Récit de la course : 3 jours de Chartreuse - Chartreuse Maratour 2013, par Sprolls

L'auteur : Sprolls

La course : 3 jours de Chartreuse - Chartreuse Maratour

Date : 11/5/2013

Lieu : St Pierre De Chartreuse (Isère)

Affichage : 882 vues

Distance : 45km

Matos : Mizuno Cabrakan

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les 3 Jours de Chartreuse, vivement le printemps !

http://benjiscrazy.over-blog.com/article-les-3-jours-de-chartreuse-2013-vivement-le-printemps-117731790.html

Gros week-end pré vacances en Chartreuse avec les 3 Jours de Chartreuse organisés par la station de trail de St Pierre de Chartreuse et Raidlight. Sur les 3 jours, je vais me contenter des 2 derniers, zappant le kilomètre vertical du jeudi. Au programme d’un vendredi à la météo bien bouchée, un parcours avec 6 spéciales différentes à courir : 250m sur une piste en herbe plate puis 500m toujours à peu près plat, de quoi mettre le cardio et les jambes au taquet d’entrée ! Je réussis à me gameler après seulement 20m sur le 250m… J’ai pas dû faire un temps canon... 3ème spéciale : une boucle de 2500m avec 120m de dénivelé positif façon warrior avec fanchissement d’arbre tombés pendant l’hiver, traversée de torrent voire remontée de torrent qui déborde dans le chemin, bien gonflé par la fonte de la neige présente encore massivement sur le haut du massif. C’est pas qu’on ait bien chaud mais ça semble suffire. Un peu de mal dans la montée, les cuisses prises par l’acide lactique. J’ai aussi un doute sur le chemin un moment mais je fais une bonne descente finale sur terrain glissant.

4ème spéciale : une montée de 100m de dénivelée, d’abord roulante puis bien raide sur le final pour arriver dans le village. Le format oblige à tout donner dans la montée raide, ce qui fait mal, très mal aux cuisses ! Je commence à me dire qu'elles ne vont pas être bien fraiches le lendemain ! 5ème spéciale : une boucle de 2km avec une montée assez raide de 150m de dénivelé et une descente assez casse-gueule et glissante comme j'aime. C'est sans doute l’atelier que j’ai le mieux réussi. Enfin, 6ème spéciale pour terminer: une espèce de sprint en côte : 40m de D+ en à peine 200m droit dans une pente herbeuse. De quoi s’achever en beauté ! Je suis agréablement surpris de ma 7ème place sur ces parcours à bloc qui ne correspondent pas vraiment à l'effort que j’affectionne le plus. Sans doute le bénéfice de la fraicheur, la plupart des concurrents ayant déjà le kilomètre vertical de la veille dans les jambes.

Après une soirée entre amis à Grenoble avec Pierre-Marie, Julia, sa mère et leurs 2 filles pour recharger les batterie, il faut remettre le couvert sur un parcours modifié à cause de la neige. Au GPS j'aurai 46km et 2700m de D+, donc le repli est aussi costaud que l'original ! Plusieurs petites montées sur la première moitié éviteront de grimper trop haut sur des chemins pas encore praticables. Cela dit la boue sera bien présente notamment pour les descentes. Il faudra attendre la montée vers la crête du Charmant Som à la Pinéa pour « goûter » au plaisir de la neige avant la longue redescente vers St Pierre.

Au petit matin, la météo est moins pourrie que prévue. Beaucoup de nuages mais les sommets sont relativement dégagés par rapport à la veille, ce qui permet de profiter un peu du magnifique cadre du massif de la Chartreuse. Par contre il fait frais et je décide de partir en manches longues avec la veste dans le sac. Le téléphone restera au sec vues le risque de pluie donc pas de photos cette fois.

8h et le départ est donné pour un petit peloton d'environ 150 coureurs avec pour commencer une petite boucle dans St Pierre pour étirer le peloton. Je suis plutôt devant mais dès la première montée raide, je préfère marcher d'emblée et un contingent de coureur passe devant moi au petit trot. Je me retrouve à l’arrière d’un groupe d’une dizaine de coureurs emmené par Christophe Jacquerod qui s’étire petit à petit. Mais à la bascule, je profite d’une descente bien glissante et technique  en bordure des pistes de St Pierre pour doubler tout le monde ! Dès que ça monte à nouveau, rebelote, je me fais dépasser par plusieurs coureurs que je reprends à la descente. Ça va durer comme ça jusqu’à la fin de la boucle dans le vallon du Couvent de la Grande Chartreuse (nous passons juste à côté avec une jolie vue sur les toits du couvent) et son ravitaillement après 20km de course. Nous sommes à peu près groupés entre la 5ème et la 9ème place à ce moment, les 4 devant ont déjà pris une bonne avance il semble.

Vient le morceau de choix du parcours, une longue montée de 1000m de dénivelé vers les crêtes sous le Charmant Som. Mes descentes un peu rapides du début de course se font sentir, les cuisses sont dures et en plus, ça devient une tradition, je me rate une bifurcation, perdant 1'30 environ. Ma montée est laborieuse et un coureur revient de l’arrière et finit par me passer dans la portion finale de l’ascension à travers des dalles de calcaire où la neige devient très présente dans un univers minéral. Le passage est très chouette mais je suis bien cuit et j’ai un peu de mal à bien apprécier.

La portion suivante est encore très enneigée sur les crêtes menant à la Pinéa avec une succession de petites montées/descentes. Je ne me sens toujours pas au top mais j’ai quelques coureurs en point de mire, qui me montrent que je ne suis si mal que ça par rapport aux autres, et plus personne derrière (je suis en 9ème position à ce moment). ça me permet de garder une motivation à ne pas trop lâcher. La neige nous accompagne jusqu’en dessous du Col de Porte. J’arrive finalement à rejoindre les coureurs devant dans la descente et me retrouve dans la partie finale avec Nicolas d’Angers avec qui j’avais échangé quelques mots plus tôt dans la course. Nous finissons ensemble la course à la 6ème place ex aequo après une dernière petite montée, celle de la spéciale 4 de la veille, pour rejoindre le centre du village. Julia et Pierre-Marie m’ont fait la surprise de venir assister à l’arrivée avec leurs 2 filles, malgré la météo bien fraiche et pas franchement agréable, ce qui fait bien plaisir pour clôturer ce gros week-end que mes cuisses ne vont pas oublier de sitôt ;) En tout cas l'épreuve est bien sympa avec son format original, plutôt intimiste (mais la météo n'incitait pas aux grands rassemblements de foule !) avec des parcours bien tracés vues les conditions. A noter le chouette clip  sur le site des organisateurs qui donne une bonne image des conditions de course et du terrain varié.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran