Récit de la course : Courir entre deux "O" - 21 km 2014, par bertty

L'auteur : bertty

La course : Courir entre deux "O" - 21 km

Date : 23/11/2014

Lieu : Caen (Calvados)

Affichage : 1052 vues

Distance : 20.5km

Matos : Adidas Riot 5

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sous les O

Bonjour à tous,

 

Eh bien voilà, deuxième semi depuis que je cours (c'est-à-dire 2 ans et demi), et 1er Entre-2-O.

Parcours légèrement raccourci cette année en raison de nombreuses parties totalement inondées : il devait faire environ 20,5 km.

Bonnes surprises au départ :

  • Il ne faisait pas froid ;
  • Très peu de vent ;
  • Pas de pluie, d'ailleurs pas de pluie du tout de tout le parcours, contrairement aux prévisions (80% de probabilité de pluie selon Météo France le matin même !)

Les bonnes surprises s'arrêtent là, en fait Sourire

 

Je suis parti en queue de peloton, mon objectif étant très modeste, c'est-à-dire réussir à tenir au moins 10 de moyenne sur le parcours. C'est-à-dire 2h03' vue la longueur définitive du parcours.

Évidemment, comme on est très nombreux au départ (on sera 920 classés !), ça bouchonne, notamment sous le tunnel pour rejoindre la prairie. Résultat, 1er kilo en 7 minutes !

Je fais d'ailleurs ce début de parcours avec les trois gusses qui avaient amené de la musique bien forte avec eux (du AC/DC, et du Nirvana notamment), eh bien certes c'était un peu fort mais ça m'a fait du bien, je trouve que ça a donné une bonne ambiance en queue de peloton Rigolant

 

Un début de course prudent dans lequel je me sens très bien. Je ne force pas et m'économise... Longtemps je vais me sentir bien, d'ailleurs.

Je vois tout de suite que je gère très bien les passages bouillasseux qui ont fait la renommée d'Entre-2-O : mes Riot 5 font merveille face aux coureurs en runnig route qui pataugent Rigolant

C'est d'ailleurs ce qu'il va se passer tout le le long (enfin jusqu'à la côte le long du périph) : je rattrappe beaucoup de monde dans les côtes (où je suis habituellement archi-nul pour soulever mes 91 kg !) à cause de la boue ! Dans la côte bien raide le long du périph je suis royal Cool je double plein de monde, j'en avais doublé pas mal dans la descente juste avant, je suis parti pour finir en moins de 2h à ce rythme là, mais ce sera la dernière fois que je me sens bien Langue tirée

En effet j'ai un peu de mal à récupérer. La montée sur le viaduc tout près de Bretteville sur Odon sera difficile...

Et dans la trouée verte en descente je vois bien que j'avance beaucoup moins vite ! Je redoute la montée après l'Intermarché de Louvigny...

 

Et en effet cette montée est dure, car longue. Je continue à rattrapper du monde avec mes chaussures de trail (je me bénis de les avoir mises) mais je suis beaucoup moins serein que 4 km plus tôt... Mais bon, après c'est de la descente et du plat jusqu'à l'arrivée, je me dis ! Je me trompais lourdement... Les organisateurs nous avaient prévu des surprises pour le moins redoutables !

 

En effet, la modification du parcours après la mairie de Louvigny nous fait passer par des bonnes grosses flaques d'eau, inévitables, de plusieurs cm de profondeur qui nous remplissent les chaussures d'eau froide !

Ensuite, on emprunte l'ancienne voie ferrée (je ne connaissais pas du tout ce chemin !) remplie de gros cailloux qui me pulvérisent les guibolles Criant

Une fois sorti de ce guêpier, on se tape pas loin d'1 km de parcours cross hyper gras qui détruit ce qui me reste de jarrets Avare

Finalement c'est cet enchaînement de difficultés que je n'avais pas du tout anticipé qui m'a bien pourri la fin de course. Après la partie cross je crois que je me traîne à 9 de moyenne, je suis littéralement mort Langue tirée

Si j'avais su, j'aurais géré ma course autrement pour garder un peu de jus pour mettre les gaz les 2 derniers kilos, ce que je n'ai pas pu faire du tout.

Je sprinte après la prairie pour gagner quelques places, et je finis en 2h03'15" à ma montre, donc pile 10 de moyenne !

 

Au final, je suis heureux d'avoir fait cette course qui est beau défi sportif pour quelqu'un comme moi qui suis à peine meilleur qu'un coureur du dimanche Sourire et puis, une course à deux pas de chez moi, qui passe par mes chemins d'entraînement, je ne pouvais pas ne pas la faire !

 

L'organisation a été au top et un grand merci à eux ainsi qu'à tous les bénévoles qui ont fait un travail irréprochable Cool Je serais là l'an prochain !

 

Quant à moi, quelques heures après, à ma grande surprise je n'ai plus du tout mal aux jambes, alors qu'après mon 1er semi (le Pégasus en juin de cette année) j'étais lessivé jusqu'au lendemain. Faut croire que le métier commence à rentrer ! Clin d'œil

 

Edit : je me relis et je vois bien que ce compte-rendu est loin d'être aussi vivant et drôle que ceux du Lutin, dont je viens de prendre connaissance ! (quel talent ce Lutin !) Un peu d'indulgence Rigolant

1 commentaire

Commentaire de Mustang posté le 24-11-2013 à 18:50:23

bravo pour ta course, effectivement une fin de parcours (km18) un peu grasse :)) et encore tu n'as pas eu droit à la route inondée pour le 10 km!

Phil qu'y était en tant que photographe pour NCAP

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran