Récit de la course : Les Virades de l'Espoir - 10 km 2013, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Les Virades de l'Espoir - 10 km

Date : 29/9/2013

Lieu : Pamiers (Ariège)

Affichage : 338 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

  

   Bien sûr c'est les virades de l'espoir. On court et on est associé à la lutte contre la mucoviscidose. C'est bien, c'est tant mieux et c'est l'occasion de se rendre compte encore une fois la chance qu'on a de pouvoir de défoncer dans le sport. Certains voudraient tellement être à notre place. Je m'inscris, je donne...une goutte d'eau, c'est déjà ça. Et puis j'épingle le dossard et comme Hulk la transformation s'opère. Revoici Berty le compétiteur qui part à la chasse au podium. Ca va faire mal, il est en forme, je vous dis.






   Je fais un tour dans la place. Il y a déjà deux gars plus rapide que moi. les autres sont inconnus ou battables. Allez, tous derrière la banière, sur la piste d'athlé. A côté de nous s'échauffent les rugbymens du SCA. L'Ariège est debout en ce dimanche matin. Ca sent la poudre. Feu! Départ pour un tour de piste. Le top pour jauger des forces en présence. Devant, Florian et à l'affut, Romain, qui comme il le dit si bien, aime surtout finir premier. Je vois encore devant moi, Hervé, V1 comme moi, très bon trailer et un jeune qui parait bien affuté.






   Je suis tout ce beau monde. J'essaye surtout de ne pas perdre trop de terrain sur Hervé. C'est parti vite, normal c'est une course de 9,7 km avec quelques petites bosses pas méchantes. Le premier kilo se fait en 3'30. Je laisse partir Hervé pour ne pas risquer le sur-régime. Un autre gars me double, il parait moins affuté mais il avance plus vite. Je doute qu'il tienne le rythme. Par contre le jeune qui semblait fort explose très vite.

 

   On sort tout de suite de la ville pour prendre les chemins de traverse. Les gars du 5 km sont partis avec nous, dans 2 ou 3 bornes on devrait y voir plus clair. Je continue à mon rythme, je mise sur une bonne deuxième partie de course pour revenir sur Hervé et le mec qui vient de me doubler. Ca y est, la course se scinde en deux, pas d'indications pour le 5 et le 10 bornes. C'est un type qui fait la circulation. Ca cafouille un peu mais ça passe. Au loin, Florian et Romain partis pour un beau duel et à 100m devant moi Hervé et le mec qui fléchissent pas.


   Je suis 5ème, les positions se stabilisent. Je ne suis pas aussi fort que je le pensais car il m'est impossible de boucher le trou sur les deux gars de devant. Je manque de fraicheur, le trail d'il y a 15 jours n'est toujours pas digéré. Il ne me reste plus que la fin de course pour espérer que les positions s'inversent. Je me retrouve maintenant avec des gars du 5 km car nos tracés ont des parties communes. Je ne vois plus les deux gars devant, pourtant je craque pas et maintiens le rythme.


   Encore une bifurcation. Droite, gauche? On m'indique à gauche...Toujours pas d'Hervé en vue. Je double Nicolas qui me lance: "Tu t'es pété ou quoi?" Je lui répond que non, je suis sur le 10! Je poursuis mon effort et double pas mal de monde car la fin du tracé est la même pour les 2 courses. Toujours personne en vue. Ca y est, ça sent la fin de course car je passe le pont et rentre en ville.


   Tiens mais c'est Caro du club ?!!! Elle fait le 5 km finalement. Si j'accélère encore un peu, je vais la rattrapper, c'est sympa. Ma montre m'indique que nous dépassons les 10 bornes...Sont pas bien précis ceux qui annonçaient 9,7. Il doit rester 300m. J'arrive à hauteur de "La caillasse", spectateur aujourd'hui mais vainqueur l'an passé. Il me lance que je suis 13ème. Voilà qu'il me mélange avec les gars du 5 bornes, décidément.


   Et puis brusquement tout se réemboîte. Bon sang, mais c'est bien sûr! Je me suis planté!!!!!!!!! Tout s'explique, je viens de faire une boucle supplémentaire. J'ai été mal aiguillé et je me retrouve comme un con vers la treizième place. Ok, t'affoles plus Berty, la course est finie. Tout ça pour ça. Bon, je vais pas faire un scandale non plus et puis même si le bénévole était à l'Ouest, j'aurais aussi pu repérer le tracé plus sérieusement. Ca me servira pour la suite.

   En attendant, le bec dans l'eau, Hulk à l'air d'un con. Il rentre à la maison.

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran