Récit de la course : La Nuit des Cabornes - 25 km 2013, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Nuit des Cabornes - 25 km

Date : 6/9/2013

Lieu : St Romain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 1018 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tagada Tagada, voilà les Dalton du Mont d'Or !


Tagada Tagada, voilà les Dalton du Mont d'Or !





Une fois n’est pas coutume, anticipons sur la fin de ce récit, cette course était TOP ! Deux choses y ont contribué, l’organisation et l'ami ManaK.

 

Retour en arrière, acte 1 : cette course nous est proposée par le ManaK, mais le BouK (et un peu la Corne) fait pression pour plutôt aller à l’UTV. ManaK est tenace, et nous retenons cette course. Puis, acte 2 jeudi soir, ManaK trouillard propose de courir cette course tous les 4 (ManaK, FaiZan, Corne et BouK) : cela me semble ubuesque (les sorties trails ok on court ensemble, mais avec un dossard on court pour soi !), d’autant que la Corne n’acceptera jamais… Et pourtant coup de théâtre, il est ok ! Ca va vraiment être particulier cette course !

 

Arrivés à Saint-Romain-au-Mont-d’Or, et le ton est donné : je trouvais que l’organisation était déjà top au niveau communication, il se confirme qu’elle est top tout court : le parking est prévu pour tous dans un immense champ, le retrait des dossards se fait en deux secondes, il y a le groupe ROCK HUNTER qui nous balance du QOTSA… Nous par contre on ne sera pas au top à l'arrivée et on sera digne du ridicule habituel de la honte du sport mais n’anticipons pas...

 

On s’habille, 0.5L de RedBull et 3 bouchées de gatosport façon la corne plus tard, nous voici au départ, qui plus est pas loin de la première ligne. On fait sensation avec notre t-shirt déguisement Dalton du TEAM EPINE 73 et notre côté guignols-du-sport. Briefing, et c’est parti, juste derrière Alexis Traum. Mais que se passe-t-il ? Je vois mes acolytes sprinter Surpris façon les Didier au trail du Petit Som !! 200m plus tard je comprends, ils ont fait le hole-shot et sont en tête devant 600 coureurs !!! Cette image des 3 Dalton en tête restera ancrée dans mon souvenir, énorme !!!

 

D’autant que ça démarre dans le dur : montée bitume, puis en chemin. Et le constat est sans appel, d’abord dans les 60-70ème, ça me remonte continuellement, continuellement, continuellement... Je suis certes prudent, je sais qu’il y a 26 kms et 1200m de d+ et veux en garder sous le pied, d’autant que l’orga (et les bénévoles plus tard) n’ont cessé de nous mettre en garde face au mur du 19ème km, et au final.

 

Il n’empêche, ce début de course a vraiment un air de STL avant l’heure, à l’exception qu’il fait super bon !! Je reçois un sms m’indiquant qu’il y a de l’orage en Savoie, ouf, ici ça n’est pas le cas bien au contraire.

 

Je continue ma course mais psychologiquement, bof. L’impression de ne pas avoir les jambes, et que les potes m’ont laissé tomber et vont faire la course à 3 sans la honte du sport ! En plus l’ambiance entre coureurs n’est pas top, c’est du sérieux ici ! Et que je donne des coups de coude sans m’excuser, que je bloque pour pas laisser passer, que je ne réagis pas aux petits mots d’humour, ou encore un t-shirt de course que je reconnais mais pas de réponse du trailer en question, bon, on pète un coup les gars ?

 

Et ENFIN, je double UN coureur, ah non, une ! Kilomètre 2.3 et l’hémorragie cesse enfin. Et elle cesse d’autant plus qu’on attaque une pente bitumée et que tout le monde est en mode "marche" !!! Petite foulée, faut pas déconner, et je remonte du petit monde ! Aaaaaaaaaaah, le TE 73 en action !

 

Cool un photographe ! Qui prend la nana devant moi de devant et de derrière, par contre pas le BouK !! Non mais allô !!

 

Plus loin on attaque une première descente, en 3 foulées le mec de derrière est déposé ! Je rejoins la procession de devant mais reste sage, toujours cette optique de gestion. Des bénévoles indiquent que je suis avec la 4ème fille, et là, COUP DE FIL DU FZ ! « T’es où mon Bouk, dans la montée ? », ouiii ils sont 2-3 minutes devant, je fais la jonction, et surprise, c’est la corne qui n’a pas l’air bien. On est au kilomètre 5, une nouvelle course démarre.

 

Et quelle course ! Moralement ça va beaucoup mieux et forcément le reste suit ! D’autant plus que le peloton s’est étiré et l’on se retrouve un peu plus seul. L’occasion d’être émerveillé par les sentiers que l’orga nous a sélectionnés : single en forêt, du technique pierres-racines-arbres, une sensation sleepy-hollow-tim-burton dans cette nuit, un balisage juste au top, non vraiment on se régale !!

 

Et ces bougies par milliers par moment, on se croirait en plein rite vaudou ! En tout cas il y en a bien plus qu’au Désert Snow Trail, c’est dire !!! Ravito, encore des bénévoles bien sympa, en plus de la présence de groupes « sauvages », où les hontes du sport entonnent « Mrs Robinson » façon simon-garfunkel en pleine nuit avec nos amis hippies, quelle déconnade. En plus ils ont un masque qui me rappelle les virées au CLEO mais passons

 

Et la sauce prend finalement avec quelques traileurs qui rentrent dans le délire, et ça casse du sucre sur les épouses, et ça balance ! Ou encore quand le FZ balance le "marcher c'est mourir", ce à quoi on nous répond "non, marcher c'est mourir un peu, courir c'est mourir vite" !!! Et encore des bénévoles, qui à chaque fois ont un petit mot, voire même s’inquiète de leur propre balisage !! On les rassure illico presto.

 

Quel bien-être ! Il y a une semaine on voyait les coureurs de l’UTMB avec leurs frontales, et aujourd’hui c’est nous qui profitons et nous régalons ! Bon, le souci des trails nocturnes, c’est qu’au final je n’ai pas le souvenir de tout… Si ce n’est que ma frontale commence à moyennement éclairer, j’ai des piles de rechange mais bon ça va tout compliquer, et surtout les phares de derrière éclairent ma propre ombre qui m’aveugle ! Une lampe de main castorama de la maman du bouk viendra à mon secours.

 

En tout cas au bout d’1h35, je commence à prévoir un chrono final juste sous les 3h, mais c’est sans compter sur la fin de parcours. On arrive à la bifurcation, j’ordonne à tous les mecs qui osent nous suivre de filer vers le 50 kms !!! Puis 2 kms plus loin c’est le second ravito, 3 verres de coca + 1 verre d’eau + 2 pates de fruit et on repart dans la nuit avec la fameuse « grosse » montée. On nous annonce km17 ou km19, le GPS indique 19 ! (et il indiquera bien pile poil 26 et 1260m d+).

 

Les organismes commencent à être fatigués, une belle procession de frontale s’enfonce dans la nuit. Et on y va de notre cri de guerre de la soirée, à gueuler des « BOUUUUUUUK » pour savoir qui est où ! Et puis au moins on se fait de la pub gnak gnak

 

Et au bout de cette montée, OH NON, un escalier terrible !!! Je me souviens l’avoir vu en photo sur le FB de la course ! TERRIBLE. Long, ça tire de partout, y’a des traileurs qui crampent, ouch. S’ensuit un é-nième faux-plat montant mais roulant…

 

Plus tard c’est à nouveau une belle descente en forêt où j’ouvre le bal, puis je laisse le relais et c’est la Corne qui est juste derrière ! Et v’la-t-y pas qu’on a des tunnels à traverser !!! Géant !!! Ce qui est moins géant c’est qu’on se croit dans un lit de rivière, avec grosses pierres ! Puis c’est le FINAL : un mur, encore un MUR ! Mon GPS annonce encore 2.5 kms, on ne fera pas sous les 3h. Allez c'est la dernière difficulté.

 

Encore un bon point pour l’orga, on traverse une route et un ravito sauvage s’y tient, je bois un demi-litre d’eau qui fait du bien !!! Re-plat avec la Corne, et c’est la descente finale sur Saint-Romain ! Un bénévole indique 1.6 kms restant, le FZ souffre de son talon d’achille et ralentit un peu, et enfin on retrouve le bitume !

 

Jonction des membres du TE 73 pour le final, un coureur à 50m devant, et deux derrière nous, mais en fait l’arrivée est juste là, après un dernier single urbain entre deux murs, et les 4 guignols gays arrivent main dans la main en 3h14mn55sex !!!

 

MODE HONTE DU SPORT : « pourquoi vous n’avez pas bippé », ooooooh mince on n’a pas vu qu’il y avait une puce !!!! J’en avais vu une sur un coureur, que j’avais pris pour un podomètre !

 

Je croise Trimoreo, finisher de l’UT4M s’il vous plait ! Il est près de minuit, on ferait bien l’after qui doit être du même acabit que l’ensemble de la course, mais la fatigue l’emporte et on prend dare-dare la route.

 

Au final, vous l’aurez compris, une course qui est certifiée par le TE 73. Merci Manak pour l’idée et pour le déroulement de la course, et juste un énorme bravo aux organisateurs de Saône-Mont-d’Or-Nature, qui auront été top jusqu’aux résultats où nos vrais chronos sont déjà affichés !! Après le Duo de l'Hermitage on a inventé le Quarté des Cabornes




Pied de nez



12 commentaires

Commentaire de lalan posté le 07-09-2013 à 14:18:35

C'était vous les gars habillé de la même tenue, qui étaient devant sur la première montée après le départ ??? Avec Jean phi et ArnaudB nous étions surpris: c'est qui ces gars !!!! Bravo pour vôtre course et encore un super récit .

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-09-2013 à 14:19:29

Oui c'était nous enfin c'était surtout les 3 autres guignols !!!

Commentaire de lalan posté le 07-09-2013 à 14:29:20

Enorme !!! vous êtes des fous furieux ('_'), avec de grosses pairs de couilles!!!!!
Et vous arrivez tous en même temps.......Vous avez du faire peur aux cadors de la régions !!!! Vive le TE 73 !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-09-2013 à 23:18:02

Je confirme nous sommes débiles légers mais adorables et conviviaux !

Commentaire de Arclusaz posté le 07-09-2013 à 14:25:26

bravo pour cette bonne tranche de rigolade entre potes avec un temps tout à fait correct (j'suis 30 minutes derrière !!!!!).

Dommage qu'on ne se soit pas vu, ça m'aurait fait plaisir de croiser des savoyards en région lyonnaise.

Mais, ce n'est que partie remise.....

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-09-2013 à 21:10:21

Merci ! Le chrono n'était plus l'objectif, mais plutôt se poiler !!!

Commentaire de Corne de chamois posté le 07-09-2013 à 14:42:27

Oui lalan, au TE73, nous avons pour coutume à chaque course de faire le holeshot. Là, c'était un peu compliqué car ça attaquait direct. Mais bon, on s'est fait plaisir sur un super parcours qui plus est.

Commentaire de Jean-Phi posté le 08-09-2013 à 10:01:48

Ah ouais tafdak avac lalan on se demandait qui était parti devant. Devant les traub et stuck, nawak mais énorme ! Dommage que l'on ne vous savait pas sur la course on était un bon paquet de kikous dans le peloton à l'orga et en spectateurs ! Bravo pour votre final !

Commentaire de le_kéké posté le 08-09-2013 à 13:13:21

Je demande l'exclusion de ces 4 guignols de toutes les courses hors stade de la région rhone alpes. La course c'est sérieux et ça se respecte, des jeunes athlètes s'entrainent comme des romains pour combattre loyalement le WE, c'est pas pour assister à cette pantalonnade. Des "hole-shot", des chansons des calembours et j'en passe, s'en est trop, quel est l'exemple que vous donnez à notre jeunesse ?
J'espère ne jamais vous croiser et j'exprime mon dédain à tout ce que vous représentez.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-09-2013 à 16:41:05

Je suis bien d'accord avec toi kéké vivement qu'il y ait une fédération qui rationalise un peu tout ça car ça suffit les dérives

Commentaire de Trimoreo posté le 08-09-2013 à 20:32:06

Content de t'avoir rencontré à l'arrivée. Vous avez un bon niveau homogène, c'est cool avec l'état d'esprit qui va bien.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-09-2013 à 20:51:21

Idem ! On devrait se recroiser !
Ah ben c'est sûr on est là pour se poiler !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran