Récit de la course : 100 km du Val de Somme 2013, par Land Kikour

L'auteur : Land Kikour

La course : 100 km du Val de Somme

Date : 12/10/2013

Lieu : Amiens (Somme)

Affichage : 876 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

35 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un 2 ème 100 bornes, ça c'est fait....

Longtemps, bien longtemps que je n'étais venu vous faire part de mes sensations lors d'une épreuve de course à pied.
Pas étonnant, 18 mois que je n'avais plus couru un "Ultra" comme il est dit dans les salons du runner puriste....

J'aborde donc les 100 km d'Amiens (ex 100 km de la Somme), en confiance car très heureux de pouvoir renouer avec une épreuve aussi longue. Mon dernier 100 bornes, il y a donc 18 mois, était celui de Belvès et j'en garde un excellent souvenir. 

Après 2 mois de sortie plus au moins longues mais règulières, j'ai le sentiment d'être en forme, et j'envisage 4 cas de figure.
  
-Si tout va très bien limite exceptionnel, on peut rêver, je devrais en finir en 8h30/9h. "Chance 10%."

-Si tout va bien comme actuellement, les 9h30 semblent accessibles. "Chance 50%."

-Si la fatigue ou les mauvaises sensations me gagnent, on va dire 10h30/11h30. "Malchance 30%"

-Si la grosse défaillance & Co sont les plus forts.... On tentera de rallier l'arrivée. "Grosse malchance 10%"

Vivement samedi 12, départ 6H.....

 

L'histoire commence donc à Amiens, vendredi 11 Octobre, vers 19h, ville que je ne connais absolument pas.
Avec Aurore et ma petite Manon, ah oui, au fait, depuis Belvés, il y a un gros, un énorme changement, je suis Papa d'une petite fille remplie d'amour, une autre sorte "d'ultra" qui a commençé mais qui compte pour la vie et dont je suis très fier !!!

Donc, on arrive à Amiens à la récup' des dossards, puce & Co. Avec stupeur, je me rends compte à l'hotel, avoir égaré mon dossard n°79, si vous tombez dessus, c'est trop tardAvare

Pas plus angoissé que ça, on file retrouver ma Dream Team(Dan60, Astro, Sophie et Delphine) pour se faire une Pasta Party dans les rues très chaleureuses d'Amiens, que ninini, il est 21H, pas un chat dans la rue la plus animée de la capitale Picarde, normal on est vendredi soir....Incertain

En guise de pasta party, on se fait une crêperie party "histoire de bien remplir" le bonhomme, j'évoque le problème du dossard à Dan, grand pro des inscriptions. 
On décide de régler le problème au gymnase le lendemain à 5h sur place !!!


Le lendemain, 5H15, encore au lit dans les bras de Morphée et d'Aurore, pffff, panique, le reveil à déposé le bilan, dans 45 minutes je suis censé prendre le départ d'un 100 bornes.... Heureusement, l'hotel se situe à 10 mn en voiture du départ mais quand même... coup de chauffe à froid, ce n'est jamais bon pour un diesel.

Un message rapide à Dan, lui signalant mon retard, dossard refait, finalement n°155, je cours déjà avant de courir vraiment, quelle histoire ces loisirs ou il faut être ponctuel pour se faire plaisir et se mesurer au temps qui passe.

5H40, je me gare et retrouvre Dan puis Astro qui sera mon suiveur vélo dés le 10 éme km. Je retrouve avec plaisir Fabrice qui lui va se taper un 2 éme 100 bornes en 15 jours puisqu'il termine Millau en 9H15. Quel pêche, c'est beau la jeunesse et l'osteopatie !!!



6h, le départ, d'un groupe de 170 coureurs, est donné sans fanfare, ni grande musique de film comme les ultratrails savent en abuser. Non, non, à Amiens, c'est à l'ancienne, un bon gros petard qui t'explose bien le tympan et hop c'est parti... pour 100 bornes.

Dés les premiers kilomètres, je découpe ce 100 bornes en plusieurs tranches kilomètriques afin de fixer une allure règulière, et oui, la régularité de l'allure est le secret d'un 100 bornes réussis, je me souviens d'une discussion avec un vieux briscard de la course à pied sur route :
"Quand au départ, tu penses partir à l'allure qu'il te faut, c'est que tu pars encore trop vite et les 15 minutes de gagner au départ seront l'heure perdue à l'arrivée"

Malgré le stress du départ et la fraicheur très marquée, 4°, j'aborde ce 100 bornes en pleine forme Rigolant, les 10 premiers km s'effectuent toute en souplesse en mode chauffe diesel, Fabrice est déjà sur un train qui ne me correspond pas bref il est déjà entre 5 et 10 minutes devant.

Au dixième km, je retrouve comme convenu mon ami suiveur cycliste Astro, enfin, il me retrouve car je ne l'avais pas vu... et hop c'est parti pour 90 km de complicité sportive, d'aide materiel et de soutien moral.

Le jour se lève, on sort d'Amiens pour récupérer le chemin de halage, direction Fixecourt, que l'on ne quittera plus durant pendant plusieurs dizaines de km.

20, 30, 40 km, l'allure est présente, je tiens mes 11km/h de moyenne, le passage du marathon s'effectue comme convenu en 3H50, sans encombres, je suis satisfait. On m'annonce la place de 42ème.

Avec Dominique, je lui confie que j'attends avec un peu d'angoisse, le moment ou la machine va commencer à s'enrayer. Je suis conscient que je ne pourrai pas faire la totalité des 100 bornes dans d'aussi bonnes condutions.

Jusqu'au 55éme, tout va encore très bien puis tout doucement, je sens l'allure baisser peu à peu, pas de bobos, le mental est encore costaud, juste une baisse naturelle ingérable de l'allure moyenne, presque 6h de course, le corps semble vouloir retrouver une allure plus adaptée à la fatigue du moment.

Je laisse faire, pas vraiment le choix de toute façon, puis mon acolyte cycliste est absent depuis 5 km, il a crevé avec son beau vélo, pas de soucis, il ne tarde pas à me retrouver.

Cette fois, j'aborde le 65 ème km avec un physique affaibli et donc un mental qui commence à rentrer dans le dur, il va m'être compliqué de retrouver un rythme satisfaisant avant le 75 éme km, je pense perdre pas loin de 30 minutes en 10 km sur une allure pourtant bien maintenue jusqu'à présent. On croise les marathoniens qui empruntent notre parcours en sens inverse, nombre d'entre eux nous encouragent, ça relance un peu, juste un peu...

Cette impuissance face l'affaiblissement physique est terrible car elle agit de façon très efficace sur le mental, l'envie de stopper vous ronge le cerveau un peu plus à chaque km qui passe. 

Puis heureusement, des éléments pertubateurs d'ondes positives vous relancent, en effet quel bonheur, de voir ses amours vous encourager au 80ème km, la dream team et même mon père qui ne comprenait pas, il y a encore si peu que l'on pouvait courir 20 km sans s'arrêter. Je me situe, alors, à la 36éme place.

Avec Dominqiue, ces 20 derniers kilomètres vont s'effectuer sous un rythme retrouvé, je file à 5,40mn/km, pas de douleur, juste le genou droit qui grince un peu sinon tout va bien le mental est fort, la volonté d'en terminer et de retrouver mes proches est plus fort que le simple fait de terminer un 2 éme 100 bornes.

Après le passage du dernier ravito, soit 95 km, les 5 derniers km vont se faire avec beaucoup de légèreté, certes, je ne terminerai pas en 9h30 comme j'aurai pu très longtemps l'espérer compte tenu de l'allure régulière mais je pense en finir en moins de 9h45.

Derniers 300 mètres, la ligne droite ponctuée de la ligne d'arrivée est à la fois très proche pourtant les encouragements me donnent l'impression de courir au ralenti, je croise le regard des uns, des autres, je double les derniers marathoniens et je m'étonne de franchir l'arrivée assez rapidement environ à 13,5 km/h...

Au final, je termine en 9h41mn44s à la 28ème place, surtout pas plus éprouvé que cela, mes mauvais 10 km n'auront pas fait le poids face à mes bons 90 km Clin d'œil.

Quel plaisir de pouvoir partager une bonne binouse avec mes Zamis, ces bières ont toujours une saveur bien particulière après de telles épreuves !

J'en profite pour remercier de leur chaleureuse présence et de leur soutien, Dominique(Astro), Daniel(Dan60), Delphine, Sophie et mon père.

Biensur un gros bisous d'amour à mes 2 priorités dans la vie Sourire.
 

35 commentaires

Commentaire de Stéphanos posté le 21-10-2013 à 20:44:13

Bravo Olivier pour ce beau retour, belle gestion, sagesse. ..et un beau chrono à la clef avec une prepa relativement courte... encore BRAVO, en espérant te voir bientot avec ta p'tire famille!

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:26:07

Merci Stéphane
Au plaisir de se recroiser peut être en 2014 ;-)

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 21-10-2013 à 21:14:36

Ca parait presque facile, dis! ;-)
Un grand bravo, à toi et ton suiveur, pas toujours évident comme boulot!

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:27:03

Merci, en effet très important le suiveur vélo quand on est dans le dur, ça rebooste bien ;-)

Commentaire de raspoutine 05 posté le 21-10-2013 à 21:37:02

Une jolie perf', of course !
Épatant ! de trouver la ressource pour allonger les cannes à plus de 13 à l'heure au bout de 100 bornes d'une épreuve ô combien compliquée ! Moralité, tu dois te trouver dans une grande forme en ce moment, ça pourrait bien chauffer sur le Raid 28 !
Bravo et merci !

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:28:30

Tout s'est bien passé comme je le voulais malgré un passage difficile mais quel bonheur de franchir l'arrivée en pleine bourre ;-)

Commentaire de Le Loup posté le 21-10-2013 à 21:48:02

100 bornes... N'importe quoi ! Je verrai ça quand je serai vieux... ;-)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:29:00

Mai t'es déjà vieux alors grouille toi !!!!

Commentaire de TomTrailRunner posté le 21-10-2013 à 21:59:27

une jolie ballade pour un timing nickel....que demander de plus ?

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:29:41

la même chose dans 10 ans ;-)
Bonne continuation mon ami !!

Commentaire de Dan60 posté le 21-10-2013 à 22:00:10

Alex, ce n'est pas n'importe quoi, en fait, c'est de ma "faute", je m'étais fixé un autre objectif après mon entorse avec rupture et arrachement osseux, c'était les 100 km d'Amiens et mon ami Land a voulu m'accompagner mais le sort en a décidé autrement avec un autre pète (ménisque fissuré),Olivier a décidé d'y aller quand même et le résultat est là...:-)
Je ne pouvais qu'y aller et le "suivre" tout au long de ce périple, en voiture et en plus, chez moi, en Picardie ;-)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:31:08

Merci d'avoir été présent tout au long de ce parcours pas si simple à gérer !!!
A très vite en 2014, en forme et avec plein de bonne volonté ;-)
Bises

Commentaire de Epytafe posté le 22-10-2013 à 03:48:45

Grand plaisir à te lire ami Land... Encore un bel exploit à ajouter à ton palmarès.

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:33:00

Merci mon ami,
Toujours un plaisir d'être commenté par Mister Epy ;-)

Commentaire de Sabzaina posté le 22-10-2013 à 07:26:23

C'est vrai que je n'avais encore jamais eu l'occasion de te lire ici sous forme de CR. Et bien, c'est chose faite et avec grand plaisir.
Bravo pour (très) longue cette course maîtrisée :)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:34:09

Merci Sab, une course route longue mais bien plus rapide qu'un ultra-trail ;-)

Commentaire de Nini posté le 22-10-2013 à 09:05:49

Bravo à toi ! Tu renoues avec brio avec l'ultra !!
La famille et les amis sont un bon carburant.
Au plaisir de se croiser pour faire la connaissance de ta femme et de ta fille. :-)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:35:50

Merci Virginie, en effet, quel dopant qu'une famille aimante ;-)
Bises

Commentaire de Hay-David posté le 22-10-2013 à 10:38:15

Bravo Oliv

Commentaire de Hay-David posté le 22-10-2013 à 10:58:22

Désolé pour les répétitions mais parfois depuis un smartphone ça ne veut pas... En tout cas bravo Olivier, d'être parti à l'heure malgré un réveil express..., pour l'avoir bouclé, pour être prêt de l'objectif à 15' près et finir sans être trop fatigué ! Impressionnant.

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:37:02

Un bon jour sans doute, il faut savourer ces moments sans retenu !!!
A bientôt

Commentaire de patfinisher posté le 22-10-2013 à 11:03:56

Bravo Olivier, un sacré mental, des gambettes qui n'ont pas failli, yesssss!!!!!! Oliv is back ! ;-)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:38:22

Merci Pat, Oliv va bien mais un "come back" façon Land bref un retour élastique ;-)
A bientôt !!

Commentaire de Astro(phytum) posté le 22-10-2013 à 22:37:41

T'as rien lâché et je suis bien content d'avoir vécu ensemble ces 9h41 de partage ;-) et un petit montage vidéo en prépa que tu pourra rajouter au récit

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:39:26

Merci encore pour ton soutien Dom !!
Pas de soucis pour le petit film, impatient de pouvoir le visionner ;-)

Commentaire de ArkaLuc posté le 23-10-2013 à 06:45:45

Chapeau bas M'sieur Olive :) cela a été un plaisir de vous croiser sur les bords de la Somme! bonne récupération, à bientôt pour de nouvelles aventures! :)

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:40:09

Merci Luc et bravo à toi pour cette trilogie !!!
Bonne fin d'année ;-)

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-10-2013 à 10:07:01

Braveau, beau très beau retour !! Et quelle sérénité dans la gestion. Tu es vraiment très fort ! Chapeau !

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:41:21

Merci Jean-Phi mais il y a tellement plus fort ...
Le plaisir reste ma principale force ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-10-2013 à 15:50:10

Bravo pour cette belle place et, en passant, félicitations à l'heureux papa (sans oublier la maman). Content de t'avoir brièvement revu ce mois-ci.

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:42:56

Un commentaire du Lutin qui me flatte comme d'habitude, très heureux de t'avoir recroiser ;-)
A bientôt ici ou ailleurs !!

Commentaire de Bikoon posté le 20-11-2013 à 16:09:42

Salut Olivier,
ça fait vraiment plaisir de lire de nouveau un CR de ta part, et te voir performer de la sorte ! :o)
Bravo pour cette belle maîtrise d'un format surement difficile à gérer, et pour tout avouer qui me fait un peu peur... :o/
La poupette (même si elle ne le sait pas encore) peut être fière de son papounet !
A bientôt l'ami

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:44:52

Merci Oliv' pour ton commentaire très sympa, je suis certain de te voir performer sans soucis sur ce type d'épreuve. Tu a la caisse pour ;-)
Au plaisir de se croiser en 2014 !!

Commentaire de Vivien (100bornard1022) posté le 20-11-2013 à 16:53:58

Un grand BRAVO ! Quel Bonhomme ... Tu as tout de même rudement bien géré l'ensemble de la distance, y compris le passage à vide qui arrive souvent sur ce type d'épreuve. Je suis très heureux de t'avoir croisé (pour la 1ère fois mais pas la dernière j'espère). Bonne continuation Olivier !!!!

Commentaire de Land Kikour posté le 28-12-2013 à 12:46:09

Merci Vivien,
On aura bien l'occasion de se recroiser ;-)
Bonne continuation !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran