Récit de la course : La Fête des Marrons - 9 km 2013, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Fête des Marrons - 9 km

Date : 27/10/2013

Lieu : Gillonnay (Isère)

Affichage : 787 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Gillonnay 2013 - La Course des Marrons !!!

Gillonnay 2013 - La Course des Marrons !!!

 

 

 


MERLIN : « Qu’est-ce qui est petit et marron ? »

ELIAS : « Un marron. »

MERLIN : « Oh putain il est fort ce con ! »

 

 

C’est sur ces bons mots de Kaamelott notre série chérie par tous que je démarre ce récit d’une bonne course à saucisson chère à tous ces amis dauphinois.

Après ma déconvenue d’hier soir, j’ai été à de nombreuses reprises tenté de me décourager : dormir, ne pas (encore) souffrir, mais voilà, un engagement est un engagement, il y a le « midi burger de la mouette », il y a le goéland le Girk’s le Michel Riondet, l’ignoble, Jonathan, le Manak… Et cette course iséroise qu’on m’a souvent vantée ! Il est donc inconcevable que la honte-du-sport ne l’ait pas à son palmarès !

Et effectivement, ici c’est façon « Didier et Monique », tout à l’ancienne et dans la convivialité !!! On est correctement garé dans un champ, dossard façon récup’ avec vieux logo Adidas, cadeau original (serviette de bain estampillée "gillonnay" !), ici c’est la famille de la course à saucisson ! Rajoutons à ça un cadre plutôt sympa et un animateur-micro atypique façon Tour de France ! J’ai le privilège de serrer la main de Michel, toute noire de son ramassage de noix !

Je regarde le départ du parcours du 25 kms puis c’est affublé de mon immonde bob SKODA que je me présente au départ ! Encore bien courbaturé de la veille, je veux croire qu’une fois chaud je ne sentirais plus rien.

Et PAN ça démarre…

Je suis ridicule !!! Un vieux 12 km/h ça me dépasse de partout, surtout des nanas ! Allez j’attends avec impatience le premier faux-plat montant, et ça ne loupe pas, le rythme général en pâtit tandis que ça me convient mieux !

S’ensuit une série de plats / faux-plats (montants) / plats / faux-plats (montants), toujours direction plein est… Km1, je me dis « allez plus que 8 » !!!

Km2 d’ailleurs, nous rentrons dans la partie « chemins boueux », la dernière nana doublée me remonte, allez je reste devant et fais l’allure… Et vieille méthode saucissonesque j’essaie de mettre un peu les voiles à chaque virage ou de relancer dès que je sens son souffle un peu trop proche !

Km3 on arrive au premier ravito, et mince il y a tous les randonneurs !!! Coup de bol, deux bénévoles sont au bout du ravito et nous donnent un verre, ouf, bien vu l’aveugle !

Et nous voici sur une crête direction N-O. Je reprends un gars en rouge mais les autres sont déjà loin… Petit coup de tête en arrière, il y a finalement deux nanas et un mec, bon, la descente devrait me convenir.

Ouf, c’est un peu le cas, jusqu’à ce que j’entende débouler un fou furieux en blanc, je m’écarte, il est suivi d’un VTTiste, je comprends vite qu’il s’agit d’un coureur du 25 kms (et d’ailleurs ce sera le vainqueur !).

Virage à gauche et ça remonte, pas bon pour la honte du sport ça, je suis avec les deux nanas, qui, sportivement, échangent 2-3 mots ! Je suis pas très fier mais je reste devant et accélère à chaque fois pour ne pas me faire dépasser… Le saucisson on a les yeux rouges de sang et la mentalité d’un triathlète !




Et au bout d’un é-nième faux-plat nous voici sur les crêtes dominant toute la plaine de la Bièvre, c’est vraiment sympa !!! Excepté ce vent de face terrible.

Un mec en blanc me passe, puis se retourne, ah mais OK c’est The Girk’s mais il n’a plus de cheveux !!! Encouragements qui sont les bienvenus, je suis même étonné qu’il ne me reprenne que maintenant, sauf que notre olibrius a loupé le départ !!! Enfin pas de souci, là c’est son terrain mais j’essaie de le conserver en point de mire.

Descente, puis on bifurque à droite et croisons les autres coureurs ! Original, on file faire le tour de Notre-Dame-du-Mont (façon Chapelle de Barby !). Je ne suis plus qu’avec la nana en blanc, les autres ont décroché. Et je lutte, je veux rester devant, mais me demande intérieurement jusqu’à quand je vais tenir ? Et oui en règle générale ça se tenir toujours bien pour le p'tit bouk mais là j'ai vraiment pas les cannes.

A nouveau une bonne descente, j’ai pris un peu le large mais un coureur bleu me remonte en se fendant d’un « c’est dangereux ces descentes » un brin agacé, « ah ben ouais mais là c’est du cross » répond-je (pensée au champion de cross international le Lutin d’Ecouves) !!!

Finalement il ne me passe pas, virage à gauche on retrouve le plat, km8, allez j’ai mal mais il n’y a qu’un kilomètre à tenir. Je mène puis il me prend un relais, petite descente, et nous arrivons au panneau km9 juste au pied… d’une CÔTE !!! Les enfoirés !!!

Et là c’est trop pour L-D-S, je cours un minimum puis c’est marche active… Bon je ne perds pas trop de places, et au moins à la fin de ce coup de cul, alors qu’un groupe de 4 dont la nana revient, j’ai le jus pour relancer et filer…

Derniers 100 mètres, je prie pour que le mec de derrière ne lance pas un sprint kéké-esque, ouf ce n’est pas le cas et j’en termine de cette course en 48’27, un chrono pas fameux mais aujourd’hui c’était un peu comme si une RedBull-Renault avait son V8 bridé… !

 

Au final on ne m’avait pas menti : une course bien sympathique, l’ambiance typique des traditionnelles courses du dimanche (42ème édition), à refaire !  


6 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 27-10-2013 à 22:20:55

Kaamelott, c est bizarre que tu aimes c est ni gnangnan ni bobo

Commentaire de Nico Marrel posté le 28-10-2013 à 19:26:49

Bonjour, je me permet de vous remercier de me traiter de fou furieux cela fait tres plaisir. Mais en effet dans les descentes j 'allais un peu au petit bonheur la chance pour les chevilles.
bonne continuation et courage !

Le vainqueur du 25kms

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-10-2013 à 19:46:32

Oh oh un commentaire du vainqueur !!!
Bravo encore pour ta victoire ! Mon pauvre tu es arrivé y'avait personne et à peine ton dossard enlevé que tu repartais en courant ! Trop fort !

Commentaire de Nico Marrel posté le 28-10-2013 à 23:49:35

Merci beaucoup,Repartir en courant c'est un bien grand mot. il fallait juste me decontracter les muscles. Car les montées ne faisait pas rires ! et d ailleurs les descentes non plus.

Commentaire de Byzance posté le 30-10-2013 à 19:01:05

Peut être un petit manque de motivation ? La cause pourrait être l’absence à cette course de la "blonde CMI" ou des copains du team.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 30-10-2013 à 19:12:34

Je constate qu'il y en a qui suivent nos aventures !!!
Vivement le 18 Mai 2014, Duo de l'Hermitage dans le 26 !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran