Récit de la course : Trail des Lavoirs - 64 km 2013, par freethunder

L'auteur : freethunder

La course : Trail des Lavoirs - 64 km

Date : 21/4/2013

Lieu : Chevreuse (Yvelines)

Affichage : 661 vues

Distance : 64km

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma premiere course de plus de 50 km, Gloupsss j'ai peur :)

2eme course de l'année :

Le trail des lavoirs -> 65 Km et 1400m de D+
- 1 boucle de 23 km
- 1 boucle de 14 km
- 1 boucle de 28 km
Objectif : Juste finir Rigolant

Temps maximum 10h00 selon les barrières horaires. Ce qui donne une moyenne de 6,5 km/h

Dimanche matin, Réveil 4h15.
Petit dej, lait, 2 pain au chocolat et une banane.
Départ 4h45 direction chevreuse -> 1h de route.
La journée commence pas très bien. Flashé à 60 au lieu de 50. Ahhh ca mfou les boules....

Bon arrivé sur place, il y avait plusieurs parking possible mais je ne savais pas lequel prendre. J'en loupe un, je continue ma route et par chance, je tombe sur THE parking ou se trouve le PC course.
Trop bien. J'aurais ma voiture, juste à coté de chaque ravitaillement. Langue tirée


J'arrive à 5h45. Parking blindée de voiture, mais pratiquement personne. Je vais chercher mon dossard, pas de queue. Tout va bien.
6h00. J'ai mon dossard, je reste un peu au chaud. Oui il fais quand même 2° degrés

Je commence a me préparer doucement, je vérifie mon sac 12 fois  Et au dernier moment, je décide de pas prendre les bâtons. Car je n'ai vu personne en prendre.
Je fais le mouton, je fais comme tout les autres. On verra bien.

Ma tenue :
- T-shirt technique
- Coupe vent en goretex
- Une paire de gant
- Mon petit foulard à tout faire.
- Mes bas de compression mais que je baisse jusqu'au cheville pour commencer
- Mon petit serre genou pour une éventuelle crise de mon tendon rotulien.

6h30 début de briefing mais il faut faire un tour au WC. Je ressors juste pour entendre la fin du briefing. Je demande confirmation que nous repasserons ici a chaque boucle.
Ok cool, je pourrais laisser mes affaires dans la voiture pour les ravittos.

6h45, on pars a pied, direction le départ qui se trouve tout en haut de la ville. Et je peux vous dire que ça monte bien !

6h55 : On est au beau milieu d'une citadelle avec une énorme porte. Quelques 250 coureurs attende le départ.

7h05 : 3 2 1 Partez.
Voila le départ est lancé, pas de bordel, tout le monde part doucement.
On quitte rapidement la ville, pour la foret avec un super levé de soleil. C'est magnifique.
J'en profite pour regarder le paysage ce qui engendrera une belle gamelle à cause d'une pierre. Sans déconner qui a foutu une pierre en pleine foret.

Bref, pas de bobo, mais je me dis que ça sera la dernière, je serais vigilent maintenant.

Alors je me suis fixé 3 consignes de courses :
- Mon rythme cardiaque ne devra pas dépasser les 160 plus de 5 minutes d’affilée.
- Ma vitesse moyenne sur 10 km ne devra pas passer 10 km/h soit 6 min au kilomètre.
- Toutes les côtes se feront en marchant même si je le sens bien. Je me forcerais à marcher pour pas taper dans les cuissots.


Les 10 premiers kilomètres se passent bien. Ça monte et ça descend tranquille. Pas de grosse bosse ou de grosse descente.
Résultat un métronome.
-> 10 km en 1h00 et 39 Sec. avec un pouls à 160. Je suis bien à ce moment la.

Reste 13 km pour finir la première boucle.
J'ai les écouteurs mais pas de musique pour le moment. Je préfère entendre la foret et le bruit de mon souffle.
Les positions commencent a se figer. Les costauds devant et les autres après. Je pense me situé dans la fin du 1er tiers des participants.
Je finis ces 13 km avec un petit groupe de 5 6 personnes dont 2 filles.
-> 20 km : Timming OK. 2h00 et 54 secondes

Donc toujours sur ma moyenne de 10 km/h et mon poul à 160. Tout va bien. Aucun douleur pour le moment.
Ma potion magique a base d'eau, maltodextrine, sodium, potassium et sirop de fraise fonctionne a merveille pour le moment.
Je n'ai pas beaucoup bu sur cette première boucle. J'ai manger une petit barre chocolat, noisette.
Ça me va pour l'instant.

Sur la fin de la boucle, je fais la causette avec un gars, et on finis ensemble cette première boucle.

Hop, on arrive à la fin de la première boucle.
On longe un petit ruisseau, c'est super sympa. Et zou on tombe sur le ravitto.
N'ayant pas beaucoup bu. Je décide de ne pas refaire le plein. Il n'y a que 14 km sur la deuxième boucle.
Je mange un peu de tout sur place, carré d'orange, chocolat, saucisson, cacahuète et re carré d'orage.
Arrête express de moins de 3 minutes.

C'est reparti pour la deuxième boucle, qui sera courte et pas très pentu. Il annonce 200m de D+
Effectivement c'est roulant. Je rejoins mon compère au bout d'un kilomètre.
On fera cette boucle quasiment cote cote.

Un petit coup de moins bien entre le 20 et 30 km. Sans avoir augmenter la cadence, je trouve mon cardio un peu haut. Régulièrement à 170.
Je m'attendais a ce coup de mou et j'avais prévu de prendre un gel (effet express) au 30 km.
Gel OK, on attend l'effet express avec impatience Incertain
-> 30 km : 3h03 de course

Toujours sur ma moyenne à 10 km/h compte tenu de mon arrêt de 3 min, je suis bien. Le poul un peu plus haut sur le dernier 10 kilomètre.
Mais voila, les kilomètres passent et le poul redescend doucement à 160.
Pour l'instant la carrosserie tiens. J'avais pas trop de crainte, car depuis 2 mois je faisais cette distance une fois par semaine le soir après le taff, donc confiant.

Sur cette deuxième boucle on finis par croiser les 1er qui repartent vers la ravitto. Effectivement on joue pas dans la même cours. Ça cavale sec
Voila, on arrive au bout de la deuxième boucle.

Je finis encore avec mon compère du jour.
Bon cette fois, on fera une pause plus longue.
Je pointe, mange 2 3 bidulles et zou direction voiture.

Voila, je vire le coupe vent, je change de t-shirt et de chaussette.
Je vide mon camel-bac et je m’aperçois que j'ai à peine bu 1 litre....
Je remet de l'eau et mon mélange fraise + boisson énergisante.
je refais le plein de barre et j'en rajoute un peu au cas ou.
On est bon Cool

Je retourne au ravitto pour manger encore 2 3 trucs, tuc, saucission, carré d'orange, un coca, et cacahuéte.
Voila, je suis paré.
Résultat une pause de plus de 10 minutes.
Le plus dur est à venir.
Dernière boucle de 29 km et plus de 700 m de D+ sans ravitto.

Pour le moment pas de grosse douleur.
C'est parti. Et la tout de suite on se met dans le bain. Une cote bien sévère qui casse directement les cuisses. Elle pique méchamment. Pas super longue mais vraiment très pentu.
Dur de relancer dernière pour repartir en courant.
Ça commence à être dur (déjà)...
-> 40 km : 4h21. en cumulant mes 15 min de pause de la boucle 1 et 2.

Je commence a descendre sous la barre des 10 km/h et tant mieux, je pouvais pas garder ce rythme tout le long.

45 km : Ça commence vraiment à piquer les cuisses, pas beaucoup de côtes, mais par contre, quand y'en a elle rigole pas. Les deux bras sur les genoux et on pousse. C'est vraiment pas beau à voir mais super efficace.
Bon la je m’aperçois d'une erreur. (grosse erreur). Mon mélange, eau, malto, fraise qui était pile poil. Ne me convient plus du tout. Je suis ecoeuré de la fraise. J'en veux plus. Je suis à la limite de vomir à chaque fois. En plus il fais de plus en plus chaud, du coup le mélange chauffe aussi.
Je n'arrive pas à m'hydrater. Je ne rêve que d'eau pure et fraiche, mais je n'en ai pas. Ça va être dur très dure.

Ormis mon eau, ça tire, mais ça ne coince pas. Je n'en reviens pas que je sois toujours en train de courir. Lors de mes 2 derniers test sur 50 km. Passe les 40 km. J'alternais déjà course et marche même sur le plat.
La je ne marche que dans les cotes. Je suis vraiment content mais ça me fais peur. ne serais-je pas partis trop trop vite....
J'arrive au 50 km dans un temps canon (pour moi)
-> 50 km : 5h33.

Juste 30 minutes de mieux qu'a l'eco-trail et pourtant cette fois-ci il me reste 15 km.
Ça y est dans ma tête, je le sais, c'est gagné. Les barrières horaires qui me faisait si peur, sont très loin derriére moi. je m’étais fabriqué un pense bête pour pouvoir les gérer. Mais la c'est bon 15 km même si à partir de maintenant, je finis en marchant à 5km/h de moyen. J'en ai pour 3h, or j'ai une marge de 4h30 pour finir dans les temps.
C'est bon le moral est au beau fixe, mais la machine commence vraiment à tirer.

Je commence quand même à baisser le rythme et la je dois mon salue à une fille. On papote un peu dans une côte. Elle me dis qu'elle vient d’enchainer en 6 semaine 3 courses de + de 50 km. Je dirais qu'elle a entre 35 et 50 ans. La marge est importante car avec la fatigue, on ne sait pas trop.
Bref, on papote du coup, je la suis, oui, je la suis et pas l'inverse Clin d'œil

Sur le plat, elle pars un peu, mais avec ma taille, je la rattrape dans les cotes.
C'est dur, très dur, les cuisses souffres, je commence à avoir vraiment mal dans le bas du dos. Et Soif toujours soif. De l'eau fraiche. Je me retiens même de ne pas piquer une tête dans un ruisseau.
C'est vraiment jolie, des gens picnic.

Je m'accroche a cette dame. pendant 7 ou 8 km. Puis je lâche prise.
Encore 8 km, 7 km, 6 km et 5km.

La direction de course nous avait promis une surprise, ah oui une surprise.
On nous oblige a passer dans une canalisation d'eau. Je me revois lors d'une journée entre pote à faire les zouaves dans la gadoue et la merde
Un tuyau d'une 10 de m qui au final se fera juste accroupie.
Voila, on passe de l'autre côté de la route et peut-être qu'au final, cela aura été bénéfique pour moi.
Je retrouve un peu de jus. Peut-être que les étirements forcés par ce tuyau me remette bien. Enfin bon je me comprends :)

Voila les derniers 5 km. J’appréhende qu'il n'en reste que 5km. Souvent les distances de courses sont plus ou moins respectés. Et je peux vous dire qu'1km de plus, c'est 1 putain de km de plus Surpris

Mais la non, je reconnais la fin du parcours et surtout j'entends la sono de la ligne d'arrivée. Voila, je reprends sur les 2 derniers km une 10 de personnes sans pour autant accélérer, mais je finis entre 9 et 10 km/h de moyenne.
Juste une petite pause au dernier 500m car mon genoux m'a fais un bug. Et hop je repars de plus belle. Je finis avec un gars de mon age.
Lol

Voila, je passe la lignes sous les applaudissement. Il y avait de l'ambiance et du monde, C'est toujours sympa.
On m'annonce 48éme ? Je n'y crois pas...

Bon au final ça sera 55éme sur 171 arrivants et 19 dans ma catégorie mais ce qui est bizarre c'est qu'il y a beaucoup de vétérans que de senior devant moi.
Impressionnant...

Voila, Je me jette sur les verres d'eau. AHhhhh, de l'eau fraiche, un bonheur si simple... A noter dans mon cahier d'experience course ;)

Je me couche, pose, m'affale, ce que vous voulez mais je me repose pour de bon sur l'herbe en plein soleil. Le pied.

Au final, pas une seule crampe. Je reste un bon 15 min dans la voiture pour voir si je suis en état de conduire.
Ca l'air d'etre bon.
Zou direction maison ou j'arrive à 16h00.

J'ai mal au cuisse et au dos, mais je ne suis pas completement mort. Je suis content, trés content de moi.
Un temps que je n'imaginais pas.
J'étais partir pour faire 8h00, et encore j'y croyais pas trop.
Donc voila, je viens de passer un nouveau palier. 65 km
Je voulasi faire l'ultra de la cote d'or en juin, mais je commence a me demander si c'est pas un peu trop tot.
Je vais reflechir ces prochains jour et peut etre remplacer le 105 par une deuxieme course au alentour de 65 70 km avec un peu plus de D+
Je ne pense pas etre pret pour passer les 100 km.

Voila, au moment ou j'écris ce récit. J'ai un putain de mal sous la voute plantaire gauche.
Byzarre, je n'avais rien hier.
Donc repos au minimum 1 semaine et reprise trés trés douce.

 

Va vraiment falloir que je passe ma timiditer pour venir à votre rencontre et prendre ma casquette kikourou ;)

6 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 22-04-2013 à 18:02:33

Récit super détaillé ! On sait tout de ta course !!! Bravo.

Il ne faut pas avoir peur de venir nous voir avant ou après la course! Facile, j'avais ma casquette rouge sur la tête avec mon pseudo dessus. ;-)

Caro

Commentaire de ejouvin posté le 22-04-2013 à 18:18:20

Super, bravo, trop bien ton récit et ta course.

Faut vraiment que l'on soit malade pour se lever à 4h du mat pour aller faire une "promenade" dans les forêts.

Cela a du être génial pour toi de franchir la ligne sous les applaudissements. Faudrait voir sur le profil de ton cardio (si tu as) si il n'y a pas un pic émotionnel sur la fin ;)

Commentaire de PhilippeG-570 posté le 23-04-2013 à 09:36:00

Merci pour ton histoire freethunder qui m'a fait bien rire ;-)
Bon, tu commences mal toi: 2 pains au chocolat avant de courir ?
C'est pas bon le gras pour la course: ça ne sert qu'à te rassurer...
Pis tu allumes un radar après, alors j'ai eu peur que ton récit tourne à la catastrophe mais heureusement tu te rattrapes très bien dès que tu cours !
Félicitations pour un débutant, tu froles l'entrèe dans l'ultra...
Fonces.
@+

Commentaire de Sabzaina posté le 23-04-2013 à 20:17:09

Très agréable à lire ce récit, merci. Et quel chrono !

Commentaire de francois 91410 posté le 23-04-2013 à 21:09:29

Merci bcp pour ce récit très intéressant pour ta gestion de course.
Pour moi, un seul point à améliorer pour ta prochaine sortie : aller voir les gars qui ont une casquette rouge ou un buff kikouroù sur la tête ! on aurait ainsi pu faire connaissance ;-)
Bonne récup

Commentaire de freethunder posté le 24-04-2013 à 10:40:51

Merci pour vos messages. (je frole l'entrée en ultra) C'est mon but effectivement :)

Aujourd'hui, je commande mon buff kikourou ;) comme ca plus d'excuse ;)

Par contre pour la course, je crois qu'il y a une assez longue pause qui commence, toujours de grosse douleur sous la voute plantaire. Je boite sec. Je n'ai pourtant eu aucune douleur durant la course et la fin de journée de dimanche. Par contre depuis lundi matin. Ça tire fort dés que j'appuie dessus. Tendinite ou je ne sais quoi.
Je soupçonne mes chaussures "trabucco" 13 qui était sur la fin de vie.

J'ai attendu 3 jours, mais ça ne passe pas. Donc rdv chez le medecin pour voir ce qu'il en est... Ca m’embête je commençais à avoir de bonne sensation.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran