Récit de la course : La Course de Noël des Moulins - 21.1 km 2010, par ArkaLuc

L'auteur : ArkaLuc

La course : La Course de Noël des Moulins - 21.1 km

Date : 19/12/2010

Lieu : Steenvoorde (Nord)

Affichage : 441 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Steenvoorde sous la neige

Dimanche c'était la Course des Moulins à Steenvoorde, sous la neige!
Le paysage était déjà recouvert d'une jolie couche blanche depuis vendredi et le temps avait remis le couvert dans la soirée de samedi. Mais au lever du jour ce dimanche le ciel était dégagé.
Mais le départ de la course était à 14h, et vers midi la neige se remit à tomber . Elle ne cessera que tard dans la soirée.
L'autoroute était plutôt bien fréquentée pour un dimanche, surtout si on considère la météo, mais cela n'empêchait pas la route de blanchir à vue d'oeil. La prudence était de mise, et c 'est à vitesse réduite que je ralliais la ville de Steenvoorde, non loin du Mont des Cats.
La dernière fois que j'avais couru dans le coin il faisait près de 30 degrés, cette fois il fait aux alentours de zéro et une couche de neige de plus en plus épaisse recouvre la route.
Je me gare sur le parking du collège St Exupery et traverse le stade (tout blanc lui aussi) pour gagner la salle des sports afin de m'inscrire.
S'il fait froid dehors, dans la salle l'ambiance commence à s'échauffer: la sono est déjà à fond, le géant Fromulus est de sortie, des concurrents aux déguisements plus improbables les uns que les autres (des Rasta Rockets, des Claudettes, des Vahinés...) vont et viennent en attendant le départ.
Après m'être inscrit (il y a deux courses en une: un 11,5 km et un semi, je me suis bien sûr inscrit sur cette dernière, tant qu'à faire) je retrouve Ch'ti Vincent et sa moitié, déguisés en Pape et en religieuse!
  A l'occasion de la course, il y a aussi un concours de déguisement. Gros blaireau que je suis je n'ai pas osé me costumer.
Je regagne un instant ma voiture pour m'équiper et retrouve nos joyeux drilles, rejoints entre temps par Baboune en costume de carnavaleux, Fidji, en gros nounours, et Vivien en touriste avec bob, lunettes fumées, chemise hawaïenne et appareil photo.
L'heure du départ approche. Les hauts parleurs nous exhortent à la plus grande prudence vu l'état des routes. D'ailleurs le parcours du 21 km a été amputé des passages les plus dangereux et ne fait plus que 17,5 km. Il semble aussi que je sois le seul de la bande a avoir osé m'aligner sur la grande boucle. Ceci dit courir en soutane est suffisamment difficile comme ça!
Sur les notes du Voyage Voyage de Desireless, le peloton multicolore s'élance dans la joie et la bonne humeur, malgré la neige qui cingle les visages et la température de plus en plus glaciale.
Mais ça va vite se réchauffer.
Les harmonies et fanfares locales ont fait le déplacement pour nous encourager.
Je reste un petit moment en compagnie de Vivien et Baboune mais finis par les distancer, après tout j'ai 6 km de plus à parcourir, il ne faut pas perdre de temps. Et puis courir ça réchauffe!
Les deux premiers kilomètres sont parcourus en un peu plus de 10 minutes (il faut faire attention à ne pas tomber surtout!), sur le 3è je retrouve un rythme plus sérieux (moins de 4 mn! ) et je commence à me dire que finalement, malgré les conditions atmosphériques, je risque de faire un temps potable.
Mais le premier ravitaillement a tôt fait de remettre les pendules à l'heure.
La particularité de cette course, c 'est qu'au ravitaillement on a droit à la bière locale, la Fromulus. Evidemment, le temps de la déguster la moyenne baisse!
Le premier ravito est aussi l'endroit où les parcours des deux courses divergent. Une fois ma bière terminée je pars donc pour une boucle de 6 km sur les chemins de campagne.
On a beau être en Flandres, on est quand même dans la région des Monts, et ça monte et ça descend tout le temps. Heureusement qu'on n 'est pas (plus?) là pour faire un chrono!
Vers le milieu de la boucle, nouveau ravito à la bière! ça réchauffe la paillasse!
La fin de la boucle nous ramène au premier ravito, qui devient donc le 3è! ça fait du bien par où ça passe!
Je retrouve à cet endroit les derniers concurrents du 11,5 km, l'équipe des Vahinés et leur palmier monté sur brouette, et les Rasta Rockets avec leur Bobsleigh à roulettes. Je demande en passant s'ils ont vu le pape, il est passé il y a déjà quelques minutes. Je force un peu l'allure espérant rattraper la fine équipe avant l'arrivée.
Je les retrouve au ravitaillement de Terdeghem, qu'un animateur accompagné d'une fanfare a transformé en piste de danse. Ici on se bouge sur du madison, cours de danse express bière à la main. Pas très bon pour la moyenne horaire, mais qu'est-ce qu'on rigole!
Le ravito de Terdeghem: le ravito que j'aime!
Bon, c 'est pas tout ça, il faudrait quand même penser à rentrer avant la nuit! d'autant que Ch'ti Vincent a prévu un ravito sauvage à 3 km de l'arrivée.
Vieux routier de l'épreuve ( il doit en être à sa 4è ou 5è participation) il a sympathisé au fil des éditions avec l'équipe de signaleurs postée près d'une chapelle, et leur avait promis cette année de leur apporter un pack de bière. L'expression " faire une chapelle " prenant du coup tout son sens!
Vite rejoints par une équipe parée de motifs panthères, nous nous en jetons un derrière la cravate, prenons quelques photos (nous sommes au Lieu-Dit "Le Chemin Du Christ",et puisque nous avons le Pape en personne parmi nous cela donne lieu à quelques plaisanteries bon enfant).
Plus que 3 km, et mine de rien il fait de plus en plus froid, je commence à avoir les mains gelées malgré mes gants. Il faut dire aussi que nous nous arrêtons régulièrement pour nous lancer dans d'homériques batailles de boules de neige avec les enfants du coin!
Ch'ti Vincent, de son côté, mis en condition par le dernier ravito sauvage, inspecte minutieusement les voitures des derniers signaleurs à la recherche de quelque canette houblonnées, hélas sans succès.
Dans les derniers 500m nous retrouvons Ch'ti Sabelle qui nous attendait pour passer la ligne d'arrivée tous ensemble (elle a dû avoir bien froid en nous attendant toute seule sous la neige comme ça!). Et c 'est bras dessus-bras dessous que toute la bande en finit avec cette épreuve hautement festive.
Un petit trajet en navette plus tard, nous voilà de retour à la salle des sports pour aller récupérer nos lots ( une coquille, un t-shirt et une bière chacun) et attendre la proclamation des résultats de l'épreuve. mais ce qui semble passionner le public, ce n 'est pas le classement sportif, mais plutôt celui du concours de déguisements!
Officiellement il n'y a que 5 ou 6 prix, mais les organisateurs se débrouillent pour récompenser à peu près tout le monde, Ch'ti Vincent et Ch'ti Sabelle récupérant ainsi un joli lot de bières locales.
La cérémonie se termine par une farandole des costumés.
La nuit tombant, il est temps de se dire au revoir, et de se souhaiter par la même occasion une bonne année, puisqu'il est vraisemblable qu'on ne se reverra pas avant 2011.
En tout cas une chose est sûre, cette course fera désormais partie de mon calendrier!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran