Récit de la course : Marathon du Beaujolais Nouveau 2013, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Marathon du Beaujolais Nouveau

Date : 23/11/2013

Lieu : Fleurie (Rhône)

Affichage : 948 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Poucet au Beaujolais

 





Ce marathon était un bon prétexte pour aller découvrir le Beaujolais et terminer la saison en toute convivialité. Pas complètement en roue libre, mais presque. Je ne suis pas convaincu que la dégustation de vin (même raisonnable) pendant une épreuve de course à pied soient bien raisonnable, mais j’étais curieux de découvrir l’ambiance et le coté festif qui font la réputation de ce marathon. Et puis j’avais dans l’idée d’effacer la bérézina strasbourgeoise du mois précédent et de vivre au maximum cette course, et non pas de la subir. Conscient de mon état de fatigue avancée en cette fin de saison et du profil accidenté du tracé, je m’étais donc fixé un chrono raisonnable de 3h30.



Un violent et glacial vent du Nord soufflait le Samedi matin au moment de rejoindre le petit village de Fleurie, d’où était donné le départ du Marathon à 10h30. Nous étions sur place bien en avance, les gobelets de beaujolais garnissaient déjà les tables, une fanfare et une haie de drapeaux brandis pas des gamins accueillaient les coureurs à la descente des bus. Mais nous avons rapidement été refroidis à l’entrée de la Salle des Sports, ou il était impossible de rentrer sans dossard …. Pas très sympas pour les accompagnateurs et les coureurs pas encore en tenue !!!

L’ambiance s’est rapidement réchauffée dans le sas de départ au cœur de ce peloton joyeux et coloré, ou les déguisements les plus loufoques côtoyaient les tenues moule-bite dernier cris et les inconditionnels du traditionnel short débardeur. Pour ma part j’avais adopté une tenue hivernale classique de circonstance, collant, deux couches en haut, bonnet et gants, un bidon et quelques barres à la ceinture. 

Nous étions un peu de moins de 2000 allumés au départ, une densité suffisante pour éviter de partir trop rapidement sur les 2 premiers km tout en descente, sur une route pas très large bordés de murs en pierres ou étaient perchés les nombreux spectateurs. 









Le parcours proposé est très agréable, essentiellement sur petites routes, vallonné mais pas trop, avec des relances, des paysages, quelques chemins de vignes, des escaliers ... Agrémenté par la traversée des villages, châteaux et des caves ou sont proposés de très nombreux ravitaillements, classiques ou festifs. Il y en a vraiment pour tous les goûts … Il y a du monde un peu partout, beaucoup d’animation. Les kilomètres défilent et on ne s’ennuie jamais.





Avec ce vent du Nord qui nous a poussés pratiquement tout au long du parcours, il fallait juste être attentif à ne pas s’enflammer. Au passage du semi j’avais presque 2’ de marge par rapport à mon plan de marche théorique de 5’/km et la tentation d’accélérer un poil pour suivre les gars qui me doublaient … Je suis finalement resté raisonnable, en restant concentré sur mon tempo est en me ravitaillant régulièrement, notamment en liquide. Je n’ai fait qu’une pause de quelques secondes au 25ème pour remplir mon bidon et choper quelques bouts de fromage. 



Il y avait une grosse ambiance lorsque que je suis passé à Arnas, ou le speaker chauffait déjà le peloton du semi prêt à s'élancer. Le cap du 30ème était passé avec une sécurité stabilisée autour de la minute trente, mais les sensations me confirmaient qu'il fallait rester sur l'objectif 3h30, sans plus. J'avais d'ailleurs mémorisé un bon talus sur le profil, en fin parcours …. Bien m'en a pris. J'ai pu conserver un rythme correct sur cette longue montée d'environ 3km ou de nombreux coureurs étaient bien plantés. Même en perdant un peu de vitesse, j'ai gagné de nombreuses places sur cette portion difficile … Mais c'est en haut ou j'ai payé et un peu piocher pour relancer sur le plat, avec le vent de travers. Avant de basculer franchement sur Villefranche en essayant de dérouler au mieux malgré les cuissots qui commençaient à tirailler grâve ....

 



On a beau dire, les derniers kilométres sont toujours les plus longs … Mais quelle satisfaction de pouvoir encore maitriser a peu prêt mon allure à l'approche du final. Quel plaisir de vivre à fond cette fin de course et d'arriver pile poil à l'heure prévue !!!! 





C'est un "vieux" V1, Yves Palandre, qui remporte ce Marathon en 2h33'13 ( La Course ) . Le second, un jeune vigneron local, n'est autre que François d'Haene, le tout récent vainqueur de la Diagonale des Fous … impressionnant ( Interview ) !!! 

Et j'ai souri en voyant le nom de Remi Coquard au 5ème rang du classement … une sympathique connaissance dont nous avions évoqué les performances à vélo la veille, avec Patricia et André, nos hôtes du WE.

VIDEO

Classement





Pour ma part je termine en 3h29'29'', classé 180ème au scratch et 34ème V2 … Pas trop mal aux jambes et très heureux d'effacer le mauvais souvenir de Strasbourg. Idéal pour profiter d'un fin de WE en roue libre, partager de bons moments entre amis, autour d'une bonne table ou d'une jolie balade vivifiante dans les coteaux du Beaujolais ….


























4 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 26-11-2013 à 21:17:54

Sympa les photos

Commentaire de poucet posté le 27-11-2013 à 07:50:25

Hello Crocs Man .... dans un autre genre, tes photos sont trés sympas aussi !!!
L'interet de ce Marathon, c'est qu'il y a plusieurs options pour s'y faire plaisir, et c'est trés bien ainsi !!! Bonne Récup

Commentaire de Benman posté le 26-11-2013 à 22:09:54

eh, Jean-Louis, tu l'engueules pas d'avoir fait un chrono??? Bon, bravo Poucet. faire un temps dans ces conditions difficiles!!

Commentaire de poucet posté le 27-11-2013 à 07:54:14

Merci Benman, ça fait toujours plaisir même si parler de "chrono" à 3h30 me parait un poil excessif.Je me suis fait plaisir, et c'est bien là le principal !!! Merci encore à toi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran