Récit de la course : Trail Gargomançois - 28 km 2013, par Fufanerunner

L'auteur : Fufanerunner

La course : Trail Gargomançois - 28 km

Date : 6/10/2013

Lieu : St Maurice En Gourgois (Loire)

Affichage : 376 vues

Distance : 30km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Gargomançois – 6 octobre 2013

Dimanche matin, 6h00….Oh putain quelle heure t’as dit !!!!
Même en semaine j’me lève pas si tôt…
Mais bon, j’ai mon pote Fred à aller chercher à Lyon et en avant direction la Loire et ses gorges.
Et nous voilà 1h plus tard à Saint Maurice en Gourgois, charmant petit village perdu derrière la ville de Firminy (Elle-même perdue derrière Saint Etienne !!) pour le 3ème Trail Gargomançois annoncé pour 28km et 1200D+. 

Temps humide et frais, mais au moment de récupérer les dossards on nous annonce des éclaircies vers 11h. Cool, me dis-je à ce moment-là !!!
On retourne se préparer à la voiture, J’ai déjà mon ¾ mes cabrakans et mon Performer RL. Je récupère mon porte gourde, quelques pâtes de fruits et dans le doute, je pars quand même avec mon coupe-vent imperméable.
En plus y fait frais et je n’ai pas mes manchettes :-( 

8h15, on est prêt derrière l’arche de départ, je croise vite fait Mathieu et Stéphane du Team et j’aperçois au loin (déjà !!) Augustin G. Je me pose au fond du peloton avec Fred. Pour son premier vrai trail il est bien motivé ! 

8h30, c’est parti. Nous devons être à peu près 200 à s’élancer. J’ai une petite pensée pour les 20000 fadas qui ne vont pas tarder à prendre le départ du Run In Lyon…Faut pas être bien quand même !!!
On est tellement mieux là, au milieu de rien… 

Le départ est en descente, donc roulant, donc je déroule tranquille avec le Fred sur mes talons. Les 5 premiers km sont avalés en moins de 30’, tout roule. Aucune douleur suite à mes chutes de VTT et le genou tient le coup, même si je n’ose pas trop forcer quand même !!!
On se paie une première petite bosse et on arrive au ravito du 8ème km. Mon 310XT me dit 9km, même pas peur. Un peu de banane, le plein de la gourde, un carré de chocolat et on repart. Le ciel n’a pas l’air de se dégager, contrairement à nos concurrents qui eux ont tous dégagé loin devant. On est en mode bla bla bla avec Fred et les km défilent tranquilles !! 

On passe les 10km / 190D+ en 1h08 

On est sur le plateau, au milieu de…euh…au milieu du brouillard, on voit que dal, nada, rien !!
Enfin si, vaguement quelques vaches dans le pré !! 

On garde le même rythme de course. On enchaîne les montées pas trop longues et les descentes un peu raides.
C’est la 3ème fois que je viens et je sais que c’est sur la fin qu’on rigole !!! 

15km / 300D+ en 1h45. Tout va bien 

Le 2ème ravito est là. Comme au premier, banane, le plein de flotte et GO !!!
On attaque un peu après The Descente vers la Loire, c’est humide, ça glisse un peu, c’est technique, et mon genou se réveille un peu. Et les cuisses commencent à me dire que c’est long quand même !!!
Presque 2km de descente et nous voilà au bord de la Loire, ça fait 3h qu’on est parti, les premiers doivent être rentrés chez eux et je sens que les éclaircies annoncées ont raté leur avion. Il fait de plus en plus humide, je suppute que l’on va s’en prendre une d’ici peu !!! 

Et les difficultés commencent. Y’en a 2 en fait sur le parcours, et les 2 sont à la fin, quand tu en as déjà pleins les guibolles. 

On attaque la première dans la joie et la bonne humeur. On se prend 150D+ en pas longtemps et on redescend. Les cuisses souffrent, la pluie tombe drue, les mollets durcissent et les rats s’cassent (ok je sors !!)
Le 3ème ravito est là, une petite pause et on repart un peu moins vaillamment que les autres fois, il ne reste que 4km environ mais putain ça grimpe !!! 

Tout le long du parcours on a eu droit à des messages d’encouragement de la part de l’orga. Des petits panneaux accrochés sur les arbres avec 

« Si tu pètes le feu, pense à ceux qui sont derrière ! » 

« SI tu ne veux pas voir ton malheur, court en marche arrière » 

Et là sur ce denier petit panneau il y a juste écrit 

« ici commence l’enfer ! » 

Cool, ça rassure le coureur qui en a déjà bien bavé ;-)) 

On est un petit groupe de 4 ou 5 galériens (y’a longtemps qu’on ne coure plus !)
On attaque donc l’enfer avec motivation, mal aux cuisses et sous une pluie battante.
Je prends mon rythme de croisière et commence à distancer mes compagnons d’échappée. J’encourage le Fred qui craque au fur et à mesure de la montée. 

Si je m’arrête, je recule, comment veux-tu…que j’attende Fred ? 

Je garde donc mon rythme jusqu’à la ligne d’arrivée qui se dévoile après un petit tour dans le village. 

4h21’12’’ Voilà, ça c’est fait. 

Fred arrive 6’ plus tard. 

Le podium est vide depuis longtemps, les bénévoles ont déjà bien rangé. On a l’impression d’arriver après la bataille ;-) 

Un petit tour au ravito, saucisson, fourme d’Ambert et pain. Putain c’est bon ;-)) 

On retourne à la voiture, le parking est presque vide. On se change et retour sur Lyon. 

J’adore cette course. Vivement l’année prochaine. 

A+ les traileurs !!

1 commentaire

Commentaire de Aurely42r posté le 14-10-2013 à 16:43:44

Bravo, c'est sur que c’était un chouette trail. C'est vraiment dommage pour le temps...
Je vois que tu as bien retenu les messages, j'avais pas réussi à lire en entier le 1er ;-) par contre j'avais bien repérer le dernier....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran