Récit de la course : Kilomètre Vertical de Manigod n°2 2013, par benoit_chauvet

L'auteur : benoit_chauvet

La course : Kilomètre Vertical de Manigod n°2

Date : 24/7/2013

Lieu : Manigod (Haute-Savoie)

Affichage : 1012 vues

Distance : 3.25km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

il était une fois... le kilomètre vertical

Un petit texte écrit suite à un kilomètre vertical à lire sur mon site

 
"L'été approchait doucement. Météo France annonçait des grosses chaleurs, alerte canicule, niveau 6 sur une échelle de 5, et ça faisait réfléchir. La chaleur, je l'aimais bien, mais surtout de loin. Au fond de moi, je n'espérais qu'une chose, que les prévisions soient à des lieues de la réalité. Que le temps ne soit pas ce qui avait été prédit ne m'aurait pas surpris, vu que dans ce genre d'annonces, Météo France se plantait toujours. Je le voyais bien pendant l'hiver. On avait toujours l'inverse de ce qui avait été annoncé.
Mais là, c'était un peu différent. Il y a les anciens qui s'en mêlaient. Ils me parlaient de leur arthrose, du peu de couches des oignons, de la migration des hirondelles et des sauterelles qui sautaient moins haut que d'habitude. Tout le reste, moi, ça me passait un peu au-dessus, mais quand ils ont parlé des sauterelles, forcément, j'ai pris peur. Les sauterelles, c'était le début de la fin, je savais qu'ils avaient raison et qu'on allait crever de chaud.
Deux semaines plus tard, j'étais avachi dans mon canapé, épuisé par la chaleur environnante en me répétant en boucle : "Foutues prévisions !". Le corps en nage, je faisais des allers-retours entre mon séjour et ma salle de bain. Les douches, je les prenais glacées, mais j'avais à peine le temps de traverser mon salon pour retrouver ma position favorite dans le canapé que, déjà, j'étais trempé de sueur de la tête aux pieds.
Le soir, abruti par une journée à ne rien faire, quelqu'un a frappé à la porte d'entrée. Il y avait à peine cinq pas à faire pour aller ouvrir, mais c'était déjà trop. J'étais en train de développer une fatigue chronique due au manque d'activité, et j'étais encore plus fatigué à l'idée d'y penser. Au prix d'un terrible effort, j'ai quand même réussi à me hisser jusqu'à la porte. Derrière, il y avait mon voisin.
-Chaud, hein !..."
 
La suite ici:

http://www.benoitchauvet.fr/2012/08/le-kilometre-vertical.html

et bien d'autres écrits encore sur les différentes pages. Allez faire un saut pour sourire !!!

3 commentaires

Commentaire de Caro74 posté le 25-07-2013 à 18:12:03

Bravo pour ta victoire et ton récit bien tourné, qui représente un peu ce que j'ai ressenti. Pendant la montée, je me suis répété 50 fois que je n'y remettrai plus les pieds et maintenant, je songe déjà à un moyen de faire garder les enfants afin de pouvoir disputer les autres manches du challenge...

Commentaire de Caro74 posté le 25-07-2013 à 18:23:48

Ah, j'oubliais.. Ton récit reflète aussi une grande modestie car tu n'évoques ta belle perf´ qu'à mots couverts

Commentaire de benoit_chauvet posté le 31-07-2013 à 16:06:45

Merci. La compétition, j'aime bien dire que c'est comme une bonne cuite, on dit plus jamais... jusqu'à la prochaine ;o)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran