Récit de la course : Run'nTrail Festival - 22 km 2013, par Corne de chamois

L'auteur : Corne de chamois

La course : Run'nTrail Festival - 22 km

Date : 24/3/2013

Lieu : Chambery (Savoie)

Affichage : 610 vues

Distance : 22km

Matos : SALOMON XR MISSION

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Redistribution des cartes au Team Epine 73

En ce 1er weekend du printemps, les alpes nous proposent 2 trails :

- Le sacré trail des collines 15 km / 750 d+ : De bons souvenirs bien mouillés en 2012, 1er trail de ma jeune carrière avec en guest Campinguou et le Bouk. Motivé par Campinguou cette année, je suis à 2 doigts de craquer mais la raison m'emporte pour :

- Le Run'n Trail de Chambéry 22 km / 700 d+ : Course à priori bcp plus roulante, ce n'est pas plus mal avec le temps annoncé, mais surtout le point posistif, c'est qu'il s'agit d'une des rares courses à 10 minutes à pied de chez moi.                                 

Nous voila donc parti le samedi avec la chenille pour le centre ville de Chy, non pas pour faire les boutiques mais pour aller retirer les dossards, on retrouve sur la place du Palais de Justice le bouk et son compagnon du GLAB, le tant redouté : Ignoble Ross accompagnée de sa petite anglaise. Les dossards retirés et surprise en plus du sympathique tee shirt jaune fluo addidas, de la puce électronique à accrocher aux baskets, voici pour mon 2nd trail de l'année un nouveau n° de dossard VIP : le 3, après avoir eu le 5, 45 jours plus tôt au DST. Je comprend alors que mes performances commencent à être reconnues de tous. On retrouve ensuite, Nicolas un pote du Bouk qui retire son dossard mais qui décide de ne pas prendre le départ suite à une mauvaise chute de ski 10 jous plus tôt, on boit quand même une bière en terrasse.

Puis retour à Cognin, pour une petite soirée pates devant the voice avec notre fils adoptif, on se couche tôt, il est minuit 15.

Le lendemain matin, à 7 h 30 il pleut, tout en avalant mon gatosport j'envoi un petit msg d'encouragement à Campingou qui doit être sur la route pour Tullins, en hommage, je décide de porter le buff vert fluo offert à Tullins l'an passé.

8 h 30 je décide de me rendre à la course, sauf qu'il pleut, le gentil bouk passe me prendre, il revet sa magnifique casquette de Trotskiste offerte aux Saisies. Le Faizan qui est sur la ligne de départ de départ depuis 7 h 30 nous harcelle de msg : "Vous faites koi, vous êtes ou, il pleut, y a du monde, mon dossard, ma puce, il a rien compris la corne, kan même !!!!"

Malgré la pluie qui commence à s'estomper, cette place du palais de justice de Chy est remplie de traileurs : Un mini LUT !!!

On y croise, David Maurin, Patrick Berruet, Nicolas Ferroux et on y retrouve le Faizan et le Manak motivés comme jamais, on se place sur la ligne de départ. Et hop c'est parti à travers les ruelles de Chy (Rue de Boigne, Cathédrale, les traboules, Chateau, Parc du National Museum...), sur le bord, l'ignoble le regard hagard est là, vétue d'un maillot périmé du GF38, club de foot des années 2000 géré à la manière de notre actuel gouvernement, voire géré comme si Mélanchon et Taubira était respectivement Président de la République et 1er ministre. Plus loin Patrick l'hôtelier, est embauché bénévolement pour faire la circulation. 

Après 2 km dans les ruelles de CHY, on attaque la 1ère difficulté, la teribble montée d'escaliers de Bellevue ou on retrouve la chouette en bénévole asics, à titre d'info cette montée est plus dur que celle de la cathédrale St Paul de Lyon. Et on continue, sur une montée de bitume qui rejoint ensuite un petit bois grimpant et bien boueux, je me retourne le Faizan est pas bien loin, en revanche MANAK est déjà parti sur le plat dans CHY. A la sortie du bois, on arrive sur un plateau relativement roulant (1er ravito) qui s'enfonce ensuite de nouveau dans un bois en montée encore plus boueux. Puis on ressort de ce bois et direction la descente jusqu'à Buisson Rond, les sensations sont pas trop mal, la 1ère montée s'est bien passé et dans la descente après 1 petit  km d'adaptation sur ce terrain fort glissant, je commence à doubler des marathoniens ou triathlètes mal chaussés et avec le short gay trop court.

Buisson rond, 2ème ravito, on fait une boucle et je me dit que là je vais voire débouler le FZ avec son regard de Faizan ou le Bouk et son regard niais. Personne, je continue, en me disant qu'il va falloir envoyer car on est de nouveau parti pour 2 km de plat et de bitume en ville, de nouveau la chouette qui me fait gentiment traverser sur un rond point. Puis on remonte à travers un champ bien boueux, je passe sur le coté et qui vois-je ou qui entend-je au loin le casque audio débitant du Métal Undergroud Allemand, le manak, qui marche dans cette montée et qui se fait doubler, ca me met un coup de jus, je part à sa poursuite, je le rattrape, je lui tape sur l'épaule, éffrayé le manak part en sprint dans cette montée qui reprend sur du bitume, après avoir galéré pour le rattraper, ce dernier me laisse seul tout essouflé, je le laisse dans mon viseur. Au croisement, nous retrouvons la chenille et la tomate qui prone de gentils encouragements, petite gorgée d'eau et je repart dans cette montée bitume hardue (15/20%) qui se transforme en chemin boueux mais pas tant, le manak est devant, il est en mode marche rapide, je relance et je suis plus très loin.

On rejoint les hauts de Chy (3ème ravito) et c'est parti dans un single fait de multiples coups de culs, je sens la fin de la montée arrivée, je passe, le manak, pas un signe, il est dans le mal. Dans ce dernier coup de cul je suis suivi d'un Chamois du Nivolet et d'une traileuse Rousse, il s'agit de Martine Vollay, émérite traileuse (1ère à la CCC, à l'UTB, à la StéLyon, au Raid 73...), elle me double et on bascule dans la descente. J'ai les jambes, les Salomon XR MISSION sont au top dans ce single bien glissant et je récupère Martine Vollay, petit msg de sympathie échangé et je file à toute brindezing dans cette descente très technique et bien glissante, on arrive à un carrefour piégeux et on remonte vers la table d'orientation, puis on rebascule dans une descente moin pentue mais bien technique (boue, pierres glissants), je rejoint une féminine, elle me dit qu'elle est 2ème, je lui propose d'aller rejoindre la 1ère, elle me dit qu'elle est 5 minutes devant et qu'elle n'y arrivera pas.

Je file dans cette descente, on rejoint le bitume, un bénévole annonce l'arrivée à 2 km, soit 1 km de descente sur bitume et 1 km de plat, ca sent l'écurie et au loin, 2 fausses bénévoles font des signes forts imposant pour éviter la chute dans une épingle très sérrée et gravilloneuse. Je termine la descente en doublant le chamois du Nivolet qui fait tomber son gel et qui le ramasse. On arrive dans le parc de la tour du Centenaire que je connais bien et on rejoins les éléphants où la chouette est encore là, elle m'indique l'arrivée sur la gauche, je fais tirer le long des galleries lafayette, dernier passage piétons, je me retourne et j'assiste à un duel de folie entre Martine Vollay et la petite traileuse 2ème, j'en termine en 1 h 52, derrière moi le chamois du nivolet, martine vollay et la petite traileuse.

Cette place du Palais de Justice grouille de monde, c'est fort sympathique, je retrouve mon client Patrick, décu de ne pas y avoir participer (blessure au dos). 5 minutes plus tard, le manak arrive les traits tirés, puis surprise c'est le bouk en mode victoire la corne qui arrive seulement 4 minutes après le manak, le faizan arrive le pas lourd 1 minute derrière le bouk. On refait la course, on retrouve manakette qui était sur le 10 avec l'ignoble, tout cela autour d'un verre d'eau et on rentre car il ne fait pas très chaud, débriéfer autour d'un poulet basquaise délicieux du Faizan...  

 

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-03-2013 à 20:40:24

Démenti : j'étais en mode victoire l'ignoble (en mode de gauche donc).

Et tu as eu de la chance : tu as eu des encouragements de Tomate et Chenille, nous on a eu droit à des insultes et des menaces physiques. C'était vraiment effrayant on a eu peur

Commentaire de Corne de chamois posté le 24-03-2013 à 21:06:27

En plus, y avait de la boue et il pleuvait...
Il devrait faire cette course l'été, sur du bitume et sur une ronde de 2km, non ???
J'espère ne pas avoir été trop méchant grrr, boouh !!!
Bonne journée

Commentaire de boblastar posté le 25-03-2013 à 00:03:11

Bravo les gars, vous avez dignement représenté le TE 73 (enfin surtout toi Vincent). A fait tu es payé par Salomon pour faire de la pub ? mardi tu vas m'en obliger à acheter une paire c'est ça ???

Commentaire de l ignoble posté le 25-03-2013 à 07:44:18

quand on habite une région ou les filles ont le feu au cul et qu'on fait un caca réctionnaire pour un tee shit fluo,on garde un peu de recul.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-03-2013 à 11:07:09

Et tu oublies dans l'après-course qu'il nous a fallu nous justifier auprès des glandeuses le pourquoi du comment qu'on était nul par rapport à tous ceux de devant nous

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran