Récit de la course : L'O'Rigole - 28,5 km 2012, par Le Bulot

L'auteur : Le Bulot

La course : L'O'Rigole - 28,5 km

Date : 8/12/2012

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 654 vues

Distance : 30.5km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'Origole 30.5Km

L’Origole 2012   Boucle 1

 

J’aime cette course, pour son ambiance son parcourt et sa technique, cela fait ma 4éme participation  uniquement sur la Boucle 1 à chaque fois. Jamais eu le courage de m’inscrire sur les 3.

Ma meilleure perf est celle de 2010 ou je finissais 4éme V1 et 16éme au scratch et cette année j’avais bien l’intention de faire mieux. Pour cela je me suis infligé un entrainement assez spécifique : Côtes, relances et boue au menu de chaque semaine.

 

Je connais bien le parcourt alors je mémorise les temps de passages à suivre et la chronologie des difficultés que l’on va subir.

Mais manque de chance l’organisation a choisi pour cette année de changer le sens du parcourt et de modifier quelque peut le parcourt !!!!!  de 28.5 Km  nous passons à 30.5km !!!

Tout mon planning est faut, bon ce n’est pas grave je me remets tout à l’envers et ça le fera le Château des Mesnul est toujours au milieu du parcourt.

Je fais connaissance avec Arnaud et Mickael  qui sont sur le grand eux.

 

23h00 il fait frais le départ est donné sachant que dans 500m on passe sous la Nationale par un tout petit tunnel je me place plutôt devant pour évité le ralentissement.

Et 2éme contrariété ma montre a rendu l’âme. Ça commence male tout ça  , pour que le morale n’en prenne pas un coup je me motive en me disant que le chrono n’est pas le but c’est plutôt la gestion de l’effort qu’il faut maitriser.

 

Les 10 premier km sont plat alors il ne faut pas trainer je reste dans la foulée d’un petit groupe qui trace bien , le problème c’est que les 2 courses partent ensemble alors pour savoir qui fait quoi c’est pas évidant , je sais que les dossards de 0 à 200 sont sur la boucle 1 uniquement mais il n’y a pas grand monde qui met son dossard dans le dos …… Pas grave

On attaque donc le 1er passage de montagne russe le rythme change, dans les montées je tiens les gars mais dans les décentes j’aimerai bien lâcher les chevaux mais difficile de doubler alors sachant que juste après se passage il y a une relance je préfère garder du jut.

 

 

Château des Mesnul ,  14.5km  et même pas éprouvé quand je passe la barrière le bénévole me dit que je suis dans les 40.

 

Avant d’attaquer la 2éme partie de montagne russe je reprends un groupe de 3 (dont 2 sont sur la boucle 1 comme moi) avec qui je reste jusqu’à ces fameuses montagnes, on passe ensemble les 2 première côtes  puis je lâche tout dans les décentes car je trouve le rythme trop bas et je me retrouve très vite tout seule dans le noir. Je ferais cette partie de la course sans rencontrer âme qui vive mise à part les courageux bénévoles frigorifier le long du parcourt. BRAVO à eux.

 

Fin des montagnes russes, je les ai plutôt bien absorbés, maintenant c’est tout plat  mais le sol et très très boueux et les foulées sont lourdes. J’adopte donc une petite foulée style footing et cela me permet de reprendre 2 coureurs l’un se colle derrière moi et on lâche le deuxième.

Nous restons tous les 2 sur se petit rythme qui nous fait bien avancer dans cette boue comme je n’ai encore demandé a personne le nombre de Km parcouru j’en profite pour lui demandé , nous en sommes au 22éme .

Nous traversons la route au 23éme et je sais que nous devons retraverser les étangs de hollande avant d’attaquer le retour sur le départ mais au moment de cette traversé qui offre une superbe vue même la nuit je ressent les crampes qui arrivent aux deux mollets, c’est pas bon ça….. Allez plus que 5km je tante de forcer mais non, les mollets ne vont pas bien. Bon je décide donc de laissé partie mon compagnon de route et je m’arrête pisser un coup je repars en marchant car il ne me serre a rien de tenté de courir dans cette boue collante les mollets ne tiendraient pas le coup 3 coureurs me passent et je sens un 4éme juste derrière. J’ai marché sur 200 mètres il faut que je relance, je repars sur un tout petit rythme pour sortir de cette boue  et en effet  200 mètres et nous voilà sur la grande plaine 3 km de ligne droite et sens boue. Le chemin porte bien alors je rallonge la foulée. J’accélère progressivement les lumières du Perray  me tirent je rattrape facilement  les 3 qui m’ont passé quand je marché et je remonte à 200m du mon ancien compagnon sur la fin.

 

On repasse sous la Nationnale pour entrer dans le Perray  je suis tout seule mais j’accélère quand même pour le plaisir. Je suis contant de ma course alors je laisse aller.

 

Entré dans le gymnase et fin de la course en 3h17 .   7éme au scratch et 2éme V1  Franchement contant de ma course.

 

A bientôt sur les chemins

1 commentaire

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-12-2012 à 18:33:23

Toujours aussi costaud le Bulot ! Content d'avoir de tes nouvelles. Bien le bonjour à Mayonnaise !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran