Récit de la course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée 2013, par nouvion

L'auteur : nouvion

La course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée

Date : 25/5/2013

Lieu : Bussy St Georges (Seine-et-Marne)

Affichage : 754 vues

Distance : 10km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un top 100 aux foulées de ma ville

C’est ma 3e participation aux foulées de Bussy Saint Georges. Les 2 dernières éditions avaient été marquées par des températures élevées, aujourd’hui il fait beaucoup plus frais et c’est très bien comme ça, pas de ‘chasse à la canette’ cette année. Des averses sont même prévues, mais la dernière passera 40 minutes avant le départ, et on pourra courir au sec. Il s’agit de la 17e édition et un euro par participant est reversé à l’association ‘Le Petit Tom’.

Je connais le parcours par cœur, il fait une boucle dans le quartier résidentiel à faire 2 fois, quelques faux plats montants et descendants, mais dans l’ensemble ça reste plat et très roulant, propice à une performance si comme aujourd’hui il ne fait pas trop chaud.

Mon objectif est de faire moins de 42 minutes, voire si possible 41’40’’ soit 4’10’’ au kilomètre et, pourquoi pas, battre mon record perso de 41’26’’. En fait, je ne sais pas trop où j’en suis côté forme, puisque mon dernier 10km date de fin mars à Nogent sur Marne, mais depuis j’ai fait les 20km de Maroilles et les sensations lors de mes dernières sorties n’étaient pas trop mal.

Je pars assez rapidement, histoire de voir si la forme est là ou pas. A tel point qu’au bout de 500 mètres, je me retrouve pas loin du groupe du meneur d’allure des 40 minutes que ‘pilote’ le champion local et entraîneur du club de bussy (bsga) Pascal Guimond. Je décide d’essayer de les suivre, je sais que je risque d’exploser vu mes temps habituels, mais j’ai envie de prendre des risques aujourd’hui. Au début ça ne me paraît pas trop dur de suivre, mais peu à peu je me rends compte que je suis en léger surrégime. Au 3e je commence à ressentir un point de côté et je préfère laisser filer à mon grand désarroi. Malheureusement derrière, c’est assez clairsemé et je ne pourrais plus bénéficier de l’effet de groupe jusqu’à la fin. Au 4ekm Mickael Guillot du bsga me double, il fera toute la course environ 10’’ devant moi. Je passe le 5e km en 20’35’’. Mes temps au km étant à la baisse, je m’attends à me faire doubler par les coureurs partis plus prudemment. Surprise, il n’en est rien, et c’est même moi qui doublera des concurrents sur la seconde boucle. Au 8e km j’aperçois au loin la championne locale Ixel Sanchez qui court en général autour des 41’. Au 9e km j’ai quasiment rattrapé Mickael Guillot qui m’avait doublé au 4e km, mais celui-ci recreuse l’écart presque aussitôt. J’entends alors un groupe qui me rattrape. A entendre leur souffle de + en + fort, j’ai l’impression d’avoir tout un peloton à mes trousses. Seul un gars me passe pour me filer sous le nez au 200 mètres, je lâche finalement le restant de la troupe dans mon dernier effort. Temps final 41’34’’ 98e/446.

Je retrouve mes proches pour échanger nos impressions, puis je reste un peu pour assister à la remise des récompenses.

Côté palmarès, Julien Bartoli remporte aisément une 4e victoire consécutive, et l'épatante Frédérique Fisel V2 gagne facilement chez les femmes. Pontault-Combault termine 1er des 2 challenges par équipe.

Prochain rdv si tout se passe bien aux foulées du XIIe le 16 juin.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran