Récit de la course : Raid Nature du Pont d'Arc 2013, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Raid Nature du Pont d'Arc

Date : 31/3/2013

Lieu : Vallon Pont D'Arc (Ardèche)

Affichage : 983 vues

Distance : 38km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Avec ou sans patate ?? Le Raid Nature Vallon Pont d'Arc 2013 façon team "Petites Patates" !!


Avec ou sans patate ?? Le Raid Nature Vallon Pont d'Arc 2013 façon team "Petites Patates" !!

 





 

Oui, commençons par ça... On le sait, le Bouk est ridicule, le Bouk est gros, le Bouk ne devrait même pas avoir le droit de s'inscrire (ou alors sous un pseudonyme), e Bouk a des couvre-chefs immondes, bla-bla-bla... Mais le Bouk avait rarement eu un nom de team aussi ridicule que "les petites patates". Et mon VTT affublé d'un panneau "petites patates"... Non, noooooon !!! Merci « =) Julie =) Smileys =) »

 

Mission covoiturage avec Julie the co-équipière et Jérôme mon coach nutrition réussie,...

Mission accueil triple étoile en Ardèche samedi soir avec Samuel réussie, seule la météo m'inquiétait à juste titre., et ceci depuis une bonne semaine : Froid ? Pluie ? Les deux ? Mieux, je me prenais à rêver que l'épreuve du canoë soit annulée du fait de l'Ardèche en eaux... Mais au final elle est maintenue, sur une portion plus réduite, bon, c'est toujours ça !

 

Troisième édition pour ma part de ce raid ô combien populaire ! Et nous voici 700, euh non, 670 compétiteurs au départ du format « découverte », 670 sportifs ridicules, parés à courir affublés de leurs somptueux casques VTT !

 

Problème (niveau CM1) :

-        Julie aime les départs en pole position, pour ensuite se faire piétiner !!

-        Le Bouk assume son ridicule au point de partir en toute queue de peloton puis de remonter les coureurs.

Problème, donc. Et l'on coupe la patate, euh non, la poire en deux, nous sommes en milieu de peloton !

 

 

PARTIE 1/4 : Prologue course à pied/trail 10 kms

 

 Démarrage dans les rues de Vallon Pont d'Arc, ouf, je n'ai pas cette vilaine sensation de départ de 2012, Julie part plus raisonnablement. On passe sous la banderole "arrivée" que l'on espère franchir tout à l'heure, la course que l'on attendait tant est lancée !!!

 

Changement cette année nous n'avons pas la fameuse côte à la sortie de Vallon qui permet d'étirer le peloton ! On continue de grimper dans Vallon-même, jusqu'à aller chercher les crêtes ! Mais c'est que le chemin n'est pas large, le terrain blindé de (gros) cailloux, et il faut faire avec :

-        ceux qui marchent direct,

-        ceux qui courent toujours et tentent tant bien que mal de doubler par les bas-côtés.

Je fais la trace devant Julie et ça fonctionne bien : de temps à autres j'entends un "PATATE" qui signifie qu'elle est bien là ! Ca deviendra notre cri de rlliement. Toujours est-il que le panorama est somptueux... Quand on se retourne ! On vient en (grande) partie pour ça d'ailleurs !!!

 

Nous atteignons enfin le sommet de ce long single moyennement large, et l'on peut voir le serpentin de coureurs contourner le vallon, cool ça semble plus roulant, malgré quelques bouchons type LUT ! Non équipés de warning à l'arrière du camel, ça déboule parfois vite derrière, ouille mes p'tites fesses !

 

Et voici un moment déjà plus agréable, la DESCENTE ! Allez Patate faut envoyer !! "hé, il vous appelle Patate c'est pas sympa faut pas vous laisser faire" non mais hé ho toi tu critiques pas notre communication s'te plait !

 

Et cette descente est... pas commune ! Le terrain, tout d'abord, avec ces dalles, ces rochers, ces pierres... Et les coureurs aussi, car c'est vrai, certains ont une faculté à ne pas prendre la bonne trace je me régale à faire des X et à tracer ces pseudos-traileurs (sur ce coup-là) ! Ils se vengeront au VTT. Julie aussi envoie la purée (de patates) et on grignotte des places c'est toujours ça de pris.

 

Bas de la descente, un champs, puis re-descente sur bitume avant de passer... dans les caniveaux souterrains de Vallon ! Non mais allo, c'est rempli de flotte et de boue s'te plait ! Je tente tant bien que mal de ne pas mettre mes pieds dans les mares boueuses jusqu'à ce que... Pas le choix ! Et flok flok flok...

 

Il nous faut aller rejoindre l'embarcadère des canoës, mais voilà que Patate alterne course (rapide) et... marche ! HE HO Patate que fais-tu ? "Oui mais quand je cours doucement je m'ennuie" ! Trop drôle cette Patate !!!

 

On passe pas loin du parc à vélo, et le voilà l'embarcadère ! Une grosse heure de course (de mémoire), c'est ce que j'escomptais pour le prologue. Cool.

 

 

Partie 2/4 : Canoé 5 kms ramenés à 3.2 kms

 

Et ça démarre mal, on arrive au moment où il y a pas mal de monde. Bon. On chope le gilet de sauvetage, la pagaie, je nous dégote un somptueux canoë rose de Bouk Gay, mais... pas de co-équipière ? Le canoë me passe sous le nez, et les pompiers qui indiquent de prendre ceux de couleur rouge finalement ! Et Patate que j'aperçois enfin avec un "j'ai pas pris de pagaie" ! PATATE !!! Que me fais-tu !!! Et moi qui avais hésité à en prendre deux !!!

 

Allez, notre canoë rouge dans l'eau, c'est parti pour cette épreuve que je n'affectionne pas tellement... Et d'emblée on sent que c'est moins galère que d'habitude, sans doute du fait qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup d'eau ! Sinon l'Ardèche semble moins froide que ce que je pensais (mais c'est pas une raison pour se retourner) !

 

Julie par contre a un peu plus de mal à manoeuvrer le canoë par rapport à 2012. C'est sûr, avec un Bouk qui cache la vue et qui ne sait pas ramer... Et voici qu'on fait un premier 360°, "Pataaaaaaaate", "Mais Julien, j'étais en train de boire !", "Tu boiras après !!!", dur le coach !

 


 

Les rapides arrivent, le premier, que l'on franchit sans trop de souci (bien que je me sois pris deux grosses vagues pleine tronche) mais avec un second 360° (dommaaaaage), et le second rapide allègrement et avec mention, et le canoë est déjà terminé ! ca n'a du durer que 20-25 minutes, chouette !

 

 Remontée du Canoë sur le rivage, toujours un bon moment de galère, allez ça c'est fait, on fonce au ravito !

 

 Arrêt-pause, où l'on peut voir les coureurs au loin remonter sur le plateau, wouah, on va avoir une chouette vue dis donc ! Mmmm

 

 

Partie 3/4 : Randonnée 3.5 kms

 

Et effectivement on part en direction de la grotte Chauvet d'où l'on a une superbe vue !!! Julie a la patate, on effectue efficacement cette montée sur le plateau à la queue-leu-leu. puis nous voici sur un plat où il FAUT relancer ! Parce que c'est pas sur la partie VTT qu'on va faire un chrono ! Je déroule, et hèle de temps en temps un "Patate" avant de recevoir en retour un "Patate " en écho ! Puis on amorce la descente, toujours bien technique, ALLEZ PATATE c'est du temps facilement pris sur les prudents et autres hésitants !

 

Et en contre-bas, la foule, on le voit le parc à vélo, et Julie qui sourit car pour elle le meilleur arrive, le plus dur est passé. Mais pour p'tit Bouk, c'est l'inverse !!!

 

Et qui qui est là ? Pami et Laetitia, les Miss Didier, top cool ;-) non mais allo quoi ! Même pas la peine de demander où sont les Didier d'ailleurs.... Loin !!!


En tout cas 2h02 d'effort et nous sommes déjà aux vélos, ça change des précédentes éditions me semble-t-il !

 

 

 

Partie 4/4 : VTT 23.5 kms

 

On démarre le VTT, qui, j'annonce, va nous prendre au final (je n'en reviens toujours pas) 3h20 !

 

Le terrain s'annonce... Boueux ! D'entrée de jeu nous voici à pédaler aléatoirement dans la boue, quand arrive direct une rivière à traverser !!! Allez on attends notre tour sagement, et c'est parti. Mais, c'est qu'il y a du courant ! Mais, c'est qu'il y a du fond en plus ! J'ai les c**** qui se rétractent !

 

Ouf, autre rive atteinte, je me retourne et vois Julie qui est revenue sur le bord de départ ? J'entreprends d'aller la chercher, mais c'est pas qu'elle était en difficulté, c'est qu'elle a vu en contrebas une nana qui s'est faite emportée !! Pauvrette ! Et une fois au milieu de la rivière je remarque que Julie s'est déjà ré-engagée, le BouK gentleman prend donc le vélo d'une autre compétitrice ! Quel gentleman, que ne ferait-on pas pour un sourire féminin.

 

Et c'est reparti pour un single avec pas mal de mares voire de flaques immensesà traverser en pédalant... quand c'est possible !!! Et Julie qui est toute paniquée de ce qu'elle a vu (sans doute à juste titre ceci étant) et qui interpelle les plongeurs-secouristes un peu plus loin au gré d'un autre gué (« au gré d'un autre gué », pas sur que je la refasse avant longtemps celle-là !).

 

Et le parcours se suit et se ressemble, on doit franchir bien 4 fois la rivière sans compter les gués (*blague du récit* "Non mais à l'eau quoi !!!"). Dire qu'en été il n'y a pas d'eau dans ces endroits ! Difficile à concevoir !

 

Et nous voici dans un champs, allez, la voilà, la première vraie côte. Un bon mur à prendre sur la droite, sur, allez, 600-800m pour rejoindre le plateau ardéchois. Dur ! Et ensuite, tel au Trail du Nivolet-Revard, ça ne descends pas vraiment !!! Toujours un petit "PATATE" lancé de temps à autre, et quelques mots d'encouragements réciproques avec d'autres binomes que l'on double ou qui nous doublent depuis près de 3 heures ("on aurait du faire une équipe de 4 "! mdr)

 

Déjà une bonne heure de VTT et... Seulement 6 kms de parcourus ?? Bon, ça m'étonne, mais c'est ainsi ! Prions pour que la suite soit plus roulante. D'autant que la descente dans cette caillasse est (vraiment) technique et « je suis pas bien à mon aise » pour reprendre mes précieux Chevallier et Laspalès ;-)

 

Nous traversons la route, ok je reconnais cette partie, on traverse encore une rivière (PHOTO) et l'on attaque la remontée du vallon, un long, très long single en forêt. Allez, faut le faire ! Je rejoins une nana mais ne la passe pas, ma Patate étant derrière. Pauvre nana, elle en ch** grave, et c'est loin d'être terminé ! Et son mari qui est dur ! "Hé, l'année prochaine faut le faire avec moi plutôt ma chérie !!!"

 

Descente, puis plat, mais PLUS DE PATATE. Une minute d'attente, puis je repars en sens inverse, elle drague le bénévole ? Non, il est vieux. A-t-elle crevé ? Ca n'en a pas l'air. Non... Elle changeait de chaussettes !!! PATATE !!!

 

Plus tard nous atteignons un village, tranquille, on grimpe petit plateau, un peu d'ambiance ça fait du bien de voir des gens, et qu'est-ce que c'est c.h.o.u.e.t.t.e !!

 

Et patate qui demande si on ferait pas une pause. Une pause ? Ben au ravito chérie ! Personne ne fait de pause enfin, on a un dossart ! « Oui mais l'an passé on en a fait », non, l'an passé j'avia screvé lol !

 

Derrière on ne profite qu'à peine de la descente, un p'tit ravin sur la droite, (photo) plateau et... Ravito !! Un petit coup d'Ardèch'cola + pâtes de fruits avant d'entamer une énième grimpette, et pas des moindres. Elle m'avait marquée en 2009 au point que je me souviens parfaitement de certains franchissements. Courage, ne pas lever la tête... Et quelques coureurs du parcours aventure nous reprennent, dont un Duo féminin ! Explosif

 

 Et en haut nous voici sur un énième plateau en faux-plat montant et casse-pattes et... JULIE qui se met en mode "j'ai pris 3 redbulls en intra-veineuse j'envoie du bois !!!". Incroyable. C'est moi qui n'ai plus de jus ou bien ? Ben non, je vais bien, d'ailleurs je me sens globalement dans un très bon jour today, mais là elle est insuivable. Insuivable. Je fais illusion deux minutes, pensant que ça ne va pas durer. Elle, tranquille, papote avec le mec intercalé entre nous deux, pensant d'ailleurs que c'est moi (!!!), et puis non, elle ne bluffait pas, perso je ralentis le tempo !

 

Et c'est plus tard dans la descente qu'elle m'attends, et me colle de près ! Non mais allo quoi ! Genre t'as fait 4h30 d'effort et d'un seul coup on envoie du gros pâté !

 

Ca sent bon en tout cas, il semble que c'était la dernière montée, et l'on trace vers Vallon... Quand... Je sens quelque chose de bizarre, d'étrange, en pédalant, non, non...

 

J'AI CREVE  A L'ARRIERE

 

Non !

Noooooon !!!

Pas maintenant. j'y pensais même plus, que cette année, au moins, j'avais pas crevé. Moi qui faisais gaffe depuis le debut, tellement traumatisé par 2012...

 

Patate reprend le dessus, « allez Julien on s'arrête pas, » effectivement on arrive à un bénévole qui indique 3 kms. faut-il le croire ? Selon ma montre, oui... Allez

 

Je continue de pédaler avec le pneu à plat, c'est sûr, ca va beaucoup moins vite, on se fait déposer par tout le monde, grrrr...

 

Jusqu'à ce qu'on rejoigne le parcours du prologue de ce matin, et voici que le pneu s'est dérobé également, c'est décidé, je porte le vélo, et voilà que commencent deux kilomètres interminables ! Mais on fait rire les gens, le Bouk est en train de gagner ses galons d'honneurs en ce qui concerne la catégorie "honte du sport", y compris en raids désormais !!! Historique

 

Nous voici à 500m de l'arrivée, puis 500m plus loin encore à 500m de l'arrivée (merci mes bénévoles adorés que j'aime !). je n'arrête pas de changer d'épaules, et ça y est ça sent l'arche, je suis la mascotte des rues de Vallon qui se réveillent, tout le monde m'encourage et je finis en (petite) foulée, un dernier duo mixte nous dépasse, grrrr, comme si le sport nous faisait un ultime pied de nez après notre arrivée éhontée et anti-sportive de l'an passé, hein Patate !!!

 

AU FINAL

On termine honorablement en 5h20 !

Bilan1 : on a terminé !

Bilan2 : ça aurait pu être tellement pire (canoë qui se retourne, casse mécanique, crevaison plus tôt... ) !

Bilan3 : mais bord** que c'était beau et beau (et beau) ! 5h20 dans ce cadre mais miam-miam quoi !

 

Un GRAND merci à l'organisation, encore au top, et aux bénévoles adorés sans qui on ne pourrait pas faire les marioles le dimanche (et avec qui on déconne bien, hein !) !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 02-04-2013 à 11:34:49

je mets une com",car vraiment tu fais honte,et faut bien que quelqu'un se dévoue...comment sommes nous arrivés à un tel sommet de nullité et de paraitre? je vous le demande....

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-04-2013 à 12:08:33

Pour une fois l ignoble je suis d'accord avec toi. Comment peut-on laisser faire ça ?? Je crois que les instances sportives vont réfléchir à mon cas qui décrédibilise le sport de façon générale

Commentaire de l ignoble posté le 02-04-2013 à 12:14:11

si la situation n'était pas aussi dramatique,on pourrait presque en rire...mais là,non.

Commentaire de le_kéké posté le 02-04-2013 à 12:52:01

En fait c'est les récits de loose les plus drôles (et les PPs savent de quoi ils aprlent). Bien joué les patates c'était grandiose. Et sinon comment tu fais pour crever aussi souvent ? Surement un coup bas d'un mari jaloux (ou d'une femme amoureuse voulant attirer ton attention), et changer une chambre ça prend 2 ou 3mn, entraine toi pour l'année prochaine ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-04-2013 à 13:40:03

Mais kéké, si je savais changer une roue, ce serait tellement moins drôle ! Et puis ça me met la gnak pour dimanche...

Commentaire de le_kéké posté le 02-04-2013 à 13:45:48

Ce qui peut être drôle c'est de croire comme moi que tu sais changer une roue et au bout de 30mn se rendre compte qu'en fait non (mais d'un autre coté on a jamais crevé en raid jusqu'à présent).
Pour dimanche pas sur à 100% que je sois là, une vive douleur au mollet est apparu ce WE (élongation ou contracture ??), je ferais un test samedi et si c'est encore là tant pis pour moi, je prends pas de risque avec mon vieux corps, car je me connais une fois la course lancé ça sera pas pour rigoler.

Commentaire de l ignoble posté le 02-04-2013 à 13:59:54

tant que c'est pas une torsion de la bite...come on kéké!!!

Commentaire de le_kéké posté le 02-04-2013 à 14:12:51

Élongation c'est à force de trop tirer sur le muscle ? A mon age on fait plus des trucs compliqués aucun risque de torsions incontrôlées ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran