Récit de la course : Lozere Trail - 45 km 2013, par Aurely42r

L'auteur : Aurely42r

La course : Lozere Trail - 45 km

Date : 19/5/2013

Lieu : Chanac (Lozère)

Affichage : 811 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Lozere trail

L’objectif de ce trail est une sortie longue en  préparation du TGV (Tour des Glaciers de la Vanoise) donc Maï ma coachette préférée m'avait conseillé de garder quelques séances entraînements la semaine qui précède la course. C'etait pas très productif à cause de la météo assez... maussade et capricieuse.

Samedi soir, on retrouve Bibiche de CAF qu'on hébergera pour la nuit, dans notre petit gite loué pour quelques jours de vacances.
Pendant que la pluie tombe sans discontinuer, Pasta party en mode papotage avec diffusion du match de rugby (final de la Hcup RCT/ASM).

Dimanche matin, Yes! il ne pleut plus, le temps et couvert, on y croit, de toute manière  on nous a dit" A Chanac, il pleut jamais pour le Lozere trail", "y a pas de boue, le terrain est calcaire, l'eau ruisselle" et "y a de la crème de marrons aux ravitos"
 
2013.05.19_lozere_069.jpg
8h30 le départ groupé du 25 et 45km, est donné derrière un tracteur agrémenté d'un groupe de musique. on le suit jusqu’à la sortie du village, On passe au pied du donjon de Chanac. Puis on redescend le long du Lot, les gens marchent Bibiche me fait remarquer que j'aurai du partir un peu plus devant. Puis on se retrouve complètement à l'arrêt, le Lot est énorme il est à la limite de sortir de son lit, il effleure les premiers arbres de la berge. On attend, on prend des photos, et papote... En faite le bouchon est du à l'eau qui a envahi un morceau du chemin et pour pas se mouiller les bien les gens s'accrochent aux branches...
 
 

2013.05.19_lozere_067.jpg

Enfin on repart... Sur une chemin plus large qui monte légèrement, je laisse Bibiche... je me retourne et vois le serre-fils

 assez cool, la première grosse montée se passe bien, c'est une monotrace bien sympa au milieu des bois. On arrive sur un causse d’après le profil de la course c'est sensé être en dent de scie mais je m'en rend pas vraiment compte.... On oscille entre des chemins roulants et des monotraces le long des falaises avec des panoramas à couper le souffle que malheureusement on ne peut pas apprécier à sa juste valeur de peur de glisser dans la boue et de finir beaucoup trop bas. On attaque le 1ere descente, c'est abrupt, des passages très boueux et bien raides sont équipés de cordes, ça glisse dans tout les sens. en contre bas!? Le groupe de coureurs s’étire. Je commence à remonter du monde, mais je garde un rythme

On traverse une route Cyril m'y attend, un bisous et je repars. 2eme moitie de la descente pareil bien raide, boue, rocher, "garrigue" cordes, j'ai l'impression qu'on descend presque plus lentement que ce que j'ai monté... Je m’inquiète un peu pour la suite du parcours et me dit que je risque de mettre beaucoup plus de temps que prévu... On traverse au dessus d'une cascade, de l'eau bien fraîche presque jusqu'aux genoux. Arrivée en bas, on prend un tunnel pour passer sous la N88. Sous le tunnel c'est une rivière de l'eau jusqu'au cheville on court dans l'eau sur plusieurs mètres.
 
16eme Km J'arrive au 1er ravito à Les Salleles. Bifurcation, c'est là qu'on choisit entre le 25 et le 45km, J'aperçois Cyril, et la Wouafette vient m'accueillir....  Une petite crème de marron, je remplie ma poche d'eau, Cyril me donne mes manchettes; ben oui, le soleil est sortie, j'ai pu quitter ma veste chaude, même si j'ai du mettre ma veste de pluie pour parer aux averses. Cyril me glisse y a 2 filles pas trop loin devant...

2013.05.19_lozere_026.jpgC'est reparti, et ça remonte quand ça monte en monotrace j'avance bien, quand le chemin est plus large j'ai l’impression de me traîner, je cours seule avec juste un coureur en ligne de mire que j'aperçois de temps en temps au détour d'un virage, je gagne du terrain petit à petit, et finalement ce n'est pas un coureur mais plusieurs qui sont devant... dans le groupe j'aperçois une fille avec des tresses, je gagne petit à petit du terrain.

22eme Km, Marijoulet, Cyril est là dans la voiture, un bisou au vole et je repars... une nouvelle grimpette, devant une 2eme féminine apparaît, j'en ai 2 en ligne de mire...  Mais je suis prudente est garde mon rythme la route est encore longue.... j'arrive à la hauteur de la filles aux tresses, elle me dit "tu as une de c'est pêche toi!! Moi je crois que je suis partie trop vite" on échange quelques mots et je la laisse. Je continue de gagner du terrain sur la fille au Tshirt violet. Dans une monotrace elle se retourne et doute sur le chemin, elle s’arrête me fait douter mais je lui dit que les bifurques sont en général bien marqué. Je continue tombe sur une rubalise, je l'avertie et trace ma route...on est de nouveaux sur le causse, on arrive là ou on est passé à VTT 2 jours plus tot

28eme Km, Chardonnet 2eme ravito, Cyril est toujours là avec la Wouafette qui vient m’accueillir  quelques étirements pour tenter de soulager une douleur à l’arrière du genoux...Cyril me glisse y a une féminine pas loin, sinon les autres sont très loin devant +/-1h....sur ceux je repars et ça remonte, les paysages sont toujours aussi beau on alterne, entre la foret enchanté de feuillu, les forets de pins, le long des falaises avec toujours de belles monotraces qui grimpent bien et bien boueuses ou faut s'accrocher aux branches quand y en a pour ne pas glisser... . Puis un long passage roulant souvent en faux plat montant, ça sera là que j'aurai mon unique et léger coup de moins bien, je prend donc une gel et essaie d'alterner marche et course.

33eme Km ravito en pleine nature donc Cyril ne sera pas là... La féminine de devant repart .. Je craque pour du pain d’épice au roquefort, miam! encore mieux que la crème de marrons!... Puis je tourne la tête, quoi?! la fille aux tresses arrive... Je repars donc rapidement... avec un groupe de mecs dont au moins un mec qui fait l'ultra,  dans les monotraces bien sympa et de nouveaux des cordes. Je rattrape la féminine encore moins à l'aise que moi avec les cordes et la double... je fais amis amis avec l'ultra-traileurs, on fera quasiment route ensemble jusqu'à l'arrivée... c'est bien agréable de discuter...

40eme km dernier ravito, Cyril et la Wouafette sont au RDV, pas de roquefort aux pains d’épices mais c'est pas grave, les bénévoles sont adorable,elles nous sortent le roquefort et nous préparent des tartines... Même Wouafette se fait offrir un verre d'eau et un morceau de fromages.

ça y est il reste qu'une seule montée, mais avant une nouvelle descente bien raide avec des cordes. Finalement cette dernière montée et passé beaucoup plus facilement que ce que je pensais, j'en abandonne même mon compagnon de course. j'arrive sur une piste forestier, les bénévoles du ravito, nous avez annoncée une modif' de parcours c’était donc là. Avec un mec de l'ultra, on se retrouve à courir sur cette piste interminable qui nous éloigne de Chanac mais ou va t'on? quand on entend une voix crier "continuez, c'est bien par là" Un bénévole est là et nous indique enfin la bifurcation pour retourner sur Chanac... j'entend de nouveau le speacker. Il annonce le podium féminin du 45km la 5eme féminines 6h39, punaise elles sont arrivées y a bien longtemps ....

 
Un champs en pente boueux puis un dernier chemin encore plus boueux (moi qui avais presque réussi à rincer mes chaussures dans la rivière) , une vrai patinoire... la route... plein de gens qui me m'encourage... j'en ai presque les larmes aux yeux, puis j'aperçois Cyril et Bibiche, et la Wouafette qui arrive en courant pour franchir la ligne d'arrivée avec moi en 7h31min45sec
Je finis donc:
6eme senior féminines sur 6
11eme féminines sur 19
92eme au général sur 114
J'ai l'impression qu'une trentaine de personnes inscrites sur le 45km ont bifurqué sur le 25km, sur la liste des inscrits y avait une 10aine de féminine de plus



Je suis bien contente car tout c'est bien passé, je me suis bien amusé, je pense que j'ai bien gèré l’alimentation et l'hydratation, juste un léger coup de moins bien, toujours bien à l'aise dans les montées. Ma douleur au genou droit a bien persisté  je l'ai bien sentis le lendemain car j'arrivais à peine à marcher mais maintenant c'est passer. C'est un beau trail, bien balisé, bien organisé, des bénévoles bien sympas, de beau paysages, un parcours bien technique comme j'aime!

1 commentaire

Commentaire de laulau posté le 24-05-2013 à 23:05:04

Tu t'es bien amusé, ça s'est bien passé sur un beau parcours...avec la famille pour t'encourager, c'est le bonheur, quoi !
Bravo et bonne chance pour le TGV (superbe trail)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran