Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km 2013, par Timthacel

L'auteur : Timthacel

La course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km

Date : 17/2/2013

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 455 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

1er semi marathon et 1er dépassement de ses limites

Je me suis mis que très tardivement à la course à pied (il y a 4 ans) et découvre petit à petit les différents formats de courses (trail course sur route) et longueur (10km, semi).

Les foulées San Priotes sera donc mon 1er semi-marathon officiel ! je me suis inscrit avec un copain qui court quasiment jamais mais ultra sportif...

Mon objectif : finir la course, si possible sous la barre des 2 heures !

préparation loupée

Et oui je m'étais planifié un beau programme d'entrainement mais les maladies hivernales sont passées par là...

grippe pendant une semaine , suivie d'une gastro : au final lorsque je me présente le jour J je n'ai pas couru depuis 1 mois. mais j'y vais quand même histoire de ne pas faire faux bond à mon pote. Dès l'entrainement je sens mes jambes lourdes, on se place plutôt devant et c'est partis !

Comme à mon habitude, j'aime bien partir devant et assez vite : je pense que c'est une erreur de débutant qu'il faudra que je rectifie à l''avenir !!. 1ère fois que je cours avec mon pote, donc par fierté je tiens son rythme qui est déjà trop élevé pour moi. mais les sensations ne sont pas aussi mauvaises que je pensais.

Je dois être le seul à avoir mon camel back (on voit donc que je suis plus un traileur qu'un runner, mais c'est pas grave je peu boire régulièrement sans m'arrêter aux ravitos).

je sens bien que je ne tiendrai pas longtemps , mais je m'accroche et on passe le 10km en 52 min. Ce qui est mon record sur 10 km ??!!!. Au 12ème je sens que je ne peu tenir ce rythme, je dis à mon pote d'y aller car il en a encore sous les semelles. c'est fructrant il ne court quasi jamais.

Le calvaire

Jusqu'au km15 je réduis le rythme mais ça allait encore. A partir de là je vais découvrir des sensations que je ne connaissais pas. ça devient de plus en plus dur, je cours de plus ne plus en mode automatique.

moi qui suis plus habitué aux trails où on peut marcher dans les côtes et où le temps parait passer plus vite : ici tout est bouleversé : il parait impossible de marcher , on cherche du regard ces panneaux annoncant les km. C'est horrible ! on a l'impression que les kilomètres de bitume se figent... ça n'avance plus.

A partir du km18 je suis en mode automatique mes jambes cours toutes seules et je me rends compte que la marche est une option impossible : si je m'arrête je ne pourrais pas marcher jusqu'à l'arrivée (à cause des crampes). Je me fais doubler par énormément de monde...

J'arrive enfin à l'arrivée en 1h57 : ouf j'ai limité la casse. Mon pote m'attends à l'arrivée avec sa petite famille. Et ce que je présentais arrive. Dès que mes jambes s'arrêtent de courir, je m'immobilise et je ne peux quasiment plus marcher !!

je mettrai 30 min pour rejoindre la voiture.

 

Content d'avoir quand même couru sous la barre des 2h, et en plus j'ai découvert une sensation qui m'étais étrangère jusqu'à là : le dépassement de soit.

Jusqu'à présent j'avais l'impression que je pouvais courir n'importe qu'elle épreuve à condition d'aller très doucement. Cette course m'a aider à relativiser. Si on part trop vite on peut très bien se griller et ne pas pouvoir atteindre l'arrivée..

Ce dernier point va fondamentalement changer ma vision des choses...

 

3 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 25-10-2013 à 10:43:13

Effectivement, partir trop vite, ça se paye !
Mais pour un premier semi, en étant malade, en n'ayant pas géré au mieux le rythme, ton temps est tout à fait honorable.
C'est une expérience qui va beaucoup te servir pour les très longues parties roulantes de la Saintexpress.

Commentaire de Jean-Phi posté le 25-10-2013 à 11:28:55

Ce semi est un semi particulier car vallonné. 1h57 dans les conditions que tu décris vaut un peu moins, probablement autour de 1h52 sur un semi plat et en forme, donc c'est bien !
Comme le dit Arclusaz, c'est une bonne expérience à utiliser par la suite. A bientôt peut être sur un off lyonnais ?

Commentaire de Timthacel posté le 25-10-2013 à 11:41:01

Je confirme je pensais qu'il était plat, et pas du tout ! il est effectivement relativement vallonné. je compte faire un 10km début 2014, et je ne vois que celui de St priest dans le coin.. Or j'aurai bien voulu un parcours plus plat !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran