Récit de la course : Transju'Trail - 72 km 2013, par Walter Bonatti

L'auteur : Walter Bonatti

La course : Transju'Trail - 72 km

Date : 2/6/2013

Lieu : Morez (Jura)

Affichage : 1016 vues

Distance : 24.3km

Matos : Lafuma moon race

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TRANSJUTRAIL 2013 / 24.3 KM

LA TRANSJUTRAIL 2013

C’est avec une certaine émotion que je partage avec vous ce court récit de la course Transjutrail à laquelle j’ai participé.
Quelques semaines avant le départ de la course je décide de modifier mon inscription pour parcourir non plus les 36 km mais les 24 km et 1200 mètres de dénivelés ce 02 juin 2013.
Les conditions climatiques ont rendu les conditions de course beaucoup plus difficiles. La boue et la neige encore présentes en cette saison ont poussé les organisateurs a rallongé les barrières horaires
Samedi : départ de Lyon pour arriver au retrait des dossards à 16h00 avec la visite du stand de l’association Nathan Graine de Soleil pour laquelle je concourais. Petite photo de l’équipe remise des derniers dons à la Présidente Céline Dubois. Nous avons pu au travers de mon projet et grâce à d’autres coureurs récolter 5800€. La totalité de ces dons iront à la mise en place de séjours pour des enfants gravements  malades dans le massif du Jura.

Dimanche : départ à 10h40 de Prémanon
Dés le départ nous comprenons que la journée bien que clémente météorologiquement  allait nous réserver de belles difficultés. Les 8 premiers kilomètres principalement en faux plat montant, à travers les belles forêts du Jura nous a valu de prendre quelques kilos supplémentaires sur nos chaussures . Certains chutant dans ces parties se verront même maquiller sans réellement chercher à le vouloir. Un départ peut être un peu trop rapide pour moi, sans doute poussé par l’idée de mettre en avant l’association, me jouera quelques tours pour la suite du parcours.
Malgré tout nous arrivons aux Dappes dans de bonnes conditions. L’ambiance qui règne autour du parcours est vraiment merveilleuse. De nombreux anonymes encouragent les sportifs de haut niveau ainsi que ceux qui comme moi se disent au fond de leur tête qu’ils sont déjà là pour finir la course dans de bonnes conditions.
Nous en sommes alors à environ une heure de course. Et seulement 8.5 kilomètres d’effectués. Nous allons affronter après un premier ravitaillement l’ascension du plus haut sommet du Jura, La Dôle. C’est à cet endroit que je rejoins le reste de l’équipe Nathan Graine de Soleil. Nous progressons à quelques mètres de distance , toujours avec de la boue et pour finir l’ascension de langue neigeuse qui rend difficile les appuis. Deux heures de courses sont passées lorsque nous atteignons le sommet. Une magnifique vue sur le lac Léman nous attend en haut de ces 1600 m d’altitude. Nous enchaînons alors sur une descente bien raide. Pensant pouvoir récuperer dans la descente nous accélerons le rythme. Mais très vite la réalité du terrain allait nous pousser à la prudence. A nos côtés certains chutaient. Heureusement sans mal.
Au bout de la descente, ce qui sur le plan apparaissait comme une simple montée, un raidillon nous faisait face pour rejoindre le col de Porte. Mais grâce aux encouragements des certains autres coureurs de Nathan Graine de Soleil , cette montée vers le Col de Porte se termine. Mais déjà les efforts consentis se ressentent sur les organismes. Les jambes commencent à souffrir et mon estomac me joue des tours. Une sensation de nausées.
D’autre part certaines émotions que l’on ne ressent que quand on vit ce genre d’aventure commencent à pointer  bout de leur nez.  On intériorise, on courbe l’échine, on se concentre sur chacun de nos pas. Mais l’esprit est plus fort que le physique et le Col de Porte sera franchi. La suite du parcours moins difficile allait tout de même nous pousser à gérer ce qui pouvait s’apparenter à des débuts de crampes, à la difficulté de monter les quelques raidillons restant.
Nous en sommes alors à 3h20 de course. I ne nous reste plus que 5 km pour atteindre la commune des Rousses. C’est alors que Céline la Présidente de l’association se blesse gravement à la cheville Ce qui  nécessitera son évacuation  par les secours. Mais dans la douleur la solidarité s’organise. Nous lui confectionnons un strap pour immobiliser la cheville et  qui lui permettra d’attendre les secours en souffrant un peu moins entourée de ses proches. Je décidais alors de rejoindre l’arrivée ou une belle ambiance attendait tous les coureurs.  Les spectateurs applaudissants, le nom de chaque coureur étant scandé au micro du speaker, les familles et mes supporters, certains de mes donateurs, me félicitant. Et moi la banane aux lèvres d’avoir fini cette course et fière d’entendre que nous avions réussi à récolter autant de dons pour l’association.

Une aventure partagée malgré un effort forcement solitaire.
Merci à tous ceux qui m’ont soutenu.
Je pense notamment à ma famille, les proches et les nombreux parrains de l’association.  Je remercie aussi ATOS d’avoir organisé ce projet Engagement Citoyen qui m’aura permis d’offrir quelques séjours supplémentaires à ces enfants.

Je remercie aussi Céline Dubois, Présidente de l’association Nathan Graine de Soleil, de m’avoir permis au travers de son action de vivre ces moments là et d’avoir pu participer à une belle cause. Et je tiens à lui dire que je ne vais pas maintenant la laisser tomber. Je lui dis déjà à l’année prochaine.

Walter-Bonatti

1 commentaire

Commentaire de Benman posté le 03-06-2013 à 22:57:34

Une belle course pour une belle occasion.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran