Récit de la course : Raid 28 2013, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : Raid 28

Date : 19/1/2013

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 859 vues

Distance : 85km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Raid28 - We are back - l'édition blanche

Né d'un défi que s'est lancée l'EQUIPE TUROOM en préparant le célèbre Raid Gauloises, le trajet de Bures jusqu'à la cathédrale de Chartres était une manière de s'entraîner près de Paris en réunissant des conditions difficiles. 

Jamais, en s'entraînant sur ce parcours, l'EQUIPE TUROOM n'aurait imaginé qu'un jour des dizaines d'autres équipes viendraient affronter les conditions difficiles d'une progression qui part de nuit, en hiver, en pleine nature, sans ravitaillement et en faisant sa route à la carte et à la boussole : le RAID 28® est né en janvier 1994

N'hésitez pas pour commencer, à aller jeter un coup d’œil rapide au concept du Raid 28. Cela vous donnera une idée de ce qu'est cette épreuve.

Pour cette édition, on a monté l'équipe initialement prévue en 2011 qui avait du être remaniée au dernier moment. De même, des blessures en 2012 nous avaient forcés à modifier la composition au dernier moment

Pour l'orientation, cette année je vais devoir tenir la boussole tout seul, mais je serai assisté par Thierry-Pierre qui s'occupera des définitions, Sonia et Alexandra du pointage, et Cathy prendra soin de nous.

L'avant course...

Après une saison 2012 exclusivement basée sur la CO et sans course de longue distance, j'étais hésitant à me relancer sur le Raid 28. Sauf que cette année nous avons l'occasion de construire l'équipe que nous avions envisagé il y a 2 ans, puis l'an dernier, équipe qui s'est vue à chaque fois modifiée au dernier moment pour cause de blessures.

Après quelques échanges avec Sonia, je décide de re-signer une saison de plus. Oh elle n'a pas eu besoin de me pousser beaucoup en fait, parce que l'ambiance qui anime cette petite équipe, à l'origine totalement improbable, fait que c'est avec plaisir que je vais retrouver mes coéquipiers.

Après une petite phase délicate de choix des membre (on était potentiellement 6 partants), l'équipe se dessine finalement autour de Sonia comme capitaine, Alexandra, Cathy, Ma pomme comme orienteur et Thierry-Pierre comme co-orienteur. Pierre le 6ème s'orientera finalement sur l'ultra raid.

Bref, une fois la décision prise, il faut reprendre confiance dans la distance. Autant cette année je me sens super à l'aise avec l'orientation (pas moins de 23 compétitions sur la saison dont des Championnats de France) autant je redoute le manque de kilomètres.

Après les 3 jours des championnats de France de CO Sprint, CNE et CO de nuit fin octobre, je décide de reprendre des sorties régulières. Pas très longues mais fréquentes. J'y ajoute une sortie de 6h30 en tant que serre file sur l'origole début décembre, puis une CO de nuit d'une dizaine d'heures avec Obob sur la Megalonight la semaine suivante. A cela vient s'adjoindre une sortie d'équipe dans le parc de St Clouds histoire de travailler un peu les cuisses et de reprendre le contact.

Petit pépin, 2 jours avant la course j'attrape une sorte de gastro. Pas cool du tout, mais je n'en souffle mot à personne pour ne pas perturber l'équipe.

Samedi après midi, je pars à Bures/Yvette déposer ma voiture et prendre le bus qui doit m'amener au départ à Maintenon, mais pas de chance, la région est en alerte orange à cause des chutes de neige et la préfecture a refusé l'utilisation de transport en commun pour la course. J'arrive à attraper une place dans un minibus qui va a Maintenon. Tout va bien.

J'arrive dans le gymnase de bonne heure. Il n'y a pas grand monde en dehors des Celestes arrivés de Belgique. Mais ça va se remplir progressivement.


Le gymnase avec les premières équipes qui se préparent

Le temps de me poser et d'aller saluer les organisateurs, et voilà le reste de l'équipe qui arrive. Au moins comme ça on est au complet, c'est déjà une bonne chose.

Du coup on a le temps de se mettre tranquillement en tenue. Pour moi je garde la même base que les autres années mais au dernier moment je décide de renforcer un peu la composition du sac en raison des conditions météo qui ne seront pas bonnes pendant toute la course, et des chutes de neige. Vous avez tout le détail dans ma fiche équipement.

On en profite pour faire une petite photo de l'équipe encore fraiche et fringuante


Alexandra, Michel, Thierry-Pierre, Sonia et Cathy

Pendant ce temps, les coureurs de l'ultra raid font leur apparition dans le gymnase à côté. Du coup je retrouve quelques connaissances dont Ouster, le Lapouneur, le Castor Junior, et même notre équipier de l'an dernier, Pierre qui s'est aussi lancé dans cette aventure.
Un peu plus tard ce sera au tour de la Tortue de faire son apparition. Il n'est pas inscrit, mais il donne un cou de main à l'organisation pour débaliser

Un peu avant l'heure du départ, Papy fait un rapide briefing indiquant la suppression de 3 balises et d'un PC. Bonne idée d'écouter parce que sinon on les aurait cherché pour rien (surtout le PC).


La remise des cartes

21h, les capitaines se placent comme tous les ans sur la ligne de départ et au GO récupèrent les livres de route.

Vu la météo cette année, on décide d'en reporter un maximum dans le gymnase histoire de le faire tranquillement au sec. Thierry me lit des définitions pendant que je reporte.

Pour faciliter la compréhension de la suite, voici les 4 pages des définitions de balises

- La première page du road book du départ à PP031
- La seconde page du road book de Rambouillet à PP059
- La troisième page du road book de PP060 à PP090
- La quatrième page du road book de PP091 à l'arrivée

On prend notre temps pour assurer un report propre, zappant en partie certaines balises bleues. La première carte est déjà reportée, en fait on ne reporte que celles dont nous sommes certains. Pour les autres on verra sur place, mais la priorité reste de faire toutes les vertes et de prendre quelques bleues en fonction de ce qu'elles peuvent nous couter en temps et en effort pour aller les chercher

Je n'ai pas noté notre temps de report, mais comme on a pu faire qu'un seul binome de report cette année, ça a été un peu plus long que l'an dernier. Du coup on arrête le report à PC12, et je constate qu'il ne reste que quelques équipes dans le gymnase. Pas grave de toutes façons, c'est demain quand il fera jour que la course va se jouer... pas pendant la nuit.


J'enfile le bonnet et la polaire

Il est temps d'enfiler la tenue finale. Pour le départ je décide de mettre un 3ème couche avec ma polaire VTT. Il fait froid, il tombe un peu de neige mais ce n'est ni humide, ni venteux. Ca devrait aller.

C'est parti. On sort du gymnase et on se cale pour partir du bon côté.

La première carte (du départ jusqu'à la balise PP016) est ici

PP001 : Mare
PP002 : voir annexe 1
On part en direction de PP001 en suivant l'itinéraire recommandé pour sortir de la ville puis on passe le pont. Une fois de l'autre côté, après une petite hésitation je préfère sécuriser et contourner (la rue sur notre gauche sent le piège à plein nez). On continue au sud et à l'intersection suivante on rentre dans le bois en direction du viaduc. Là on se retrouve à la fois au niveau de PP001 et de PP002.

PP002 est une bleue, mais comme on est au pied du viaduc on commence par la prendre quand même. On trouve facilement les 2 balises d'un côté du pont, ce qui signifie que la bonne est de l'autre côté. Hop, dans la musette.

Une fois PP002 pointée, on cherche la mare qu'on trouve facilement. Sonia va pointer PP001, et nous nous retrouvons tous sous le viaduc pour la suite.

PP003 : Coude du chemin
Pas de soucis on doit passer devant. On trouve le chemin, on le longe, on passe quelques angles et ... on arrive en vue de la route. Aïe. On l'a loupée. Ca commence mal. Avec Sonia on fait marche arrière et on la trouve un peu plus haut. On est passé juste devant sans la voir. Il va falloir être plus attentif !

PP004 : Intersection de fossés
Une bleue qu'on a zappé... en cohérence avec notre stratégie.
En fait en sortant de PP003, je suis mal calé (voir le zoom sur la carte). Je pensait être sorti par le sentier (en pointillé) où se trouve le X rouge alors qu'en fait on sort au niveau de la cote 106. Du coup j'hésite un moment avant de prendre le bon chemin. Encore une fois, même en raid il me faut du temps pour entrer dans la carte.

PP005 : Croisement de chemins
On retourne sur le chemin qu'on continue jusqu'à l'intersection et la balise. Facile.
Je crois que c'est par là que j'en ai profité pour enlever la polaire. Je commence a transpirer et pour ne pas avoir froid j'enlève la 3ème couche que je rentre dans le sac.

PP006 : Intersection de fossés
Toujours sur le chemin on fait un aller retour rapide pour aller la chercher car on voit des lumières. Allez, petit écart de stratégie mais on va la prendre quand même.

PP007 : Intersection chemin/ru
On trouve l'intersection entre notre chemin et celui qui va vers la balise. Alex et Sonia font un A/R rapide.

PP008 : Sous le pont
On a du mal à trouver le début du chemin et on galère dans le bois jusqu'à la hauteur du pont où se trouve la balise

PP009 : Coude du ruisseau
PP010 : Passerelle
On décide de zapper PP009 et d'aller chercher PP010
Après le pont on trouve le chemin que nous suivons jusqu'à la hauteur de PP010. Une fois encore on voit le reflet de la balise depuis le chemin. On pique dessus en direct, pile poil.
Une fois la balise 10 pointé, la PP009 n'étant pas loin, ales et Sonia filent la chercher. L'attente me semble longue et quand elles reviennent elles me disent qu'elles ne l'ont pas prise car elle est de l'autre côté du cours d'eau et que c'était trop profond pour traverser. Arf ! c'est bien la peine qu'on perde du temps sur des bleues si on ne les ramène pas. !

PP011 et PP12 : voir annexe 2

Depuis PP010 je trouve le chemin à suivre qui va nous faire passer à la hauteur de PP011 et PP012. On avisera sur place pour savoir si on les prends ou non.
Quand on arrive sur place je sens plutot bien le truc. On a eu le même type d'exercice au GTO l'an dernier. il suffit d'avoir un bon point d'attaque, de savoir compter et de jouer avec les arbres manquants.
Il y a du monde et on trouve facilement les 2 balises. Ca fait toujours ça de pris.

PP013 : Passerelle
On continue sur le chemin. RAS

PP014 : Coude de fossé
Une bleue trop excentrée, on zappe

PP015 : Encore une bleue, mais sur le chemin de PP016
On remonte le long du ru jusqu'à la hauteur de la balise, mais en fait elle est de l'autre côté, et cela demande un détour pour aller la chercher. Sonia se propose d'y aller quand même mais la tentative de PP009 étant encore présente, on préfère renoncer. Le risque d'y laisser du temps pour 20mn de bonus ne joue pas en faveur du risque à prendre.

PP016 : Berge nord du ruisseau de Gas
Après la zone de PP015, on trouve la route qu'on prend vers le nord, puis celle vers l'est. Au coude de la route, il y a l'entrée du chemin et la balise est juste après.

La seconde carte (de PP016 à PC02) est ici

PP017 : Beauveau Coude le plus au sud du ruisseau de Gas, à l'est de la côte 113, bord nord.
De PP016 on enchaine 2 chemins coupés par un champ et quand on arrive sur zone il y a 3 ou 4 équipes en train de chercher la balise au coude du ruisseau, mais sur le bord sud (au niveau du point rouge sur le zoom). J'ai bien noté que la balise est indiquée bord nord et on passe directement de l'autre côté (vers le point vert). Bonne pioche, elle est là où j'esperais la trouver.

PP018 : Les Prés. Bord sud du Ru au coude du Ru
On repart par le chemin, on passe le premier pont et on continue. Là je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé car j'étais persuadé d'être sur le chemin (tracé en rouge sur la carte) et au final j'ai du faire quelque chose qui ressemble au tracé en pointillé bleus. Avec la neige les traces n'étaient pas évidentes. Du coup, on longe le mauvais ru. On s'en rend compte en arrivant dans une propriété privée. le temps de voir ce qu'il se passe et on traverse le ru presque à gué -merci la palette...) et en traversant le champs on rejoint l'emplacement de la balise. Plus de peur que de mal, mais encore une fois il faut rester vigilant.

PP019 : 170m au cap 270 du PC suivant sur le chemin aboutissant à la côte 139.
Facile à positionner. On continue le chemin, on enchaine les 2 rues et on trouve l'accès au chemin qui va vers la balise. Vers la fin du chemin, un photographe est là sur le côté gauche du chemin. On regroupe l'équipe pour faire la photo en trotinant, et on on continue pour ... arriver en vue du PC ! M... on l'aurait encore loupée ?
On revient en arrière et on la trouve, pile au niveau du photographe mais sur l'autre bord du chemin. Il nous a distrait et du coup on est passé sans la voir. Pas cool !

PC01 : Au sud de Gas, traversée de la D28
Quelques dizaines de mètres et on y est.

PP020 : 3 balises lumineuses visibles depuis le PC. La bonne clignote à 114 pulsations minutes.
Effectivement, depuis le PC on vois trois lampes qui clignotent en haut d'une butte. La première à gauche est trop lente, alors je mesure rapidement la fréquence de la seconde. Ca semble bon.
On part du PC pour aller au pied de la grande butte. Une fois en bas j'indique à Sonia que c'est la seconde qu'il faut pointer. Elle part à l'assaut de la jolie montée. Pendant ce temps je remesure avec plus de précision la fréquence et ... M... c'est pas la seconde, c'est la troisième. Sonia va pointer la mauvaise.
Je demande à Alexandra de monter à la rencontre de Sonia et de lui dire de pointer la troisième. Elle monte, croise Sonia qui descendait, et qui doit faire demi tour pour remonter... Désolé les filles...
Finalement Sonia revient avec les 2 poinçons. Je précise que quand on rendra le carton, il faudra bien préciser que c'est le second poinçon qui compte et pas le premier. On a eu chaud (surtout les filles) sur ce coup là.

Je ne sais plus à quel moment l'équipe de Christian s'est rapprochée de nous, mais ce doit être par là. En effet, ils ont perdu la première page de leur road book, et même si ils ont deja reporté les balises sur la carte, ils n'ont plus les définitions. Du coup on va faire un bout de chemin, jamais loin les uns des autres (en fait je crois qu'on va rester proches jusqu'à l'arrivée !!!)

PP021 : La Fosse Manger. Extremite ouest de la depression au nord de la cote 134
Une fois sorti de la zone de la butte, on trouve le chemin qui part vers l'est (malgré la neige) puis au bout, on fait un sud puis est et après avoir passé le petit bois on trouve la grande dépression avec la balise dedans.

PP022 : Bois de Marolle. Angle nord du bois
On remonte par le chemin, puis la petite route et encore un bout de chemin pour arriver au boit de Marolle où on trouve la balise.

PP023 : La Garenne Ste Anne. Cote 139, jonction de chemins
On part sur le chemin en nord est, puis à l'intersection on coupe partiellement dans le champ en face. Avec la neige et le vent ça fait un peu frais quand même. Depuis un moment on se croise avec l'équipe de Bottle (Christian), et c'est pas terminé .... Une fois au chemin suivant on coupe vers le bois ou du coup on se retrouve à l'abri du vent (ça fait du bien) qu'on devine malgré la nuit et dans l'angle du bois on trouve le chemin qui va nous amener vers la balise 23

PC02 : Croix de Chaleine, traversée D176
Accès direct par un chemin depuis PP023

La troisième carte (de PC02 à PP030) est ici

PP024 : L'orme. Jonction de chemins sur la côte 160
Rejoindre PP024 ne pose pas de problèmes. On prend une petite route qui descend à travers un village. Là, il faut savoir que la route est totalement enneigée, et lorsqu'une voiture arrive on a la bonne idée de se mettre sur le côté. Heureusement parce qu'elle va se faire deux jolies glissades et passer pas loin d'un mur...
Une fois en bas du village, on trouve le chemin qui remonte sur le plateau de l'autre côté. la montée nous réchauffe un peu...

PP025 : Dépression au sud ouest de l'étang Guinegat, bord nord
A partir de là on va enchainer une série de balises avec de longues distances entre chaque.
Sonia qui régule notre allure depuis le début (en nous freinant pour qu'on garde du jus le plus longtemps possible) va continuer son coaching non stop, pendant qu'alex et Cathy s'occupent de mon ravito.
Depuis la 24, on décide de couper à travers champs (de neige), en se calant sur la ligne à haute tension. D'ailleur, voilà à quoi ça ressemble de jour sauf qu'on y est passé de nuit et que ça neigeait fort.


La traversée du champ (mais vue de jour)

Qu'elle est longue cette traversée en plein vent. Avec la nuit on ne voit même pas les fils électriques. Heureusement qu'il nous reste les pylones pour nous recaler.
Une fois au bout du champ, l'accès à la 25 se fait via la route puis le sentier.

PC03 : Chateau de Montlieu, traversée D62
A la sortie de PP025, une fois qu'on retrouve le GR je vois plusieurs équipes partir sur le GR vers le sud est. Je préfère remonter au nord quelques mètres, et trouver une large allée qui va nous faire arriver directement sur PC03

Passé PC3, la spéciale avec les balises 26, 27 et 28 a été supprimée . On passe donc directement à PP029

PP029 : Bois de Batonceau. Jonction de chemins
Pas de difficulté, juste deux chemins à suivre.

PP030 : A l'est de Batonceau. côte 166
On reste sur le vieux chemin de Gallardon, mais on se tape une traversée de plaine bien venteuse... Et comme par hasard, on a le vent de face.

La quatrième carte (de PP030 à PC05) est ici

PP031 : 2km à l'ouest du départ du semi raid. "Pont Rouge"
Toujours une traversée à découvert. On remonte jusqu'à la ligne de chemin de fer. Là j'espérais que la ligne serait sur une butte qui nous aurait protégée du vent, mais rien de rien. On longe la ligne jusqu'à la balise.

Départ Semi-Raid
A l'approche de Rambouillet, le parcours est tracé sur la carte. On ne se pose pas de questions et on arrive au stade où sera donné le départ du semi raid. Là pas question de rentrer dans le gymnase. Notre ravitaillement s'effectue dans une tribune en plein vent sur le bord du terrain de foot.
Ah oui, cette année il y a un ravito en eau sur la course. Un ravito officiel, et gratuit (les autres années il coutait 28mn de pénalité. Du coup je suis parti avec une poche à eau de 2 L au lieu de mes 3,5L habituels. Je refais le plein, je range mes cartes correctement, et comme avec l'arrêt je me suis refroidis, j'enfile à nouveau ma polaire pour repartir. Je ne sais pas combien de temps on s'est arrêtés, mais quand on repars, il est aux environs de 3h du matin.

PP032 : Croisement fossé/chemin au 2 de 28
On quitte le stade par l'itinéraire inscrit sur la carte car il y a un passage imposé pour traverser la nationale 10. Une fois la nationale traversée, on remonte vers la maison forestière et on trouve le chemin qui passe à la hauteur de la balise 32

PP033 : Angle de cloture de l'hippodrome
On continue un peu le chemin et on cherche le passage pour aller vers la lisière de l'hippodrome. Cloture et portail nous bouchent le chemin, mais sur un portail une habile manoeuvre de soulèvement nous permettra de passer. Il nous suffit ensuite de longée le bord de l'hippodrome pour trouver la cloture et la balise. A ce moment là nous sommes rejoins par l'équipe qui tracte une joelette. Et franchement vu le terrain, c'est loin de passer facilement dans les branchages.

PP034 : une bleue qu'on décide de zapper

PC04 : Traversée de la D27
En sortie de la 33 on doit continuer à longer la cloture sur une bordure très étroite au risque d'aller apprendre à nager dans le cours d'eau. Une fois au bout on trouve une passerelle et à partir de là, en enchainant 2 chemins (moyennement praticables) on remonte sur PC4

PP035, PP036, PP037 : trois bleues d'une spéciale qu'on décide de zapper


La carte de la spéciale 4

PP038 : Jonction chemin fossé au nord de carrefour Chabault
Comme on zappe la spéciale, on file directement sur PP038. La remontée de la route de greffier qui n'est pas compliquée à suivre, et on trouve facilement le sentier qui longe ensuite. De là je m'apprête à rentrer dans le bois chercher la balise lorsque... on tombe dessus. Petite erreur de report de ma part, mais on s'en sort bien

PP039 : Coude de fossé au deuxième R de greffier
Toujours la route de greffier jusqu'à ce qu'on arrive sur l'intersection à proximité de la balise. Sonia et Alex descendent chercher la balises, mais je vois que de toutes façons, il faudra passer en bas pour aller à PC5. Du coup on descend tous.

PC05 : Pont sous la D906
RAS, c'est tout droit pour y aller...

PP040 : Au PC, passage sous la route
En general une balise à 60mn de pénalité, ça sent l'humidité au raid28. On arrive au PC et on retrouve Le Bagnard en train d'officier au controle du passage sous la route. J'en profite pour faire un changement de carte avec Thierry.


Changement de carte sous la neige

La cinquième carte (de PC05 à PP059) est ici

Donc en effet, le passage consiste bien à passer dans un petit cours d'eau. Pas très profond, à peine au dessus des chevilles, mais vu la température exterieure, elle risque d'être fraiche. Côté stratégie, point de sac poubelle, ou d'astuce à 2 balles. On y va direct. De toutes façons mouillé pour mouillé, autant gagner du temps.


L'entrée du passage sous la route


C'est un peu bas de plafond...

PP041 : Jonction limite de commune et chemin
On sort de PP040, et on trouve le sentier qui va serpenter à proximité de l'étang. Pas simple car vu le peu de précision de la définition, on a un peu peur de rater la balise. Je demande à l'équipe de rester attentive. Finalement après avoir serpenté de droite et de gauche, on arrive sur la balise. Une de plus.

PP042 Voir annexe 5
Au départ j'avais pensé la zapper cette balise, mais finalement, non seulement on passe à proximité, mais en plus on a pas trop à la chercher, la spéciale étant d'avantage dans notre capacité à mesurer la rigole.


La carte de la spéciale 5

Depuis PP041, on remonte le long de l'étang jusqu'à l'extrémité. Là on trouve le début de la rigole et on voit les balises à l'autre bout. Du coup , ca va le faire. On remonte la rigole en mesurant la distance (GPS + comptage de pas) et une fois au bout on choisi celle qui nous semble la plus juste parmi les 3. Je ne me souviens plus de la distance exacte, mais en tous cas notre calcul était le bon.

PP043 : Au sud des Brulins. Pont sur la rigole des eaux de Versailles
De PP042, on arrive sur une petite place d'où partent plusieurs rues. On trouve la bonne, on continue jusqu'à l'intersection au niveau des "cailloux" et on remonte jusqu'à la rigole


La balise est à côté du pont

PP044 : La ferme Blanche. Passage sous la ligne électrique
Techniquement, ce n'est pas très compliqué, mais par contre on est en plein dans une traversée de champs, en plein vent avec toujours cette neige qui tombe sans cesse et à l'horizontale. En plus quelle que soit notre direction, on l'a toujours dans la figure !
On remonte le chemin en nord-est jusqu'à la route des Vindrins, puis on grimpe plein nord jusqu'à ce qu'on croise la ligne électrique. On reste prudent car là encore avec la nuit la ligne ne sera pas forcément très visible, mais je compte surtout sur la présence de pylone à proximité du chemin sur lequel nous sommes.


Sur le bord du chemin (sauf qu'il faisait nuit quand on est passé)

PP045 : Bois des Vindrins, parcelle 5 au O de Bois (croisement de fossés)
Encore une fois, cette bleue est pratiquement sur notre route. On décide donc de faire notre chemin vers PP046 et au passage on regardera si on peut prendre PP045 sans perdre trop de temps.
Finalement, en arrivant sur place, on trouve le premier fossé. Il ne nous reste qu'à le suivre dans le bois pour trouver l'intersection et la balise. Cela nous a pris à peine quelques minutes.

PP046 : Bois des Vindrins, Intersection parcelles 11, 12, 13

On continue la route des Vindrins, et une fois qu'on a traversé la route du chêne au loups, on prend la route du pont de Grandval jusqu'à l'intersection où on doit trouver la balise. Au passage, ils sont quand même un peu "strange" leurs noms de chemins dans le coin ...
. Arrivé sur place on cherche la balise sans rien voir. Une autre équipe fait la même chose que nous, alors que nous sommes bien à l'intersection. Là je dois avouer avoir un petit coup de bambou, parce que je me souviens que finalement on l'a trouvée, mais je ne sais plus comment !!!

PP047 et PP048 : Voir annexe 6


La carte de la spéciale 6 - Carré de report

Il s'agit de 2 balises bleues que nous avons décidé de zapper. Elles nous font sortir de la route et en l'absence de définition on préfère ne pas prendre de risques. Les emplacements semblent cependant clairs sur la carte, mais une fois encore, de jour on se serait peut-être posé la question. Pas de nuit.

PC06 : Traversée de la D24
RAS, On reste sur la route du pont de Grandval...

PP049 : Pont de Grandval, parcelle 24
On continue la route jusqu'au Pont de Grandval, puis on prend le GR1 vers le sud-est jusqu'à la balise ce qui nous fait prendre au passage une jolie grimpette !

PP050 : Spéciale Memory

La définition est sur la balise 49. Elle me semble assez facile, aussi je propose à l'équipe de la tenter. Je n'ai plus le schéma en tête mais sur le moment j'ai conservé les bons points d'appuis et on arrive à trouver la balise sans trop de difficultés.

PP051 et PP052 : Spéciale Memory
La définition de la 51 est sur la 50, mais celle ci me semble trop compliquée pour prendre le risque d'aller dans le bois toujours de nuit. On préfère stopper ici la spéciale et revenir sur le tracé normal de la course. Du coup on zappe aussi PP052.

PP053 : Jonction de PNR au sud de la parcelle 27
La 53 étant au bord de l'étang, cela veut dire qu'il va falloir redescendre. Je commence par me recaler depuis la 50, et grace à un décrochement de chemins, je peux me positionner de façon fiable. De là on prend le chemin en sud-ouest tout droit, puis arrivé au PNR, on se fait une descente sauvage droit devant dans la neige par une trace que personne n'a encore utilisée. C'est juste géant. Un peu casse gueule, mais géant quand même
Une fois en bas on reprend notre progression sur le chemin jusqu'à la jonction et la balise.

PP054 : Nord de l'Abbaye, coude de PNR
RAS, il suffit de suivre le PNR.

PP055 : Croisement fossé et limite de parcelles
Pas le courage de faire monter l'équipe tout droit dans la pente, surtout qu'avec la couche de neige on ne sait pas ce qu'il y a dessous. En plus vu la descente qu'on s'est faite juste avant, refaire ça dans l'autre sens ne serait pas raisonnable. Du coup on opte pour la sécurité en remontant sur le plateau via le chemin. C'est raide, mais ça passe sans trop de casse.
Une fois en haut, on trouve le chemin qui nous amène vers la piste cyclable, puis la jonction de parcelles où se trouve la balise.

PP056, PP057, PP058 : Voir annexe 7
L'annexe 7 est ici

Il s'agit en fait d'une spéciale au road book. Cela implique de suivre un itinéraire particulier, et de trouver les 3 balises qui y sont, même si on ne connait pas leur emplacement exact. Avec un peu d'attention (et quelques traces dans la neige) ça passe bien.
Notre progression se veut lente mais fiable, ce qui nous permet de trouver PP056. Il s'agit ici de minibalises pas toujours faciles à voir



Les mini balises des spéciales de CO

On continue de progresser sur les sentier, parfois en essayant de conserver la vue sur un fossé recouvert de neige, et on trouve PP057. On repart pour la dernière section. Quelques enchainements et on arrive à... PP059

PP059 : Traversée de route côte 170
Heu ! y'a un truc qui colle pas là, on a pas perdu la trace. Un des controleurs à la sortie de la spéciale nous dit qu'une autre équipe a eu le même soucis un peu avant, mais qu'ils sont repartis en arrière pas longtemps et qu'ils sont revenus avec. OK! chez nous une fois encore c'est Sonia qui s'y colle (c'est ça d'avoir une coureuse rapide dans l'équipe).
Après son retour, on pointe quand même PP059 puisqu'on y est (ce serait trop bête de l'oublier)

La sixième carte (de PP059 à PP063) est ici

PP060 : Passerelle sur le rouillon de Valence
On entame une section toute en longueur puisqu'on va pratiquement traverser toute la carte dans le sens de la hauteur avec seulement 3 balises à prendre. Pour arranger le tout, le jour se lève (plutot une bonne nouvelle en général) mais la fatigue se fait de plus en plus présente.
On quitte PP059 par le GR jusqu'à l'intersection à la cote 170, puis on remonte au nord ouest jusqu'au petit valence où on pique en direction du pont.

PC07 : Jonction PNR D58
Annoncé lors du briefing, le CP a été supprimé... mais de toutes façons ça reste sur notre route quand même

PP061 : Ravin de l'angoumois
C'est une bleue et ça sent le piège physique... Du coup on la zappe


En fait, voilà la balise... on a bien fait !

PP062 : Carrefour des 6 croix
Pas difficile à positionner, par contre là, il me semble qu'on a loupé le premier chemin qui montait, mais ensuite j'ai un passage à vide. Je ne sais plus si on est monté par le second chemin ou bien si on a contourné par la route... Mais en tous cas on a eu la balise.

PC08 : Traversée de la D13
Une jolie traversée de champs bien dégagée, en plein vent avec toujours ces chutes de neige... Difficile de progresser dans ces conditions.

PP063 : Pont à l'est du bois de la minière
En sortie de PC8 on traverse Le Mousseau puis arrivé à la croix Mathurine, on se pose la question de savoir quel chemin prendre. En fait on opte pour la petite route qui passe par la ferme de Champ Garnier car sous la couche de neige c'est une route et pas un chemin, donc plus stable. Cette zone est en plein vent encore une fois. Aussi quand on arrive à la hauteur de la ferme, on se réfugie quelques instants à l'abri du vent sous un hangars pour nous ravitailler. Je crois que ce sera notre seule pause sur toute la course.


Pause ravito à Champ Garnier

Bon c'est pas tout mais on a encore des balises à trouver. On repart en direction de la minière et du pont.

PP064, PP065, PP066, PP067 : Spéciale CO voir annexe 8

L'annexe 8 est ici

Ces 4 bleues là on décide de les zapper. La zone est bien connue des orienteurs, et franchement, vues les conditions météo et la fatigue qui s'est installée, je ne me sens pas trop d'y aller.

La septième carte (de PP068 à PP081) est ici

PP068 : Coude du ruisseau

Cette balise bleue était jouable si on avait été chercher la 064 de la spéciale, mais là elle est trop excentrée. On zappe !

PP069, PP070, PP071, PP072 : Spéciale Corridor voir annexe 9


La spéciale corridor

Là encore c'est dommage parce que ce genre d'exercice est amusant, mais vues les conditions on préfère zapper et aller directement sur PP073

PP073 : Intersection fossés limite parcelles 44 et 45
Du coup comme on zappe un grand nombre de balises bleues, cela va nous obliger à traverser toute la forêt. Une très longue ligne droite, plate, avec un enneigement que je n'avais pas souvent connu par ici.


Traversée de la forêt de Port Royal

On se fait donc cette interminable ligne droite, croisant les premiers promeneurs et skieurs (si! si! ) pour finalement arriver à PP073.

PP074 : Pont au sud limite des parcelles 52 et 54
On quitte la 73 par le route forestière, et arrivé à la traversée du ru, une équipe juste devant nous pars dans le bois. Je pense sur le moment qu'ils cherchent un balise de la spéciale, mais non en fait ils ne cherchent qu'à couper un peu. Vu l'état du terrain, on préfère continuer par la route forestière.
Arrivés au bout on pars trop au sud-est sur la mauvaise route. Quand on arrive en visibilité sur la zone de champs, je me rends compte que quelque chose cloche.Je corrige le tir, on coupe dans le bois (par la même trace que l'équipe de tout à l'heure) et on retrouve enfin le bon chemin. Il n'y a qu'à le suivre jusqu'au pont.

PP075 : Passerelle au premier e de garenne
Petite erreur de tracé sur la carte. On a suivi les pointillés bleus et pas la trace en rouge. Mais en fait la progression a été simple jusqu'à la passerelle, parce qu'il y a plusieurs petits ponts et passerelle. On se les fait un par un jusqu'à trouver la bonne (en fait c'est une vraie passerelle, les autres plutot des pont).

PC09 : Traversée de la D91
Quelques dizaines de mètres jusqu'à l'intersection avec la route. Je crois que c'est là qu'on retrouve Taz et toute l'équipe qui accompagne la KNOCKAND'O team.


Départ de PC9 des KNOCKAND'O

PP076 : Intersection de chemins parcelle 59
On reste sur le chemin en bordure de foret, pas de difficulté particulière.

PP077, PP078 : Spéciale Azimut/distance

Trop froid pour s'amuser à reporter les balises sur la carte avec le rapporteur. Tant pis, on zappe

PP079 : Spéciale observation


Pas simple comme définition, surtout sous la neige

On remonte donc tranquillement le chemin le long de la mérantaise, quand on voit un gros arbre couché sur le côté. Je vais fouiller tout autour, mais rien.
On repart et un peu plus loin, je crois que c'est Alex qui trouve la pince dans un trou derrière un gros tronc.
Par contre, en rédigeant le CR je vois que la balise ne nous a pas été comptée. Dommage, même si ça ne change rien au classement final.

PP080 : Parcelle 65, longer le pied de la falaise
On continue de remonter le chemin mais on va trop loin. En effet je percute sur le fait que la falaise est dans le dévers. On décide d'aller la chercher (c'est une verte) et on monte droit dans le bois jusqu'à la zone où sont les falaises (l'avantage de connaitre le terrain).


Recherche de la balise au pied de la falaise

On arrive sur les falaises, et là il nous faut remontre le long pour trouver enfin la balise.

PP081 : Source dans la parcelle 69
On redescend sur le chemin (ça glisse toujours autant), et on continue d'avancer jusqu'à la maison forestière. On la contourne et on trouve la source juste de l'autre côté.

La huitième carte (de PP081 à PC12) est ici

PP082 : Parcelle 77, rocher remarquable
On continue de longer la mérantaise jusqu'au moment où on voit les rochers dans la pente. Sonia monte un sentier pour aller poinçonner la balise, alors qu'une équipe qui nous colle au train depuis un moment arrive au loin. Ceux là commencent à nous gonfler à rester volontairement derrière nous l'air de rien. Du coup j'essaie de rappeler Sonia pour lui dire de redescendre par l'autre côté pour ne pas qu'ils la voie, mais elle est trop haut et ne m'entend pas. Tant pis, on leur donne encore cette balise là.

PP083 : Parcelle 85, Méandre de la rivière
Progression techniquement simple par un enchainement de chemins jusqu'à la balise.

PC10 : Traversée de la D938
Petite route pour rejoindre le PC.

PP084 : Passage de la rivière sous la D938
En fait la balise est placée en sortie du PC, et cette balise là vaut 1h de pénalité. Normal, il faut passer dans la rivière pour la poinçonner ...
On arrive au lavoir en même temps que l'équipe de Bottle. Ca discute sec de leur côté, alors que chez nous la question ne se pose même pas, on rentre direct dans l'eau. Bon c'est froid de chez froid et par endroit ca monte au dessus des genoux... Gla! Gla! Gla!




Remontée de la rivière à la Geneste

Pendant notre traversée on voit l'équipe de Bottle sur le pont... "Mouarf les p'tit bras, z'ont même pas osé mettre les pieds dans l'eau..." Bien sur ce genre d'évennement reste toujours très discret... Mais non, on ne va pas les chambrer longtemps... Hein ? Ah oui... Effectivement ils vont prendre cher côté chambrage sur ce coup là.

PP085 : Sur la route menant à Orce
Après la traversée, on trouve la route qui va sur Orce. Il suffit de la suivre pour trouver la balise.

PP086 : Bord nord de la rivière
L'objectif est d'être du bon côté de la rivière. Là encore, je me souviens être passé à la limite de la chapelle à Orce, mais j'ai un blanc sur le passage réellement utilisé pour rejoindre la balise...

PP087 : Jonction parcelles 8,9,15
Ce sera la seule et unique verte que nous allons zapper. Là où elle est située, cela nous obligerait à monter sur le plateau, ce qui nous couterait en A/R plus que les 20mn de pénalité. Elle pouvait être jouable si on avait fait les 3 bleues ensuite, mais là les jambes commencent à être lourdes, et on préfère zapper.

PP088, PP089, PP090 : Spéciale report cap/distance

3 bleues localisées depuis PP087 que nous avons décidée de zapper. Donc les 3 bleues sautent aussi.

PP091 : Passerelle à l'est de la petite barrière
Depuis PP087, on longe le pied du bois de la tete ronde et arrivés à la "petite barrière" on trouve le passage dans la verdure qui mène à l'emplacement de la balise.

PP092 : Pont au O de Billhou



Une trace simple au pied du relief pour nous mettre dans l'axe de PC11

PC11 : Traversée de la D95
Trace directe depuis PP092.
Au PC on nous propose une spéciale Memory. On se concerte rapidement, mais vu le temps restant, on préfère sécuriser la fin de course. Tant pis pour la mémory

PP0093, PP094, PP095, PP096, PP097 : Spéciale Memory
5 balises bleues zappées.

PP098 : Jonction de chemins à l'est de la cure
On part plein ouest depuis PC11 entre les deux reliefs, et à l'amorce du chemin qui va vers la balise on grimpe vers le plateau.

PP099 : Pont au sud est du rond point
On termine la grimpée sur le plateau et on fait une petite boucle pour prendre le chemin qui va droit sur le rond point. il suffit de faire le tour pour trouver le bon pont.

PP100, PP101 : Spéciale Cap précision

2 bleues zappées. On a même pas regardé où elles étaient. Dommage car la seconde n'était pas loin de notre trace.

PP102 : Balise placée sur la carte
Pour rejoindre la balise il y a un passage obligatoire pour traverser la D906. On quitte PP099 par le chemin en sud ouest, puis on se fait encore une fois une super descente pour rejoindre la ville. De là, on ne se pose pas la question et on vas tranquillement par les rues jusqu'au passage obligatoire. Ensuite une fois de l'autre côté on va chercher la balise.

PP102 : Pont. Extrémité est de l'écluse
Il nous suffit de suivre le GR pour rejoindre la balise.

PC12 : Pont sur la D95
Aucun soucis pour rejoindre le PC.
Ici une question se pose. Est-ce qu'on continue sur le parcours normal, ou bien est-ce qu'on prend l'option courte proposée par l'organisation ?
Il nous reste 1h30 avant la barrière horaire. Le parcours normal vas dans les hauteurs au dessus du Bures, là ou on avait fait le départ il y a quelques années. Vu notre état physique, on décide de prendre l'option courte proposée par les controleurs (option recommandée de toutes façons à partir de 14h30... ça tombe bien.)
Du coup on nous donne les nouvelles balises à pointer. Ce sont en fait des balises destinées au Bures 28 qui est en train de se courir et dont nous allons croiser pas mal d'équipe sur notre retour.

La neuvième carte (de PC12 à l'arrivée) est ici

Je n'ai plus en tête l'emplacement des balises de circuit court, mais ce n'est pas très important. Elles n'étaient en fait pas très difficile et surtout destinées à nous faire revenir assez directement sur le gymnase d'arrivée. Sur cette section nous sommes toujours au contact avec l'équipe des "p'tits bras"... Si, si souvenez vous... L'équipe de Bottle qui n'a pas voulu mettre les pieds dans l'eau tout à l'heure... (j'avais dit qu'ils allaient manger grave sur ce coup là).
On remonte vers bures, on passe sur le circuit des 12h de Bures le long du bassin puis on arrive tranquillement sur le site de l'université.
Là, Bottle stoppe son équipe afin de permettre à chacune des deux d'arriver groupée avec ses équipiers. On passe donc devant (normal on a les pieds mouillés, nous !) et, à la vue de l'arche verte et blanche on se donne la main.


L'arche d'arrivée en vue après plus de 17h de course

Sonia arrive même à nous faire faire le finish en courant... pas vite mais en courant quand même.

A 15h17, nous franchissons tous les 5, main dans la main, cette foutue arche d'arrivée !!!

Yes, ça y est on l'a fait une fois encore... Tous les 5 ensemble de bout en bout. Je crois que ça fait longtemps que je n'avais pas fait un raid 28 aussi groupé au sein de l'équipe. Le Coaching de Sonia y est certainement pour beaucoup, mais c'est surtout ce lien qui lie l'équipe qui a joué à plein.

La pression retombe, la vigilance aussi... pause, traditionnelle soupe chaude, on croise sur la ligne quelques visages connus, j'en loupe aussi quelques uns, je crois que le fait que la pression soit retombée fait que j'ai du mal à percuter.

Je rentre me mettre au chaud dans le gymnase, je retrouve la consigne des sacs, mais il fait une température polaire dans le gymnase. Pas de chances, le chauffage est HS.


Le gymnase d'arrivée

Je décide d'aller me changer dans les douches pour profiter de la chaleur, mais c'est un coup pour rien, même les douches sont froides.

Je me change rapidement, enfile des vetements secs et chauds, puis je rejoins l'équipe dans le gymnase pour le repas d'après course.


Le repas d'après course

Ce moment est en général un grand moment de partage pour l'équipe, mais aussi avec tous les autres participants. un moment où on refait la course, ce qui a été, ce qui a merdé, mais là vu la température polaire (quelques degrés seulement) après près de 18h passées dans le froid, on a tous qu'une envie, c'est d'aller se mettre réellement au chaud.

Dommage, mais bon, it's life !

Je laisse l'équipe repartir en direction de la gare de Bures, pendant que pour ma part, je vais aller dormir un peu avant de reprendre la route. Je sais qu'après ce type d'épreuve, j'ai souvent un peu de mal à rester vigilant, et là en plus avec la neige, je préfère ne pas prendre de risques.

Après quelques jours d'attente le classement tombe. 8èmes sur 23 équipes au départ.

Aucun regret à avoir. l'équipe de Wouter juste devant nous termine avec une avance de ... 8h en temps compensé... Autant dire que pour rattraper ça en balises bleues il ne fallait pas faire d'impasses. Donc impossible pour nous, même en optimisant d'aller chercher ne serait-ce qu'une place de mieux.

Et voilà. Une grande page de CàP qui se tourne. Je n'ose pas encore dire qu'elle se ferme, mais en tous cas elle se tourne.

Depuis 2001 et notre équipe mythique, j'ai vécu énormément de choses sur cette épreuves, fait des tonnes de rencontres, couru avec parfois d'improbables équipiers, connu de grandes joies, mais aussi des moments difficiles... rares mais il y en a eu aussi, bref, c'est forcément quelque chose qui laissera des marques pendant longtemps.

Il faut parfois savoir arrêter avant l'édition de trop. Ce n'est pas une décision facile à prendre, surtout vis à vis de l'équipe avec qui j'ai pu profiter de ces 3 dernières éditions, mais c'est un besoin que je ressens.

Il n'est pas improbable que je sois encore présent dans les années à venir dans l'écosystème du Raid28, mais peut-être sous d'autres formes.

Voilà, alors pour en terminer, je voudrais dire un grand, grand, merci à Sonia, Alexandra, Cathy, et Thierry Pierre pour cette longue ballade, mais aussi à l'équipe Turoom pour avoir su au fil des ans nous prendre en charge, parfois dans des conditions extrêmes. Le raid 28 est une course d'équipe, au sens large du terme, on l'a vécue comme telle, et c'est ça qui est bon.

Michel

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran