'absolu très envie de refaire, mais sur le 75kms cette fois, histoire de profiter encore plus de la lune et des étoiles!

Quelques chiffres : 2026ème au classement à Saint Genou, 2011 à Soucieu en Jarrest, 1883 à Beaunant et 1865ème à l'arrivée. 149ème sénior femme.

 

 

8 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 10-12-2013 à 10:26:16

Ben oui voilà toi aussi tu as pleuré en arrivant! On a beau lui trouver plein de défauts à cette course, elle nous fait pleurer cette vacharde! :D Et notamment le public dans les villages...
Pour les pbs digestifs, je pense que c'est le froid, j'ai eu les mêmes en 2012 avec les gels, que je supporte généralement très bien. En passant à une alimentation normale vers Sainte Catherine, ça allait mieux.
Bon repos bien mérité!

Commentaire de heidi posté le 10-12-2013 à 11:06:03

Superbe "première" lapuce. A te lire, je dirais "en toute sérénité".
Le truc qui m'hallucine le plus quand même, c'est que tu arrives à dormir dans le train avant une course :)) !!?!?

Commentaire de lapuce92 posté le 10-12-2013 à 20:19:32

MErci à toutes les 2! :) J'ai du mal à réaliser que c'est déjà fini. C'est passé tellement vite!

Commentaire de Japhy posté le 11-12-2013 à 18:44:12

Ho mais si c'est passé trop vite, y a une solution pour que ça dure plus longtemps l'an prochain!

Commentaire de Mickey49 posté le 10-12-2013 à 20:53:36

Bravo pour cette première !
Au ton calme, on dirait que qu'il sagissait juste d'une promenade (digestive) ?
Oui à l'arrivée on se pose la question du 75 km pour l'année suivante mais je pense qu'il y a là le même écart de préparation à gérer qu'entre le 1er semi et le 1er marathon...Bon courage si tu décides de t'y lancer !

Commentaire de lapuce92 posté le 11-12-2013 à 20:25:23

Japhy : me lancer sur le 75 me semble complètement dingue vu de mon canapé ce soir...mais en même temps tellement tentant!!!! :)

Commentaire de KARO74370 posté le 16-12-2013 à 21:17:59

Hey mais on parle de moi par ici hihi! on a dit repos !!!!n'oublies pas!!! ;-)

Commentaire de caro.s91 posté le 17-12-2013 à 12:02:17

Coucou et un grand bravo à toi.
Je suis certaine que tu viendras un jour ou l'autre sur le grand !!!

Caro

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran