Récit de la course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 30 km 2013, par franck de Brignais

L'auteur : franck de Brignais

La course : L'Hivernale des Coursières des Hauts du Lyonnais - 30 km

Date : 13/1/2013

Lieu : St Martin En Haut (Rhône)

Affichage : 909 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Il y avait trop de signes...

"L'olympique Lyonnais a tenu en échec Troye sur son terrain hier soir lors de la 20ème journée du championnat de Ligue 1...". C'est un signe... 

7h00. La radio me réveille et m'offre ce premier signe... j'aurai du m'en douter...

Debout ! Aujourd'hui voit ma première course de l'année 2013. 2012 a été chargé. Mais 2012 a surtout vu une stabilisation de mon état de santé. Mes intestins eu l'excellente idée de me donner un peu de répit, le traitement fonctionne. Je suis donc plus serein : plus simple de planifier à 3/4 mois, plus simple de gérer pendant les courses (je vous épargne les détails...) et plus simple de gérer l'après course (récupération plus rapide,...). Et puis quand on est serein... on peut se lacher un peu plus ! (pas trop quand même !! Cool

7h30. Denis vient me chercher et il est pile à l'heure, comme d'habitude,... (voilà un autre signe !!) Nous montons en devisant sur le temps et les conditions que nous allons rencontrer : boue... ça c'est une certitude : une sympathique reco organisée la semaine dernière a bien confirmé le phénomène (et pourri mes speedtrail flambant neuve !! Criant ), froid : sans aucun doute moins que les précédentes éditions, et va t'on passer au dessus de ce fichu nuage ?! On arrive en effet à St Martin dans une purée de poix.

On retire les dossards en quelques secondes, orga impeccable (encore un signe...)!! Mon certificat verra sa dernière course, pourvu que le médecin ne trouve rien à redire pour le prochain : j'espère en effet pouvoir prendre le départ de la CCC cette année ! (Mais le certificat n'est pas ma plus grande crainte sur ce sujet ...) 

 

Twotival est déjà sur place, il est temps de mettre les tenues de combat. Et en ce qui me concerne, les regards extérieurs ont dû s'amuser : je reprends très exactement la même tenue que pour la STL : 3 couches, collant long, guêtres, et camel !! Certes, je suis suréquipé... mais...j'ai un pressentiment...

 

Le reste des kikous arrive (Sébounet, Arclusaz, Snail69, Turtle, ArnaudB et ceux dont je ne me souviens plus... pardon...) et nous avons beaucoup de plaisir à faire la connaissance de Trottine (Marine). (Pas de commentaires, svp, sur le fait que je n'ai aucun problème à me souvenir des kikous féminines... contrairement aux kikous messieurs...)

Nous avançons vers la ligne de départ une dizaine de minutes avant. Je me trouve beaucoup trop près de la ligne et je recule malgré les protestations sympathiques de certains congénères "Non c'est pas là bas qu'on part monsieur !!" "Oui, mais moi je me souviens j'ai un autre truc à faire... j'ai piscine en fait...". Je partirai tout au fond, c'est parfait. 

 

Départ prudent (ça veut dire lent...), je vais accompagner pendant une 20aine de km un couple de coureurs qui aura eu la particularité de papoter durant les 2h30 que nous aurons partagé. Moi qui voulait un peu de calme, j'ai tiré le bon lot... (ça c'est pas un signe !!). Ils me mettent une grosse claque dans les montées en marchant comme moi, mais à une allure autrement plus efficace !! (note pour cet été : travailler la marche active en montée !!). je les double très efficacement dans les descentes.

 

Le terrain est très boueux, le soleil ne nous fera pas l'honneur de sa présence, mais le plaisir est tout de même au rdv. Passage au ravito (chaque année aussi sympa : musique et bonne humeur sont là !). Je ne traîne pas trop, je me refroidis rapidement, j'ai hâte d'attaquer la première grosse grimpette vers Riverie. Elle passera bien, mes amis papoteurs ne me rattraperons pas (sur celle ci...là encore un signe...). Arrivé en haut, le terrain est saupoudré de neige. Nous traversons rapidement cette petite commune (...) et prenons une descente aussi ardue qu'était la montée précédente. J'en profite pour prendre un maximum d'avance sur mes poursuivants. Cette année je ne manque pas la bifurcation à gauche et continue à descendre jusqu'à la rivière.

 

Il va nous falloir remonter maintenant jusqu'à Ste Catherine. Le chemin est long, Le couple volubile part loin devant, je ne pourrai pas le rattraper. Voyons le verre à moitié plein : je suis enfin au calme... je resterai d'ailleurs seul jusqu'à la (presque) fin. Je rentre dans Ste Catherine au moment de la sortie de la messe (encore un signe...) une sympathique mamie me demande ce que je fais, d'où je viens et où je vais... je pense qu'elle ne m'a pas cru, à voir les yeux exorbités à l'annonce de mes réponses...

 

Et il faut continuer à monter. Je commence à en avoir plein les jambes, je ne cherche pas à accélérer particulièrement. je ne me mets aucun objectif de chrono, juste une sortie longue. Je relance la course sur chacun des plats et sur chacune des descentes qui se présenteront... jusqu'à la fin.  Je rejoins le ravito en 3h00 pile. Suite à la reco de la semaine dernière, un calcul rapide met en évidence que je passerai la ligne bien au delà des 4h00. C'est pas bien grave... Je prends le temps de manger quelques madeleines, de boire et de papoter avec les charmants bénévoles. C'est incroyable : on finit même par causer chiffons avec un des bénévoles : "Tas les mêmes pompes que moi ! Sympa ces SpeedTrail, mais un peu chères... 115 euros dasn un magasin spécialisé..." "Mais non ! fallait descendre chez Lafuma à Anneyron : 75 euros... et comme je suis fournisseur chez eux... 20% supplémentaires : 55 euros la paire !!" et patati et patata... 

Avec tout ça (au moins 6-7 minutes de pause...), j'ai pas très chaud... et je suis pas de là !! Je remercie chaleureusement tout le monde. Je leur confirme qu'il doit bien rester une ou 2 personnes derrière (enfin j'espère !!) et je reprends mon trottinage. Le ravito m'aura permis de doubler 2 concurrents qui ne me reprendront pas. 

 

Je connais la suite du chemin. Je sais qu'il ne faut pas sous estimer les 7 km qui restent, il y a encore un peu de dénivelé ! 

Et une surprise nous attend : nouveau parcours au 26ème : certes une belle descente, mais une remontée très casse pattes... qui ne manquera pas de me les casser ! 

Mais là, ce sont 2 signes successifs auxquels je vais assister (cette fois c'est sur...) : Le soleil apparaitrait presque ET 5 kikous ultra motivés et pas assez fatigués de leurs courses respectives remontent le chemin et hurlent mon prénom dans la campagne lyonnaise : sont fous ces gars !! Ils me tireraient presque des larmes des yeux ces ânes !! Ils me redonnent la patate nécessaire : j'étais vraiment à bout. Nous reversons enfin sur St Martin. Mes pacers me confirment qu'il reste 2,2 km... il s'agit maintenant de faire honneur à leur venue et d'adopter un rythme correct. La descente se passe plutôt bien et, sans être à fond, je trouve une vitesse satisfaisante et régulière. Seul le dernier raidillon ne passera pas... mais il est jamais passé en 3 participations !! 

La salle des fêtes se profile, je jette un coup d'oeil au chrono : 3:59, possible de finir sous les 4 ! Quelques pas supplémentaires viennent clôturer cette belle balade. Mes pacers chauffent l'ambiance à mon passage sous l'arche. Les bénévoles qui recueillent les puces ne savent plus trop quoi faire : qui est ce qui est arrivé là ??! 

 

Le ravito de fin est toujours aussi garnis (même pour les derniers... comme d'hab' !!) et il y a encore un signe : Il reste du saucisson, Laurent n'a pas tout mangé. Nous discutons quelques minutes, je remercie, une fois de plus, chaleureusement, mes supporters. Je n'oserai pas embrasser Trotinne : cette familière odeur de rat mort caractéristique du coureur fièrement vêtu de ses couches techniques n'est pas des plus appropriée aux embrassades !



Retour à la maison, et là, voilà la signification à tous ces signes, tous ces pressentiments. cette certitude que quelque chose d'exceptionnel allait se produire : A midi c'est poulet/frites !!!

 

Franck

 

14 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 13-01-2013 à 21:57:05

Ah ouais, parlons en de ton rythme correct !
un avion, une fusée, un météorite, tu as baumgartnerisé la dernière descente : j'ai cru que tu allais partir pour un deuxième tour....

je te le dis, t'es vraiment un costaud et plus c'est long plus.... t'es bon !
Bien content de ces moments passés ensemble et des autres à venir.
La prochaine fois, ne te gêne pas pour pleurer, je suis un vrai coeur d'artichaud, je t'accompagnerai...

Commentaire de Kirikou69 posté le 14-01-2013 à 08:37:01

Encore super ton CR.
Une petite pensée pour tes nouvelles speedtrail dont le vert fluo doit être très discret à présent.

Commentaire de Mustang posté le 14-01-2013 à 08:49:30

j'aime bien tes signes!! Et quelle belle récompense, un poulet-frites!! Bravo

Commentaire de TwoTiVal posté le 14-01-2013 à 12:03:55

Bravo Franck !

Tu nous as bien fait transpirer sur ton finish ! C'est toujours un plaisir d'être en ta compagnie.

Commentaire de Sébounet posté le 14-01-2013 à 13:47:55

Bravo à toi Franck !!!

Ton finish est à couper le souffle, j'aimerais bien pouvoir finir à plus de 11 km/h quand je suis à bout !!! Tu as bien failli nous semer dans cette dernière descente !

Bonne récup' et à bientôt sur un prochain Off

Commentaire de Jean-Phi posté le 14-01-2013 à 14:55:26

Excellent CR avec bonne humeur et amitié(s) au rendez-vous ! Ca fait vraiment du bien à lire ! Bravo pour avoir si bien terminé et aussi pour avoir su dire la vérité à la mamie même si elle ne te croyait pas ! Chapeau !

Commentaire de totoro posté le 14-01-2013 à 16:54:06

Super Franck, tu commences très bien l'année ! C'est sympa de voir que la santé est là mais faut pas faire attention aux signes ;-)

Commentaire de sebmelalix posté le 14-01-2013 à 17:01:57

Merci pour le récit Franck de cette belle balade sous le signe d'une reprise réussie... et qui j'espère pour toi annoncera une belle année sportive... Et avec un objectif non des moindres!!!
Bravo Franck.

Commentaire de snail69 posté le 14-01-2013 à 18:25:26

Ravi de t'avoir enfin rencontré, même brièvement (depuis le temps que je lis tes CR!). Hier, j'ai pensé à toi à la séparation 17/30 km ;-). Bravo pour ta course, tu méritais vraiment ce poulet frites !

Commentaire de lalan posté le 14-01-2013 à 21:26:15

Fais gaffe,tu vas prendre des mauvaises habitudes à papoter pendant la course avec les bénévoles. Je pense que tu traines trop avec ces kikourou!!!!!
Bravo pour cette belle sortie longues, un bon début d'année.

Commentaire de tidgi posté le 15-01-2013 à 09:18:29

Good job Franck. Une bonne année qui s'annonce.
Si jamais tu vois un cygne... ;-)

Commentaire de turtlerunforfun posté le 16-01-2013 à 10:25:04

Bravo Franck et merci pour ton chouette CR ! Je n'ai malheureusement pas assisté à ton finish d'anthologie, tu m'as lâché en route, j'ai dû me contenter de tenir compagnie à Trottine ;-). En tout cas, c'est toujours un plaisir de te rencontrer!

Commentaire de ogo posté le 17-01-2013 à 11:41:00

Ton finish a fait le tour du web, même sans y avoir assisté, j'ai l'impression de l'avoir vécu ;) Un grand bravo pour ta course et pour ce CR qui retranscrit parfaitement l'ambiance qui règne là haut. L'année commence bien !

Commentaire de bubulle posté le 17-01-2013 à 20:46:33

Tiens, je ne suis pas le seul à retenir plus facilement les noms des kikoutes que ceux des kikous. Bizarre autant qu'étrange!

Chouette CR bien qu'il ait mal commencé car, franchement, se réjouir d'un bon résultat de l'OL.....bon, je sors!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran