Récit de la course : Trail de Saint Héand - 16 km 2013, par AlexP33

L'auteur : AlexP33

La course : Trail de Saint Héand - 16 km

Date : 17/11/2013

Lieu : St Heand (Loire)

Affichage : 983 vues

Distance : 18.9km

Matos : - Adizero XT3 : toujours le top
- ceinture porte bidon Lafuma : toujours le flop

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Ça fait un petit moment que je rouille, entre un déménagement en région lyonnaise, quelques pépins physiques j’ai du mal à me remotiver pour m’y remettre sérieusement.

Je me décide à m’aligner sur un trail uniquement pour le plaisir sans préparation spécifique. Se cache derrière ça plusieurs objectifs :

  • retrouver le plaisir des débuts, quand je ne me faisais pas un devoir de me cramer à l’entrainement pour mériter de me présenter sur une ligne de départ,
  • commencer à explorer les monts du lyonnais,
  • voir si avec le kiné on est dans la bonne direction.

RDV à St Héand ce 17 novembre pour un trail de 17 bornes. Je suis dans la voiture et plus j’approche et moins j’y voie. En haut le brouillard et bien là, ni de pluie ni de neige, c’est déjà ça. Je boucle l’inscription, m’échauffe 10 minutes et direction la ligne de départ.

J’ai pris 5 minutes la veille pour regarder le parcours, les 5 premiers kilo sont globalement en descente puis les 10 suivants montent avant de redescendre sur l’arrivée. Il ne s’agit pas de s’enflammer au début, d’autant plus que je suis cours niveau entrainement.

Feu c’est parti. Je pars pénard milieu de peloton sachant très bien que normalement je vais remonter du monde tout le long. Je mets bien 20 minutes pour être bien, ça tombe bien ça commence à monter. J’aperçois un groupe d’une dizaine de coureurs au loin, facile à repérer ils sont tous en jaune fluo. Je me fixe comme objectif de les rattraper avant la ligne d’arrivée. Je suis loin d’avionner mais j’ai assez de jambes pour courir tout le long sauf vraiment dans les portions bien raides mais je tiens une marche rapide. Du coup je reprends pas mal de monde dans ces secteurs, une fois le point culminant passé j’ai atteints mon objectif, je bascule avec un mec avec qui je tape la discute. Devant je ne voie personne et avec les conditions météo et mes lunettes je voie à peine ou je pose les pieds (depuis un bon moment d’ailleurs), je préfère rester accompagné. On se fait rattraper par un "échassier" qui a l’air en forme, j’essaie de lui emboiter le pas. Ca descend dans un chemin de caillasses, j’aime ça alors j’envoie et lui repasse devant. Ma visibilité réduite et mon porte bidon (qui m’aura fait ch… tout le long) m’obligent à lever le pied, la suite me dira que de toute façon je n’avais pas les jambes pour le suivre. Sur la dernière portion de bitume je n’ai aucune idée de combien il reste, j’aperçois enfin l’arche d’arrivée, il reste un mec, j’accélère et me surprends à le reprendre, il ne reste que 20m on en restera là, on passe la ligne, petite poignée de main sympathique et on nous annonce 37 et 38 (sur 386 à l'arrivée). Ca me va je n'ai pas tout perdu et surtout je me suis fait plaisir.

Bilan :

  • super organisation
  • vu la météo, difficile d'apprécier le paysage mais le parcours correspond vraiment à ce que j'aime: pas 100m de plat, des chemins, des forêts, un peu de bitume pour tourner les jambes.
  • porte bidons en ceinture, je savais que c’était une mer.. ça s’est confirmé
  • lunette : galère galère quand il fait froid et humide mais j’ai pas le choix !
  • la forme : plutôt content mais surtout pas de gêne pendant la course donc je vais pouvoir tenter de reprendre le fractionné et le travail en cote.

1 commentaire

Commentaire de seb_fraysse_12 posté le 18-11-2013 à 09:51:13

Toujours aussi facile le père Alex !
Bravo champion

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran