Récit de la course : Ultratour du Léman 2013, par galak42

L'auteur : galak42

La course : Ultratour du Léman

Date : 14/9/2013

Lieu : villeneuve (Suisse)

Affichage : 655 vues

Distance : 175km

Matos : Sac olmo 5l deux bidons
cuissard et manchons
mizuno enigma

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Franchir un cap

Que dire de cette course un mot monstrueux 

Attention ce mot à plusieurs sens que vous découvrirez dans ce compte rendu.

 

Tout d’abord pourquoi l’UTL ? Tout simplement qu’après mettre testé sur 100 bornes, l’envie de découvrir un autre format s’est fait ressentir et lors d’une séance surf sur le net cette course qui venait de se créer s’est présentée devant moi.

J’ai tenté ma chance pour m’inscrire en compagnie de mon fidèle camarade Frédéric et on a gagné…

Du coup, préparation à programmer et c’est parti pour 13 semaines de gavage de bornes…

Bon, je fais mode avance rapide sinon mon CR fera 10 pages donc: Juin – 14 septembre !

 

Le jour J: Déjà une chose très importante qui m’a frappé c’est que tous ces coureurs sont d’une simplicité impressionnante il t parle tranquillement de leurs courses (transgaule, étoile savoyarde…. ) comme si c’était des footings d’une heure lol.

Vient le moment où l’organisateur présente les coureurs et là si un trou avait pu être là je m’y serai caché.

On dirait un championnat du monde ou un master de l’ultra ! Quand vient mon tour comment dirais je ce fut court ;)

Allez re-mode avance rapide : pasta party – dodo (enfin j’essaie)- réveil – débriefing !

 

Il est 7h go départ.

Je vais vous décomposer la course en fonction des ravitos qui étaient au nombre de 7

 

Départ à R1 km 22 :

Tout va bien (heureusement d’ailleurs), on part groupé tout le monde plaisante discute, enfin presque les cadors s’avoinent déjà !

Pour ma part queue de peloton afin de me caler sur mon allure course entre 9/9.5 km-h max en cyrano 14/1. Il me semble avoir reconnu Aniah et Lapinou mais je suis timide ….. donc j’ose pas je me dis qu’on arrivera à se revoir ou reparler

Cette partie est sympa car on passe un peu dans les bois et on aperçoit les massifs rocheux (euh pardon la montagne)  puis on commence à fouler le bitume pour ne plus le quitter je crois de la course.

Hormis de nombreux arrêt pour besoins pressants le temps de s’habituer à la boisson tout rentre dans l’ordre.

Le R1 est là je fais le plein des bidons déjà vides (je trouve qu’il fait déjà chaud…) grignote un peu de chocolat et de pain (j’ai pas mal de choses sur moi au niveau énergétique).

 

R1 km 22 à R2 km 44,2 :

Le peloton s’étire des mini groupes se font ou alors on se retrouve seul.

Tout va bien si ce n’est que j’ai toujours chaud je m’hydrate beaucoup et par contre les pieds chauffent !! Donc rdv au R2 pour séance Nokage, et là grosse surprise ! Mais que vois je une p…. d’ampoule sur le dessus du gros orteil…Surpris

Trois ans que je cours avec le même modèle de basket tannage en règle à chaque fois et nokage idem et bien pas raté ma première ampoule est là ça s’arrose….Du coup heureusement pansement seconde peau et je strappe la bête.

Et je repars !

 

R2 km 44,2 à R3 km 63,7

Euh que dire si ce n’est que le parcours comme on nous l’a dit : le lac est à droite mais par contre on le voit pas tout le temps. Il est vrai que j’espérais pouvoir courir au plus près alors que là on est plus dans l’arrière pays  voir sur des routes assez animées niveau trafic.

Par contre, entre le 50 et le 60 c’est la galère j’ai vraiment encore toujours chaud pourtant je bois et surtout déjà les jambons qui coincent.Incertain

Je me dis que là je vais en ch…

Mais bon je sais que sur ce type de course il y a des hauts et des… bas  donc j’avance mais plus doucement.

J’attends avec impatience le R4 où j’ai prévu de bonnes victuailles dans mon sac ( j’en ai déposé 5 au R3-R4-R5-R6-R7).

 

R3 km 63,7 au R4 km 87

Le  R4 ! le R4 on arrive enfin ….

Go voir Mme la bénévole pour prendre mon sac :

Bonjour Laurent dossard 20 svp !

Euh dsl j’ai pas !!!

Si si vous devez l’avoir !

Bon stop comme vous l’avez compris  l’orga s’est planté et m’a envoyé mon sac au R6 où j’aurai donc 2 sacs.Criant

Donc là coup de bambou car jambons qui commencent à être bien dur pieds qui chauffent et surtout niveau bouffe et poudre pour boisson nada…

En plus, niveau ravito l’orga a fait light pensant qu’on devait être que des coureurs en surpoids car à part encore et toujours la formule chocolat-cacahuète-pain-coca- eau plate (pas de gazeuse ..) et bien y en a marre !!

Du coup de repars avec des bidons un d’eau l’autre coupé au coca…

 R3 km 87 au R4 km 107,9

La nuit tombe doucement et j’alterne marche et course (surtout la marche) car ça devient dur j’ai les pieds qui sont brûlants je les noke presque tous les 15 km mais rien n’y fait.

Il faut rester vigilants car on emprunte de plus en plus souvent des routes on va même dire des nationales où tout le monde va vite  sauf moi lol

Arrive ce qui devait arriver il pleut !

Au début un peu après un peu plus soutenu et là il fait nuit noir

J’arrive au R4 avec mon Fred ( et oui il est toujours là il fait pas de bruit le Freddo) et là plus rien il se pose et plus rien HYPO !!!!  Yes tant qu’à faire on s’ennuyait.Incertain

Brans le bas de combat  gel coup de fouet coca gatosport (heureusement là on avait notre sac magique) tout y passe 20 minutes plus tard il réapparaît il va mieux  pfiouuuu ça c’est fait

Quelle chance j’ai droit à un thé chaud  dans un thermo mais où il ne devait y en avoir que pour deux personnes pour une fois je suis chanceux

Bon c’est pas tout ça mais faut y aller on nous attend ;)

On redécolle tant bien que mal  et on avance en marche  course uqe dans les descentes.

 

R4 km 107,9 au R3 km 126

Bon soyons là franc c’est chaud patate l’allure en marche e=oscille entre 5 et 6 km/h on un plus d’une heure d’avance sur la BH.

Le moral a des hauts et des bas tiens comme la course et son dénivelé car selon l’orga c’est plat !

Moi perso j’ai pas la même notion du plat pour moi c’est casse patte avec des bosses certes c’est pas des montagnes mais à l’usure à force de faire monter descente régulièrement c’est chaud en plus faut monter descendre sans arrêt des trottoirs le seul répit c’est les psites cyclables.

 Le km 126 approche tant  bien que mal enfin normalement car on le passe au kilométrique .

Stop !! Pause roadbook vérifications et … rien.Surpris

Donc appel aux orgas.

Oui Oui vous l’avez passé il est en contre bas de la routes mais rassurez vous vous n’êtes pas les seuls vous êtes une dizaines à l’avoir pas vu (vive les fléchages mal placés surtout au bout de 100km de course et surtout ne pas avoir pensé à refaire fléchage pour les coureurs qui arrivent)

 

Après ce détour on arrive enfin à ce P…… de ravito et là les pieds couinent fortement comme j’avais prévu de changer de pompes je décoffre tout ça et là que ois je les illuminations tiens on est à Lyon déjà en plein mois de décembre

Je dois délirerEmbarrassé

Et bien non après quitter mes chaussettes je viens de voir qu’en tout j’ai 5 ampoules ( et pas de petites jamais vu ça mon pote Fred en même une qui fait le tour de son talon on dirait des air max intégrés) en plus de la première deux sur chaque talon (vive la marche ) les autres un peu partout ..

Question éternelle stratégique on fait quoi sous la bâche de ce ravito à 3H30 du matin sous la flotte.

Vérifications et calculs pour les BH ca va être dur le temps de soigner tout ça et tenter de repartir.

 

Donc comme vous l’aurez compris RIDEAU, le clignotant es tmis à droite c’est plus sage.

Appel aux orgas pour se faire rapatrier et confirmer abandons (deux heures d'attentes à se cailler pour être rapatrier...).

Voilà fin du récit course par contre je ne peux m’empêcher pour ceux qui seraient intéressés par course de donner mon avis tout en sachant que c’était une première pour l’organisateur.

 

Points forts                                                   

Pasta party (bien organisé et copieuse)

Gymnase (douches chaudes, toilette propres, possibilité utiliser matelas gym pour dormir)

Gentillesse bénvoles

 Points faibles :

Manque d’expérience pour l’organisateurs et bénévoles malgré leurs gentillesse ( erreur routage sacs ravitos, erreurs fléchages parcours, délais de rapatriement longs plus de 2 heures d’attentes osus la flotte)

Le parcours très casse pattes nombreuses montées descentes ainsi que trottoirs

Intérêts du parcours car beaucoup de nationales pas assez de proximité avec le Lac.

Ravitos trop légers et presque toujours que du sucré as de salés.

Et surtout avertir les coureurs que les BH les limites sont augmentées (qui sait on serait peut être reparti car 3 h de plus on été donnée)

 

Voilà je pense avoir fait le tour sinon malgré cette échec je suis satisafait d’avoir porté ma marque à 126 km et surtout avec les conditions climatiques ainsi que la gestion des douleurs.

Constat est fait qu’avant de réessayer il me manque du coffre et de l’expérience.

Pour 2014 je vais refaire des courses plus rapides sur le début du  premier semestre (semi, marathons…) après pourquoi pas me tester sur 24 h et au second semestre pourquoi  faire un tour sur 100km.

 

Pour le moment place à la récupération et après je verrai si je maintiens le Puy Firminy  ou si je coupe en faisant que des petits courses dans le coin.

 

J’espère ne pas avoir été trop long et à bientôt !

3 commentaires

Commentaire de tidgi posté le 20-09-2013 à 21:06:51

J'avais suivi "ton" post, cette épreuve me faisant de l'oeil...
Dommage pour ton arrêt forcé. Ton expérience n'en sera que plus forte pour la suite.

Au passage, je note les points faibles. Bon, c'est une 1° édition. Mais dommage que çà passe parfois loin du lac visiblement. C'est aussi l'intérêt de cette course...
Récupère bien.

Commentaire de anyah posté le 20-09-2013 à 21:38:38

Galak : je suis désolée pour 2 choses
OK tu es timide,mais j'avais beau regarder autour de moi, à part crier à la cantonnade "avez vous vu Galak ?" j'avais aucune chance de te repérer..
Ensuite : j'avais mesuré tes espérances et ton enthousiasme dans tes post de prépa : j'espère que tu n'es pas dégouté à jamais de la longue distance parce que c'est vraiment chouette !
Sinon, que dire... tu as lu mon CR, c'est tout pareil que toi et j'ai arrêté à 115, étant un peu derrière toi je pense. J'ai pas été sévère dans mes commentaires sur la circulation, ne voulant pas dissuader les courageux des futurs UTL mais il faut dire que c'était vraiment terrible ... j'avais jamais de ma vie couru seule sur une nationale face aux bagnoles sur une bande blanche de nuit dans la pluie, et j'espère plus jamais ! Rebondis sur de nouveaux projets : moi ça y est, lundi j'avais déjà pris une inscription pour autre chose ;-)

Commentaire de galak42 posté le 21-09-2013 à 12:45:11

Merci pour vos messages:)
Pour le moment place a la recup et pour cette fin d'année soit j'irai faire le puy firminy soit le beaujolais:)
Et pour 2014 je pense a un marathon de printemps pour taper un temps et après pourquoi pas tenter un 24h qui serait une bonne transition pour voir ce que je vau et puis ça fera une découverte de plus:)
A bientôt sur du court ou du long;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran