Récit de la course : 3 jours de Chartreuse - Trail des 2 Soms 2013, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : 3 jours de Chartreuse - Trail des 2 Soms

Date : 11/5/2013

Lieu : St Pierre De Chartreuse (Isère)

Affichage : 1362 vues

Distance : 24.5km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un sacré parcours de repli !!!

 

Un sacré parcours de repli !!!

 

 

Nous voici aujourd’hui à Saint-Pierre-de-Chartreuse, haut lieu du Trail entre Grand Duc et autres trails de renom dans ce terrain de jeu ! La météo n’est pas de la partie, ni l'affluence, puisque nous sommes 197 coureurs au départ avec peu de têtes connues ?! Sans doute du fait du pont de l’Ascension, qui fait que beaucoup de non-locaux participent à cette course dans le cadre des 3 jours de Chartreuse Raidlight.

Au départ je distingue néanmoins :

-       L indien, fidèle au poste

-       Benoit Laval

-       La Corne de Chamois

-       Didier 07

-       Campingou ex-run4caillettes

-       Le Berger Allemand

-       Le petit Kenyan Blanc, sacré client…

Et… C’est tout ! Cocasse donc…

Il y a 6 jours nous courrions le Trail du Malpassant, objectif personnel pour ma part. Mais ici je veux faire bonne figure face aux Didier même si leurs récentes performances stratosphériques m’ont fait peur…

Etant donné la neige en abondance, c’est le parcours de repli auquel on a droit… « Cool » me dis-je… Sauf que ce parcours de « repli » fait 23 kilomètres ! Ah ouais !

Et dans un temps chargé de gros nuages blancs, d’humidité et un poil frisquet, le départ est donné. Et surprise, on part à droite cette année !!!

Je vois devant les Didier quasiment sprinter sur le côté pour rejoindre la Corne, ok… Ce ne sont pas les méthodes de LHDT que de partir à fond, je vais donc à mon rythme faire ce 1.2 km de chauffe qui permet d’étirer efficacement le peloton avant le premier single !

Premier single où le Kenyan Blanc me mitraille avec une charmante blonde à nattes à short rose, j’adore !! Vive le Trail

Sauf qu’on ne suit pas le single comme l’an passé... Non... On continue la grimpette… Et quelle grimpette !!! On est sur le sentier du kilomètre vertical, c’est dire ! PAM ! Digne de la montée du Malpassant, mais à froid, bordel…

Je reprends le Berger Allemand qui me semble un peu plus lourd que moi, mais les singles pentus qui suivent me sont compliqués… Mon short rose a filé avec ses 38 kilos, derrière je contiens un groupe dont une autre blonde qui finalement me dépasse avec un « pardon » prononcé avec un charmant accent italien. Dur pour le BouK. 12 minutes au kilomètre, ça ne défile pas beaucoup.

Et de nombreux trailers prennent l’intérieur des virages voire même les raccourcis pour dépasser. Autre vision ridicule, un traileur qui ne veut pas se laisser passer et qui relance, blocage derrière ! Ils sont à 3 à se bloquer dans le virage, tant mieux pour moi mais dommage pour eux ! Et l'esprit... Triathlètes ?!

Enfin on en termine de cette bosse… Mais pas de répit, s’ensuit une descente en pleine piste de ski, sous le télésiège, plein de BOUE ! Sans rire, un coureur sur deux doit se vautrer dans cette pente sans végétation et blindée de boue. Perso je fais ma pause pipi de la peur, 30 secondes de perdues mais ça fait du bien.

Puis c’est un long faux plat montant, j’accroche une V1 en bleu raidlight mais elle file bien trop vite… Et derrière je le sens qu’il y a encore du monde. C’est le paradoxe du BouK sur cette course : je suis loin d’être réputé pour mes départs, qui en général sont à faible allure, mais là ça fait 50 minutes de course dont 35 minutes à me faire dépasser par des groupes entiers ! Bon…

Nous arrivons au Col du Cucheron, déjà 500m de D+ dans les pattes, le KB est là (il a attendu le Bouk c’est sympa !). Col du Cucheron… Il y a un an j’étais là, fringant, à filer avec la Corne et le KB ! Souvenirs et sourires

Où diable vont-ils nous emmener maintenant ? OUF a priori on ne prend pas la terrible montée du Grand Som, non, nous rejoignons une piste carrossée 4x4 en montée. Me voici dans un groupe de 3 avec un all-black et un blanc à bâtons. 3 techniques différentes d’ailleurs, je suis en petite foulée sans m’arrêter (rappel de l’adage : marcher c’est mourir). Mr bâtons monte en marche rapide et le all-back alterne marche et relances.

Au loin je constate pas mal de coureurs, mais au loin seulement… SAUF QUE, accrochant mes deux zozios je me dis qu’au moins nous faisons le trou avec derrière. Et je ne lâche pas, à courir courir courir malgré le yo-yo avec les deux autres.

Jusqu’à ce qu’on arrive à un lacet, et mince je me retourne. Un autre all-black nous a remonté, mais surtout un gars en bleu 1m70.5 me dépose et file. Grrrr. Mais je m’en sors bien en les accrochant tant bien que mal, tandis que mes comparses traînent un peu la pâte.

Puis… A nouveau la descente ! Mais trop mal au bide, cette fois je les laisse passer, j’ai 50 secondes pour dire bonjour à Dame Nature, ça passe mais j’ai perdu le contact avec devant !

Et c’est une sacrée descente finalement, que je fais avec deux gars, jusqu’à ce qu’une nana en jaune nous dépose tous les 3 ! Troisième nana qui fume le Bouk aujourd’hui, qui plus est en descente, NON !

Et je l’accroche ! Même si elle parait aérienne ( !!!) alors que j’enchaîne grande foulée et use de toute ma technique pour rester au contact ! Coup de bol nous arrivons à une rivière à traverser, je fonce dans le tas et reprend un peu d’air, mais pas longtemps…

Une grosse descente donc, qui nous amène à la route menant à Saint-Pierre ! Kilomètre 11, déjà 1h22 de course !

Innovation, nous rejoignons le parking du monastère via un single à flanc de montagne ! Toujours avec Miss Yellow. Et nous croisons les coureurs du Maratrail, devant lesquels je m’écarte à chaque fois ! J’entendrai un merci une fois sur trois, et encore ! Ca devait être les premiers…

Cette montée avalée, nous voici au ravito. Je prends un verre de menthe et repars… Ca (re-)monte. Mon KB est là, ça fait plaisir ! On me pointe 90ème (mais sur le coup j’ignore le nombre de participants). Et c’est reparti pour une ascension en mode rando++. Miss Yellow est plus haut. Une Miss Blue m’a dépassé lors du ravito et elles montent ensemble. Moi je suis avec un gars qui me demande si c’était le ravito du kil15 (euh, j’ai 12 à ma montre !!!).

Bien compliquée cette montée. Enfin… On double un gars en noir qui souffle plus que nous, c’est déjà ça. Puis ça s’éclaircit en sortant de la forêt… Il doit y avoir 15 coureurs dans mon champs de vision dont Miss Yellow et Miss Blue. Put*** on est 200, je pourrai gagner 15 places là… Mais impossible de faire la jonction. Hormis une nana et un mec sauf qu'ils sont sur le maratrail en fait. Et derrière moi le néant… Je suis donc en queue, tout au bout d’une cassure !



Et voici que nous déboulons au dessus du Monastère de la Grande Chartreuse ! C’est splendide ! Et la descente fait du bien ! Miss Blue a filé, je ne vois plus que Miss Yellow et deux piplettes à bâtons ! Et ce faux-plat descendant laisse finalement place… A une nouvelle montée !!! Mais y’a combien de D+ aujourd’hui ???

Une fontaine sur la droite, je fonce boire 4 gorgées d’eau glacée. Et je continue l’effort… Je reprend un jeune avec t-shirt planfay, tandis qu’un costaud me passe… « Costaud »… Car il est en petites foulées le fou, dans cette côte interminable !

Nous arrivons à un carrefour, km16, qui indique la direction de deux cols. Va-t-on monter ces deux cols et basculer sur Saint-Pierre ? Ou faire tout le tour du vallon ? Et bien ce sera le tour du vallon ! Enfin ça redescend, descente bitumée sur le moment : j’allonge enfin, reprend Miss Yellow que je ne reverrai plus, puis un yellow v1 que je voyais depuis le kil6, puis mon costaud !

Une autre course démarre !

Mon costaud s’accroche quand même, et nous filons. Puis retour dans la forêt, je sue, c’est inhabituel mais c’est l’humidité ambiante. Et surtout je fais gaffe, car qui est le champion pour se perdre ?!

Nous rejoignons un gars en orange pétri de crampes, il repart à nos côtés, et finalement le costaud me passe ! Je reste au contact mais ne le reverrai plus... Cependant, hormis lui je ne me ferai plus doubler, bien au contraire…

Et je déroule mais sans savoir si les « repris » sont sur le Maratrail ou dans ma course. On rejoint la route, ça remonte et s-u-r-p-r-i-s-e, il y a mon short rose !!! Que fait-elle donc là ? Elle qui m’avait lâché, moi et l'italienne dès les premières pentes du km vertical ? Au moins ça me donne le peps pour continuer de courir alors que tout le monde marche (car il y a du monde d’un seul coup) excepté mon costaud plus haut !

Et nous voici de retour au ravito ! Une bouchée de pomme, un verre d’eau et je repars. Coup de chance : tous se sont « vraiment » arrêtés au ravito, et personne ou presque n’est reparti dans mes basques !

Nous rejoignons le single de montée mais cette fois en mode descente boueuse. Kein problem, je songe à ce moment-là plus à préserver ma position par rapport à ceux de derrière plutôt que de gagner des places ! Et pourtant… Je devrai être plus optimiste

Le single me permet d’en reprendre 3. Retour à la route, à nouveau dans un groupe, de 4 cette fois-ci. (Heureuse) surprise, on ne descend pas à la rivière comme l’an passé. On la traverse via un pont et petit coup de c**. Le leader du groupe fait l'efort de courir, le dernier lâche et je me retrouve avec « panta-court » que j’ai aussi beaucoup vu sur la course !

Sommet de la bosse on bascule, et là, je SAIS exactement comment est le dernier kilomètre et demi ! A la relance je vais vite chercher le leader et le passe. Je rentre dans Saint-Pierre, seul. Le bénévole me fait « allez tu peux encore aller en chercher 2-3 » la clope au bec ! Mdr !

On rejoint le chemin à gauche après le pont. Coup de c** mais je force histoire de lâcher le dernier contact visuel avec ceux de derrière. Ca c’est fait, la chasse (éventuelle) reprend.

Je reprends un coureur sur le plat qui suit, et surtout, qui vois-je en point de mire : Miss Blue ! ALLEZ

Sauf qu’elle avance… Mais la tactique est toute trouvée : faire la jonction avant l’ascension finale vers Raidlight, grimper la montée à son rythme et filer sur les 200 derniers mètres bitumés !

La voici cette dernière ascension… Et finalement je passe ! Et bonus final, les 200 derniers mètres bitumés voient un bonhomme à l’agonie que je dépasse (on a un dossard non ?!). Et à quoi ça tient, ces efforts font que je termine 67ème... soit le dernier de la page 1 sur 3 du classement final, un symbole non ?! :-)

3h03 de course. Et quelle course : galère avec ce D+ qui est somme toute assez important au final, et le D- pas facile à appréhender avec la boue !

Mais surtout un dénouement de course étrange, avec ces trains de trailers qui me déposent en début de course, et une bonne quinzaine (20 ?) de positions de glanées dans les 20 dernières minutes, donc 3 nanas sur les 5 qui m’avaient dépassé !

On ne traînera (hélas) pas sur place, car il fait vraiment frisquet, et ce sera pique-nique en intérieur !

 

Un petit mot habituel pour les bénévoles et signaleurs qui ont du se cailler… Pour féliciter Little KB pour son podium... Ainsi que les Didier qui m'ont mis chèrement à l'amende aujourd'hui... Et un petit bémol sur le ravito d’après-course inexistant !!! Dur !  

7 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 11-05-2013 à 23:15:16

Inexistant, on est d'accord pour le ravito
"Attention c'est du jus de pommes de dégustation, vous avez le droit d'en avoir le fond d'1 verre de sirop et pas plus"

Sinon un peu déçu par le parcours qui par rapport à l'an passé était bcp plus aérien => Faute à la neige et à ce temps pourri qu on se coltine depuis 2 mois

En esperant que l'an prochain, nous puissions avoir le droit de faire le gd som ou le chamechaude

Commentaire de golf 38 posté le 12-05-2013 à 09:49:07

Bon , bin moi aussi j'étais au départ du "petit" parcours mais on ne s'est pas vu !!!! Faut dire qu'on ne courre plus dans la même catégorie ! J'ai fini 30' derrière toi et j'en ai bavé terrible !Comme "petit" parcours on a été servi .... moi je m'étais inscrit pour 18-19 km maxi .... par pour 23-24 km ! Bravo pour ta belle course .... et pour ton récit !
Un petit mot sur l'organisation que je trouve "légère" par rapport à ce que ça pourrait être ... c'est "tristounet" ça manque d'ambiance ( l'arrivée dans un coin de la place manque d'envergure , les ravitos plus que léger, etc) Bon , c'est vrai que c'est l'organisateur qui parle , je suis peut être un peu trop perfectionniste !!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-05-2013 à 12:31:39

Comme toi Golf, j'étais mentalement ok pour 18-19 kms, et quand j'ai entendu 23 kms je me suis dit "ah ouais... Quand même !" !
Le petit mot sur l'orga, ben c'était comme l'an passé donc pas de surprise... Même si c'est bien dommage et ça contraste avec la beauté du coin !

Commentaire de Byzance posté le 12-05-2013 à 10:13:23

Mais comment fais-tu pour avoir déjà terminé ton CR ? Il manque juste les photos des différentes miss "couleurs" ...
Bravo, à toi : tu ne lâches jamais rien !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-05-2013 à 12:29:35

Ben c'est surtout parce qu'aujourd'hui il faut en pondre un autre ! Merci pour le compliment, les miss il faut les voir en vrai, miam miam !

Commentaire de Fufanerunner posté le 12-05-2013 à 20:51:35

Bravo pour ta course et ton CR.
J'y étais aussi, en mode cool re-découverte du trail, résultat: 3h49 et 161ème...Presque dernier de la page 3 ;-)

Et pour le ravito d'après course moi j'ai eu avec le dossard un bon pour un repas et je me suis tapé une bonne tartiflette dans la salle des fêtes !!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-05-2013 à 08:28:52

Salut Fufanerunner, alors c'est peut-être ça l'explication, tout le monde était dans la salle des fêtes !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran