Récit de la course : Semi-Marathon des Lions 2013, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Semi-Marathon des Lions

Date : 17/2/2013

Lieu : Bullion (Yvelines)

Affichage : 967 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Se dépenser

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi de Bullion 2013 : comment ne pas savoir faire de sortie pépère

Et voilà, le semi-marathon de Bullion est désormais la course que j'ai courue le plus de fois ! Celle-ci sera donc la quatrième édition consécutive à laquelle je participe.

Il est toujours bien, ce semi. Toujours bien organisé, toujours convivial, toujours peu cher (on n'a pas de t-shirt à la fin, mais on est content que tous les bénéfices aillent aux enfants malades de l'hôpital pédiatrique et de rééducation de Bullion, pour notamment bâtir des structures d'accueil pour les parents.

Ce sont les bénévoles des Lions Club du coin qui s'y collent et on sait être efficace, au Lions. Résultat : organisation quasi impeccable (juste un petit raté avec le stationnement des voitures qui n'a pas pu être empêché sur la route de St-Arnoult, qui est le premier kilomètre....et un retard au départ qui nous ont fait attendre dans le froid....mais franchement rien de bien grave car ce n'est pas rien, le débarquement de 1200 coureurs dans un petit villsage des Yvelines).

Traditionnellement aussi, il y a un rendez-vous de kikous en nombre. Cette course est la reprise des courses sur route dans la région, le premier semi de l'année et cela fait envie à beaucoup de se mesurer à l'exigeant parcours.

Tradition aussi, il fait beau. C'est amusant qu'en 4 ans, j'ai toujours eu à peu près le même temps : un froid matin d'hiver....avec un beau soleil. Pas de neige, cette fois-ci, comme pour ma première participation...et même un peu moins froid que les autres années. Mais, enfin enfin enfin, du soleil! C'est le premier dimanche de l'année où je pars courir sous le soleil.

Donc, rendez-vous de kikous. Bon, faut que je change l'endroit car le petit rond-point, c'est pas pratique car c'est loin du départ. D'ailleurs, je n'y ai finalement retrouvé personne! Le premier par contre que je vois, et de loin, est notre Bagnard national. Je n'en croyais pas mes yeux en voyant les rayures mais c'était bien lui qui "venait voir les copains". Incroyable Bagnard qui, en plus, devait connaître à peu près la moitié des coureurs et qui va se payer le luxe de même courir une grande partie du semi avec chrystellem, sans vraiment l'avoir prévu (et en faisant de super photos sur le parcours).

Je retrouve aussi facilement patfinisher avec qui nous nous croisons beaucoup en ce moment (un off ensemble du côté de Port-Royal dans la boue, le trail d'Auffargis la semaine prochaine, l'Ecotrail dans 4 semaines). Il est venu avec un collègue (encore un prof ! ILS sont partout !), thierry, dont c'est le premier semi, qu'il terminera en 1h52.

Pat et moi avons fixé notre objectif à 1h45, en fait 5'/km, puisque nous sommes tous deux sur le mode "sortie longue de prépa Ecotrail", donc on a dit qu'on y va mollo. Donc, pas de tentative de record, cette fois, comme l'an dernier avec Tonton.

Au départ, nous finissons aussi par retrouver PatriciaB, venue avec Caro, qui continue sa reprise progressive. Patricia est aussi en mode "redémarrage soft" et vise tranquillement 2h15. Caro se poste au premier kilomètre et prévoit de trottiner avec Patricia en voyant ensuite si le genou tient (il tiendra!).

Longue attente au départ qui finira par avoir plus de 10 minutes de retard. Heureusement qu'on se tient tous chaud!

Le premier kilomètre est assez cahotique. Nous étions environ au premier tiers et il va falloir se faufiler...d'autant plus que les voitures garées le long de la route ne facilitent pas les dépassements. Donc, je décide de prendre mon mal en patience et ne pas me stresser plus que cela si ça traine un peu. Pat s'envole devant et je vois son buff me larguer assez vite. Il est tout sauf sur un rythme de 5'/km, le gredin!

La situation se décante tranquillement après la côte du premier kilomètre, et la descente qui suit. Le peloton file à bonne allure autour de moi et je me fais plus dépasser que je ne dépasse. Effet de la descente certainement : je suis toujours surpris par l'irragularité du train de certains coureurs, moi qui ai un métronome dans la tête.

À propos de métronome....le mien s'est, semble-t-il, réglé plus sur 4'45/4'50 que sur 5'. En fait, si j'adoptais 5', j'aurais vraiment l'impression de me "traîner" alors que là, je me sens très facile sur la petite route en direction de Moutiers. Donc, je décide de garder ce rythme.

Un peu de vigilance aussi : la route est assez bombée et je me fais un point d'honneur à courir sur la partie plate. Avec le temps et les courses, j'ai appris que les légers dévers, c'est toujours un peu destructeur à la longue, et que faire attention à ces petits détails, c'est tout bénef au bout du compte.

De retour de Moutiers vers Bullion, petite mauvaise surprise : le vent s'invite, pleine face. Ça, ça va faire mal quand on repassera par ici aux km 19-20. Donc, décision du bubulle : en garder sous la pédale puisque je compte bien lâcher les chevaux sur les 2-3 derniers kilomètres.

C'est vers ce moment que je me fais héler par JamesTuche, néo kikou, qui semble avoir repéré la casquette à pseudo. Toujours sympa d'échanger quelques mots dans la course et ne pas être complètement dans sa bulle. Cela dit, ce sera le seul "échange" que j'aurai en course : j'aurai beau guetter Pat, je ne le verrai jamais (et vous saurez pourquoi).

Ré-gu-la-ri-té : 4'44, 4'48, 4'49, 4'47. Ce sont mes kilomètres 3 à 6. Pas mal, non? Première difficulté, le faux plat montant du km 7. J'ai décidé à l'avance de tenter de garder un rythme constant sur les deux difficultés qu'il y a sur la première moitié de la course. Donc, tirage de bras et allongement de la foulée sur le faux plat et effet pac-man garanti : une vingtaine de places engrangées et, surtout, dans la facilité. Comme dit Pat, on voit tout de suite le bénef des D+ avalés dans la boue en décembre/janvier..:-). 5'01 sur le kilomètre 7, ce sera en fait mon seule kilomètre à moins de 12 à l'heure.

Deuxième objectif : garder de la régularité sur la descente vers La Celle les Bordes, sans se laisser emballer par tous ceux qui me redépassent. Donc, concentration maxi sur le rythme de foulée, bam bam bam bam.....et les km 8 et 9 se font autour de 4'40. L'objectif est de mettre une mine, que dis-je un parpaing, dans la côte de La Celle qui s'étend sur le dixième kilomètre. Quoi de mieux pour se tester un peu, finalement, que ce kilomètre à 6% ?

Là, donc, fini de rigoler. Le bubulle prend le rictus du bubulle qui a fini de rigoler ce qui, combiné aux lunettes photochromiques bien noires en plein soleil, me donne sur certaines photos un air de tueur pas commode (non, pas de photos, cette fois!). Là, c'est facilement une cinquantaine de coureurs que j'avale façon mort de faim, en montant cette côte à plus de 12 à l'heure (Pat me dire s'être aussi bien fait plaisir à cet endroit). Ça met quand même bien la patate et c'est d'un pas alerte que j'entame l'interminable ligne droite vers Clairefontaine.

Là, l'an dernier, j'en avais bavé des ronds de chapeaux, avec Tonton qui passait son temps à m'asticoter pour que je tienne le rythme infernal qu'il m'imposait, en bon lièvre de luxe. Aujourd'hui, pas de pression, donc je vise à reprendre mon rythme précédent et retrouver ma quasi-légendaire régularité. Focus sur les pointillés de la ligne centrale de la route et hop, 8 foulées entre chaque pointillé, 2 sur le pointillé, et on recommence ça quelques centaines de fois. C'est un peu hypnotique, mais ça marche du feu de Dieu : 4'44 et 4'40 sur les km 11 et 12.  

Et j'enquille derechef sur le 13 et le 14, toujours dans ce rythme....mais sans pointillés. Seul petit défaut sur cette petite route autour du centre national du Fouteballe : un groupe un peu compact et un peu bavard du même club qui a tendance à faire un peu le yoyo. Comme la route n'est pas bien large, c'est un peu saôulant et je finis par mettre une mine, piquer un sprint de 20 mètres pour me retrouver tout seul et tranquille avant la descente.

Objectif : ne pas trop avionner sur la descente pour ne pas tuer les cuisses. Pas facile quand on entend le troupeau derrière qui se rapproche. Donc, allongement de la foulée à au moins 4 mètres (oui, bon, un poil moins, allez)....et limitateur de vitesse enclenché à 13 à l'heure.

Bien, ça. Le km 15 à 4'21" et on part pour les dernières lignes droites. Les 4 kilomètres suivants sont en légère descente sur une route large. Je reprends la ligne blanche centrale comme point de repère et c'est reparti un mode hypnotique. Dans l'affaire, je dépase 3-4 filles : ça va être bon pour mon "classement de fille", ça, tiens. Globalement, ça tourne autour de 4'35, maintenant, pile comme l'an dernier avec Jean-Luc. Tout cela va tenir sans souci jusqu'au km 18. J'hésite à essayer de pousser un peu plus fort maintenant et, finalement, je me ravise : on va garder cela pour seulement les deux derniers kilomètres, compte tenu du vent de face.

Et voilà le km 19 et sa petite côte vicelarde où nous sommes déjà passés une fois sur la première petite boucle. C'est là que je commence à pousser et à enclencher le mode pacman. Là, faut s'employer pour de vrai car le vent est bien toujours là et il n'y a pas grand chose pour s'en protéger. Mais il est là pour les autres aussi et ça souffle quand même ferme autour.

Dans l'affaire, on est pasés de 4'38 au km 18 à 4'32 puis 4'26, ça commence à rougir sous les chaussures..:-)...et le dernier kilomètre n'est pas en reste, avec sa coquine petite côte de l'église de Bullion où j'arrache tout ce qu'il me reste...à tel point que j'ai un peu de mal à relancer en haut, malgré Pat que je vois tout à coup m'encourager (bon sang, il a DEJA fini et est DEJA revenu de 300m en arrière? Il a du scorer sérieux, là).

Le sprint sera donc à l'arrache et moins triomphal que je ne l'espérais et je reperds même une place au profit d'un avion qui me dépasse en soufflant comme un boeuf (c'est sûrement un jeunot de V1, d'abord).

Score final : 1h39'07" à mon chrono, (1h39'26" officiel) soit "juste" 1'21 de plus que l'an dernier, mais sans lièvre....tout cela pour une sortie qui se voulait pépère..:-). Diable, il semblerait que j'aie la patate, en ce moment..:)

Je n'aperçois pas grand monde à l'arrivée. Je n'arrive pas à retrouver Pat (je pense qu'il est reparti trouver son collègue Thierry pour terminer le dernier kilomètre avec lui). Pas de Bagnard à l'horizon, non plus. Après un p'tit sandwich, je me dirige donc vers la voiture pour rentrer car j'ai froid. Finalement, je vais apercevoir Pat et, comme je n'ai pas envie de repartir comme un voleur, nous repartons au gymnase pour....un deuxième sandwich et un petit debrief. C'est là qu'il m'annonce son ébouriffant 1h32. Encore pire que moi, le Pat, dans le pas sérieux! Qui plus est, en revenant, nous aurons le plaisir de finalement retrouver Patricia et Caro, très heureuses de leur fin de course. Patricia retrouve de bonnes sensations et va nous faire une saison et quelques ultra mémorables, je n'en doute pas (et son premier marathon en avril : amusant pour quelqu'un qui a enchaîne les ultras l'an dernier!).

Encore une fois, une excellente journée que ce semi de Bullion. De bons souvenirs, du plaisir à courir.....et il est bien probable que je revienne encore l'an prochain. Maintenant, direction Auffargis la semaine prochaine, pour un tout nouveau trail sur des terres que j'aime bien (les environs des Vaux de Cernay....la dernière fois que j'y étais, c'était pour photographier la fin de l'Origole).

Ah, sinon je finis 11ème fille, au fait (vous auriez été déçus si je ne vous avais pas donné mon traditionnel classement de fille, qui est bien plus flatteur pour mon ego que mon classement de vioque 2ème catégorie mâle).

11 commentaires

Commentaire de Sabzaina posté le 17-02-2013 à 17:38:18

Un Bubulle qui n'est pas dans sa bulle ! On aura tout vu ;)
Bravo Christian, vous m'impressionnez toi et Pat, j'ai bien pensé à vous lors de mon périple dans la Vallée de Chevreuse.

Commentaire de Tonton Traileur posté le 17-02-2013 à 18:54:02

dorénavent, on parlera de semi de BUBUL-lion ! un must !
Bravo pour ta course rondement menée ... et sans lièvre.
à la prochaine ;-)

Commentaire de Olivier d Elancourt posté le 17-02-2013 à 19:03:33

Joli chrono pour un semi qui se voulait tranquille ! Il faudra que je teste un jour ce semi. Ton récit nous plonge, comme d'habitude, au coeur de la course. J'espère que mon récit de la course "les 30 bornes de Saint Paër" (Seine Maritime)de la semaine prochaine sera à la hauteur !

Commentaire de lalan posté le 17-02-2013 à 19:09:23

Toi qui voulais y aller cool, c'est agréable de se lacher en toute maitrise.ca sent bon pour l'écotrail !

Commentaire de JamesTuche posté le 18-02-2013 à 09:33:05

Merci pour ton désormais traditionnel compte rendu. Content de t’avoir rencontré. A+

Commentaire de patfinisher posté le 18-02-2013 à 10:22:53

Extra, excellent résumé d'une course à faire, à connaitre et à refaire......bravo à l'année prochaine ! ;-)*

Commentaire de Arclusaz posté le 18-02-2013 à 11:06:27

tout le monde s'est fait avoir !!!!!

c'est un faux, ce n'est pas un CR bubullien, c'est un usurpateur qui l'a écrit.
C'est sur, scientifiquement prouvé...

Il n'y a pas une seule fois le mot saucisson ! Monsieur l'imitateur vous êtes démasqué...

Mais, quelle perf et quelle facilité !


Commentaire de bubulle posté le 18-02-2013 à 19:10:27

Arclu, y'avait pas de sandwiches au sauciflard au ravito, je te promets. Que des rillettes et du claquos. Ça compte, le ravito au camembert?

Commentaire de Arclusaz posté le 18-02-2013 à 21:35:46

oui, ça compte ! c'est pas le "canal historique" mais c'est accepté depuis Vatican II.

Donc, performance validée. Tu m'épates, tu m'épates....

Commentaire de francois 91410 posté le 18-02-2013 à 12:04:12

Tu auras remarqué que je ne t'ai pas mis la pression sur ce semi en ne m'y alignant pas ! Sinon j'aurais pu récupérer cette poignée de secondes ... enfin bon.
De plus, ce sera pareil pour quelques semaines (mois?) vu mon volume d'entrainement cumulé depuis notre off commun sur les Ponts de Paris : 6km
Bravo pour ta course avec frein à main ?!
@+

Commentaire de Le Bagnard posté le 18-02-2013 à 19:50:25

Joli Chrono Chris !!!et toujours un plaisir de te croiser, re belote sur l'Ecotrail ?
@+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran