Récit de la course : Maratrail de Lans en Vercors 2013, par ArnoS

L'auteur : ArnoS

La course : Maratrail de Lans en Vercors

Date : 2/6/2013

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 851 vues

Distance : 46km

Matos : Batons

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Encore du brouillard et de la neige ...

Bonjour,

 

Le week-end dernier, destination le Vercors pour le Maratrail organisé par par le Ski Club Montagnard de Lans en Vercors (http://picstmichel.free.fr/index.php).

Ce qui nous attend sur le teaser : 47.8 km et 2290m D+.

 

 Arrivée la veille avec Cyril et Patrice à l'Auberge La petite Ferme des Prés Verts (http://www.gite-presverts.com/) où nous avons été super bien accueilli. Un groupe de Kikoureurs et les organisateurs étaient également présents et de dîner la veille.

 

 Départ prévu à 7h30. On arrive sur la place du centre villeun peu avant 7h00, on récupère les dossards. Le cadeau coureur : un petit buff. 

 

 

Après une vérification du matériel obligatoire par les organisateurs (suffisamment rare pour être souligné), on se dirige dans le sas de départ. Les organisateurs avaient annoncés vent froid sur les sommets et 3 km de passage sur neige après le premier vrai ravito.

Le nombre de participants pour ce Maratour est finalement modeste : une bonne centaine.

La course commence par 2 kilomètres plats sur une piste cyclable. J'ai de bonnes sensations et je pars assez rapidement mais sans forcé. Après le plat vient toujours une montée et là, je ne sais pas pourquoi, je monte dans les tours très vite !! Problème de réglage du starter, il faut vite que je change de rythme. Je me raisonne, récupère et repars en mode long distance. Ce petit bug m'a pris bien 2 kilomètres mais c'est vite oublié et puis la course est encore très longue avec de plus la plus grande difficulté dans la deuxième partie. J'ai vu passer Cyril et Patrice était déjà devant depuis le départ. Cela signifie que je ne les verrai plus avant d'être passé sous l'arche d'arrivée.

 

 

Je profite de la première montée et d'une petite éclaircie à travers le brouillard et les nuages pour prendre une phot avec un peu de vue. Ce sera la seule !!

 

 

Je cours avec un petit groupe, dont une fille qui abandonnera et qui état deuxième à ce moment.

 La montée sur le plateau continue et voilà les premiers névés comme annoncés par les organisateurs.

 Arrivée au premier ravito solide (km 17), ça meule. Les bénévoles avaient le sourire mais se les peler.

 Le brouillard était dense et la visibilité était que d'une petite dizaine de mètre ce qui obligé de temps en temps à bien réfléchir et ouvrir les yeux pour être sur que l'on était bien dans la bonne direction.

 

 Après ce premier ravito, le passage enneigé annoncé arrive rapidement. Cette fois-ci j'ai pris les bâtons et c'est vrai que l'on appréhende différemment la neige un peu mole avec des bâtons : une bonne technique du cabri qui se relance et stabilise avec les bâtons m'a permis de bien avancé et de rattraper plusieurs coureurs dont la fille qui ne s'était pas arrêté au ravito et qui, elle, était scotchée dans la neige.

 

 

Après la neige, une longue descente assez roulante nous conduit jusqu'au barrage d'Engins. Fin de la première partie. On est au km 27 environ.

 

 

Après le barrage, un bout de route nous emmène à un sentier qui monte raide d'entrée. Après la longue descente roulante, les jambes piquent un peu lors de ce changement de type d'effort. Le sentier qui suit est sympa, avec des passage raides équipés, encaissés, verts, ...

Je marque le coup surtout que je me fais doubler comme une fleur par la future première féminine qui avait fini 2ème à la TDS 2012. La montée, elle l'aborde avec un rythme raisonnable et une certaine facilité déconcertante (elle s'appelle Juliette Blanchet - http://juliette.blanchet.free.fr/work/hobbies.html).

 

 Suit un passage dit "Sous la falaise", passage sympa, aérien par endroit.

 

 A partir de là, j'ai eu un gros vide. Fatigué, je mange 2 gels et espère que le miraculeux 2ème souffle arrive de nul part et me transcende.  J'arrive au 2ème gros ravito qui se situe au village de St Nizier (km 32) et juste avant la grosse difficulté, la montée à le Moucherotte. Et là, qui arrive, Patrice, un peu dépité, ... il s'est perdu dans le passage enneigé et à perdu de précieuses minutes. Je fais le plein du camelbag et je repars tranquilou pour la montée de D+900m.

La montée, je la gère. J'ai les bâtons qui m'aident. Je rattrape la deuxième feminine et finalement, entre les coureurs qui m'ont rattrapé et ceux que j'ai rattrapé, je pense finir étale. Donc c'est pas si catastrophique que cela.

Arrivée au sommet, cela pèle à nouveau, les gants sont de sortie et le brouillard aussi. Il y a une table d'orientation et une station de télécom.

 

Normalement, on aurait du voir :

Suit une descente raide et caillouteuse puis un chemin également pierreux avec encore un peu de neige sur le côté. Les vibrations et chocs sur ce chemin sont très désagréables. Après quelques km de descente, on arrive à un petit ravito ou je me jete sur le gruyère qui me redonne du courage.

On quitte le chemin pour un petit sentier glissant et boueux mais souple avec des passage sur gazon, sympa. Une petite remontée nous emmène vers un endroit qui je pense doit être un magnifique point de vue et qui issu n'était qu'une purée de poix.

Puis le parcours redescend de plus belle, pendant quelques km tout en restant courable. La descente se termine par un bout de route et un petit ravito.

 Suit la dernière bosse, D+ 200m environ, que j'appréhende en marchant rapidement avec les batons. Arrivée en haut, la dernière descente se fait sur des chemins herbeux assez raide qui semblent être des pistes de ski.

 

 

Un petit passage dans le village et c'est l'arrivée. J'arrive juste pour la cérémonie de remise des prix. Je retrouve Patrice et Cyril mais aussi les autres tortues de La Foulée Muroise qui ont fait le court "Pic Saint Michel" : Reynald, Paula et Christophe. Paula fait 3ème féminime. Super résultat pour un premier vrai trail de montagne.

 

Les résultats pour le Maratrail :

Cyril : 5h49'45'' - 25ème et 18/SEH

Patrice : 6h14'43'' - 32ème et 4/VET2

Arno : 6h22'19'' - 36ème et 8/VET1

à ma montre : 46,13 km et D+2240m.

La première femme est juste devant Cyril !! en 5h48 !

Parcours sympa mais le beau temps nous a manqué avec des points de vue si mérités après une longue montée. Il faudra revenir en OFF.

A+

 

Arno

http://arnotraileur.blogspot.fr/

7 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 10-06-2013 à 14:21:14

Bravo !

très bon chrono. je te confirme que la vue au Moucherotte est saisissante : l'année dernière nous ne l'avions pas eu non plus, c'est donc pour 2014, c'est sur !

Sinon, tu étais entourée de kikoureuse : la gagnante (juliette38) et celle avec qui tu as couru longtemps et qui a abandonné (agnes94, gagnante de la TDS2012) : bref, tu es une vraie championne !
Au plaisir de faire ta connaissance peut être sur un off à Lyon.

Commentaire de ArnoS posté le 10-06-2013 à 20:33:04

Salut Arclusaz,
Je vais essayer d'être plus vigilent sur les OFF à Lyon afin de se faire une sortie ensemble ... ou à l'occasion sur les nombreux trails de la Région.
A+
Arno

Commentaire de Arclusaz posté le 10-06-2013 à 20:47:27

et on se verra peut être samedi à Faverges :

au départ parce que quand je vais arriver, tu seras déjà à Lyon.....

Commentaire de tortue01 posté le 10-06-2013 à 22:36:57

Bravo pour ta course..j'etais sur le "petit" pour mon 1er trail.;Arclusaz m'avait "vendu "ce trail comme "superbes vues dégagées"..bref..froid et brouillard début juin 2013...Alors si tu vois Sieur Arclu a Faverges salue le de ma part...lol

Commentaire de Mustang posté le 11-06-2013 à 10:33:20

étonnant de lire ton récit sur ce beau trail où les conditions climatiques étaient difficiles alors que je l'ai couru il y a 2 ans sous un beau soleil.
Bravo pour ta course!

Commentaire de Mustang posté le 11-06-2013 à 10:45:06

étonnant de lire ton récit sur ce beau trail où les conditions climatiques étaient difficiles alors que je l'ai couru il y a 2 ans sous un beau soleil.
Bravo pour ta course!

Commentaire de samontetro posté le 14-06-2013 à 18:13:27

Quand on a tracé ce parcours, c'était pour vous montrer notre Vercors! Cette année tu l'a vu sous son angle rude et rebelle. On dira que c'est une montagne timide qui ne se dévoile pas comme ça! Maintenir cette course dans des conditions quasi-hivernales n'était pas gagné! Merci d'être venu tenter l'aventure et bravo d'avoir si brillamment bouclé cette grande boucle!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran