Récit de la course : Trail de Mirmande - 46 km 2013, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Trail de Mirmande - 46 km

Date : 31/3/2013

Lieu : Mirmande (Drôme)

Affichage : 833 vues

Distance : 43km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Mirmande 2013

Pour la seconde fois en 3 semaines, j'ai pu aller courir un trail, et celui-ci avait la particularité de me sembler roulant, et surtout, vu le climat actuel, ensoleillé!

Je passe le détail des préliminaires qui m'ont fait arriver en retard sur place, mais en gros, ma blonditude m'a fait me tromper quelque peu sur l'itinéraire à suivre... se planter d'autoroute, faut le faire !!
Ca m'apprendra à prendre juste le plan le route et pas la carte, merci Michelin pour la plantade et  merci moi pour le manque de réflexion dont j'ai fait preuve... Dire que je me moque habituellement des GPistes perdus, je n'ai pas fait preuve de plus de finesse...
Bref, j'ai perdu plus d'une heure trente de trajet et brûlé inutilement quelques litres de gas oil (grrrrr....), mais quand j'ai cru tomber en rade  de carburant en arrivant sur Marseille ( quoi???) , ce fut le flip total.
Maintenant je sais que, en dessous de deux barres pleines, faut pas traîner pour s'en occuper, ça descend ensuite TRES vite sur le Duster...

Dormi sur place bien sûr, un peu plus loin du départ qu'à la Sainte baume, une trentaine de mètres à peine de la Chapelle au sommet du village où se regrouperont  le retrait des dossards, le départ , l'arrivée, le repas et la remise des récompenses....
A peine garée, invitation de dernière minute par l'organisateur (qui a en premier pensé que je n'avais pas trouvé d'hôtel pour dormir, il avait presque l'air affolé que j'arrive dans de telles conditions!  ) à la pasta party, mais pas sûre de moi du tout, je n'ai pas osé y pointer mon nez. No comment...

Le lendemain matin, tout bien, mais fatiguée quand même par la route et le mouvement qu'il y a eu sur le parking jusqu'à assez  tard . N'importe comment , vu le quasi affolement qui m'a pris la veille, l'énervement a fait le reste, les  difficultés d'endormissement et mauvais sommeil ont logiquement conclu la soirée.
En partant chercher mon dossard, je sens qu' il y a de fortes chances que je recourre une fois de plus avec une chaîne postérieure tendue comme une ficelle de string...  :-(

Je suis contente de discuter avec un kikou , Thunder,  qui me dit avec presque un clin d'oeil "ah mais c'est toi qui a dormi dans le Duster blanc"? (quelqu'un aurait cafté? lol)  puis  avec Phoon qui s'alignera sur le court.


Jacques, l'organisateur, nous annoncera avant le départ un trail difficile même si écourté à 43  pour 1800  de D+ et 24 je crois, vu la dangerosité estimée de la dernière descente initialement au programme.
Difficile car pas mal boueux et glissant.

Ca me fera un défi de plus, sachant qu'en premier lieu la dénivelée me paraît "faible" (ouiiii, je l'ai mis entre guillemets... ;-) ) , je pense me trouver un peu à la peine sur du roulant , caractéristique rarement rencontrée jusqu'à présent, ou si peu
Côté boue et conditions humides , c'est quasiment l'inconnue, donc un chouette trail en perspective!
Du vent également au programme (je l'ai entendu se lever dans la nuit..), j'espère qu'il chassera vite fait ce ciel plombé, je veux du soleiiiil!!!!
Certains coureurs sont assez légèrement vêtus, ils ont l'habitude ou c'est de l'inconscience?...
j'espère que le corsaire et le tee shirt habituel agrémenté de manchons sous mon coupe vent seront suffisants avant de partir, mais j'aurai vite un peu chaud...
Tentative sera faite un peu plus tard de le retirer, mais ce sera de courte durée. Necessité fait loi (le vent aussi)  avec les 6°C annoncés par Phoon le lendemain , ça a bien caillé quand même sur le parcours , je l'ai vraiment apprécié par la suite!

Peu après le départ, le nous passons dans un verger en fleurs, superbe. Je prends une ... ah ben, non, "carte pleine" , je range l'APN :-(
C'est vert, vallonné, même si la morosité du climat se transmet aux couleurs, finalement j'aurais été déçue par les photos ...
Le circuit commun au deux distances pour l'instant nous fait attaquer le relief  situé au nord du village, et c'est varié!
Et si je  devais parler botanique  , je dirais " primevères", "violettes" , fruitiers en fleurs, bouquets jaune vif sur des rameaux pas encore feuillus (quel arbre?).
J'ai bien vu sur le monotrace un peu plus tard une jonquille
écrasée
par terre, je n'ai pas aimé la cueillette hasardeuse qui a condamné cette pauvre fleur, c'est vraiment du n'importe quoi!.
On a suivi d'ailleurs quelque temps un sentier botanique avec indiqué sur la gauche le nom de quelques espèces locales mais néammoins courantes dont (le seul dont je me rappelle) du lierre (bien vert lui aussi!)
Et du buis aussi!!
Les nombreux monotraces qui ont constitué le parcours étaient bordés de buis vert , fréquemment rencontré tout au long du parcours. J'ai noté également  les sentiers couverts de feuilles de chêne (j'aime cet amorti!) , bref, du végétal,
ça change du blanc chez nous, la neige va squatter mes montagnes encore un moment!

Et au brun des feuilles mortes se rajoutait  la terre "terre de sienne" presque ocre , enfin, plutôt la boue  elle aussi très présente comme annoncé !
Celle-ci a visiblement ralenti pas mal de coureurs en descente entre autre , j'en ai doublé un bon paquet , plutôt rétifs à l'idée d'attaquer dré dans le pentu certains toboggans bien gras.

A ce titre, je confirme le comportement excellent des Inov (pour moi les 268) dans le glissant!
J'ai apprécié le peu d'empierrement de la plupart des descentes et en ai bien profité, même si j'ai moins que d'habitude osé doubler au début...
J'ai bien vu que certains traileurs avaient un peu de mal
avec mes "par  la gauche!"  "par la droite!" habituels...
Dans une des premières descentes, nous nous sommes fait royalement doubler par un rapide ... Ca  a râlé devant moi et ça donnait: "ouais, pfffff, n'importe quoi, ça se prend pour qui,  celui-là on va le rattrapper à la premiere côte!!"
 Le descendeur  pourtant très correct  s'annonçait clairement, peut-être un peu fort au goût de certains?!
Il nous est arrivé dessus comme une balle , ça n'a pas dû plaire... Mais du coup ça m'a refroidie...
C'est revenu un peu plus tard,
descendre avec quelqu'un qui me bouche la visibilité  devant moi me fait toujours craindre une rupture de rythme et le faux pas, donc j'ai fini par reprendre mon fonctionnement habituel, tant pis pour les grincheux...

On dira que le peloton est resté relativement dense  pendant une bonne dizaine de kilomètres, je suis restée quelque temps à yoyoter avec plus ou moins les mêmes participants/pantes.

Pour la première fois équipée du cardio, je l'ai  consulté à plusieurs reprises dans les deux premières heures, le rythme me semblait rapide  (et pour cause, la plupart étaient sur le 24!)  mais rien n'indiquait  la zone rouge, j'ai donc conservé l'allure tout en me restreignant un peu malgré tout dans les côtes.

J'ai beaucoup aimé les ravitos situés dans des endroits vraiments sympas...un des premiers avec des enfants ravis de leur fonction, se situait dans une petite vallée, on aurait dit la Normandie!
Le dernier se situait dans les ruelles d'un petit hameau dans lequel je me serais bien installée!
D'ailleurs il y sentait bon la grillade, et c'était vivant malgré la grisaille:   je m'arrêt pour boire un peu et la fenêtre en face de moi s'ouvre, et un garçon: "y'a le chien qui a fait des conneries!"

Pfiouutttt , une bénévole disparue dans la maison! Comme  une pause chez l'habitant quoi! lol
Le second ou le troisième (y'en avait pas 5 au total?)  où j'ai fait le plein de la Source  était en forêt , le traileur bénevole qui m'a servi n'était pas bien réchauffé , ce maudit vent a mis à mal les volontaires bien plus que les coureurs!

Je crois bien que c'est après que j'ai attaqué la portion où se situaient les éoliennes...  le "vlouffffff-vlouffff"  grave et étouffé de ces immenses pales ajoutaient un côté un peu inquiétant à la luminosité faible et à la brume ambiante.
Mais fascinant pour moi qui n'en n'avait jamais approché et dont la curiosité naturelle
m'aurait bien arrêté histoire de les écouter et les contempler un peu plus, on se refait pas!
Le single en dessous passait dans un chantier forestier puis des sous bois appremment peu fréquentés, sinueux mais relativement roulants, sur un tapis de feuilles mortes bien souple!
Les supports rencontrés étaient vraiment variés: boue, pierres sèches et blanches, tapis humifères, route,  pistes ...

Pas trop lassant pour moi qui ai l'habitude  des relances permanentes de mes trails locaux  et qui occupent bien l'esprit!
Cela dit, au bout d'environ 3h30 - 4h de course ( ça fait quasiment depuis la bifurcation 20/40 que je cours seule ou presque) , j'ai commencé à voir le temps passer  au fur et à mesure que je sentais la douleur aux ischios-fessiers augmenter et celle au genou droit apparaître .
Et j'ai commencé à cogiter sur ces douleurs avec lesquelles je cours depuis ma reprise en novembre et qui finissent par me gâcher un  peu le plaisir de courir.
Je ne me vois pas courir les 98km de l'Ardechois ainsi ...

Pour le genou, j'ai fait comme il a 3 semaines, a savoir que j'ai d'abord monté en crabe puis couru quasi toutes les côtes  sur le dernier quart à peu près de la course  au lieu de les marcher (point positif, j'en avais encore sous le pied ha ha...)
Je vais tenter de régler ça avec la podo , je pense que les semelles y sont pour quelque chose... à moins que ça ait un rapport avec  ce fichu arrière train.
Vers 5h de course je ne dirais pas que je suis dans le dur  mais je trouve le temps long ( plus trop le moral avec ces histoires ) même si je m'efforce de relacher ma foulée qui  ne semble cesser de se raccourcir , j'ai la trouille de trébucher, peur de tout péter en cas d'extension imprévue!

Je commence à entendre peu après le dernier ravito des bribes de la sono et je l'entends encore lorsque ma Cop' Bibiche me demande par messagerie interposée si je suis déjà arrivée! ( heu??) .
Je smesse que je trouve le temps
long, mais qu'il est hors de question que je lâche l'affaire.
Que c'est crispant d'entendre déjà la sono alors qu'elle est derrière la colline, c'est dur quoi!! Il me reste encore  moins une heure à courir !
...

Je l'entends fort quand même...

Oh merde! Je suis sur la piste au dessus du parking de la chapelle!
Tiens oui, je suis devant la chapelle !  lol  
Je donne mon numéro de dossard et je suis, je suiiiis... ben, 3ème féminine ( re "..." ).

J'ai bien vu en arrivant le 5h15 ou un truc comme ça sur le panneau  chiffré, mais je reste en état de sidération un bon moment ,  j'ai du mal à réaliser que je suis arrivée , et surtout à cette place là!
On ne doit pas être beaucoup alors!... lol

Même distance , OK, dénivelée moindre... ah oui...  mais en ayant ramé vers la fin comme j'ai ramé avec des foulées micrométriques , j'ai fait plus vite?

Des fois je me demande si j'ai compris quelque chose au trail!


Tout aussi paumée à la remise des récompenses... (frigorifiée surtout, pas eu le temps de me changer après avoir mangé, mais quand même je suis toujours aussi peu à l'aise en public...) et confirmation, nous ne devions être pas plus de 6 ou 7 filles...
J'attends le classement pour voir!

Mes impressions sur ce trail : franchement agréable à tous points de vue, humain et technique , il manquait juste le soleil pour apprécier à sa juste valeur ce coin qui m'a bien plu.
Côté difficulté , je pensais que la boue et le terrain glissant me poseraient plus de soucis , ça n'a pas trop été le cas.

Bien sûr j'ai écrit un petit mot à l'orga pour remercier tout le monde , et manifester mon contentement, là encore c'était  vraiment bien doté côté récompenses, très bien balisé, le tout dans une bonne humeur vraiment communicative!


Enseignements: ce que j'ai apprécié sur ce trail, c'est qu'à aucun moment il n'a été fait cas par les bénévoles du classement ou de la distance à parcourir... ça fait un bien!
Par contre, ça m'apprend qu'il est quand même sympa de savoir où est le dernier ravito par rapport à l'arrivée... J'ai beau ne pas vouloir calculer quoi que soit , je sais que j'aurais cravaché sur la fin malgré  tout
et que ça m'aurait évité cet air ahuri (oui, bon... plus que d'habitude)  que j'ai dû prendre pendant quelque temps lol
Je ne sais pas si j'aurais pu accélérer autant et aussi  tôt que d'habitude ( ça veut dire quoi allonger les foulées?? là maintenant? ) , mais il m'a manqué le plaisir de savourer les dernières minutes , les meilleures, celles où on se dit  que c'est fini et que c'était  super chouette ,
que "p..n, c'est dur les montées j'relance pas, p..n, ça descend ch'sais pas faire , p..n  c'est roulant , c'est long, p..n, c'était bien!!!" (merci "Des bosses et des bulles" pour cette libre inspiration! lol)

Que visiblement, côté cardio, je connais mes capacités, mais que je dois être comme je le subodorais un peu faignasse sur les bords ... (trop prudente ou tout simplement là pour en profiter et se faire plaisir?)
Je vais continuer à travailler mes abdos  et mes ischios en espérant que ce soit ça et que je puisse raisonnablement penser à l'Ardéchois...
Comme potasser ma carte routière... c 'est qu'il y a de la route à faire , des autoroutes à emprunter, des réservoirs à remplir à temps,
ma préparation  doit être au top...

Il faut juste que j'arrête de douter pour la suite et faire ce qu'il faut pour résoudre ce problème de postérieur...


7 commentaires

Commentaire de phoon posté le 02-04-2013 à 20:31:42

Bravo pour ta course (... et pour ta place sur la boîte), très heureux d'avoir fait ta connaissance. n'hésite pas à revenir dans le coin ... sous le soleil c'est encore mieux.

Commentaire de brague spirit posté le 02-04-2013 à 21:04:49

moi,ce que j'en pense,c'est que tu devrais te poser moins de questions.
Courir,doit rester un PLAISIR.Au quotidien,la vie reserve suffisamment de problèmes,pour ne pas s'en rajouter.
Ces parenthèses doivent servir à "s'évader",et accessoirement monter sur la boite.
Oublie le cardio,et profite,comme tu sembles pouvoir le faire,par moment.

Commentaire de Japhy posté le 02-04-2013 à 21:09:28

Euuuuh ben moi je n'ai compris comment t'as pas compris que tu faisais un meilleur chrono sur un trail moins technique qui fait 3 km et 1000m de D+ de moins! :D
ça me paraît assez logique non?

Pour ce qui est des problèmes de voiture, il ne faut jamais faire confiance aux mappy et autres michelin. On a eu des disputes familiales mémorables à cause de ça, c'est carte obligatoire maintenant sinon on ne part pas!

Pour tes soucis de jambes, je ne me souviens plus si tu avais vraiment mal avant d'aller chez le podo, ou si tu étais juste "raide". Méfie toi des semelles . M'enfin, tu sais déjà ce que j'en pense! :))))

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 03-04-2013 à 08:36:32

Tu le sais, je ne calcule rien, alors le nombre de D+ en moins ou la distance, j'estime ça au seau , et encore! lol Que je plane, ça ce n'est pas nouveau...
Sinon ostéo demain, ma chute sur la tête a laissé des séquelles quand même , on reparlera de tout ça, le toubi lui ne comprend pas trop , mais je vais voir le kiné qui lui y mettra les mains sérieusement! lol
Les douleurs sont apparues à ma reprise en novembre, décembre et ne font qu'augmenter.J'attends le verdict du kiné, mais les étirements +++ sont au programme...
Pour le fait de profiter tu as raison Brague, c'est pas dit que je continue avec le cardio en compète , je me connais mieux que je ne le pensais, et si j'ai la chance de performer pas trop mal la tête dans les éoliennes , je n'ai qu'à moitié envie de me la prendre pour faire un peu plus vite en ne voyant plus rien de mes courses...
Bon, on se fait un off quand? Je suis jalouse de Japhy à force, elle me plombe en plus avec vos sorties sur le 365 !

Commentaire de Jean-Phi posté le 03-04-2013 à 15:02:15

Et ben moi je dis tout simplement bravo ! Belle perf !

Commentaire de Matchbox posté le 04-04-2013 à 21:37:55

Encore une très belle performance et un compte rendu bien sympa.
Bravo à toi et vivement le prochain :)

Commentaire de samontetro posté le 11-04-2013 à 14:37:55

Quel plaisir de parcourir ces lignes! Ca m'a rappelé bien des choses puisque j'y étais l'an passé et que sans une sale blessure... j'y serai bien revenu courir sur les sentiers de Jack!
Jolie perf en tout cas! Reste juste à demander à Jack de commencer le balisage... dès le début de l'autoroute ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran