Récit de la course : Les 2 Alpes Night Snow Trail - 19 km 2013, par L_Olive

L'auteur : L_Olive

La course : Les 2 Alpes Night Snow Trail - 19 km

Date : 26/1/2013

Lieu : Les Deux Alpes (Isère)

Affichage : 1115 vues

Distance : 19.6km

Matos : pas de yacktracks
sac salomon slab
adidas riot 5

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

les 2 Alpes Night Snow Trail 2013 19Km

Fin d’année 2012, je découvre sur le forum kikourou un trail aux 2 Alpes. J’y serai pendant deux semaines du 12 au 26/01 pour mes vacances et je me dis qu’il y a une chance pour y être au même moment !

Coup de bol, le trail est prévu le 26/01. Ni une ni deux je m’inscris, et le propose à mes amis qui m’accompagnent pendant ces vacances ! 2 s’inscrivent sur le 10Km et mon amie et moi somment sur le 18Km.

Pas de prépa spécifique, juste deux sorties de nuit avant, et trois sorties (de 6km seulement) dans la neige (dans la station des 2alpes pendant ces fameuses vacances). En plus snowboard et apéro raclette/fondue tous les jours.

Grace à Course Générator, j’estime un temps de 2H20 pour boucler les 18Km avec 600mD+, mais je compte accompagner mon amie qui court son 1er trail. Donc je lui concocte un plan d’entrainement pour tourner en 2H30 ou 2H40 max !

Voici le dénivelé :

Bref parlons de la course, Lafuma organise cette première édition des 2 Alpes Night Snow Trail, le rendez-vous est donné à la salle omnisports/polyvalente des 2Alpes, c’est grand et moderne, une centaine de trailers inscrits sur les deux parcours.

20€ pour le parcours (quel qu’il soit) avec t-shirt finisher, un ravito pour le 18Km et un repas chaud (bière comprise).

On se rejoint tous au centre de la station pour prendre un télécabine. Un rapide breefing dans le froid et en route pour le télécabine des œufs blancs. Tout le monde enjambe la barrière pour accéder au télécabine, tel des voleurs qui fraudent dans le métro (c’est pas top). La centaine de trailers monte dans les œufs  et le flot s’évacue rapidement.

Nous arrivons à 2200m d’altitude la ligne de départ est en place, il est 17h, nous avons 15min pour s’échauffer, les derniers skieurs retournent en station et croisent notre chemin. Ils nous regardent avec des yeux surpris !

17H13 (nous nous plaçons sur la ligne de départ (oui juste avant le départ car il fait environ -15°C donc on ne s’arrête pas pour rester chaud).

Un petit mot est donné par l’organisation et hop départ (les deux parcours simultanément)! Il fait encore jour, les premiers partent très fort et les derniers très lentement (un trail tout ce qu’il y a de plus normal).

Les trois premiers kilomètres sont de la monté. On croise les derniers skieurs à rejoindre la station, ils nous applaudissent avec leurs bâtons c’est assez rigolo. Peu de pente mais faut avaler les 3Km, nous partons de 2 200m d’altitude pour arriver à 2 400m, le soleil rase les montagnes le spectacle est magnifique. S’en suit 7Km de descente pour arriver dans la station des 2Alpes à 1 600m. Le tout sur une piste de ski damé, les canons à neige se sont même enclenchés pendant notre descente.

Le Km 8 : les deux parcours divergent, l’arrivée du 10Km est droit devant à 500m (le parcours fait donc moins de 10Km). Nous, nous tournons à droite pour rallier l’autre versant de la station (la vallée blanche) et traversons la ville par une piste verte, le soleil est maintenant couché, les frontales se sont allumées à ma montre nous avons 50min de course.

Km 11, arrivent les ravitos, nous ne nous arrêtons pas, et passons à quelques mètres. J’ai le temps d’entrevoir une table de camping abrité par une bâche avec deux bénévoles qui nous proposent une petite pause.

Et là le Trail (avec un grand T) commence. Fini les boulevards et les autoroutes. Place à la monotrace. On s’engouffre dans une grosse descente bien poudreuse en singletrack sur plus d’un kilomètre, assez technique, avec de la neige à mi cheville, s’en suit la grosse difficulté, la même monotrace mais en montée. Du Km 12 au Km 16 cela monte de 1400m à 1760m. La difficulté est rapidement avalée en plus nous avons la pleine lune droit dans l’axe, quel beau spectacle ! Le balisage est très bien fait (il y a des petit drapeaux rouge plantés et des cartouches fluo accrochées aux branches des sapins (elles ne sont plus fluo au moment où je passe, je dois être trop lent).

Km 16, toutes les difficultés sont derrière nous ! Maintenant le parcours est vallonné,  nous doublons pas mal de concurrents, les trailers se remettent à courir quand mon amie et moi les doublons mais ils n’arrivent pas à tenir la cadence et se laissent dépasser. Nous enchainons des passages pistes/hors-pistes donc passage damé et non damé, cela fait énormément travailler les chevilles. Nous sommes toujours à 1760m d’altitude et la vue sur le village des 2 Alpes est magnifique, le froid se fait sentir de plus en plus et de surcroît avec le coup de chaud attrapé dans la grosse difficulté.

La grosse descente entre le km 17 et 18 s’effectue sous le télésiège du super Vénosc (donc cela descend tout droit dans une bonne poudreuse (il ne faut pas regarder que ses pied car le parcours tourne à droite pour rejoindre le village) quelques trailers ont tirés tout droit !! (Ils ont perdu quelques secondes). On gagne enfin la ville !!

Km 18 : on double toujours, les gens nous confient qu’ils sont fatigués et qu’ils sont pressés que cela se termine. Nous traversons donc la ville et faisons 1km de bitume (pour le moment nos orteils n’avaient goutés que la neige).  Je connais bien la station donc les chemins me sont familiers.

Une fille que nous avons rattrapé s’accroche à notre rythme, et sachant qu’il reste au max 2Km je conseil à mon amie d’appuyer pour ne pas avoir à terminer au sprint, car mine de rien à rattraper du monde comme cela elle va finir classée !

Petite bosse (de 20m de long) mais on relance et cela suffit à mettre 10m d’écart ! Maintenant il faut préserver cet écart, mais mon amie n’a plus les jambes, la fille derrière non plus car elle ne nous rattrapera pas ! Il ne reste même pas 1Km avant l’arrivée mais de nuit et sans connaitre le parcours ce n’est pas évident de visualiser l’arrivée !

Et voilà, 800m plus loin l’arche d’arrivée nous tend les bras, le speaker annoncent nos noms et notre temps : 2H28min42sec pour 19,5Km et 700mD+. Nous prenons un t-shirt finisher Lafuma, un petit ravito (il y avait des bonbons) et direction la salle omnisport pour une douche bien chaude (vraiment bien ces douches) et un repas finisher pendant la remise des prix.

Mon amie terminera seconde senior féminine et devra a sa grande surprise monter sur le podium ! Pour un premier trail c’est plutôt une agréable surprise. Un camlebak et un buff Lafuma comme lot en prime.

Un super trail, des bonnes conditions climatiques (pas de vent, pas de pluie) ! Vraiment génial (oui il fait froid mais un 26 janvier à 2500m d’altitude c’est plutôt normal). Que du positif pour cette première edition (petit bémole pour le passege en mode sauvage pour prendre les œufs blancs). Bon balisage (j’ai ouïe dire qu’un participant s’est trompé de parcours, il s’est engagé dans la boucle des 18Km alors qu’il faisait les 10km) Mais en ce qui nous concerne avec mes 3 amis aucun doute n’était possible sur le balisage, Et l’année prochaine on sera là de nouveau !

2 commentaires

Commentaire de Ironmickey posté le 05-02-2013 à 15:17:14

Bravo. Belle course. Je participais également avec ma compagne Natou. elle a dû arriver un peu après vous. Moi j'ai terminé en 02H19 bien fatigué. Chouette parcours, à refaire.
Bonne saison.
Mika.

Commentaire de Boris73 posté le 25-01-2015 à 08:35:00

J'ai participé hier soir à la troisième édition sur le 20 km.
Les conditions météo et le parcours étaient sensiblement les mêmes, mais avec un départ très (voire trop) violent car la pente est très raide.

Le parcours est très agréable et ludique, pour ça c'est très bien.

En revanche, j'attire votre attention sur de sérieux problèmes d'organisation qui hélas gâchent un peu le plaisir de participer à cette course :

- palais des sports difficile à trouver car aucune pancarte visible pour nous l'indiquer ;
- de plus pour se garer, c'est galère car le parking est minuscule...
- longue attente pour récupérer le dossard dans un premier temps, puis rebelote pour récupérer son "transpondeur" car file commune pour les 3 distances. En tout, 30 minutes d'attente. Cerise sur le gâteau, une fois que c'est mon tour, on me demande une caution pour le transpondeur (du coup je râle, gentiment, car je n'avais rien prévu, alors on se contente de me faire signer un papier...) ;
- le départ a surpris tout le monde (même devant le top départ était inaudible) ;
- au ravito, le manque d'anticipation des bénévoles m'a fait perdre quelques places (3 coureurs ont été plus intelligents que moi et ne voyant aucune boisson dans les gobelets ont continué sans s'arrêter). La pipette de mon camelbak ayant gelé, j'ai préféré perdre un peu de temps. Dommage...
- à l'arrivée (commune aux trois courses), impossible de connaître mon classement. Du coup, obligé d'attendre la remise des prix après 21H (affichage des résultats vers 21H45).
- un cadet a participé aux 20 km alors que le règlement de la course l'interdisait aux moins de 18 ans...
- les podiums (normalement par scratch et par catégorie) ont été bâclé. Là où la plupart des autres courses récompensent les 3 premiers de chaque catégorie sans cumul, le trail blanc des 2 Alpes se contente de récompenser les 3 premiers hommes, les 3 premières femmes et le premier de chaque catégorie (je n'appelle pas ça un podium !) et en plus cumul de trophées et de récompenses pour certains coureurs. Certaines catégories ont même été oubliées (on est passé des espoirs aux vétérans...) Pour la première fois de ma vie j'aurais dû monter sur le podium et du coup, rien. Imaginez ma déception... D'ailleurs il restait pas mal de trophées sur la table à l'issue des podiums.
- à l'affichage des résultats, tout le monde s'est jeté dessus évidemment...
- de plus, tarif d'inscription identique aux 3 courses (25 euros) et repas accompagnateur à 15 euros ! Pour manger des pâtes et une tartelette. Pas de doute, on est aux Deux-Alpes... Ils ont dû calquer leurs prix sur ceux des forfaits.

Je n'ai pas pour habitude de "cracher" sur les autres courses de la sorte et je sais ce que c'est que d'organiser une course, mais là, pour une troisième édition, il y a quand même des choses à revoir. Mes critiques seront je l'espère constructives pour les prochaines éditions (en tout cas, ce sera sans moi).

Encore une fois, dommage...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran