Récit de la course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 17 km 2013, par ogo

L'auteur : ogo

La course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 17 km

Date : 13/1/2013

Lieu : St Martin En Haut (Rhône)

Affichage : 948 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Boue et brume à St Martin

Voilà près de six mois que je n'ai pas bouclé de compétition. En septembre, ma Nuit des Cabornes s'est interrompue prématurément, à 7 km de la ligne d'arrivée, à cause d'une entorse à la cheville. Début décembre, j'ai dû renoncer à la STL pourtant prévue de longue date, à cause d'une hanche récalcitrante. En montant, aujourd'hui à StMartin, j'espère conjurer le mauvais sort et débuter 2013 sur de bonnes bases. Sur le plan amical, la partie est déjà gagnée. Comme à l'accoutumée, les Kik's de Lyon ont fait le déplacement en masse pour la première course de l'année. Dans le gymnase, je salue plusieurs membres du canal historiqueClin d'œil ainsi qu'une ribambelle de petits nouveaux prêts à en découdre sur les sentiers boueux des monts du Lyonnais.

Lors du briefing, le speaker annonce que nous serons presque 500 à prendre le départ du 17 km. Une foule de coureurs, pour certains emmitouflés jusqu'aux oreilles, se masse derrière la ligne, avancée d'environ 200 mètres par rapport à l'an passé. La température est pourtant plus clémente qu'en 2012, mais le plafond est bas. Au coup de pistolet, je m'élance sur les talons d'Arnaud qui dispute le 30 kilomètres. Pour avoir couru avec lui en milieu de semaine, je sais le garçon en forme, mais j'espère pouvoir l'accrocher un peu. Le peloton est compact et je peine à me faufiler pour remonter vers la tête. Comme d'habitude en début de course, mes sensations sont absentes. Non pas que je me sente mal, mais tous mes indicateurs corporels susceptibles de m'informer sur mon état de forme semblent éteints. Dans les brumes matinales, il me semble percevoir le monde extérieur comme un rêve cotonneux. La première difficulté du parcours au km 2,5 environ va me ramener à la réalité. Arnaud que je conservais en point de mire à une quarantaine de mètres s'envole dans la pente. Brutalement, mes jambes se réveillent et protestent contre l'effort que j'exige d'elles. Bien que je réduise la voilure, mes cuisses se tétanisent et je suis contraint de grimper les derniers hectomètres en marchant. Mon manque d'entraînement des dernières semaines se fait cruellement ressentir. 

A la faveur d'un vallon dégagé, j'aperçois la tête de course, déjà sûrement à près d'un kilomètre. Impressionnant ! Malgré le manque de jus, j'essaye de m'isoler dans ma bulle et de faire ma course. Je relance du mieux que je peux sur le plat et tente de ne pas trop me faire distancer dans les côtes. Au km 6, je suis doublé par la première féminine qui progresse comme un métronome sur une pente goudronnée qui n'en finit plus. Quelques flocons de neige nous accompagnent.
Au ravito au km 9, je regarde ma montre pour la première fois. 41'30, 30 secondes de moins que l'an passé alors que je disputais le 30. Pas de quoi pavoiser. La boue rend toutefois les appuis plus fuyants que l'an passé sur le sol gelé. Globalement, les chronos s'en ressentiront à l'arrivée. 
Comme je n'ai pas emporté de réserve d'eau, j'avale un verre de Sprite à la volée en croyant boire de l'eau. Je suis heureux de bifurquer sur le 17, le 30 aurait été difficile à digérer dans ces conditions. J'évolue désormais avec les mêmes coureurs qui me dépassent en côte et que je rattrape sur le plat et dans les descentes. La seconde partie du parcours présente moins de difficultés et je parviens à stabiliser ma position au classement, même si je suis encore incapable de me situer. 
Connaître le parcours est un atout certain. Dans la dernière descente à travers champs, je lâche les chevaux tout en veillant à ne pas perdre une chaussure au fond du bourbier. Je double un concurrent et tente de revenir sur un second. Mais le bougre s'accroche et je ne parviens pas à combler la distance qui nous sépare. Je découvre sur la ligne d'arrivée qu'il s'agit d'un coureur qui m'a dépassé avec un petit mot d'encouragement quelques kilomètres auparavant. Je lui tape dans la main avec un sourire de remerciement.

Pour la première fois cette année, des écrans ont été installés sur lesquels figure le classement en temps réel. Je découvre que je suis 29e en 1h18'16''. Pour une reprise avec un entraînement réduit à la portion congrue, le résultat est satisfaisant. 
Je grignote quelques morceaux de chocolat avant que le gros de la troupe n'arrive (il n'est fait référence ici à personne en particulierLangue tirée) et file prendre une douche. Je suis heureux de découvrir que de nombreux Kikous ont franchi la ligne à mon retour. Je prends une photo de groupe pour immortaliser l'instant.

Puis, nous assistons à l'arrivée des premiers du 30. Sébastien Cornette l'emporte en 2h13'37'' suivi de Pierre Chalandon et de Rémi qui, une nouvelle fois, grimpe sur le podium à StMartin. Arnaud termine 5e, c'était illusoire de vouloir l'accrocher. Clin d'œil
Chez les filles, LilineCoq décroche une nouvelle victoire !

Bravo à tous ! 

Merci aux organisateurs et à tous les bénévoles qui, cette année encore, nous ont fait passer un excellent moment.

Merci à tous les Kik's pour leur bonne humeur, c'est toujours un plaisir de se retrouver sur les sentiers d'ici et d'ailleurs.

Merci à Arnaud pour le covoiturage, au moins sur le siège passager, je n'ai pas besoin de lutter comme un malade pour rester à ta hauteur !   

 

Un belle brochette de Kikous fraîchement arrivés du 17 km. 

Arrivée de Pierre Chalandon, 2e du 30 km.

 

Arrivée de Rémi, 3e du 30 km. 

Arrivée d'Arnaud, 5e du 30. 

LilineCoq victorieuse du 30 km interviewée par J-P Molinari. 

14 commentaires

Commentaire de totoro posté le 23-01-2013 à 13:47:29

Et bien, sacrée reprise ! Cela promet pour la suite ;-)

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-01-2013 à 13:49:57

Bravo, joli retour ! 2013 la ogo's year !! J'ai bien pensé à vous en tout cas et ça m'aurait bien plu d'être là en spectateur au moins.
Dis, pourquoi tu dis qu'Arclusaz est gros ??? ^^

Commentaire de Arclusaz posté le 23-01-2013 à 13:55:54

Jean-Phi, tu me confirmes donc que je ne suis pas parano !

Commentaire de Jean-Phi posté le 24-01-2013 à 08:27:49

Ah moi je trouve que c'était ciblé !! La perche était belle !
charge à Bip bip (son nouveau surnom si j'ai tout compris ! ^^) de nous éclairer.

Commentaire de Arclusaz posté le 23-01-2013 à 13:55:02

merci pour ce joli récit et ces belles photos.

Bravo pour cette reprise, tu vas montée en puissance dans les mois qui viennent.

Faudrait juste que tu trouves une course à faire fin août et une autre début décembre : mais, je n'ai pas d'idées à te proposer ....

Commentaire de TwoTiVal posté le 23-01-2013 à 16:30:13

Bip Bip est de retour !

Commentaire de snail69 posté le 23-01-2013 à 19:27:57

Je suis toujours aussi bluffé par tes talents d'écriture, au même niveau que tes talents de coureur (c'est dire !). Merci pour le reportage photos. Je réalise qu'on ne t'a même pas proposé d'en prendre une avec toi... A bientôt, peut-être après l'arche d'arrivée à Volvic, si ce n'est avant sur un off.

Commentaire de Nini posté le 23-01-2013 à 19:31:38

Bravo à toi ! Vu l'entraînement qui a été sommaire, tu nous promets une belle saison !
Bises

Commentaire de marKeau posté le 23-01-2013 à 20:18:09

Merci pour le compte rendu, merci pour les photos. En revanche, je me suis posé quelques questions après l'arrivée en te voyant en tenue "civile" : un sosie ?, une course moins longue que le 17 ? en fait, on en fait des choses en 30 min !!

Commentaire de lalan posté le 23-01-2013 à 20:50:05

Que dire de plus, Bip bip de retour,lecoyote que je suis n'a qu'à bien se tenir!!!!
Ca devai etre un beau dimanche......

Commentaire de sebmelalix posté le 23-01-2013 à 21:05:39

Merci pour ton récit et ces belles photos.
Content de voir que que tu ais pu conjurer le mauvais sort... En espérant que tes pépins physiques soient derrière toi.
Bravo pour ce joli retour... bip bip-----

Commentaire de Sébounet posté le 23-01-2013 à 22:02:59

Magnifique reprise, surtout après 6 mois d'arrêt !!!
Et merci pour les photos !
A bientôt sur un prochain Off ou une course

Commentaire de tidgi posté le 23-01-2013 à 23:09:05

Ne pars pas trop vite dans la saison, tu ne vas plus trouver de marge de progression ;-)

Bravo pour ce retour fulgurant, encourageant pour la suite...
En route pour la balade du côté de Cham.

Commentaire de franck de Brignais posté le 24-01-2013 à 21:48:34

Bravo pour cette course superbement maîtrisée !! et merci pour ce compte rendu détaillé et très bien illustré ! (qui est gros ??!!) Au plaisir de te croiser lors d'un prochain off !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran