Récit de la course : Marathon de Paris 2013, par PtitLudo

L'auteur : PtitLudo

La course : Marathon de Paris

Date : 7/4/2013

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 838 vues

Distance : 42.195km

Matos : New Balance 880

Objectif : Objectif majeur

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Et de trois !

Retour 1 an plus tôt.

15 avril 2012, marathon de paris, mon deuxième marathon, mon premier à paris. Mon premier marathon en septembre 2011 s'était achevé sur une double sensation, la fierté d'avoir fini, mais aussi l'amertume d'avoir explosé au 36ème km pour souffrir les 6 derniers km en 41mn et un chrono final de 3h45.

Je m'étais donc préparé à fond pour ne pas connaître de nouveau ce passage à vide et avais suivi un plan d'entrainement difficile et exigeant pour y parvenir. Donc 15 avril 2012 c'est avec confiance que je prend le départ et fait une belle course, sans flancher cette fois. Fort content de mon temps à mon chrono de 3h22'30, je consulte le soir les résultats mais je ne me trouve pas.

J'attends un peu, pensant à une erreur d'informatique, mais pas mieux le lendemain alors que tous mes collègues y figuraient bien. Après enquête et divers échanges avec ASO, il s'avère que de nombreux dossards ont "buggé" et je fais parti des heureux gagnants à la loterie du pas de bol.

Bref je suis dégoûté mais ne lâche pas ASO qui finissent par m'offrir un dossard pour 2013. Je n'avais pas prévu de faire le marathon de paris en 2013, j'avais plutôt prévu l'ecotrail 80, et du coup ça chamboule mes plans car je compte bien prendre ma revanche et donc repartir sur une prépa sérieuse.

L'année 2012 se poursuit, avec un marathon prévu normalement fin septembre (le même qu'en 2011), sauf que 15 jours auparavant, le marathon est annulé. Du coup je me rabats sur le noctutrail de Sully début octobre et là, première tuile ! Entorse de la cheville qui va amputer toute la fin de ma saison 2012. Je reprend doucement en décembre puis commence du travail de vitesse en janvier, m'offrant juste une "récréation" fin janvier avec le Versailles-Mantes que je ferais finalement en bonne partie en courant (voir mon récit).

Le travail de vitesse porte ses fruits, un bon temps aux foulées de charenton le 10 février puis j'enchaine sur mon record au 10 le 16 février et enfin par mon record au semi le 3 mars.

Bref tout semble dans les rails pour un bon marathon, mais la deuxième tuile tombe 2 semaines avant. J'avais prévu le semi d'Antony en allure marathon et pour faire une bonne sortie longue, A/R de chez moi soit 14 bornes en plus, or dès le début je ne me sens pas bien, j'ai une douleur à la hanche qui fait que je boîte, et de plus je connaîtrais des problèmes gastriques pendant le semi ce qui fait que je n'arriverais même pas à tenir mon allure marathon.

A ce moment, je me dis que c'est mort, ma hanche continuant à me faire mal. Le mercredi je tente une sortie avec des collègues dont le rythme est habituellement largement à ma porté, mais je suis obligé de m'arrêter et de les laisser partir en cours de route à cause de la douleur, je finirais la sortie difficilement en boitant.

Les sorties de tests suivantes ne s'avéreront guère plus concluantes, toujours cette douleur dès le début qui s'amplifie a fur et à mesure. La semaine précédent le marathon je suis donc en plein doute, vais-je prendre le départ ? Je contacte même ASO pour voir si je peux décaler mon dossard à 2014, refus bien évidemment.

Bref je n'ai pas le choix, soit je prends le départ et advienne que pourra, soit le dossard gratuit est définitivement perdu ... C'est donc sans grande conviction que je me prépare mais enfin j'essaye malgré tout de chercher à optimiser toutes mes chances afin  de n'avoir plus qu'à gérer la douleur à la hanche pendant la course.

Donc au programme cure de malto, jambon/purée, huiles essentielles. Le matin rdv chez mon collègue qui habite à proximité du départ et de l'arrivée, je prends 2 sachets de smecta et 2 aspirines 500 en comprimés alors que c'est quelque chose que je ne fais pourtant jamais par principe ... Puis avec mon collègue partenaire de course (mes 2 autres collègues étant dans le sans des 4h15) nous nous dirigeons vers le sas des 3h15, la douleur est toujours présente, même si "gérable" à ce moment.

8h54 c'est à notre tour de partir, nous serons la dernière vague des 3h15 à partir, vu mon état je ne préférais pas me mettre trop aux avants postes pour éviter de se faire mal dès le début. Nous prendrons donc un départ très prudent sur les bases d'un peu plus de 12km/h. Le début de course se passe bien, 5, 10, 15km et là, la douleur commence à devenir bien gênante. J'essaye de me masser la hanche tout en courant et miracle, je m'aperçois que ça me fait du bien pour un moment. A partir de là, jusqu'à la fin je ne vais pas cesser de me masser la hanche régulièrement.

Au 23ème km mon collègue n'arrive plus à me suivre, je pars donc seul en maintenant un bon rythme aux alentours de 4'30/km. Du 25 au 30, mon rythme baisse, la faute en est les remontées après les tunnels car là je suis vraiment obligé de lever le pied, ma hanche me lançant vraiment si j'essaye de maintenir l'allure dans les montées. Je les gère donc vraiment relâché et en petites foulées.

Du 30 au 35 je commence à reprendre mon allure d'avant, puis l'arrivée sur les pavés à Boulogne me pose des nouveaux des soucis, j'essaye de relâcher mais avec la fatigue, la foulée est moins fluide, les impacts dans la hanche sont plus forts et mes massages moins efficaces. Mais là, miracle je tombe sur le stand breton qui distribue du Breizh Cola. Je m'arrête donc (mon seul arrêt du marathon, ayant auparavant utilisé mon bidon ou ayant fait des ravitaillements volants) et bois un verre puis repart.

Et là miracle, peut-être 1km plus loin je retrouve une bonne foulée, dans l'allée de la reine marguerite. Sauf que, plus concentré sur ma hanche qu'autre chose, j'entends le meneur d'allure du 3h15 que l'on avait déposé vers le semi qui revient sur moi et je l'entend dire aux coureurs de se mettre à l'abri du vent. Bref depuis plus de 500m je me prenais joyeusement le vent de face, je cherche donc vite fait un coureur et me met à l'abri, et là ça va tout de suite mieux. Je passerai donc comme ça de coureur en coureur pour me mettre à l'abri jusqu'au 40. Ce qui fait qu'avec tout ça évidemment je louperai les panneaux de Bert, surtout que, n'ayant jamais pensé que j'arriverais jusque là, je n'y pensais même plus ...

Au 40ème j'ai encore des jambes, la douleur à la hanche est là mais l'adrénaline masque tout, je suis dans un état second et je me met à accélérer et à doubler plein de monde. Enfin la terre promise, l'arrivée en bas de l'avenue Foch, je consulte ma montre, 3h13. Je n'ai pas les secondes donc je ne sais pas si je suis plus proche des 3h14. Je finis au sprint et je franchis la ligne en 3h14'07 au final, je suis HEU-REUX, car non seulement je finis le marathon mais en plus en atteignant de belle façon mon objectif de moins de 3h15 ! J'aurai signé des 2 mains les yeux fermés si l'on m'avait annoncé ça la veille !

La belle séquence depuis 3 mois se termine donc de belle manière avec les 3 records route à la clef en 3 mois (plus le 15 mais c'était mon premier), mais avec une blessure qu'il va falloir prendre en compte très sérieusement pour la suite de l'année. Je crains fort pour le début de la prépa du Morbihan, même si j'ai déjà des courses de préparation de prévue. Il va falloir que j'entame cette phase très prudemment, tout en essayant de comprendre ce qui se passe avec ma hanche, la technique de l'auto-massage en course ayant probablement ses limites lol !

La trace : http://connect.garmin.com/activity/294623547

8 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 08-04-2013 à 19:31:56

Hé bé. Qu'est-ce que ça aurait fait si tu n'avais pas eu mal à la hanche..:-). Bon, j'espère pour toi que ce truc ne va pas te rattraper et continuer à te pourrir la vie.

Finalement, ta prudence du départ dûe à tes craintes est probablement ce qui t'a fait réaliser cette perf. Je parie que si tu avais été mieux, tu serais parti plus vite, sur des bases proches de ton objectif....et comme tous ceux qui font ça au MDP, tu aurais explosé sur les quais.

Su 25 au 30, le rythme de tout le monde baisse sur le MDP et, en fait, pas que à cause des remontées. Déjà ce satané tunnel est un vilain traquenard et, surtout, il y a à peu près toujours un moment où on se prend du vent. Donc si on passe ça à peu près en bon état, c'est tout bon.

Bravo, pour cette belle sortie et cet enchaînement de records...et désolé dene pas t'avoir rendu les encouragements prodigués à l'Ecotrail, mais j'étais occupé un peu plus au Sud, à mepromener dans les bois derrière un grand Loup....

Commentaire de PtitLudo posté le 08-04-2013 à 20:29:22

j'étais occupé un peu plus au Sud, à mepromener dans les bois derrière un grand Loup....
=> et à suivre les mobylettes lol !

Commentaire de Tamiou posté le 09-04-2013 à 09:46:07

Quel poissard mon Ludo, mais tout est bien qui finit bien et BRAVO.
Juste une question ... c'est dans quel plan que tu dois battre ton record sur semi 1 mois avant l'objectif -:)

Pour ta hanche, est-ce que tu as déjà été voir un podologue, je te dis ça car ma douce avait ce genre de problème et depuis qu'elle met des semelles c'est NIKEL.

Commentaire de PtitLudo posté le 09-04-2013 à 10:16:46

Euh le plan spécial Ludo ;) J'avoue que j'ai peut-être un peu abusé, et surtout pas assez de repos après les compéts faites à fond (15, 10 et semi). Une bonne leçon à retenir pour l'avenir.
Le podologue c'est prévu, j'ai déjà des semelles (je n'ai pas couru le marathon avec finalement) mais je pense qu'il faut que je fasse une révision.

Commentaire de caro.s91 posté le 09-04-2013 à 14:18:22

Bravo, c'est super d'avoir battu tes records!
Mais maintenant place aux soins. Il faut te ménager des périodes de repos pour éviter d'aggraver ta blessure!
Enfin, moi je dis ca, ... j'ai rien dit !!! ;-)

Caro

Commentaire de PtitLudo posté le 09-04-2013 à 15:19:32

Merci et bravo également à toi pour ta reprise de bonne augure ! A bientôt sur une course ou un off kikou ;)

Commentaire de francois 91410 posté le 10-04-2013 à 14:06:07

Merci pour ce récit très intime. Belle perf en effet que ce 3h14 vu les circonstances ! cela laisse espérer une suite encore plus belle !
bonne récup

Commentaire de PtitLudo posté le 10-04-2013 à 21:47:25

Merci ;) Dommage de ne pas avoir pu être parmi vous en même temps, apparemment il y avait de l'ambiance !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran