Récit de la course : 20 km de Mèze - 7 km 2013, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : 20 km de Mèze - 7 km

Date : 12/5/2013

Lieu : Meze (Hérault)

Affichage : 652 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

A Mèze, toujours de sympathiques rencontres

 

   Pas de course ni d’entraînement depuis le 29 mars mais il me fallait quand même repartir sur routes et chemins, en compétition ou pas. Le soleil était là ce dimanche 12 mai alors allons retrouver Mèze, la porte à côté, mais pas les 20km ; le 7km suffira. Décision de dernière minute donc et départ en solitaire, puisque selon ma femme « je n’aurai pas besoin d’elle pour reprendre le volant après la course », le 7km n’allant pas faire grand mal au diabétique !

  Le parking toujours un peu chaotique du parc des Sesquiers, mais la bienvenue d’un signaleur sympathique ; débranchement de la pompe à insuline ; appareil photo dans la banane ; le petit chemin  de terre en creux ( mais sec, cette année !) qui mène vers les engagements ; puis tiens, Patrick, le copain de mon ancien club de Maguelone- Jogging ; puis aussitôt, un jeune gars qui m’arrête et s’excuse : « Bonjour, n’êtes-vous pas M.M.. … ? ». Oui. « Je vous ai eu comme professeur au collège des Aiguerelles à Montpellier… ». Bigre ! Le coup est rude ! Qui est-il ? Je lui demande de me rappeler son nom parce que quinze ans après….Le jeune et le vieux échangent alors quelques paroles de sportifs heureux de se retrouver. Il est de Palavas. Je retrouverai Thomas bien classé sur le 20km. Je ne serai pas venu pour rien ce dimanche…. !

 

 

Quand tous se retrouvent, aux engagements.

 Engagement, O.K. L’ami Vincent Diaz qui espère me retrouver à Montagnac le 23 juin mais je n’ai pas le temps de lui dire que désolé, je serai dans la Gironde ce jour-là….qu’il est repris par son micro et tous ceux, ils sont nombreux, qui le connaissent.

 

 

 

 

L'infatigable Vincent, toujours au micro!

 Le lot du jour : un sac pour chaussures. Fini la bourriche d’huîtres d’antan ! Faut choisir la couleur. Tiens, rouge et noir, en pensant à Stendhal ! Tenue. Le short, pour la première fois de l’année. Malgré le petit vent soufflé par le deuxième saint de glace, le soleil rend la température supportable. Echauffement, sur la route du départ.  Je retrouve Jean-Claude (sur le 20km), collègue vétéran du club. Puis Ludo et Véronique (sur le 7km, comme moi), copains du club qui nous rejoignent. Discussion. Apparaissent Karine et Xavier, le couple emblématique de coureurs du club. Photo, prise par un inconnu de passage, qui propose son aide. Le peloton s’épaissit sur la ligne de départ. Je pense dans les 250 coureurs (20 et 7 km confondus). Nous serons 288.

 

 

Le Marathon Sétois, avec ses 5 coureurs, Karine et...le chien!

 

 

 Allez, c’est parti !

 288 au départ en tout.

 

 Bitume, un peu de terre puis bitume, vers le pont de l’autoroute. Jean-Claude me passe et me demande si ça va. Le souffle est un peu court et les jambes un peu faibles. Mais je garde un petit train, même sur le mini-trail de la partie terreuse en monotrace. Dédé, le V4 le plus connu de la région est là devant moi. Avec son petit train, et sa tchatche, surtout quand j’arrive à sa hauteur. Je le prends en photo de face puis de dos et je le lâcherai quelque peu, sans le vouloir, sur le dernier chemin de terre et surtout sur la route bitumée de retour sur le parc.

 

 Dédé, après le marathon de Paris, toujours vaillant!

 

Emma, la femme de Dédé est là, toujours là, attendant son mari. Il n’est pas loin derrière, lui dis-je. L’arrivée est (déjà) là. Vincent. Le ravitaillement. Dominique Lecornu, président de Védas Endurance, Louis Barbiero, de Sète….bref tous les habitués, que Dédé connaît bien lui aussi et vient rejoindre après son arrivée. Je ne traîne pas trop. L’ombre reste un peu fraîche, comme le vent.

Un peu frais à l'ombre, mais la soif est là pour tous

 

La chaleur de la voiture est la bienvenue.

Le soir, le classement est déjà sur Temps Courses. Je serai 85è sur 132, en 41mn47. 10km/h pile poil. Pas trop ridicule mais limite en-deçà de laquelle je commencerai à vraiment m’inquiéter sur un tel parcours. Dimanche prochain, pour la Pentecotaucap, c’est deux fois Mèze (15km), avec la partie terminale en trail sur le mont St Loup. Autre paire de manches !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran