Récit de la course : La Boucle du Confluent - 10 km 2013, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : La Boucle du Confluent - 10 km

Date : 17/11/2013

Lieu : Portet Sur Garonne (Haute-Garonne)

Affichage : 449 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

En terrain conquis

  

   Avant d'entamer une saison 2014 entièrement tournée vers le trail, je fais un petit crochet vers la boucle du Confluent. C'est un 10 bornes, de la route, du plat bitumé... pour jouer avec le chrono. Avoir de la vitesse et la tenir 10 km. C'est difficile, parfois intense mais assez bref. Un mois que j'y bosse et les sensations sur la piste et sur route sont bonnes.


   A la fin de ma prépa, je me sens prêt pour chercher les 36'. Mon record de l'an dernier est de 36'52" et je sais que j'ai encore progressé ces derniers temps. Cela implique quand même de courir à 16,7 km/h, c'est un beau défi et j'aime ça. Au pire, je n'arrive pas à descendre à 36 mais je fais quand même tomber le chrono. Je me sens bien préparé, pas de pépins...enfin le jour J.


   Je monte avec deux potes du club et seul le temps n'est pas au beau fixe. La bruine qui nous attend en périphérie de Toulouse gèle un peu nos ardeurs. Peu importe, nous savons qu'une fois lancés, il n'y parraitra plus. Je connais l'ambiance de cette course. Tout est super bien rôdé et je me sens dans mon élément. Je fais découvrir le début du parcours à Lionel et Pascal avant de les laisser à 5 minutes du coup de feu pour quelques accélérations. Du coup je mets du temps à faire le vide et à me retrouver seul face à ma course. Ca ne me convient pas mais ça reste un détail.




   J'ai l'honneur cette année d'être estampillé "élite" car j'ai un chrono sous les 37. Ca me fait doucement rire mais j'ai le privilège de me placer devant le peloton de 1000 coueurs. Je règle ma montre, je suis prêt, il est temps. Feu! J'essaye de partir relâché mais sans trop trainer. Pas question d'être trop cool et de prendre du retard dès le premier kilo. Je connais le tracé par coeur et attend la première marque pour savoir où j'en suis entre mes sensations et le chrono.


   Après 2'48", ma montre bip pour m'indiquer normallement le temps du premier km! C'est quoi ça? Ca sent le grain de sable qui vient gripper la machine. Le GPS s'est mal calé!? Du coup je décide de me baser surtout sur les sensations et la vitesse instantanée qui s'affiche. Au niveau du feeling, c'est plutôt bon, je suis parti sagement mais reste calé entre 16 et 17 à l'heure. J'ai encore en tête mon rv de l'an dernier où tout s'était magnifiquement déroulé. Je recherche ces sensations...c'est pas tout à fait ça mais ça peut venir.




   Après deux km, je me retrouve derrière Benoit, un très bon trailer que je n'ai jamais battu en course. Ca me motive et je prends confiance. Je suis bien et fini par le passer après 4 km de course. Allez, Ben! Par contre je suis surpris de voir à 100m devant moi, Michel, parti comme une gazelle. J'avais prévu de finir devant lui, c'est étonnant mais c'est un coriace, je le rattrapperai plus tard...




   5 bornes. Je suis toujours dans le flou au niveau de mes temps de passage. Foutu GPS, juste aujourd'hui! Je n'y pense pas et reste quand même soucieux de mes possibilités du jour. J'avance bien mais je n'ai pas trop de marge et je sais que vers le 6 ou le 7, ça peut faire mal. Je gère mes forces mais ma vitesse semble faiblir, le doute s'installe petit à petit. Je m'applique à garder une bonne foulée efficace. Personne ne me double mais je ne double personne ou si peu.




   Ca se confirme au 7ème kilo, je sens les jambes lourdes et la foulée qui pioche. Je veux bien finir, je m'en sens capable. Je retrouve assez de force pour ne pas lâcher. Je sais que je ne reprendrai pas Michel qui tient le rythme à 200m devant. Je m'applique à rattrapper Houria, la première féminine. C'est fait. Il reste quelques centaines de mètres. Je vois le chrono installé à l'arrivée. Bientôt les 36'...à moins que...non c'est les 37' qui approchent. Merde, je vais même pas battre mon record. Aaargh! Je finis parce qu'il le faut bien. 36'59".


   Alors oui, je suis déçu. Aussi déçu que j'étais heureux l'an dernier. La roue a tourné. Je ne m'explique pas pourquoi tant de secondes manquent à l'appel. Sur un 10 bornes, chaque seconde de gagnée est un combat. Ce matin j'ai perdu des dizaines de combats! Alors ok, j'avais pas les jambes mais aussi cette course je l'ai trop courrue avant, dans ma tête, trop sûr de moi. Manque d'humilité, j'accepte.


   Ces 3 secondes de perdues sur l'an dernier font mal. J'ai peur! Peur que la courbe de progression ne s'infléchisse. Non, pas déjà! Moi, un si jeune coureur. Seulement 5 ans de pratique et une envie énorme. La peur, je prends aussi, mais c'est surement pas ça qui va me faire revoir mes projets à la baisse. J'aime trop la course et il faudra encore compter avec Berty! Motivation, entrainement , plaisir... Une pause. Je reprends tout ça, je mets un peu d'ordre et ça va le faire!!!

    

4 commentaires

Commentaire de Francis31 posté le 19-11-2013 à 06:56:17

3 secondes de mois...C'est peanuts, c'est un peu de vent de face quelques minutes, une petite baisse de régime passagère ....Mais ce chrono, je m'en satisferai bien ! Alors je dis bravo Berty.

Commentaire de ant09 posté le 19-11-2013 à 13:07:12

Déception mais quand même un super chrono .
bravo pour la course !

Commentaire de laulau posté le 19-11-2013 à 23:25:05

Dommage Berty mais t'inquiète, ça sera pour la prochaine fois ! 36'59, ça m'irait très bien mais c'est plus pour moi !

Commentaire de mic31 posté le 27-11-2013 à 15:39:54

A l'inverse, je crois avoir abordé cette course assez détaché, ne sachant pas du tout où j'en étais en vitesse. J'étais aussi persuadé de te voir me doubler, comme un an avant.
Quant à la courbe qui s'inverse, je n'y crois pas trop, pas encore du moins.
A l'an prochain, rendez-vous dans le sas élite.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran