Récit de la course : Semi-Marathon de Lille Metropole 2013, par nouvion

L'auteur : nouvion

La course : Semi-Marathon de Lille Metropole

Date : 31/8/2013

Lieu : Lille (Nord)

Affichage : 963 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ça "roule" bien au semi de Lille

Dernier jour d’août 2013, 8h50, je m’avance dans le sas de départ, boulevard de la liberté, du semi-marathon de Lille. C’est ma 1ère participation ici, la réputation de ce semi n’est plus à faire, estampillée du label international, c’est la course qui réunit le plus de participants dans le Nord (devant les 20 kms de Maroilles). Elle invite chaque année des coureurs très rapides d’Afrique de l’est et ambitionne même cette année de battre le record du monde homme du semi, rien de moins ! L’épreuve vient en outre ouvrir la Braderie de Lille, ce qui permet de bénéficier d’encouragements supplémentaires.

Le parcours est ultra plat et très roulant. La rue de Paris avec ses pavés et le tour de la citadelle avec quelques faux-plats insignifiants et un revêtement moins lisse, coûteront au final quelques secondes au chrono, mais pas grand-chose. On effectue un 1er tour de 9km, puis un second de 12 km qui emprunte en grande partie les mêmes rues que le 1er, avec un tour de la citadelle par le bois de la Deûle en plus. 

Côté forme, je ne me sens pas trop mal. Après une seconde quinzaine de juillet caniculaire où j’ai peu couru, j’ai repris sérieusement et profité des vacances pour retrouver un niveau intéressant pour moi. Mon dernier 10km date du 17 août au Touquet en 41’34’’ temps réel, j’ambitionne donc de faire moins de 1h33. Ca me fait du 4’24’’ au km (1h32’50’’), ce qui est facile à mémoriser pour les temps de passage puisque ça fait pile 22’ au 5km, 44’ au 10, 1h06 au 15 et 1h28 au 20. 

La course s’annonce bien, il ne fait pas trop chaud et la pluie annoncée ne viendra pas. Deuxième bonne nouvelle, mon frère a fait le déplacement pour venir m’encourager et me filmer, sympa. Enfin, je me retrouve bien placé au départ puisque je suis dans le sas moins d’1h40 qui au final contient peu de concurrents, j’imagine que beaucoup de participants valant ce temps n’ont pu fournir le justificatif de performance demandé. 

Quelques mots d’encouragements de l’organisateur et de Martine Aubry et le départ est donné. On fait environ 1km sur le boulevard puis on prendà gauche rue Nationale. Je passe le 1er km en 4’15’’, je me force donc à ralentir mais c’est très compliqué car beaucoup de concurrents partis derrière me doublent et j’ai tendance à suivre leur rythme. Je finis par rattraper le meneur d’allure des 1h30, là en me fixant sur lui et en le laissant s’éloigner peu à peu je trouve enfin le bon rythme autour des fameuses 4’24’’ au kilo.

Dans la continuité de la rue Nationale, on prend le bld Darel et la rue d’Isly jusqu’au boulevard de Moselle qu’on prend par la droite jusqu’à la rue de la Bassée qui nous fait retourner vers le centre par le bld Vauban. Après le 4e km, 1er ravitaillement en eau où j’avale une gorgée, puis passage au 5e en 22’05’’. 5 secondes de retard donc, je réalise que 4’24’’ n’est pas le bonne moyenne à suivre étant donné la distance réelle toujours + importante que la distance théorique et le temps perdu au ravito. Je corrige le tir et me fixe sur une allure à 4’22’’.

Au 7e, on tourne à droite pour reprendre dans l’autre sens le bld de la liberté, j’aperçois caché derrière une banderole mon frère qui filme mon passage (et oui je t’ai vu frangin !). Plus loin on prend à gauche rue nationale jusqu’à la place du général de Gaulle qu’on traverse pour prendre la rue de Paris qui nous mène vers la fin de la 1ère boucle. Là le rythme ralentit un peu car on est sur des pavés et ça se rétrécit, on passe devant la ligne d’arrivée puis sous la porte de Paris, ce passage est vraiment sympa, en + il y a pas mal de spectateurs. On prend le bld Lebas pour faire le tour du parc du même nom puis on revient sur le bld de la liberté dans le même sens qu’au départ. Je retrouve de l’excellent macadam bien roulant, (j’adoooore !) et reprend mon rythme. Passage au 10e en 44’11’’. Ca se corse un peu mais rien d’alarmant, je me sens capable d’accélérer.

On reste plus longuement qu’au 1er tour sur ce boulevard pour aller jusqu’au bld Vauban qu’on prend une nouvelle fois mais dans l’autre sens. Là moment intéressant de la course, on croise les 1ers concurrents. Les tous1ers sont déjà passés, mais j’ai la chance de voir quand même passé des ‘avions de chasse’. Je suis tellement admirateur que je n’aperçois pas le ravitaillement en eau, s’il y a bien une chose à ne pas faire sur des longues distances, c’est bien ça, ce sera donc double ration au ravito suivant. Un peu plus loin j’aperçois Julien Bartoli, le champion de mon « coin », je monte carrément sur le terre-plein central pour l’encourager, Ju sympa, me remercie d’un signe de tête. La 1ère femme passe juste derrière.

Bon il est temps de me re-concentrer sur ma course. J’essaye d’accélérer légèrement pour grignoter les secondes de retard mais dès le 13e km je ressens un point de côté qui m’oblige à ralentir un peu. Aïe l’objectif va être difficile à atteindre. Un gars m’encourage à le suivre mais je le laisse partir. On passe le bld de Moselle puis la rue de la Bassée et on rejoint une nouvelle fois le bld Vauban où je croise les concurrents qui sont derrière moi. Après le ravito je franchis le 15e km en 1h06’15’’. Seulement 15’’ de retard malgré tout, le moral remonte d’autant plus que je ne ressens plus la douleur aux côtes, je décide donc d’accélérer jusqu’à l’arrivée. Je commence alors à remonter les concurrents devant moi un à un.

Au bout du bld, on tourne à gauche 2 fois pour le tour de la citadelle par le bois de la Deûle. Le revêtement est moins bon mais j’essaye de garder ce bon rythme, je continue à doubler pas mal de coureurs, c’est assez grisant. A la sortie du bois, on revient sur le bld de la liberté, ça devient difficile mais je m’accroche. Je passe le km 20 en 1h27’59’’ soit 1’’ d’avance sur la moyenne en 4’24’’ et 11’’ d’avance sur les 1h33. Sur la place du général de Gaulle puis la rue de Paris c’est difficile de garder cette vitesse avec les pavés, j’essaye d’allonger la foulée. A 200m de l’arrivée on distingue la banderole et je peux lire le temps, je vois que l’objectif est atteint, j’essaye d’accélérer en fréquence mais impossible, je passe la ligne en 1h32’40’’ en temps réel.

A peine arrivé, j’ai des nausées. 1-2 secondes, ouf c’est passé, visiblement d’autres avant moi n’ont pu se retenir. Je vais me ravitailler et après une douche salvatrice, je retrouve mon frère dans la zone d’arrivée. On va échanger nos impressions autour d’une bonne leffe boisson gazeuse avant de quitter les lieux.

Je repars plein de bons souvenirs, j’espère avoir encore l’occasion de participer à ce semi. 

Le record du monde est loin d’être battu, le vainqueur est Vincent Kipruto en 1h00’39’’ chez les hommes et Diane Chepkemo en 1h10’14’’ chez les femmes.                                                                                                               

1h32’40’’ temps réel – 1h32’52’’ temps officiel – 612e/5224 finishers

8 commentaires

Commentaire de dajosport posté le 12-09-2013 à 20:43:47

Bravo pour ta perf et merci pour la description du parcours... çà me donne bien envie de l'essayer un de ces quatre ! ;)

Commentaire de nouvion posté le 12-09-2013 à 22:30:48

Merci.
Je te le conseille en effet, parcours très roulant, bonne organisation (à part le maillot) et bonne ambiance. Si je peux, j'y retournerais.

Commentaire de Calaferte posté le 12-09-2013 à 21:33:37

5000 c'est énorme pour un semi ça devait bouchonner sec ! Bien joué pour la perf, pile ce que tu voulais !

Commentaire de nouvion posté le 12-09-2013 à 22:33:27

Merci.
Pour moi, ça n'a pas trop bouchonné car j'étais dans un sas préférentiel. Par contre derrière moi, j'imagine que oui. Il y avait un temps réel calculé.

Commentaire de dajosport posté le 13-09-2013 à 07:17:21

Bah, on était 9000 à Budapest + 3000 relayeurs et çà n'a jamais bouchonné. Faut juste que les voies soient assez larges et l'arrivée dégagée (pas comme à Paris en 2010 !)

Commentaire de ClemRunning posté le 13-09-2013 à 16:18:21

Très belle course, j'y étais également, avec un temps beaucoup plus modeste que le tiens.
Si il y a une chose qui m'a frappé pendant cette course c'est le peu d'encouragements dont nous avons bénéficié ... Lille m'a toujours habitué à mieux ;)
Encore bravo

Commentaire de ClemRunning posté le 13-09-2013 à 16:21:05

Très belle course, j'y étais également, avec un temps beaucoup plus modeste que le tiens.
Si il y a une chose qui m'a frappé pendant cette course c'est le peu d'encouragements dont nous avons bénéficié ... Lille m'a toujours habitué à mieux ;)
Encore bravo

Commentaire de nouvion posté le 13-09-2013 à 21:50:16

Merci et bravo aussi à toi.
C'était ma 1ère participation, donc pour les encouragements je ne sais pas si c'était mieux les années précédentes, c'était pas si mal quand même bien que la plupart des gens était là pour la braderie évidemment.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran