Récit de la course : L'O'Rigole - 75 km 2012, par lolod

L'auteur : lolod

La course : L'O'Rigole - 75 km

Date : 8/12/2012

Lieu : Perray en Yvelines (Yvelines)

Affichage : 741 vues

Distance : 75km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma première Origole

 

Un des plus durs ?

 

 

 

Un nom, évoqué par un ami au fil d'une conversation qui trotte là, dans un coin de mes désirs.

 

Un nom, évocateur, provocateur, qui incite à la découverte du parcours, de l'ambiance.

 

Un nom,.... et finalement une inscription à l'Origole.

 

 

 

Malgré les quelques lectures, je n'imaginais pas cette belle course aussi difficile. Faute surement à une récupération, certes méritée après la PTL, mais trop longue. Faute à une reprise timide de l'entrainement depuis deux mois, avec seulement deux séances par semaine.

 

 

 

L'arrivée dans le gymnase, lieu de vie, de ravitaillement, de chaleur, augure d'une bonne ambiance conviviale. Les 400 inscrits du grand trail, ainsi que les 200 du petit trail se préparent tranquillement. Certains profitent des pâtes, de la soupe dont la recette sera reversé au Téléthon. Au briefing, le boss annonce finalement un parcours proche de 80km au lieu des 75km annoncé.

 

 

 

23h. Le départ est donné pour une dizaine de km en plaine. Le serpentin de frontale s'étire au fil de ces premières pistes agricoles. L'image est belle. Une petite dizaine de kilomètres entame cette boucle d'un peu plus de 30km. Assez variée, cette boucle propose aussi quelques passages hors sentiers à travers la forêt, des petites bosses pour un cumul d'environ 700m de dénivelé, sans oublié déjà un peu de boue... Vers le 20ième km, les sensations sont celles d'un jour sans, les jambes sont un peu lourdes et une douleur tendineuse titille le derrière du genoux droit. Mais le moral est bon et je ne suis pas inquiet pour finir. Je clôture ce premier opus en 3h45min. Le ravitaillement, jambon, riz au lait, banane, chocolat redonne un plein d'énergie à la machine.

 

 

 

Les premiers km sont un peu durs. Il faut affronter de nouveau le froid après une dizaine de minutes de pause. Cette boucle est je trouve la plus éprouvante. A peine 300m de dénivelée. Mais que de boue ! Que de rigoles, fossés large d'un mètre, remplis d'eau, à sauter. Que de hors sentiers, pour nous obliger à sauter encore au dessus de troncs au sol. Heureusement que la météo fût clémente, sans pluie, ni vent. Je termine lessivé de ces 22km en 3h. Le manque de sommeil a surement joué entre 3h et 6h du matin. Cette gestion est à méditer pour une prochaine. Donc du 7km/h sur cette portion, laborieux dans la boue(rieuse).

 

 

 

Ah, douce chaleur du gymnase et de son ravitaillement. Je joue mon ogre affamé et je recharge en eau, avant de repartir pour la boucle finale de 26km annoncée comme la plus dure. Indéniablement elle est difficile, mais je préfère sur le long, des bosses au plat. Quelques 5/6 km de plat pour aller chercher les « montagnes » de la forêt de Rambouillet. Les traceurs du parcours se sont amusés à dessiner des créneaux de montées/ descentes, droit dans la pente, parfois à 30°. Les fous ! Toujours, on se dit, « Tiens je vais rattraper quelqu'un », en voyant 50 mètres devant sa lampe. Mais non, il faut avant, remonter en pleine forêt, sans chemin avant de redescendre pour retrouver le bas du vallon. Nous jouons ainsi pendant 3h sur plusieurs reliefs avant de rallier le gymnase avec environ 3km de plat où je termine clopin-clopant ce truc dément avec Arnaud, un coureur, qui m'accompagne depuis déjà quelques kilomètres; cette rencontrer agréable permet de se soutenir en discutant. Nous arrivons ensemble en un peu moins de 11h30 de course après avoir profiter des paysages magnifiques, nocturnes puis matinaux de ces contrées aux fougères givrées, aux étangs brumeux...de ce mois de décembre.

 

 

 

Comme souvent, à chaud, je me dis , « plus pour moi, trop dur, trop long, trop de trop... ». Quatre jours sont passés, et déjà je me dis « vivement 2014 pour la prochaine édition »

 

 

 

Merci à l'organisation, aux bénévoles, aux coureurs pour cette belle ambiance.


Denis

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de KB77 posté le 13-12-2012 à 20:59:53

Même pensée pour moi...vivement 2014

Commentaire de jpoggio posté le 13-12-2012 à 21:08:58

Ouais, d'ici 2014 on aura peut-être oublié...

Commentaire de tintinmar75 posté le 13-12-2012 à 21:26:52

Beau récit, clair et complet (il progresse aussi de ce côté). Et comme je connais la bête s'il dit que c'est dur croyez-le ! PS: je l'avais prévenu pourtant...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran