Récit de la course : La Course Cettoise 2013, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : La Course Cettoise

Date : 2/6/2013

Lieu : Sete (Hérault)

Affichage : 578 vues

Distance : 10km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sète...Cettoise....sentait l'été!

 

       J’ai abordé cette….Cettoise avec d’autant moins de pression que je n’avais aucun entraînement, comme d’habitude ni rien préparé de spécial pour ce 10km plat-5km aller-retour sur le Lido sétois-presque au pied de ma porte. 

 Tout droit, tout plat, ensoleillé mais venteux

 

 2,18g de glycémie au réveil le mati. Un peu haut mais pas plus d’insuline injectée pendant le petit-déjeuner, banal et normal. Après la promenade du chien avant de partir, j’attendais un éventuel coup de fil de Claude, un collègue et ami coureur, Suisse, en vacances à Frontignan, qui aurait bien pris le départ s’il n’avait pas été de soirée la veille. Mais non, il a préféré la grasse matinée ! Je l’ai envié ! Si le vent du matin n’a pas trop soulevé les poils de mon chien, celui qui s’est levé sur la Cettoise l’aurait sérieusement hérissé, je pense. En effet, si le soleil était bien revenu, au point que le seul débardeur était supportable, le vent, revenu lui aussi, en a gêné plus d’un, amateur de performance.

   Oh là là, bien du monde en arrivant. Au gymnase Joliot-Curie pour les inscriptions, où je retrouve les copains du Marathon Sétois,

 Cinq des 6 Marathon Sétois au départ. Pierre, Alain (président), Ludovic (meilleur temps), Thibaud et Véronique.

 

 plus excités que moi pour cette course « à domicile », sur un parcours qu’ils connaissent bien, comme moi d’ailleurs ; et à l’extérieur, partout, devant, derrière, à gauche et à droite…

 

 Vu le ciel? Pas étonnant de voir tant de monde!

   Vincent Diaz est toujours là, au micro pour présenter course et coureurs. Organisation de l’USSA, le plus vieux club de course à pied de Sète-mais le plus jeune, le Marathon Sétois, n’aura pas droit à un mot ! Nous nous rattraperons le 1er décembre, quand ce sera notre tour d’organiser le 1er Trail Urbain Sétois !

 Vincent fait parler les futurs premiers... en première ligne

 

Mais dans un autre micro, l’on présente « l’attraction » du jour : le lancement de la Ligue contre l’obésité du Pr David Nocca,  qui a attiré d’autant plus de personnes concernées par le problème, qu’elles peuvent participer à la marche nordique de 5km, qui a attiré 200 marcheurs et qui part dans le dos du peloton de la Cettoise, lequel se montera finalement à plus de 400 concurrents alors qu’il n’y en avait que 170 l’année précédente. En prenant les photos du départ, Vincent me voit et me fait dire un petit mot sur le diabète, pour lequel j’essaie d’être un porte-voix convaincu mais je ne dois pas non plus oublier ce dimanche-là l’obésité parfois liée au diabète et qui tous deux connaissent au moins un « médicament » commun : l’activité physique, la marche à pied et pourquoi pas…la course à pied, si affinités !

   Le départ est donné. En marchant, avant d’attaquer les petites foulées. Petit crochet dans le quartier de Villeroy puis tout droit sur la piste cyclable, jusqu’au ravitaillement du 5è km, servi par de bien souriantes jeunes filles, à qui je fais peur, quand je les prends en photo et que je leur dis « Allez, pour internet et Kikourou ! »

 

 Vraiment bienvenu ce souriant verre d'eau du 5è km!

 

 J’ai déjà pas mal alterné foulées et marche à pied. Le souffle est court et le pas toujours un peu lourd. Le verre d’eau –et le sucre, car je crains un peu l’hypoglycémie- font sacrément du bien. Et je repars en jouant à je te double, tu me doubles (quand je marche) avec quelques concurrents. L’air est sec. Le bout de piste terreuse du 6è et 7è km aussi. Je reprendrai une concurrente qui m’avait doublé un peu avant l’arrivée, sur la grande ligne droite de la piste cyclable-retour de la promenade « des paillottes ». le compteur annonce 59mn et 29s. Je n’en reviens pas. Tant de temps perdu à marcher et rester sous l’heure ! Finalement, mon petit challenge personnel a tenu le coup. 293è. Encore une centaine derrière moi. Pas dernier. L’honneur est sauf ! 2,18g de glycémie après la douche à 13h! La course n'a servi à rien! Si ce n'est pour le moral....!

Bien du monde au ravitaillement de l'arrivée aussi!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran