Récit de la course : Trail du Ventoux - 26 km 2013, par MANGROVIEN

L'auteur : MANGROVIEN

La course : Trail du Ventoux - 26 km

Date : 24/3/2013

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 1187 vues

Distance : 26km

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

trail du ventoux

Bonjour à toutes et à tous ,

je me decide à prendre la plume , ou plutot le clavier pour raconter ce trail . En effet , ç'etait un objectif que mon équipier m'avait fixé : "eh toto ! pas cap de te taper le ventoux en courant !" "ben heu , si , surtout si tu m'accompagnes "

donc , aprés quelques entrainements , sur du plat , sous la neige , dans les bois et le maquis , nous voici fin pret à participer à cette magnifique course . Dans une superbe région ensoleillée , agréable et au printemps(vous savez le moment de l'année ou ya des fleurs , du soleil , un peu de fraicheur matinale , ou l'on sent le thym et le romarin qui poussent , ou les abeilles butinent .....) oh p..... !, ç'est pas tout à fait ça qu'on a eu comme météo !

je retrouve donc fée clochette , équipée comme à l'habitude en tenue de stroumpff , mais gonflée à bloc par une créve phénoménale ! moi , à regarder si la colle que j'ai mis sous la semelle de mes chaussures va tenir , "va falloir que j'lé change celles-la" mais quand ou est un gueux on s'attache vite a certaines choses , à certaines personnes et tant pis si je dois courir pieds nus .

Donc , on part , en derniers , pas besoin de se mettre la presse , comme d'hab et comme sur , ça va vite grimper ; ben que oui , ça grimpe vite et fort . Le paysage , meme sous la grisaille , est superbe ! ya des falaises , le sentier est rocailleux et l'on voit au loin les premiers se détacher en fluovertfuschia .

Des cotes , des layons , des ravines , des sentiers , une petite chapelle , ç'est super !!!

sauf pour , le lutin qui courre a mes cotes , les yeux à moitié fermés et zigzagant !!! oulala , va falloir que j'ouvre l'oeil , et le bon , sinon on va se prendre une branche dans la tronche .

la pluie se fait pressante , physiquement ça va , nous courrons , marchons , soufflons mais ça avance . Le ventoux , ç'est comme ça , ça se gagne , la météo y est changeante , et personne ne nous a dit que ce serait facile .

Des bénévoles sont sur le parcours , des photographes , et des trailers . "ça va ??? mon binome raaaale et tousse et mouche " je m'incline devant son courage , car d'autres se seraient arrétés bien avant mais tétue comme une bourrique , elle accélére tout en me faisant une théorie sur l'élevage des chévres !!! j'en reviens pas .

Le ravittaillos arrive , pas trop tard celui-la ! oh , ça fait du bien , on remet une couche d'habits et on ingurgite du solide et des liquides , super bons , les pates de fruits , le chocolat , mwaaarff !!!!

ç'est reparti , on est bien , nous accélerons , et la ! patatra , un mur , un pierrier , un truc raide comme la justice ou comme les cuisses... ALORS LA , surprise et effort , chaud , bouillant , mais sur les quadriceps , on grimpe , moi j'ai le coeur a 200 et une douleur , ça tourne un peu , je stoppe ! je souffle un peu , ç'est dur , faut pas que j'me mette dans le rouge maintenant ! la fée clochette , elle , gambade : je suis sur les genoux , mais comment quelle fait ???

M'enfin ça repart , un coups de fruits secs et hop , le turbo se réenclanche . Maintenant ça descends et tres vite , rocailles , sentiers , ravines , pistes , et un superbe canyon , avec des grottes a chévres et des falaises , dommage ça manque de lumiére . Et la , pan , ma cheville droite , pas grave , j'en ai vu d'autre , on continu ... J'ai un ange qui courre à mes cotés , ben oui les gars , vous savez quand on commence a souffrir , que l'on doute , que l'on faim et froid on voit des choses ! moi j'ai de la chance , car le mien il est sympa , super chouette et courre comme une gazelle , bon il se mouche souvent , mais personne n'est parfait ! Et ça ç'est le moteur , ç'est le truc qui vous fait vous dépasser . ça vaut beaucoup , ça vaut de l'or et plus qu'on ne le pense , trouvez vous un ange et vous avancerez ...

bref , on devalle la pente , et STOP , ya un gars sur le bord de la piste , on s'arrete , les reflexes de secourisme reprennent le dessus , pendant que je questionne le gars , ma coéquipiére dégaine sa couverture de survie et le couvre (comme quoi ça sert ) aprés avoir fait un bilan , on repart , je l'ai revu a l'arrivée , il allait mieux !

On arrive sur les premieres routes , ça accélere , ça descends toujours , faut que j'aide mon binome , ç'est normal , on ne laisse jamais tomber son équipier , jamais , ç'est une régle ! donc je l'encourage , mais des fois je me demande qui aide qui .

Il y a des gens sur le bord de la piste , on a de la boue jusqu'au mollet , on ressemble à des golems , monstres de boue et de rage , un petit tunnel , encore des photos (pppfffuuuiii ) au loin la sono et l'arrivée , le porche gonflable est la , et j'accuse le coups en laissant ma partenaire de course passer devant moi , elle le merite .

SUPERBE course , bon tracé , chouette météo , ambiance de feu , chouette équipier , bref tout pour s'éclater , profiter d'une magnifique région et encore un profond respect pour le Mont Ventoux .

PAR CONTRE : la compet ç'est certainement un truc super ,l'effort , la gagne , le résultat ... Mais , bon , comme à l'habitude , il y a des personnes qui balancent leur P...... de gels , de tubes , de sachets de compléments , pour gagner du temps , ben ça ç'est nul , quand on ne respecte pas le pays , la région et la nature dans lesquels on courre , on a rien a foutre ici . Sport ne veut pas dire pollution ou alors on a rien compris , mais rien de rien , j'espere que ce ne sont pas les gars de la legion et les bénévoles qui ont ramassés les saloperies jetées .

Merci pour eux . Quand aux pollueurs , un jours viendra ou il y aura des sanctions .

A bientot fée clochette

 

2 commentaires

Commentaire de LouPradou posté le 30-03-2013 à 12:57:08

J'ai aimé ce trail, le parcours était sauvage et le tout dans des conditions difficiles. Il faisait vraiment froid, c'est la première fois que j'ai les mains qui gonflent comme cela (fallait pas oublier ses gants)
Sur le 44 le passage de la pluie à la neige fut un moment magique.

Beau récit, bien dynamique. Bravo pour ta course et ton bel esprit d'entraide

Honte au pollueurs, sur le 44 je n'en ai pas vu autant que cela, mais quand même trop

Commentaire de +David+ posté le 30-03-2013 à 21:50:12

Bravo pour ta course et celle de ta courageuse partenaire.
Du courage, c'est justement ce qui m'aura manqué sur ce trail. Venu sur le Ventoux pour en prendre plein les yeux et accessoirement plein les jambes sur ce superbe parcours, j'étais parti pour le 44. D'abord un peu déçu, au départ, de ne pas passer par le sommet, la méteo pas simple et l'horizon totalement bouché m'on fait opter pour un effort moins long et bifurquer sur le 26. J'étais venu, comme tu le dis dans ton récit, chercher du soleil dans un cadre magnifique...résultat pluie, froid et cadre invisible..."c'est le jeu ma pauvre Lucette", on ne commande pas la météo. Ceci dit, c'était, malgré tout, une très belle course.
Déçu quand même de ne pas avoir su trouver la motivation de continuer sur le 44...serais je en train de me ramollir ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran