Récit de la course : Marathon de Provence Luberon 2013, par gnoufee

L'auteur : gnoufee

La course : Marathon de Provence Luberon

Date : 6/10/2013

Lieu : Pertuis (Vaucluse)

Affichage : 917 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ne faites pas comme moi !

Bonjour à tous , dimanche 06 octobre avait lieu le marathon du luberon , en fait quatre courses au programme le 10 , le semi , le marathon en relais et bien évidemment le marathon , c'est cette derniére course à laquelle je participe , mon deuxiéme aprés celui de Marseille en avril.

Mon objectif était de battre les 3 heures 28 de la citée phocéenne en courant en 4 minutes 40 par kilométre les 21 premiers kilométres et de m'accrocher pour garder un peu d'avance dans les 21 suivants.

Voici le récit de ma course :

Cette année , nous avons le droit à un changement de parcours , nous faisons d'abord un aller retour entre Pertuis et Villelaure , le trajet est relativement plat et roulant , puis pour la seconde partie de la course , nous empruntons les routes et les chemins du semi-marathon , cette partie là est beaucoup plus vallonée .

Il fait beau , la température est idéale pour courir , le départ est donné à 10 heures , bizarre comme horaire . Nous sommes à peu prés 250 coureurs , bien moins que pour le 10 et le semi .

J'essaye de ne pas partir trop vite ,

nous faisons un tour du cours de la république

, puis une rapide descente nous améne sur des petites routes , je m'étais basé sur un temps de 4 minutes 40 kilométrique , aprés un kilométre , je suis à 4 minutes 15 , beaucoup trop rapide , les deux premiéres féminines m'accompagnent à ce moment là .

A Villelaure , aprés une dizaine de kilométres de course , je regarde mon chrono , toujours 4 minutes 15 au kilométre , je suis dans un groupe de 3 , dont fait également partie la premiére féminine (la deuxiéme a laché un peu de terrain). Nous en profitons pour discuter briévement , je me doute que je vais payer mon inconscience en deuxiéme partie de parcours , mais pour l'instant tout va bien .

Le rythme se ralentit un peu à l'approche du 21iéme kilométre , 4 minutes 18 kilométrique , soit environ 1 heure trente , je bats mon record sur semi , cela commence à devenir inquiétant , je n'arrive pas à ralentir et je me sens encore en bonne forme . La premiére féminine m'accompagne , nous arrivons à Pertuis et déjà une montée assez séche se profile , cela devient dur , mais je distance légérement la concurrente qui est avec moi .

Nouveau passage sur la ligne à Pertuis , le vrai marathon commence ici , cela monte réguliérement , les jambes font mal , notre duo est reconstitué , arrive le 26iéme kilométre , lieu de départ du dernier coureur du relais marathon , et encore une montée séche , avec ravitaillement en haut , cela devient de plus en plus dur , avant le 27iéme kilométre , je commence à avoir des élancements dans les jambes , c'est de mauvaise augure , je ralentis le rythme , et laisse partir la premiére féminine .

Au ravitaillement du 30iéme , je m'arrête pour boire un verre de coca et un verre d'eau , cela va tout de suite mieux , mais l'embellie va être de courte durée , nous arrivons dans un chemin qui monte légérement et tac ! Crampes au quadriceps gauche et droit , en même temps ! Je marche un peu , je m'étire , cela revient bien , je décide de recommencer à trotiner et là terrible erreur , je fais 3 foulées  et les crampes reviennent immédiatement , mais en bien plus intense , j' ai même du mal à marcher . Il reste encore 11 kilométres , je ne me vois pas rallier l'arrivée en marchant , je décide d'abandonner .

Le marathon s'arrête ici , au 31iéme kilométre , parti trop vite , rentré chez moi trop vite , cela me servira de leçon . Je le referai l'année prochaine mais pas pour battre un temps , juste pour le terminer . Douze semaines de préparation pour rien , la course m'a happé et je n'ai pas été assez lucide , cela me servira de leçon .

C'est une course qui est sympa , le paysage est très joli , les ravitaillements ne sont par contre pas placés de 5 en 5 kilométres .

Je ne sais pas par contre si elle est finalement plus facile que l'année derniére car la premiére partie du parcours oblige pratiquement à faire de la vitesse , alors que pour la seconde le rythme est tout à fait différent.            

Voilà , le prochain objectif avant de prendre une quinzaine de jours de repos , c'est de battre mon record sur 5 kilométres à Cabriés .

Ala fin de ce récit , je voudrai remercier la coureuse qui m' a proposé de l'eau et ce coureur qui s'est momentanémment arrété pour prendre de mes nouvelles , à défaut de me redonner des jambes , cela m'a fait chaud au coeur !

Et bises à Jean-Louis , Stéph , Gilou et Aurore présents sur le parcours !

 

   

 

4 commentaires

Commentaire de chanthy posté le 20-10-2013 à 18:44:18

dommage pour ton abandon et c'est vrai que ça gâche un peu la préparation mais
tu reviendras plus fort :)
à bientôt.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 21-10-2013 à 19:50:17

bien dommage ça :( reviens vite te venger sur la distance. A bientôt

Commentaire de montevideo posté le 21-10-2013 à 19:51:55

Dur Dur le marathon... (j'en sais quelque chose ^^) tu es parti trop vite mais c'est en courant qu'on devient marathonien :)
A bientôt

Commentaire de Gibus posté le 25-10-2013 à 10:01:35

Allez tu vas rebondir.
Le Luberon n'est pas un tracé facile

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran