Récit de la course : Ecotrail de Sommand - 50 km 2013, par DidierC

L'auteur : DidierC

La course : Ecotrail de Sommand - 50 km

Date : 15/9/2013

Lieu : Sommand (Haute-Savoie)

Affichage : 960 vues

Distance : 50km

Matos : Adidas Supernova Riot 4

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ecotrail Sommand 2013

il y a des jours comme ça qui ne commencent pas fort. Traditionnellement, j'ai un peu de mal au mois de septembre entre la reprise du boulot et du rythme scolaire pour les enfants, les jours qui racourcissent et les premiers matins frisquets annonciateurs de l'automne...

Et justement ce dimanche matin je suis servi: lorsque le réveil sonne à 5h, le premier truc que j'entends après la sonnerie, c'est un glouglou caractéristique: eh oui il flotte, la météo ne s'est pas trompée. Je m'extirpe (très) péniblement de la couette et commence laborieusement à me préparer. A 5h 45, c'est tel un automate que je monte dans ma bagnole, direction Sommand pour le parcours long de l'Ecotrail, soit 50 kms et 3735 de D+ (oui c'est précis mais comme on le verra chacun de ces mètres compte !).

Sur la route, c'est glauque à souhait: nuit + pluie + brouillard = PUTAIN MAIS QU'EST CE QUE JE FOUS LA !!!!En pleurs

 

Arrivé sur place, ça n'en finit plus de dégouliner, je retire le dossard et direction la ligne, où a lieu une fois n'est pas coutume un contrôle du matos obligatoire des plus draconiens. Heureusement j'ai tout et me voilà sur la ligne, où je rencontre Edouard que je ne m'attendais pas à voir là. Edouard est un copain de jeunesse avec qui j'ai bien fait la bringue quand j'avais 20 ans... à l'époque si on avait fait un trail comme ça je pense qu'on serait morts avant la fin de la première montée... comme quoi c'est pas forcément une catastrophe de vieillir...Cool

7h 10, la sirène retentit: c'est parti.

SECTION 1: SOMMAND-LE MARCELLY (KM 0-6)

Comme souvent ça part trop vite pour moi, et je laisse le gros du peloton me doubler pendant l'approche de la première montée. C'est boueux à souhait, il fait frais et il pleut toujours autant. A l'attaque de la montée, je me retourne: je suis dans les 10 derniers sur 128 partants. Sensations bof bof... sauf que quand ça commence à monter sérieusement, les choses commencent à mieux tourner: j'ai de bonnes jambes, non de très bonnes jambes: je double régulièrement sans forcer, je relance dans tous les replats, le tout en maintenant mes pulsations cardiaques assez basses. Cette première section est très belle, malgré le temps: à gauche, on voit le plateau du Praz de Lys et le magnifique lac de Roy. A droite, 1000 m de vide jusqu'à Mieussy et Taninges. J'arrive au sommet de la montée, juste en-dessous du pic du Marcelly. C'est parti pour la descente.

 

SECTION 2: MARCELLY - PRAZ DE LYS (KM 6-13)

Dès les premiers mètres de descente, petite inquiétude car mon genou gauche est douloureux. Je ne le sais pas encore, mais j'aurais mal jusqu'à l'arrivée. Je me fais quand-même plaisir dans cette jolie descente technique et glissante à souhait: j'ai toujours adoré les descentes même si je ne suis plus aussi casse-cou qu'il y a quelques années. Arrivé sur le plateau, une section assez roulante commence jusqu'au ravito du Praz-de-Lys: je fais quasi tout en courant, toujours sans forcer: pendant cette section je vois très peu de monde: je ne double personne, personne ne me double: j'aime bien cette sensation d'être seul en montagne tout en étant dans une course... le premier ravito arrive: 1 mn d'arrêt, je prends un peu de tout et surtout ce que je préfère: bananes, raisins secs pour le sucré: Comté et pain pour le salé. + remplissage de bidon au coca. Tout va bien.

 

SECTION 3: PRAZ_DE_LYS_SOMMAND (KM 13-20)

Dernière section de la première boucle. Arrivé au lac de Roy, on attaque une première montée sur piste: ça passe toujours aussi bien . Je guette le moment fatidique où commenceront les nausées, que j'ai TOUJOURS eu sur mes trails en montée: mais rien. Les jambes tournent. Je m'élève facilement à 900m/h de moyenne: il faut dire que je fais 68 kilos au départ de ce trail, soit... 14 de moins que l'été 2012. Eh bien je peux vous dire que la différence je la sens bien en montée !!! et ça sera le cas tout au long de la course... Le col de Sommand arrive, et je me lance dans la descente, toujours bien seul: d'ailleurs un moment je me plante de chemin car la rubalise est parfois un peu rare: heureusement, j'arrive à récupérer le sentier par une traversée boueuse. Au bas de cette descente, on revient au point de départ. il fait toujours aussi frais et humide, et la vision du parking et de la voiture à portée de main doit être bien tentante pour quelq'un qui ne serait pas dans un bon jour: ce n'est pas mon cas. Je passe au 2° ravito et on attaque les choses sérieuses.

 

SECTION 4: SOMMAND-COL DE LA RAMAZ ( KM 20-28)

Juste après le ravito, on traverse un champ ultra boueux: pas moyen d'y échapper. Je m'enfonce à mi-mollets dans une boue collante à souhait ! et ce n'est que le début ! le prochain col passe très bien à nouveau, en + je commence à redoubler quelques concurrents ce qui me met bien le moral: on bascule de l'autre côté de la Haute Pointe, avant de remonter vers le col de Chavan. Là, grosse montée bien raide dans la pente: le sentier est tellement boueux que je suis obligé de passer à côté dans l'herbe: c'est vraiment dur. Mais toujours pas de nausées, et j'entame la traversée très technique vers le col de Chavannais: pour la première fois je me retrouve complètement bloqué par un passage boueux en dévers: je choisis de l'éviter par un pierrier à droite. Au col , on retrouve une piste 4X4 qui redescend en direction de la route du col de la Ramaz: la descente se fait à un bon rythme malgré la douleur au genou qui s'aggrave. Après ça, section de bitume en faux plat montant jusqu'au col de la Ramaz: pour une fois je suis content de trouver du goudron, ça change de la boue ! je cours encore intégralement sur cette section.

 

SECTION 5: COL DE LA RAMAZ- CHALUNE (km 28-32)

On attaque la plus belle partie de ce trail: d'abord une monté progressive pour rejoindre un petit plateau avec un joli petit lac, puis traversée jusqu'au col de Vésinaz, puis descente sur les chalets de Chalune. Tout ça se passe très bien, malgré une grosse chute dans la descente: + de peur que de mal, je me relève. On attaque la montée de Chalune, qui est le gros morceau du trail: 600m de D+ bien soutenus. Au bout de 400m qui passent comme dans un rêve, c'est le col de Chalune. A ce moment là, on fait un aller retour jusqu'à la pointe du même nom, car il n'y a qu'un seul sentier qui y mène. Du coup, c'est une section sympa car on croise les concurrents qui nous précèdent, puis ceux qui nous suivent à la redescente. Chacun s'encourage, très bonne ambiance: plusieurs traileurs me lancent un "courage" alors que je suis dans les plus gros pourcentages. Sauf que du courage, je n'en ai même pas besoin: aujourd'hui, ça monte tout seul. D'ailleurs je double encore 3 concurrents. Au sommet, un bénévole héroïque fait le pointage des dossards. il doit faire 3-4° maximum,vent, crachin et brouillard à couper au couteau. Bref je ne m'éternise pas, je fais le tour du cairn sommital et je me lance dans la descente vers le Foron: 700m de D-.

 

SECTION 6: CHALUNE- LE PRAZ DE LYS (km 32-44)

La descente se passe pas mal, mais les genoux commencent à vraiment me faire très mal: mais aujourd'hui pas question de s'écouter, j'ai de trop bonnes sensations. Je m'arrête à peine au ravito du foron et continue en courant jusqu'à la montée des chalets de l'Uble. elle est encore raide celle-là, je serre les dents mais ça passe encore bien, 700-750 m/h en moyenne. Après le sommet, encore une belle descente en sous-bois, jusqu'au lieu dit La Crotte, qui comme son nom ne l'indique pas est un très joli coin. On attaque la dernière montée vers le Praz de Lys: là je me fais doubler par 2 concurrents et je n'essaie pas de les suivre: trop forts pour moi. Je garde mon rythme, 700m/h encore. Au sommet, dernier ravito, je ne m'arrête pas. Je voudrais bien finir en moins de 9h mais ça va être dur...

SECTION 7: PRAZ DE LYS-SOMMAND (km 44-50)

Après le ravito, je rejoins enfin un concurrent avec qui je vais passer la petite descente suivante et bien discuter: le gars est très sympa, et il me dit qu'il finit sa saison sur ce trail après avoir été finisher de la Montagn'hard et de la TDS ! je suis bien content d'être au même niveau qu'un trailer aussi chevronné ! cela dit dès la monté suivante il s'envole et je suis incapable de le suivre: celle-là heureusement que c'est la dernière parce qu'elle est pas si facile que ce dont je me souvenais: du coup j'ai beau être à fond je vois que je ne parviendrais pas à faire moins de 9h. Pas grave...

A 16h15, je passe l'arche d'arrivée, je termine en 9h05. 35 mn de mieux qu'il y a 3 ans, alors que les conditions étaient beaucoup + dures avec la boue. 55 ème sur 128 partants.

Super content d'être meilleur à 41 ans qu'à 38, finalement c'est sympa d'être V1Clin d'œil

Mais la plus grande satisfaction c'est d'être arrivé à courir dans toutes les descentes, à marcher vite dans toutes les montées. Pas de défaillance, ni même de véritable coup de moins bien. Et surtout j'ai pu m'alimenter et m"hydrater correctement tout du long, pour la 1° fois sur une telle distance.

Bref tout ça me motive bien pour 2014, où l'objectif sera normalement de gagner les 7 points nécessaires pour l'UTMB en 3 épreuves... d'ailleurs j'ai tellement la pêche que je suis arrivé à faire mon premier CR depuis 5 ansLangue tirée

Enfin, un petit mot sur l'organisation: au top, et sur les bénévoles, formidables. Une épreuve à taille humaine, dans un très joli coin de Haute-Savoie... Pour moi un des 5 plus beaux trails en Haute-Savoie.  et bravo aux traileurs aussi pour leur propreté. Pour la 1° fois, en 50 kms je n'ai vu qu'un emballage, que j'ai d'ailleurs ramassé. 

Conclusion: ça vaut le coup de se lever à 5h le dimanche matinRigolant 

 

1 commentaire

Commentaire de ThomasL posté le 22-09-2013 à 22:31:58

On a dû courir ensemble au début parmi les 10 derniers ;) Pour être arrivé 1h après toi je mesure la performance! Bravo à toi!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran