Récit de la course : Semi-Marathon de Nimes 2006, par Pasqui

L'auteur : Pasqui

La course : Semi-Marathon de Nimes

Date : 1/5/2006

Lieu : Nîmes (Gard)

Affichage : 1447 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi-Marathon de Nîmes 2006

Semi Marathon de Nîmes, 14éme édition, 01 Mai 2006. Mon deuxième semi. Le premier, un souvenir gâché par une blessure …je l’ai fait y a 3 ans. Je m’étais entraîné pour faire moins de 1h40, mais malheureux lors de mon dernier entraînement, je me suis fait mal au genou. J’ai prié pour que ça aille mieux le jour J, mais rien n’y a fait, la douleur est apparu dès le premier kilomètre. Je ne me suis pas arrêté et j’ai fini tant bien que mal. Pas trop déçu par mon temps avec cet handicap (1h43) mais déçu qd mm… Après ce semi, j’ai dû arrêter de courir un peu plus d’un mois, je m’étais bien abîmé. Pour ce deuxième semi, j’espère taper dans les 1h25-1h30.

Tout a commencé donc un certain lundi 01 Mai 2006 à 6h30. Je me lève, je suis en pleine forme (ça sert à quelque chose de se coucher tôt la veille ). Je pars de chez moi 7h50 avec mes parents qui se sont également inscrits au semi. On arrive à 8h15, y a déjà beaucoup de monde, le beau temps est au rendez-vous, il fait frais, pas de vent (ouf !), les conditions idéales pour passer une super matinée en compagnie d’environ 1000 coureurs. Je retrouve un ami (Jérôme) plus âgé que moi (j’ai 21 ans, lui je crois 39 ans), on avait sympathisé sur un cours de tennis. Il m’a dit que ces temps-ci, il tournait pas très bien et compte le faire en 1h27-1h28. Sa meilleure perf’, 1h20 y a 3 ans. Puis il n’est pas très longue distance, sa distance de prédilection est plutôt autour des 10km. Bon, vu le temps qu’il veut faire, je décide de le suivre, on verra bien !

9h00, top départ c’est parti ! On passe devt le Jardin de la Fontaine, l’Impérator, la Maison Carré, les Arênes, déjà plus de 5min de course et je n’ai pas vu de banalisation indiquant le premier kilomètre. L’ai-je raté ? Ca m’embête, j’espère que c’est une erreur d’inattention de ma part et que je verrai les panneaux suivants! Et bien non ! Les kilomètres n’étaient pas tous indiqués sur panneaux, certains étaient juste marqués sur la route et pour les voir il fallait vraiment passer dessus sinon on les zappait. Donc déçu par la signalisation.

Je passe le premier ravitaillement (ravitaillement et « épongement », c’était bien !) et les 5 premiers kilomètres en 20min19s. Mon ami me lâche, il a perdu beaucoup moins de temps au ravitaillement, moi à chaque ravitaillement j’ai tendance à un peu ralentir pour bien me ressourcer. Je suis encore bien (heureusement pour moi sinon je me vois mal le finir!), les kilomètres passent, on contourne l’hippodrome soit le 9ème kilomètre, Jérôme est toujours à 50 mètres de moi. Je passe les 10km en 41min03s, j’ai l’impression de flancher, je commence à avoir mal au bas du fessier, je ne comprends pas, ça ne m’ai jamais arrivé à cet endroit. Au 14ème kilomètre, j’aperçois une montée, j’appréhende, finalement ça passe bien, puis j’apprécie la descente derrière .

Il commence à faire chaud, je commence à réclamer les ravitaillements. Mais où sont-ils ? J’ai soif moi ! Ah en voilà un (15ème kilomètre) chouette ! Je m’arrose de partout, ça fait du bien sur les genoux, mon dossard se décompose. On passe sous le pont de justice, c’est bon signe, on se rapproche du centre-ville :). Je suis bien, je suis frais, quelques problèmes aux articulations mais rien de grave, ça ne me gêne pas plus que ça. 18-19ème le ravitaillement du 15ème kilomètre ne fait plus effet, je commence à fatiguer, mes jambes sont lourdes, j’ai l’impression de ne pas avancer, mais ça va, personne ne me double donc je garde le moral. Et puis les gens nous encouragent, applaudissent, donc j’ai deux fois plus le moral ! Merci encore ! Arrivé sur l’avenue Feuchères, après le 19ème kilomètre, je vois au loin un tout dernier petit ravitaillement, chouette ! Ca me remet la patate jusqu’à l’Avenue Jean Jaurès, l’arrivée est à trois cents mètres, y a beaucoup de monde qui applaudit, mais sorti de nulle part, un bon gros point de côté a décidé de me tenir compagnie. Les trois cents derniers mètres m’ont l’air interminable, je finis difficilement, les photographes me mitraillent, je n’ai pas vu encore les photos mais elles doivent être sympathiques avec la tête que je dois tirer lol. Temps officiel 1h28min07s, place officiel 125 sur 992 coureurs qui finissent la course. Temps réel 1h27min59s, en dessous des 1h28 (mais de peu, je l’avoue !), je suis super content ! Place réelle 126ème. Jérôme finit 13 secondes devant moi.

Sur le classement, je vois marquer deuxième de ma catégorie (espoirs masculins), je vais avoir ma coupe et un bon d’achat de 140 euros !!J’attends avec impatience la remise des récompenses. La voilà qui arrive, je suis tout excité ! Mais je ne comprends pas, on m’appelle en tant que 4ème des espoirs, je reçois un bon de 60 euros mais pas de coupe. Aurais-je mal regardé le classement, je retourne le consulter, toujours 2ème… Mais alors que s’est-il passé ? Je pense que si j’avais eu une coupe en tant que 4ème, je n’aurais pas cherché à comprendre. Mais le fait de ne pas avoir de coupe alors qu’on s’y attend, c’est très décevant surtout lorsqu’il s’agit d’une course de cet acabit. Un bon d’achat ne constitue pas de souvenir, une coupe oui, là est toute la différence. Je suis donc allé voir le responsable du classement et il m’a répondu que c’est parce que deux jeunes qui étaient initialement marqués seniors sont en réalité des espoirs. Mais au final, un homme m’a remis une coupe en me disant qu’ils n’avaient qu’à pas se tromper. Je l’ai remercié (deux fois !). Je suis parti heureux d’avoir ma coupe, heureux d’avoir mon ptit souvenir matériel. Je sais, je ne la mérite pas autant que les autres, mais qu’importe, ça fera une belle anecdote à raconter !

Le semi marathon de Nîmes, une bonne organisation (j’espère seulement qu’ils feront mieux l’an prochain pour le marquage des kilomètres et puis j’ai connu y a 3 ans un plus beau parcours, pour le reste le Macadam est irréprochable), une belle aventure, un public chaleureux, un beau souvenir… L’an prochain, je reviens ! Je ne serai plus espoir, je n’aurai plus de coupe, mais son souvenir restera gravé dans mon cœur et ça c’est le plus important. C’est toujours aussi magique pour moi de franchir la ligne d’arrivée… Que d’émotion !

4 commentaires

Commentaire de calimero posté le 04-05-2006 à 19:15:00

Salut!

Super course vraiment!!Et bravo pour ton résultat!Je pense que nous aurons l'occasion de nous rencontrer dans le Gard ( en 2005 j'ai fait 8 courses dans le 30, voir C.R).Je ne serai peut être pas à Marguerittes dimanche, mais plus urement à St Génies sur 10kms(le 28/5) et à Laudun sur semi(1/7).
Au plaisir de te voir!

Commentaire de Tamiou posté le 09-05-2006 à 12:48:00

Bien Pasqui, ton réçit est vivant et émouvant, ça me rappelle mes débuts, ton profil et ta motivation te permettent d'envisager encore de belles récompensent.
Tamiou

Commentaire de zakkarri posté le 17-07-2006 à 18:42:00

Félicitation pour cette course et qui sait peut etre que l'année prochaine tu auras encore une coupe...(génial ton récit!)

Commentaire de totote01 posté le 25-08-2006 à 11:19:00

très sympa à lire ton CR, félicitations pour ta course et tu peux espérer plein de podiums pour celles à venir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran